Dabo Boukary 27 ans après : Des étudiants en sit-in pour réclamer justice

LEFASO.NET | Marcus Kouaman • samedi 20 mai 2017 à 00h29min

Ce vendredi 19 mai 2017, marque le 27e anniversaire de la disparition de Dabo Boukary étudiant en 7ème année de médecine. A cette occasion, le Bloc national des étudiants contre l’injustice et l’impunité (BNECI), a organisé un sit-in devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou pour réclamer justice et vérité pour lui.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dabo Boukary 27 ans après : Des étudiants en sit-in pour réclamer justice

Amassés devant le TGI de Ouagadougou, des étudiants, las d’attendre des signes positifs du côté de la justice dans « l’affaire Dabo Boukary », ont donné de la voix ce vendredi matin. Pour les manifestants, il n’est pas normal que du 19 mai 1990 à ce jour, il n’y ait rien à se mettre sous la dent, sinon que deux inculpations (Colonel Mamadou Bamba et Général Gilbert Diendéré) et la découverte de la présumée tombe du disparu dans les encablures de Pô. Certes, cela est un pas vers la manifestation de la vérité, mais il n’en demeure pas moins que le dossier n’a encore connu aucun dénouement judiciaire, estiment les manifestants. Laissant les étudiants et la famille du disparu dans une situation intenable et inacceptable pour tout être humain épris de liberté et de justice.

JPEG - 68.3 ko
Fulbert Bama

Le Coordonnateur du BNECI, Fulbert Bama et ses camarades, se demandent combien de temps, ils doivent attendre pour que justice soit faite pour ce cas emblématique de crime de sang ? Car du dépôt de la plainte en 2000 par la famille du défunt et les avocats, à ce jour, soit 17 ans après, le dossier n’a pas connu une grande évolution malgré les pressions du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), des activistes et de certaines structures estudiantines. « Il fut une période où l’on soupçonnait les politiciens de l’ex pouvoir de faire obstruction face à la manifestation de la vérité. Trois ans après leur départ, c’est le même constat, le dossier Dabo semble devenir une épine au pied de la justice », a-t-il lancé.

C’est donc « indigné par cette lenteur inexplicable », que le Bloc est devant le palais de justice. Une lenteur qui peut s’expliquer par le fait de l’intrusion du politique dans l’appareil judiciaire malgré l’affirmation de son indépendance. Surtout que des noms de certains politiques sont cités dans ledit dossier. « Nous appelons la justice à se libérer de toute pression ou intimidation qui pourrait entraver l’avancée du dossier afin de mener en toute impartialité les procédures judiciaires, pour que la famille et le peuple connaissent la vérité et permette à la famille de Dabo Boukary de faire le deuil de leur enfant », a martelé le Coordonnateur du BNECI. Les étudiants exigent donc des autorités de la IVe république, particulièrement à la justice :

-  la lumière sur l’assassinat de leur camarade Dabo Boukary, l’arrestation et la traduction en justice des auteurs, commanditaires et complices de ce crime.
-  la justice pour Thomas Sankara et ses camarades lâchement assassinés le 15 octobre 1987 ;
-  la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune ;
-  la justice pour les martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch de septembre 2015 ;
-  la justice pour tous les crimes de sang et économiques.

JPEG - 64.3 ko
un chapelet d’exigences contenues dans le mémorandum transmis à Maïza Sérémé

Toute un chapelet d’exigences contenues dans le mémorandum transmis à Maïza Sérémé, Procureur du Faso près le TGI de Ouagadougou. Elle a tenu à rassurer les étudiants quant aux avancées dans le dossier Dabo Boukary. « C’est vrai que nous n’avons pas communiqué sur ce dossier en particulier. Vous savez que c’est un dossier sensible et le juge a besoin de poser certains actes, de recueillir tous les éléments. Nous ne tenons pas à ce que ce dossier soit bâclé, parce que nous aussi, nous voulons connaitre la vérité, nous voulons savoir ce qui est arrivée à Dabo Boukary ». Et d’ajouter : « depuis qu’on était étudiants, nous avons manifesté pour connaitre la vérité, donc ce n’est pas maintenant qu’on est ici qu’on va chercher à étouffer le dossier ».

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 07:41, par RR
    En réponse à : Dabo Boukary 27 ans après : Des étudiants en sit-in pour réclamer justice

    Je pense que c’est une hypocrisie que d’attendre l’anniversaire pour réclamer justice. ça va jamais aboutir. c’est de l’hypocrisie intellectuelle des étudiants. Vous devez engager une lutte continue sans merci donc arrêtez de distraire les gens chers étudiants. Fo t-il chaque fois attendre la date de l’anniversaire pour manifester ? Non et Non.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:26, par Karfolo
    En réponse à : Dabo Boukary 27 ans après : Des étudiants en sit-in pour réclamer justice

    Mme La procureure voilà du pain béni. Les commanditaires sont connus . Alors quand est ce que vous aller demander la levée de leur immunité parlementaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 19:58, par (Joseph) Leonard-Jerry, Guirma
    En réponse à : Dabo Boukary 27 ans après : Des étudiants en sit-in pour réclamer justice

    Chers Neveux et Nièces : Nous vous avions lus. Nous vous avions appréciés. Nous vous avions compris étant d’abords « Humain » et ayant tout autant été « Étudiant » comme vous. Nous vous encourageons.

    Par-delà les frontières, en diaspora solidaire, nous vous supportons de tout cœur et de de toute âme. Votre action est donc, et tout autant la nôtre.

    Certains d’entre vous ayant opté pour les sujets des Relations Internationales, du Droit International et de la Souveraineté des Nations auraient déjà appris que : Toute Nation qui se voudrait « Légitimement Souveraine dans la Communauté des Nations dites Civilisées », se doit de pouvoir confirmer primordialement, et entre autre ;

    Son habilité à l’autosuffisance et l’ autodéfense dans son territoire.
    Son habilite à pouvoir "devoir" déclarer une guerre à autre Nation SI NÉCESSAIRE.
    Son habilité à maintenir et gérer l’ordre dans son territoire.
    Son habilité (surtout) à devoir, pouvoir, et mêmement, à pouvoir devoir rendre la Justice dans son territoire et pour son Peuple.

    Même la Souveraineté Divine confirme cette habilité essentielle en affirmant : "La Vengeance est Mienne", explicitant par ce, cette indispensable habilité de sa Souveraineté, à pouvoir devoir, et à devoir pouvoir rendre la Justice, et prononcer la Vengeance !

    Ainsi donc, en union de cœur et d’esprit, permettez que nous exigions, de la sapience dans nos objectifs, ne serait-ce que par éthique et par consistance, de la résistance à la tentation de la contradiction, afin de ne point courir le risque d’affaiblir la légitimité de nos actions : Nous dénoncions la Justice Partisane, soit. Nous dénoncions la Justice Sélective, soit ! Par consistance et par soucis d’intégrité, "Manéte in Veritas et Veritas in Vobis", (vivez dans la vérité et laisser la vérité vivre en Vous.)

    Nous vous saurions donc gré, de réviser la liste de nos dénonciations des Crimes de Sang et de la compléter en commençant depuis le Colonel Yorian, (que nous n’avions jamais connu) ou même avant ?

    Comprenons qu’Il ne nous a point été autorisé par le « Créateur Suprême », de privilégier et de priori tiser des valeurs stratificatives et subjectives sur la Vie Humaines, tout être humain ayant été créé à son image. Évitons ensemble, « l’ultime Sacrilège contre la Divinité et sa Création ».

    En union de cœur et d’esprit, un de vos Vieil Oncles de la Diaspora.

    (Joseph) Léonard-Jerry, Guirma

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés