Engagements nationaux et Programmes d’urgence : Dans 4 mois, des écoles à Horeguy, à Toungou, Koulbila, Wemyaoghin et Metio

vendredi 19 mai 2017 à 16h00min

Une semaine résolument tournée vers l’éducation. C’est le programme que vient de boucler le secrétaire permanent des Engagements nationaux et des Programmes d’urgence, Boukaré Compaoré qui a procédé du 8 au 13 mai dernier, à la remise de sites pour la construction d’écoles à Horeguy (province du Namentenga), Toungou (Nahouri), Koulbila (Boulgou), Wemyaoghin (Ganzourgou) et à Metio (Sissili).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Engagements nationaux et Programmes d’urgence : Dans 4 mois, des écoles à Horeguy, à Toungou, Koulbila, Wemyaoghin et Metio

Si le scénario est presque le même là où le secrétariat permanent des Engagements nationaux lance des travaux d’une infrastructure sociale (à savoir, rencontre avec le maire et les populations pour donner l’envergure du projet et solliciter leur appui, visite du site proposé et signature du PV de remise), l’ambiance, elle, est tout à différente en fonction de l’urgence du besoin. Ainsi, par exemple, avant de donner le top de départ de la construction des écoles cette semaine, Boukaré Compaoré s’est rendu à Gountouré, village situé à 12 km de Sebba dans le sahel, pour concrétiser la promesse d’un château d’eau par le Président du Faso à la population. « Dans le sahel, si tu donnes de l’eau à une population, tu lui auras tout donné » ; voilà comment un fils du village a résumé la joie de sa communauté d’origine.

JPEG - 120.3 ko
Ces enfants de Koulbila doivent parcourir des kilomètres pour rejoindre l’école la plus proche

L’urgence ; c’est ainsi que l’on peut qualifier la situation en matière d’éducation à Metio (village situé à 17 km de Léo dans la commune de To) où deux classes sous paillote accueillent 119 élèves depuis la rentrée 2016-2017. A Toungou (commune de Ziou dans la Sissili) et à Wemyaoghin (commune de Zoungou dans le Ganzourgou), ce sont soit des abris précaires conçus pour accueillir le trop plein d’élèves ou des classes délabrées ; des situations qui inquiètent les parents surtout en ce début de saison pluvieuse. A Horeguy et à Koulbila, il n’y avait même pas d’école, ce qui obligeait les enfants à parcourir plus de 10 km pour rejoindre l’infrastructure scolaire la plus proche.

JPEG - 131.3 ko
Le secrétaire permanent des Engagements nationaux, Boukaré Compaoré sollicite toujours l’appui des populations pour la réussite des projets

En lançant les travaux de toutes ces infrastructures, le secrétaire permanent des Engagements nationaux, Boukaré Compaoré sollicite toujours le soutien des populations pour la réussite des projets. Mais il indique clairement que l’institution qu’il dirige vient en appui aux efforts des ministères de l’Etat. Un message toujours reçu cinq sur cinq. Cette année, dans le domaine de l’éducation, le secrétariat permanent des Engagements nationaux et des programmes d’urgence réalisera 17 écoles et 2 collèges d’enseignement général (CEG).

JPEG - 126.2 ko
Le pont endommagé de Toungou pour lequel les populations veulent l’appui du chef de l’Etat

Mais plusieurs localités, les populations n’ont manqué de poser d’autres doléances au chef de l’Etat comme la réhabilitation du pont de Toungou, essentiel dans les échanges économiques avec le Ghana voisin (endommagé depuis 2015).

Service communication et relations publiques/ Engagements nationaux

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés