CASEM du ministère de l’Urbanisme et de l’habitat : Relever le défi du logement au Burkina Faso

samedi 1er avril 2017 à 01h02min

Le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat tient son premier CASEM ce vendredi 31 mars 2017 à Ouagadougou. C’est la salle de conférence du Conseil économique et social (CES) qui accueille ledit CASEM. Présidé par M. Dieudonné Bonanet, ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, ce CASEM a pour objectif d’accroitre l’efficacité des dépenses et de passer d’une logique de moyens à une logique de résultats dans une optique de services publics.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CASEM du ministère de l’Urbanisme et de l’habitat : Relever le défi du logement au Burkina Faso

C’est sous ce thème, « Opérationnalisation du programme national de construction de logement : contribution du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat à la mise en œuvre du PNDES », que ledit ministère tient son CASEM. Un thème répondant à la problématique du logement des citoyens qui devient une question cruciale. De plus en plus, les Burkinabè se préoccupent d’avoir leurs propres logements. Confirmant cette préoccupation, M. Dieudonné Bonanet a cependant indiqué ledit programme en était la réponse et s’appliquerait à tous les chefs-lieux, aux communes urbaines, aux zones minières, aux villes frontalières et aux pôles de croissance.

Pour la réalisation du programme de construction de quarante mille logements sociaux et économiques sur tout le territoire national d’ici 2020, le ministre a expliqué que son département lance une campagne de souscription pour ces dits logements. Une campagne qui commence à partir de mercredi 05 avril 2017 et qui se fera en ligne, de façon manuelle avec des fiches.

En outre, il ajoute que le programme concerne tous les Burkinabè de l’intérieur et ceux de l’extérieur, âgés de vingt-un ans et plus. Par ailleurs, il a soutenu que ce programme est un volet du PNDES s’inscrivant dans le quinquennat du président Kaboré. Ce qui renvoie à la contribution à résorber le déficit en logements et de mettre en place des mécanismes pérennes pour toutes les catégories socioprofessionnelles du pays.

En tout état de cause, le CASEM va permettre de partager le programme avec l’ensemble des acteurs et leur permettre de s’engager à sa réalisation.

Yvette Zongo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés