Télévision numérique de terrestre : Mi-juin, fin de la première phase des tests de diffusion

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mardi 9 mai 2017 à 19h00min

Le Conseil supérieur de la Communication a rencontré, ce mardi 9 mai 2017, les éditeurs des services de télévision pour discuter du basculement vers la Télévision numérique terrestre (TNT). Présente à cette rencontre, le directeur technique de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT) en a profité pour faire le point sur le déploiement du premier multiplex.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Télévision numérique de terrestre : Mi-juin, fin de la première phase des tests de diffusion

Après un rendez-vous manqué en juin 2015, le Burkina Faso s’était fixé un nouveau deadline pour le basculement vers la Télévision numérique de terrestre, le 30 septembre 2017. Cette transition de l’analogie au numérique devrait permettre aux consommateurs d’accéder à plus de chaînes généralistes ou thématiques diffusées sur un même canal avec une meilleure qualité d’image et de son. Plusieurs acteurs sont impliqués dans le processus dont le Conseil supérieur de la Communication chargée de déterminer le positionnement des chaines dans le premier multiplex C’est donc investi de cette mission que l’institution a convié les éditeurs de services de télévision et la Société burkinabè de télédiffusion pour une concertation sur la problématique de ce basculement tant attendu par les populations.

Date butoir le 30 septembre

JPEG - 143.7 ko
Philippe Kahoun, directeur technique de la Société burkinabè de Télédiffusion

Selon le directeur technique de la SBT, Philippe Kahoun,pour la première phase de déploiement du multiplex, neuf localités dont Ouagadougou et Bobo-Dioulasso abritent déjà les installations pour les tests de diffusion qui devraient prendre fin à la mi-juin. Après cette phase complexe, les tests se poursuivront sur les 26 sites restants. « Dans un projet, il faut toujours tenir compte des aléas, mais nous pensons que si les choses continuent sur cette lancée, nous serons opérationnels au plus tard le 30 septembre 2017 », a rassuré M. Kahoun.

Le choix des chaines sur le multiplex

Selon le directeur technique de la SBT, le premier multiplex ne peut emporter que 15 chaines extensibles à 17 avec une zone de couverture nationale ou régionale. Et de préciser que « C’est au CSC de nous dire combien de chaines sont opérationnelles ou le seront, et dans quel délai. On ne peut pas disponibiliser des équipements sans pouvoir les rentabiliser. Si on se retrouve avec des chaines qui diffusent seulement deux ou cinq heures de temps, ce n’est pas tout à fait rationnel ».

JPEG - 124.7 ko
Louis Modeste Ouédraogo, secrétaire général du Conseil supérieur de la Communication

Selon le secrétaire général du CSC, Louis Modeste Ouédraogo, le choix des chaines se fera selon les réalités des médias sur la base de conditions telles que la régularité ou le contenu des programmes. « Aussi, précise-t-il, les éditeurs qui ont l’autorisation mais qui n’ont pas encore commencé la diffusion de leurs chaînes, ne seront pas prioritaires par rapport à ceux qui diffusent actuellement. Il a également indiqué qu’une enquête publique a été lancée pour connaître la perception que les téléspectateurs ont sur chacune des chaînes, ce qui permettra au CSC d’apprécier et de donner à la SBT la liste des chaines (de portée nationale ou régionale) à prioriser sur le premier multiplex.

Les redevances, un point à discuter

JPEG - 155.7 ko
Une vue des acteurs

Au cours des échanges, les éditeurs étaient bien intéressés également par la question des redevances de diffusion. Pour le directeur général de Savane Média, Charlemagne Abissi, cette question est essentielle et mérite d’être évacuée avant de parler de l’aspect technique du déploiement. Pour lui, les éditeurs se sont engagés auprès d’institutions financières et il faudra impérativement se réunir pour en discuter. Pour Philippe Kahoun, la question de redevance n’est pas fixée par la SBT et il a rassuré les éditeurs qu’il n’y a pas d’inquiétudes à se faire car la question va être discutée.

Pour terminer, il a annoncé qu’une campagne de sensibilisation sur le basculement est en cours et qu’elle va s’intensifier les jours à venir avec des spots sur les conditions de réception des images de la TNT à travers le dispositif adéquat.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés