Projet de construction du Centre Hospitalier Universitaire à Bobo-Dioulasso : Les populations et le gouvernement à bâtons rompus sur le choix du site

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • mardi 16 mai 2017 à 00h06min

Dans l’après midi du dimanche 14 mai 2017, les associations et mouvements pour le développement des Hauts-Bassins en collaboration avec le collège des chefs coutumiers, des chefs de terre et des chefs de villages de la province du Houet ont rencontré les hommes de médias de la ville de Bobo-Dioulasso. A travers cette rencontre, ces derniers veulent interpeller les autorités à maintenir le projet de construction du nouveau Centre Hospitalier Universitaire sur le site prévu à cet effet, c’est-à-dire dans l’arrondissement 4 de la commune.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet de construction du Centre Hospitalier Universitaire à Bobo-Dioulasso : Les populations et le gouvernement à bâtons rompus sur le choix du site

En réponse aux besoins de soins des populations de la zone de l’ouest en général et celle de la région des Hauts-Bassins en particulier, le gouvernement lors de la session du conseil des ministres du 02 octobre 2013 a adopté le projet de construction et d’équipement d’un Centre Hospitalier Universitaire à Bobo-Dioulasso. Ce centre vise à améliorer la prise en charge des patients grâce à un plateau technique performant répondant aux normes internationales. Ainsi, ce projet d’envergure nationale est financé par le budget de l’État avec l’appui des partenaires publics et privés à un cout de plus de 78 milliards de Francs CFA. Au vu des besoins et de l’urgence, le gouvernement a mandaté les autorités locales à engager le processus de mise en œuvre du projet.

C’est ainsi que suite à la lettre n*2013-0610/CB/M/SG du 03 octobre, sollicitant monsieur Salia Sanou maire de la commune de Bobo-Dioulasso en son temps, à identifier un site pour la construction du CHU dans la ville de Sya. Le terrain de 80 hectares environ situé au secteur 33 dans l’arrondissement numéro 4 de la commune sur l’axe Bobo-Dioulasso-Ouagadougou a été retenu pour servir de site pour la construction de ce centre.

A en croire les conférenciers, après la chute du régime Compaoré, le gouvernement, sous la transition, après une visite du terrain, a instruit les autorités compétentes de poursuivre les démarches administratives. Ainsi, après une étude d’impact environnemental, social et économique qui a été commanditée sur plusieurs sites, les techniciens ont opté pour ce site d’une superficie de 79 hectares environ situé dans l’arrondissement 4 du secteur 33 de la ville de Bobo-Dioulasso.

Ce site serait aujourd’hui contesté par les autorités gouvernementales et plus précisément par le ministre en charge de la santé, Nicolas Méda. « La suspension de ce site a été notifiée par le ministre de la santé Nicolas Méda qui dit que « face au choix du site, plusieurs voix discordantes se sont fait entendre » donc, le choix du site ne marche pas et qu’ils allaient diligenter une autre étude à un montant de 700 millions de francs CFA. 700 millions c’est un autre centre hospitalier pour nous » ; a laissé entendre Georges Kalifa Millogo, président de l’association pour le développement des Hauts-Bassins. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés