CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • dimanche 26 février 2017 à 01h36min

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pourrait compter dans les mois à venir un 16e Etat. Après son retour à l’Union africaine, le Royaume du Maroc qui a déjà un statut d’observateur à la CEDEAO en a demandé officiellement l’adhésion.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

Lors du 28e sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba en janvier dernier, le Maroc faisait son grand retour. Le royaume de Mohamed VI revenait trente-deux ans après avoir claqué la porte de l’instance continentale. Une défection intervenuele 12 novembre 1984 lorsque l’Organisation de l’unité africaine (OUA) a accepté l’adhésion de l’Etat autoproclamé par le Front Polisario, la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Le vendredi 24 février 2017, le ministère des Affaires étrangères du 55e Etat de l’UA a adressé un communiqué à la Présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de l’organisation. Officiellement, le Maroc qui jouit déjà d’un statut d’observateur a demandé d’adhérer à la CEDEAO. Par cet acte, le royaume confirme son intention de renforcer un pôle nord-ouest africain.

Une nouvelle qui n’étonne pas pour autant grand monde, car le 30 janvier, au sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, le roi du Maroc avait enterré l’Union du maghreb arabe (UMA), estimant que « sa flamme s’est éteinte parce que la foi dans un intérêt commun a disparu ». Désormais, le Maroc considère que « la famille africaine est sa famille de référence ». Une position qui tranche avec celle de ses voisins algérien et mauritanien, qui, croient dur comme fer encore au vieux rêve maghrébin et souhaiteraient le (UMA) réanimer.

Ce pôle nord-ouest africain, est depuis plusieurs années renforcé par plusieurs actions. L’on peut compter en partie, le projet d’extension du pipeline ouest-africain entre le royaume et le Nigéria (décembre 2016), ainsi que les multiples voyages de Mohamed VI. Il a effectué 23 visites dans 11 pays de la région lors desquels il a signé des centaines d’accords.

Des visites qui se poursuivent car après la Zambie et la Guinée, le souverain marocain est arrivé le vendredi 24 février à Abidjan pour une visite « très économique ». Les deux pays sont liés par des accords dans presque tous les domaines dont le plus important est le réaménagement de la baie de Cocody.

Marcus Kouaman
Lefaso.net
Source : jeuneafrique.com

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 février à 07:55, par Rougbenga
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    On ne doit pas accepter la demande du Maroc. La CEDEAO y perdrait beaucoup.
    L’Afrique est divisée en plusieurs régions. Le Maroc appartient à la zone UMA (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Mauritanie). C’est l’Afrique du Nord. S’ils n’arrivent pas à construire leur zone notamment à cause des rivalités entre le Maroc et l’Algérie c’est leur problème.
    Si le Maroc est accepté alors on peut être sûr que l’Algérie fera sa demande aussi. Et on ne pourra pas lui dire non. La CEDEAO perdra tout son sens. En outre, ces deux pays vont importer leurs différends au sein de la CEDEAO.
    Les 15 pays de la CEDEAO ont tous en commun le fait d’être habités par des noirs à 99,9%. D’ailleurs, c’est pour cela que la Mauritanie est partie. S’il faut intégrer des pays où le racisme anti-Noirs est omniprésent c’est nous tirer une balle dans le pied. Il faut d’abord qu’ils éradiquent ce racisme-là et on avisera.
    La Mauritanie ne faisant plus partie de la CEDEAO il n’y aura pas de continuité territoriale entre le Maroc et les autres pays.
    Par contre, on devrait accepter une éventuelle demande d’adhésion du Cameroun et du Tcha. Ces deux pays ont des valeurs communes avec les autres pays de la CEDEAO

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 14:54, par Papa
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      Mr. Rougbenga, je vous felicite pour votre vision,vous avez developpe’ ce que je voulais exprimer,donc plus rien a dire . Passez une bonne fete du FESPACO.

      Répondre à ce message

      • Le 27 février à 10:33, par El barki ihssane
        En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

        Si a notre epoque vous croyez au racisme, je pense ca c est votre problème. Et surtout les marocains. Que ca soit blanc ou noir, le plus important c est savoir se faire respecter. Et cela vient avec la confiance en soi. Et le confiance en soi vient avec la culture et la bonne education. Arretez de vous sous estimer. L etre humain est respecté pour son savoir.

        Répondre à ce message

    • Le 27 février à 14:27, par Drs NIKIEMA
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      Nul non avenue ce que vous racontez. Vous ignorez tout ou vous faites oublie des avantages économiques. Le Maroc est par exemple l’un des pays où vous trouverez dans les supermarchés 90% de produits nationaux. Un accord avec ce pays nous fait perdre en,droits de douanes (car les produits seront importés ici sans droits de douanes) mais gagner en baisse des prix sur le marché -nous produisons moindre. Dans un,autre ordre d’idées nous gagnons seulement en terme d’ouverture économique (se référer à mon étude sur l’impact de la fiscalité de porte sur la croissance économique sur le Burkina Faso où j’ai abouti au résultat que le taux d’ouverture a un impact positif sur la croissance économique du Burkina Faso) mais aussi en terme de partenariat basé sur un partage d’expériences que ce soit dans le domaine bancaire (parce que la CEDEAO est en extrême retard sur ce plan), les marchés financiers, la coopération technique, la production dont nous avons vraiment mal à faire décoller...
      Concernant l’aspect sécuritaire le Maroc est moins enclin au terrorisme que la plupart des pays dont vous avez confiance.

      Doctorant NIKIEMA

      Répondre à ce message

    • Le 27 février à 16:01, par Biola
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      Je crois que nous devons penser autrement.
      - Commencer utiliser le Maroc pour combattre le racisme dans la région de l’Afrique du nord ?
      - Comment utiliser le Maroc pour avoir une CEDEAO encore plus forte ?
      - ...
      Tant que le noir sera toujours là à pleurnicher et à voir dans l’action des autres une volonté de l’exploiter, Il ne vera jamais la faiblesse des autres pour tirer partie.
      Il est temps que nous focalisons notre énergie sur comment exploiter les autres maintenant.

      Répondre à ce message

  • Le 26 février à 07:59, par Ka
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Voilà une bonne chose pour que la minorité des Marocains a la peau blanche qui prennent le noir pour esclave, sache qu’on est égaux avec bientôt un passeport de la CEDEAO. Le Maroc n’avait plus d’alternative que de se tourner vers ses frères Africains pour mieux se repositionner. Conquérir l’Afrique de l’Ouest en tant que Lieder a la place des Chinois, demande des énormes efforts avec sa jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant. Enfin le jeune roi l’a compris, et je dis la Bienvenue du Maroc a la CEDEAO en pensant à un ami ancien gouverneur d’une province de ce pays, qui souhaitait vivement le retour du MAROC a l’UA, et surtout être membre a part entier de la CEDEAO pour des coopérations sans tabou et relever les défis du continent Africain toujours dans les mains des exploiteurs.

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 13:24, par Le Panafricain
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      Soyons panafricains et acceptons ceux qui reconnaissance leurs racines noirs.
      Évitons sur les messages de racisme et haine. Car dans tous les cas c’est l’Afrique qui gagne.
      Merci

      Répondre à ce message

      • Le 27 février à 06:41, par Ka
        En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

        Du moment que l’Afrique de l’Ouest est en majorité de la couleur noire, et qu’un pays Sahélien comme le Maroc veut être un lieder d’une ou deux de ses institutions, il vaut mieux de dire la vérité a ses pays, dont dans les familles aisées a peau Blanche, ont toujours utilisés, en Mauritanie et même au palais du roi au Maroc, des femmes et hommes a peau noire de nos jours comme des esclaves. D’ailleurs il y a un grand débat en Mauritanie, comme au Maroc dans le milieu Berbère a peau noire pour l’abolition totale de cette discrimination. Pour des personnes de bonne foi, il est temps de dire la vérité à ce sujet sans tabou, pour éradiquer ce fléau ancestral dans ces pays, pour un vivre ensemble en harmonie totale sans distinction de sa peau : Comme des voyageurs noires subissent de cette discrimination de leurs propres frères du Maghreb dans les aéroports au Maroc, en Algérien, En Libye, en Tunisie. Mon frère Panfricain, il suffit de sortir de ta bulle, et le contrasté dans les pays dont j’ai cités.

        Répondre à ce message

  • Le 26 février à 08:50, par wenda ye la faanda
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Dieu aime ceux qui s’ unissent plus que Ceux qui se séparent. Que ce renforcement de liens soit l’expression de l’amour entre les hommes, car étant tous la même créature de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 09:06, par kankelen
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Le MAROC partage t-il une frantière avec un pays de la CEDEAO ?
    Quand je vois l’approche de ce pays, je me demande s’il ne sera pas le prochain colonisateur économique.
    Observez son attitude vis-à-vis des migrants subsahariens à Ceuta.
    Regardez le niveau de racisme dont sont victimes les noirs de la part des marocains.
    Pour ma part, je epnse qu’il peut démeurer un partenaire et non un pays membre de la CEDEAO.
    Je suis contre cette adhésion.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 10:40, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Même s il faut saluer cette initiative du Royaume cherifien ,que l on peut considérer comme une marque d estime et considération,on ne s empecher de se poser des questions légitimes :
    - Que cache cette volonté d adhésion du Maroc à l institution sous régionale la mieux organisée de l Afrique ?
    - Le Maroc revient dans l UA après 30 années d absence,avec la volonté affichée de faire accepter sa vision sur le Front polisario à l ensemble des membres de cette institution.
    - A supposer qu il parvienne à convaincre tous les Etats ,y compris ceux de la CEDEAO à ne plus reconnaitre la République Saharoui Démocratique comme un Etat à part entière mais faisant partie du territoire Marocain.
    - Que par les négociations cette partie indépendantiste refuse de rentrer dans les rangs
    - Le Maroc ne pourrait-il pas un jour tenter de se servir de la CEDEAO comme couverture légale ,même sans soutien militaire mais que son onction sufise,pour faire la guerre au Front polisario ?

    Répondre à ce message

    • Le 27 février à 12:24, par Le Tché
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      Bjr frangin, vision géopolitique très très juste ;
      Etant donné que le Maroc veut finir une fois pour toute sur la question saharaouie, il cherche le soutien de l’UA d’abord( il l’a déjà reçu) et se tourne désormais vers la CEDEAO ( qui va le lui accordé). On sait que ces structures financées par l’occident et donc l’Afrique n’y a rien à dire lorsque le maroc voudra attaquer la RASD. Les troupes bêtes de la CEDEAO avec le Nigeria en tête vont se tenir du côté du Maroc et bonjour la guerre.
      Ne pensez jamais que ADO de la côte-d’ivoire peut réfléchir sur quoi que ce soit cet abruti de la première heure.
      Je crois que même le moins malin peut comprendre cette histoire rocambolesque du roi digne des films de John Klaskyne, Peter Wayne, P Douglas ...
      Ce n’est pas pour rien que les combattants de liberté comme R. Mogabe ont rejeté son adhésion et ont dit que la plupart des présidents africains actuels,des parvenus, n’ont pas cette fibre de la lutte contre la domination.
      Hasta la victoria, siempre

      Répondre à ce message

  • Le 26 février à 11:35, par 10sur10
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    J’ai un sentiment partagé à l’annonce de cette nouvelle. La Maroc étant un pays véritablement émergent sur le plan économique, son adhésion ne peut qu’apporter un tonus à notre espace économique, pourvu que cette adhésion soit sincère et non exclusivement sur des calculs politiques.
    Il appartient à nos dirigeants, pour une fois, de faire une analyse minutieuse de cette demande et tenir compte des intérêts des populations. A la CEDEAO, nous avons des grands acquis comme la libre circulation des personnes et des biens. On parlait de la monnaie de la CEDEAO pour 2020, quel sera l’impact d’une nouvelle adhésion ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 12:31, par tororoso
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Le TANDEM Paris-RABAT est en marche pour mieux spolier les Nègres (au sens non noble de la chose) que nous sommes et que nous resterons pour eux.
    Après que Paris (plutôt Sarkozy pour des raisons personnels et mafieuses) ait fait la peau à Khadafi (ce n’était pas un saint il est vrai), on se rend compte du vide que cela crée et comme la France n’a plus les moyens, ni, surtout l’AURA nécessaire pour remobiliser la ’Jeunesse Africaine’ il faut envoyer le Maroc.
    Il faut vous rappeler que la France, à force de privilégier les dictateurs à leurs populations est en très mauvaise posture dans les pays africains francophones. Ces pays justement sont à tous les points de vue les plus en retard dans le monde, comme par hasard. D’ailleurs les récentes polémiques provoquées par les paroles du candidat Macron sur la colonisation, les cris d’horreurs poussés par la droite et l’extrême droite française ne nous laissent même plus de doutes sur le niveau de considération que l’Elite Française porte à ses anciennes colonies - c.a.d ’Aucune considération, Zéro pointé....’. c’est très grave !!!
    Le Maroc arrive donc au secours de la France et accessoirement de l’UE mais pas pour rien aussi :
    - Pour des gains diplomatiques indéniables
    - les gains culturels, n’oubliez pas que c’est maintenant le Maroc qui donne des milliers de Bourses d’études pour former les IMAM africains. C’est la perpétuation de la façon de pratiquer la religion à la Marocaine qui est enclenchée en espérant ainsi réduire le terrorisme, ce qui est une bonne chose.
    En parlant de terrorisme, n’oubliez pas le rôle joué par le Qatar et L’Arabie Saudite dont les milliards de dollars servent de façon flagrante à soutenir (même involontairement) le terrorisme prétendument appeler Islamisme et qui est tout sauf de l’islam. Tout le monde voit et sait ça, mais comme ça vient des riches princes intouchables (ordre économique mondiale oblige) on ferme les yeux (même TRUMP).
    - Enfin, les gains économiques et financiers. Souvenons nous de l’ONATEL au Burkina Faso, vendu à vil prix au Maroc. Ce fut un deal entre deux palais (Kossyam à Ouaga et le Palais Royal Marocain). On peut même aujourd’hui se poser la question de savoir qu’est ce que le BURKINA FASO a eu concrètement dans cette affaire ONATEL ? Et comme par hasard, voici ce fleuron de notre économie maintenant en difficultés. Est ce normal ???
    D’autres Sociétés Marocaines sont sur place et c’est tant mieux pour eux.
    En conclusion : Moi je félicite le MAROC de savoir exactement où sont ses intérets. Je les félicite de savoir et de vouloir défendre à tout prix leurs intérêts.
    C’est à nous NEGRES (dans le sens noble du terme) de savoir à notre tour où sont exactement nos intérêts et de les défendre face au MAROC et à tous ceux qui rédecouvrent l’ELDORADO Africain.
    Je demande à tous les intellectuels et scientifiques du Burkina Faso, de se mettre ensemble, sous forme d’Association ou de consortium pour réfléchir aux questions PROSPECTIVES DU CONTINENT ET DU PAYS. il faut réfléchir sur 25, 50 et même 100 ans pour progresser.
    Vive le MAROC qui aura compris où sont ses intérêts et qui se positionne en conséquences
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 12:56, par KALI FA
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Pourquoi ne pas faire un référendum dans les pays membres,pour que les gens puissent se prononcer quand à l’adhésion d’un pays qui veut devenir membre ?
    On dira que cela va occasionner des dépenses d’argent. Mais au moins, on verra ce que les gens en pensent. Et même, au Maroc, un referendum et on saura la position des citoyens marocains.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 13:42, par Ka
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    ’’’’A’’’ mon jeune et ami Tapsoba de R (H) : Tes questions méritent quelques réponses de ceux comme moi qui connaissent le Maroc. A notre temps, ont eu une chance d’avoir une carte dite blanche pour circuler sans problème dans ce pays merveilleux et mystérieuse sous l’ombre de son roi : Une simple carte blanche avec le drapeau Marocain suivi d’un simple numéro délivrée par le palais sur ordre du roi, et vous ne vous inquiétiez de rien pour circuler sans problème dans ce pays. Le revirement du Maroc de revenir sans condition dans les deux institutions de l’Afrique, est dû à plusieurs raisons. La première raison est que la crédibilité de l’Europe qui commence d’être affaibli dans notre continent, la seule porte de renforcer cette crédibilité est de passer par le Maroc pour rebondir, comme la Libye n’est plus certaine. La deuxième chose est que le père du jeune roi avait compris que la monarchie aura besoin d’être modernisée après son départ, surtout avec deux fils héritiers de caractère différent qu’il aime, l’un pour la monarchie par la continuité, l’autre pour la monarchie modernisée suivi de l’évolution de la jeunesse du 21e siècle. La seule chose que le roi pouvait faire, c’est d’accepter les deux choix de ses deux héritiers qu’il voyait grandir différemment. Quoi faire ? Il a commencé à ouvrir le Maroc par l’ainé, et faire venir le monde comme souhaite le cadet de l’autre aile du palais considéré comme un fils au caractère occidentale. Le vieux roi savait manier son peule a la baguette : Tout d’abord au début des années 1970, il a fait comprendre à son peuple, ‘’’’que si l’homme est passé de la cueillette au bâton, et de la pèche aux arpons et des flèches, pour aboutir à une vie sociale dominée par la technologie, c’est uniquement par le travail sans lequel le progrès n’est pas possible. Et cet appel du roi a été compris par un peuple soumis. Il commença a reformé son armée ou de nos jours, tous nos officiers passent par l’armée marocaine qui est plus disciplinée pour se former. Ensuite l’industrie par des moyens de bord comme dans le charbon, la pèche avec des meilleures usines de transformation en boites de conserve comme la sardine et le thon, que les Allemands et Autrichiens ont le monopole dans le Sud du pays comme à Essaouira et à Agadir. Le transport maritime à travers plusieurs ports du pays très développés. Mais le fleuron de la technologie marocaine et sa découverte, est du solaire qu’aucun pays ne peut nier. Avec tout ce potentiel, le Maroc reste un concurrent sérieux de la Chine a la conquête du Continent Africain. La chine cherche a coloniser, mais le Maroc cherche à s’implanter chez lui comme lieder avec ce qu’il peut faire comme les chinois : ‘’’’Comme Fabriquer les voitures françaises Peugeot, Allemande, sur le continent au lieu de laisser la chine fabriqué chez elle la mauvaise qualité, et venir sur le continent pour nous arnaquer.’’’’ Le Maroc sera un meilleur avocat et arbitre des deux institutions l’UA et la CEDEAO, dont certains chefs d’états plus malins et manipulateurs partisans à la dictature, les prennent pour leurs choses. Le Maroc reste dans sa taille de monarchie, et aucune personne ne peut accuser son roi de dictateur, ce qui fera du Maroc au sein de l’UA et la CEDEAO un bon arbitre neutre, pour les chefs d’états bornés qui dupent leur peuple pour s’éterniser au pouvoir. Heureux de te lire.

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 17:31, par Tapsoba R(de H)
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      Merci doyen pour les éclairages côté potentialités du Maroc .

      Répondre à ce message

    • Le 28 février à 13:11, par Le Tché
      En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

      le doyen ancien du Maroc, merci d’écrire pour nous relater tes péripéties marocaines
      Saches que ta vision est unijambiste et donc bancale et aveugle.
      Qu’avez-vous comme preuve formelle pour qualifier les voitures chinoises de mauvaises qualités ?
      Je crois que tu es dans ce phénomène de mode dont le commun fait allusion : "chine-tock". Mais ce n’est pas digne d’intérêt intellectuel. "Chine-tock"C’est une technique commerciale pour déprécier les produits du concurrent dont on reconnait tout de même la valeur. Lorsque la France dit cela, la question que l’on peut se poser est ceci : est-ce le Chine seule qui fabrique des voitures et les vend en Afrique ?
      Aussi, tu devrait savoir ou à partie de cet instant tu dois savoir que l’implantation et la colonisation dont tu fais allusion sont les même dans ce contexte précis : colonie de peuplement, d’exploitation et de protectorat sont les mêmes. Prends ceci pour ta gouverne.
      A demain pour d’autres infos.

      Hasta la victoria, siempre !

      Répondre à ce message

  • Le 26 février à 13:47, par kagbe
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Il faut que nous voyions plus loin que les aide financière apportées par le Maroc a notre chère cedeao, ce qu’i ! Faut voir c’est la perte financière en matière d’impôt et taxes que nous connaîtrons. Prenons seulement le Burkina, vous conviendrez avec moi que le Maroc possède déjà plusieurs sociétés que je ne nommerai pas et ces sociétés se feront systématiquement exemptées de certaines taxes, aussi les entreprises marocaines pourront écouler sur nos marchés leurs productions comme s’ils étaient chez eux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 14:40, par Africa
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    La constitution des États-Unis d’Afrique (USAf) selon l’approche par cercles concentriques théorisée par le président Senghor est enclenchée. C’est pourquoi il faut saluer le courage du Roi du Maroc de s’affranchir du cloisonnement de l’intégration par sous- région, pour envisager une intégration régionale fondée sur la volonté de cheminer ensemble en mutualisant les militaires contre le terrorisme et l’ouverture de l’espace économique , etc...
    Ceux qui craignent une égémonie du Maroc devraient comprendre que, mieux vaut cela que la situation actuelle dominée par des pays extra-africains. Au moins, rien ne se perd !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 16:39, par Alain
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Ce royaume attend quoi pour aller demander son adhesion au traité de libre échange nord américain (ALENA) pendant qu’on y est. Ca ne leur suffit pas d’être racisme envers les noirs chez eux. Maintenant ils veulent venir le pratiquer chez nous. Mais c est pas eux, c’est nous ho, qu’est ce que ces gens peuvent venir faire de bon chez nous que nous ne pouvons pas le faire nous meme. Mais comme le negre ne croit qu’a la peau claire, meme d’un albinos, ils peuvent venir faire ce qu’ils veulent.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 18:35, par Yako
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Permettez-moi donc de saluer cette volonté Marocaine si elle se réalise ça serait l’aboutissement du rêve d’Ibn Battouta (1304-1377).D’ailleurs le Maroc est le pays du Maghreb le plus ouvert à l’Afrique noire et ne s’embarrasse guère de son appartenance au continent africain.Notamment Afrique de l’ouest avec laquelle il partage la religion et c’est depuis le 13eme siècle (confréries Tidjianya ;Maliki....).D’autre part,le Maroc a une expertise en tant que pays en voie de développement qui peut nous être utile:Agriculture ;petites unites de transformation des matières premières ;infrastructures...Puis,le Maroc a un marché et un pouvoir d’achat vue sa proximité avec l’Europe.Contrairement à l’Algérie et la Mauritanie qui ont seulement une vision géographique de leur appartenance à l’Afrique,le royaume Cheriffien s’inscrit dans un panafricanisme économique intégré.J’ai zu la chance de connaître à la fois le Maroc et lAlgérie dans les années 80,javoue que l’OUA avait pêché par idéologie,pour preuve l’ONU n’est jamais parvenue à faire aboutir son référendum d’auto-détermination du peuple Saharaoui par manque d’adhésion massive des populations concernées.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 20:13, par BF_Voix
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Pour ma part , la CEDEAO ne doit pas accepter l’entrée du Maroc en son sein, car le Maroc est un cheval de troie de la france pour nuire à la cedeao. Je suis très attristé quand j’ai lu cette annonce ! Que le Maroc reste avec les pays nordistes

    triste pour l’Afrique de le CEDEAO

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 21:31, par konfe
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    voila ce qui se passe les dirigeants corrompus des pays d’Afrique ont compris que le Maroc étant un pays monarchique ils pouvaient localiser leurs milliards volés dans des sociétés prête-noms avec la bénédiction du roi ad vitam ; Si nous acceptons le Maroc dans la cedeao soyons sur que toute la richesse de nos pays iront au Maroc au lieu de la Suisse comme au temps des Mobutu. Croyez moi le Maroc n’aime pas les noirs

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 22:09, par sheiky
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    L’internaute N°1 a résumé clairement la question. On n’a pas besoin de trop tergiverser. Il faut faire comme en Europe et soumettre la question à un référendum. Sinon nos présidents vont entériner la demande du Maroc vite fait parce qu’il a bien préparé le terrain depuis plusieurs années. La CEDEAO est une des rares réussites du continent et ce n’est pas pour nos beaux yeux que le Maroc veut y adhérer. C’est un pays en quête de leadership et Il va nous phagocyter rapidement. Nos pays ne sont pas de taille à les contrebalancer. On a peu de choses en commun et même si c’est un partenaire économique pour certains pays, ils ne s’intègrent pas du tout et ceux qui connaissent bien les marocains savent qu’ils sont plus racistes que les blancs.
    La seule manière d’accepter ce pays est de mettre en place un ensemble de critères stricts à remplir avant son adhésion. Ses critères doivent être basés sur la libre circulation, l’intégration économique, les droits de l’homme, l’intégration militaire.. Sur cette base, on saura leur motivation réelle.
    Par contre, en termes de valeur et de peuplement, le cas du Cameroun et le Tchad peuvent être étudier. Mais ils tireront la communauté vers le bas en termes de gouvernance et de démocratie.
    Je pense que c’est une mauvaise bonne nouvelle pour la CEDEAO des peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 01:30, par Bikutu
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Le Maroc dans la CEDEAO, vraiment c’est une mauvaise nouvelle dans l’état actuel des choses. La CEDEAO est une organisation qui est en train de faire la différence à tous les niveaux (c’est notre seule chance de sortir des relations de domination dans lesquelles nous maintien l’occident). Elle devient de plus en plus puissante, et je pense que le Maroc veut s’en servir comme instrument dans sa politique étrangère notamment envers ses voisins algérien et mauritanien. On ne doit donc pas accepter cela. Si le Maroc rentre dans la CEDEAO, c’est la fin de cette formidable organisation. Mais je pense et je suis même convaincu qu’une telle chose ne pourra pas se faire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 05:30, par PAK
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Espérons que les chefs d’Etat ne vont pas tombés dans cette nième tentative des officines politiques marocaines jusque parce qu’ils veulent résoudre les problèmes financiers de la CEDEAO. C’est pratiquement, le carnet de chèque de la Lybie de Kadafi qui veut refaire surface alors que les noirs vivaient un mépris voir un esclavage qui dit pas son nom au pays du chantre de l’UA. Il faut que de la CEDEAO ait un peu de dignité. Il y a le Maghreb pour ces pays d’Afrique du Nord qui est un défi à relever par chacun de ces pays comme la Lybie, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie. Entre eux, ils ne peuvent s’entendre et veulent ouvertement déporter leurs combats dans les regroupements qui, malgré les difficultés, font leur bonhomme de chemin. Pour ces gens ne peuvent pas surmonter leurs difficultés et courent vers ceux qui ont fait des efforts pour s’entendre sur un minima. Voyant les ténors actuels de la CEDEAO dont la plupart sont assoiffés d’argent, je suis sûr qu’ils vont tomber sous le charme des entrées sans visa au Maroc et du chéquier du roi. Dommage ! Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 08:20, par SBOJ
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Pour ma part, il ne faudra pas accepter le Maroc en tant que membre à part entière. Il faudra lui trouver un statut particulier. On pourra s’inspirer du nouveau statut qui régira la Grande Brétagne à l’EU ou de celui qui lie l’UE à la Russie. Ce statut pourra être actualisé en fonction des réalités géopolitiques.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 08:27, par Pat
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Quel intérêt le Maroc a t’il a gagné en intégrant la CEDEAO ? Un vaste marché ou il pourra vendre aisément ses produits ! Mais nos chefs d’état vu leur reflecxion à court terme ne tarderons pas à faire entrer le loup dans la bergerie.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 08:47, par Homme
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Salut pour ma part le Maroc doit être un partenaire et non membre. Les 15 États membres n arrivent même a bien gérer le problème d intégration. Pas de Maroc ou il change Cedao en autre non merci.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 09:42, par MN
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Bravo ! et que DIEU bénisse l’Afrique pour une véritable intégration de nos pays
    afin de tendre vers la vraie émergence de notre beau continent.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 10:10, par Ka
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    ’’’Au jeune Tapsoba R(deH) : merci : La seule chose que je reconnais du nouveau Maroc avec un jeune roi à l’écoute qui est Mohamed VI, c’est que le Maroc a pris une décision avec sa jeunesse ouverte au monde nouveau de changer les cours des choses. : Exemple n’est plus héberger comme faisait le roi Mohamed V avec Mobutu et autres dictateurs déchus qui prenaient le Maroc comme un refuse des criminels en puissance. C’est pourquoi un certain introverti nommé Blaise Compaoré n’a pas eu la clémence du jeune roi du Maroc. Aujourd’hui le jeune roi et son petit frère sous l’ombre, n’ont plus la honte de dire qu’ils se rangent du côté de son peuple : Un peuple averti et maintenant insoumis. D’ailleurs c’est pourquoi l’Europe et la jeunesse Africaine ont compris que le Maroc est la porte de l’émergence du continent. Aujourd’hui toutes les grandes Entreprises de construction d’automobiles, et de technologique en informatique avancé, se bousculent devant l’ouverture du Maroc par le jeune roi pour investir à volonté afin de conquérir le précieux continent Africain qui risque de devenir la première puissance du monde dans les 30 ans à venir, si ce continent refuse la colonisation chinoise en comptant sur lui-même et sa jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 10:29, par Gnamala
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Je serai très heureux que les Ouest-africains puissent accueillir leurs frères du nord. Cependant j’ai quelques inquiétudes. Les grands projets de la CEDAO dont l’intégration économique avec la libre circulation des biens et des personnes rencontrent quelques difficultés surtout dans son volet libre circulation des personnes. Egalement le projet phare qui est la monnaie unique connait d’énormes difficultés pour sa mise en place dont le délai a été reporté à plusieurs reprises malgré la revue à la baisse de certains critères de convergence. Ces handicapes actuelles semblent difficiles à surmonter pour seulement deux zones monétaires. Qu’en sera-t-il pour l’intégration d’une quatrième zone monétaire (le dirham) ? La proposition avec le pays membre actuels consiste à créer deux zones monétaires : celle des pays ayant le franc CFA et celle des autres pays notamment anglophones. Les monnaies de ces deux zones convergeraient dans une seconde phase vers la monnaie unique de la CEDEAO (ECU). Toute mon inquiétude réside dans l’intégration du Maroc dans la communauté CEDEAO. Le Maroc acceptera –t-il d’abandonner sa monnaie ? Une parcelle de son pouvoir et son leadership ? Ou est-ce le Maroc fera un choix à la carte des valeurs de la CEDEAO auxquelles il souhaite adhérer ? Quel avantage la CEDEAO tirerait de l’intégration du Maroc ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 10:35, par La loupe
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Bonjours chers lecteurs. La demande du Maroc à l’adhésion de la CEDEAO doit être analysée avec beaucoup de froideur. Son adhésion sera bien pour l’investissement structurel dans les pays membres mais c’est sans espérer une quelconque progrès démocratique surtout son volet "Alternance au pouvoir" puisque lui est un roi. Est ce que sa sera son ministre qui viendrait, parce que c’est lui qui est élu, lors des rencontres ordinaires et extraordinaires des chefs d’Etat de la CEDEAO ? Je pense qu’il faut chercher à comprendre les motivations réelles du royaume chérifien avant de signer cette compromission sinon que dans la forme c’est bien mais le fond mérite un passage à la loupe. Comme dit GOAMA, bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 10:45, par freddy le loup
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    l’internaute Rougbenga a fait une analyse très intéressante mais incomplète à mon avis. Le fait aujourd’hui est que le Maroc a des accords avec la plupart de nos pays et des intérêts aussi. Il existe aussi un accord de coopération privilégié entre la Mauritanie et la CEDEAO ce qui fait qu’elle est présente pratiquement à toutes les réunions de la CEDEAO. Ne serait pas de la xénophobie que de parler de la couleur de peau noire à 99.99% pour citer notre ami ? Je crois que la Maroc en voulant s’engager sur cette voir a pris la mesure des avantages et des inconvénients, de même que les sacrifices à consentir pour être à la hauteur. Pouvons refuser l’adhésion sur la base du critère de couleur de peau ? La Mauritanie était membre à ce que sache !!!! Ne devons nous pas voir un signal fort de rapprochement, de collaboration et des opportunités d’investissements pour nos pays ? Toutefois les grandes questions pour moi restent à savoir ; 1. le Maroc serait -elle prête à respecter intégralement les textes et la réglementation en vigueur dans l’espace CEDEAO ? 2. le Maroc fait-il partie de la partie Ouest de l’Afrique ? (vu que la CEDEAO est composée des pays de l’Afrique de l’ouest) A moins qu’on ne change l’appellation.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 10:47, par Hussein
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Un pas dans la bonne direction du Royaume du Maroc. En temps propice on pourra faire disparaître les frontières actuelles que nous ont imposé nos bourreaux et constituer un Géant Etat Fédéral qui s’ étendra de la Gambie au Tchad et de l’ Algérie à la Côte d’ Ivoire, Avec comme Pôle Fédérateur Régional le Nigéria ou l’ Algérie. L’ Afrique sera le Continent des grands enjeux Futurs (très probablement à la deuzième moitié du siècle actuel). J’ ai bonne foi que les Africains en sortiront grandits de leurs maux et douleur actuels. Mais tout d’ abord la CEDEAO doit se doter de sa propre monnaie imprimée par une nouvelle Banque Centrale INDEPENDANTE et enterrer le franc des colonies francaises d’ Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 12:25, par Virgule
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    On attend la monnaie de la CEDEAO l’ecu qui tarde à venir. Nous avons le passeport CEDEAO maintenant il nous reste la monnaie. Le Maroc gardera - t - il son Dirham ? J’ose ésperer que ce n’est pas pour nous faire tarder à avoir une monnaie unique !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 13:20, par Boudo
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Bonjour mes amis

    je ne vois pas pourquoi l’entrée du Maroc au sein de l’espace cedeao pourrait être sujet à polémique.

    Dans la mesure ou être membre de notre organisation sous régionale suppose des préalables que tout pays adhérant se doit de respecter à savoir le dispositif législatif et réglementaire.

    De plus être dans une organisation de ce genre ne suppose nullement avoir des limites territoriales avec déjà un pays membre ;le cas de l’union européen est un exemple illustratif du traité de Maastricht qui a été signé le 07 février 1992 entre 12 états et qui aujourd’hui à evoluer de 28 états formant ainsi l’union européenne sans tenir compte des pôles géographiques des uns et des autres.

    A mon avis, l’intention du Maroc d’intégrer notre entité communautaire ne doit pas cependant être perçu dans le mauvais sens.

    Bien au contraire, le Maroc pourra jouer un rôle de leadership auprès de nos partenaires occidentaux et américain ;il pourrait également peser de tout son poids économique à l’ avènement d’une monnaie unique cedeao et pourrait contribuer à un partenariat gagnant-gagnant entre la cedeao et le reste du monde.

    Pour ma part, je comprends le scepticisme de certains de mes compatriotes à l’énoncé de cette information au motif qu’il existerait des pratiques esclavagistes et odieuses au Maroc et que la libre circulation des personnes et des bien venant des autres états membres pourraient être mis à rude épreuve.

    Toutes ces appréhensions ça et là pourront connaître des solutions une fois si le Maroc était admis au sein de notre espace communautaire ;n’oublions pas que ces mêmes tracasseries existent toujours au sein même des actuels pays membres et que les chefs d’états et de gouvernements respectifs travaillent d’arraché pied au strick respect des textes communautaires en vigueur.

    Bref, ne soyons pas alarmiste attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:08, par Gnamala
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Je serai très heureux que les Ouest-africains puissent accueillir leurs frères du nord. Cependant j’ai quelques inquiétudes. Les grands projets de la CEDEAO dont l’intégration économique avec la libre circulation des biens et des personnes rencontrent quelques difficultés surtout dans son volet libre circulation des personnes. Egalement le projet phare qui est la monnaie unique connait d’énormes difficultés pour sa mise en place dont le délai a été reporté à plusieurs reprises malgré la revue à la baisse de certains critères de convergence. Ces handicapes actuelles semblent difficiles à surmonter pour seulement deux zones monétaires. Qu’en sera-t-il pour l’intégration d’une quatrième zone monétaire (le dirham) ? La proposition avec le pays membre actuels consiste à créer deux zones monétaires : celle des pays ayant le franc CFA et celle des autres pays notamment anglophones. Les monnaies de ces deux zones convergeraient dans une seconde phase vers la monnaie unique de la CEDEAO (ECU). Toute mon inquiétude réside dans l’intégration du Maroc dans la communauté CEDEAO. Le Maroc acceptera –t-il d’abandonner sa monnaie ? Une parcelle de son pouvoir et son leadership ? Ou est-ce le Maroc fera un choix à la carte des valeurs de la CEDEAO auxquelles il souhaite adhérer ? Quel avantage la CEDEAO tirerait de l’intégration du Maroc ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:37, par Ka
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    ’’’A’’’ l’internaute Tché : Nous sommes en 2017, ne généralisons plus les choses comme avant : surtout pas le Maroc de Mohamed VI. Au temps du roi Mohamed V le père, ce problème du Sahara Occidental, non reconnu était autrement. ‘’’’A moi de te poser une question : Relis les articles de nos presses écrites depuis 1987 a 2005, tu n’oseras pas croire qu’un BENEWENDE SANKARA sera un vice-président de l’AN au côté d’un Salif Diallo.’’’’ Le monde change avec sa génération, avec sa haine et aussi avec sa violence. Depuis l’ouverture du Maroc après la mort de Mohamed V par le jeune roi Mohamed VI, beaucoup de choses ont changés avec les deux frères héritiers du trône. Les accords et des apaisements ont étés en faveur du peuple Sahraoui, même si la lèche n’est pas totalement coupée par le roi Mohamed VI. Pour te dire, que l’Europe et les Etats Unis ont compris que pour combattre le terrorisme dans le désert africain qui est vraiment leur nid doué, entre la Mauritanie et ce peuple Sahraoui en passant par le Mali, il faut un vrais compromis, soit écraser un peuple fantôme qui lutte pour sa survie dominée par le Maroc, ou être humaniste et arranger les choses à la longue pour aboutir a une seule nation ou une autre nation reconnu par tous. Il y a deux ans je suis retourné au Maroc pour rencontrer mes promos étudiants Marocains de paris dans les années 1970, a l’époque m’ont initié généreusement à l’arabe pour mieux lire le coran. J’ai fait presque toutes les provinces avec d’autres qui sont a la retraite comme cadres du royaume, Gouverneurs du roi, préfets du roi, juges du roi, de Tiznit a Oujda, d’Agadir à Essaouira, de Meknès a Fés, tout est changé depuis 1975 : Mais ma grande surprise c’est qu’à Marrakech a la place Jemaa El Fna, j’ai rencontré des jeunes du peuple Sahraoui manger du poussons grillés a la même table que des jeunes garçons marocains rappeurs, et qui disent que les barbelés entre le Maroc et le territoire Sahraoui seront un jour démontés, car le Maroc n’aura pas le choix que de se plier devant l’Europe et les Etats Unis pour être un lieder en Afrique. En revoyant ce qui se passe actuellement, le problème entre les marocains et le peuple inconnu du Sahara occidentale commence à être une histoire ancienne, à cause du cadet du jeune roi actif dans l’ouverture du Maroc au monde. Donner des exemples de Mugabé en 2017 qui détruit son pays à petit feu avec ingratitude et de l’égoïsme, n’a plus de sens. ADO dont tu insultes, ou d’autres, ont compris qu’ils n’ont pas le choix, car ils ont besoins de l’Europe, les Etats Unis, et surtout le Maroc qui reste la seule porte démocratique ouverte pour laisser ces supers puissants de passer et d’éradiquer le terrorisme qui empêche le continent d’avancer, et qui recule a 200 a l’heure depuis un 11 décembre aux Etats Unis. Pour te dire, connaissant le Maroc, le problème du peuple Sahraoui n’est plus sa priorité absolue, ce qui compte pour le Maroc, c’est de se positionner en force dans son continent, ce qui est légitime, même quitte à sacrifier une querelle éternelle entre peuple, dont les jeunes Marocains et ceux du peuple Sahraoui se côtoient, s’amusent, se marient, et le conflit n’a plus raison d’y être, me dit mon ami Ben.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:45, par Eric
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    C’est une bonne chose car le Maroc fait partie des gros investisseurs en Afrique, n’oublions pas que beaucoup de nos cadre ont été formés par ce pays. L’intégration du Maroc à la CEDEAO créera beaucoup d’ emploi.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 15:49, par M7
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Le Maroc ayant fait main basse sur nos grandes entreprises, avec la complicité de nos dirigeants, a compris qu’il y a gros à gagner dans cette partie de l’Afrique, tant que la part des dirigeants est garantie. C’est là toute la motivation des marocains et elle dirigée est contre les intérêts des peuples de la CEDEAO. Aussi, les peuples de cette zone doivent se dresser contre cette forfaiture cousue de fil rouge et vert. Le Maroc gagnerait d’abord à montrer sa bonne foi en demandant à signer des accords de partenariats gagnant-gagnants avec les pays membres de la CEDEAO ; pas à y plonger comme un requin pour dévorer les petits poissons. Nous sommes édifiés des penchants colonialistes de ce royaume avec l’affaire de la RASD ; et même ses recentes déclarations colonialistes vis à vis de la Mauritanie ont achevé de dévoiler ses vraies options pour son développement : la prédation économique voilée ou non. Les peuples de la CEDEAO devraient se dresser contre cette forfaiture en préparation.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 16:11, par OUEDRAOGO
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Sans le Maroc, la CEDEAO a vocation à devenir un pays. Avec le Maroc elle restera une simple organisation sous-régionale. La CEDEAO n’a aucune frontière avec le Maroc et culturellement nous sommes différents. Les pays de la CEDEAO ont une origine commune, pas les marocains. C’est bien de coopérer avec tout le monde mais je crois que la CEDEAO va au delà de l’économie. Dommage

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 16:22, par Marocain
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    Salam tout d’abord ceux qui parle de racisme, dans notre religion qui est l’islam noir ou blanc on est pareille la seule chose qui nous différencie c’est notre foie en islam , faut voire la réalité telle qu’elle est les grandes puissances cherche à séparé les peuples pour mieux régner si vous continué à croire les médias sur le fait du racisme ou autres...on se fera manger par les manipulateurs, le racisme existe depuis longtemps et pas juste au Maroc mais il ne faut pas généraliser y a une minorité qui n’est pas cultivé sinon pour le reste des marocains c’est des personnes très accueillant et pour le savoir il faut aller vers l’autre et non pas avoir peur et utilisé le racisme pour resté derrière ça carapace en brefs c’est dans le partage qu’on peut tous avancer les marocains cherche à investir et vendre leur produits et exporté leur expérience, les pays africains ont beaucoup à gagné , certains disent que le Maroc veut colonisé les pays africains çà me fait rire...le Maroc n’a pas la puissance suffisante pour colonisés qui que se soit ,on a une armées professionnels mais qui est défensive et non offensive ... le Maroc peux aidé aussi à formée les armées des pays africains pour faire face au menaces intérieures et extérieures parce qu’on possède de grandes écoles des Far bref c’est gagnant-gagnant .

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 20:10, par freddy le loup
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    l’internaute Rougbenga a fait une analyse très intéressante mais incomplète à mon avis. Le fait aujourd’hui est que le Maroc a des accords avec la plupart de nos pays et des intérêts aussi. Il existe aussi un accord de coopération privilégié entre la Mauritanie et la CEDEAO ce qui fait qu’elle est présente pratiquement à toutes les réunions de la CEDEAO. Ne serait pas de la xénophobie que de parler de la couleur de peau noire à 99.99% pour citer notre ami ? Je crois que la Maroc en voulant s’engager sur cette voir a pris la mesure des avantages et des inconvénients, de même que les sacrifices à consentir pour être à la hauteur. Pouvons refuser l’adhésion sur la base du critère de couleur de peau ? La Mauritanie était membre à ce que sache !!!! Ne devons nous pas voir un signal fort de rapprochement, de collaboration et des opportunités d’investissements pour nos pays ? Toutefois les grandes questions pour moi restent à savoir ; 1. le Maroc serait -elle prête à respecter intégralement les textes et la réglementation en vigueur dans l’espace CEDEAO ? 2. le Maroc fait-il partie de la partie Ouest de l’Afrique ? (vu que la CEDEAO est composée des pays de l’Afrique de l’ouest) A moins qu’on ne change l’appellation.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 14:41, par Ka
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    ’’’A’’’ l’internaute Tché : Merci, mais nous avions des points différents pour l’avenir du continent Africain qui veut devenir un continent puissant dans les 50 ans à venir dont sa jeunesse a dit que rien ne sera plus comme avant : Comme la Chine communiste des années 1970 dont l’écrivain Alain Peyrefitte écrivait en 1973, ‘’’quand la chine s’éveillera le monde tremblera.’’’ La Chine s’est réveillée en communauté forte et solidaire, et aujourd’hui la chine est devenue la deuxième puissance mondiale. C’est ce que veut faire l’UA et la CEDEAO, en tendant la main a tous les pays du continent pour une communauté puissante et solidaire pour relever le défis. Je pouvais te donner des détails par mon métier de conseiller technique qui m’a conduit en Chine avec ses frontières dans les années 1985, et tout dernièrement dont j’ai pu revoir des progrès réalisés en un peu de temps. Parlant le rôle du Maroc dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, ce rôle peut être une valeur ajouté pour pousser l’avancer du continent dans son développement. Comme des multiples contrats de coopération juteux entre la Cote d’Ivoire et le Maroc, en Guinée, au Gabon, au Mali, sont des mines d’or pour l’amélioration du développement des PME du continent, car le MAROC est la porte de sortie de la technologie de l’Europe et des Etats Unis vers le continent, comme fut Hongkong, Macao et d’autres ports d’attaches de l’Asie des produits d’industries venants des pays Anglophones autrefois leurs colonisateurs, qui ont poussé la chine à être comme elle est de nos jours, surtout incontournable pour le monde entier. Merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 14:31, par Dibi
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    - Au plan de l’identité culturelle, le Maroc est un pays arabo-berbère qui n’a rien à voir avec l’Afrique de l’Ouest si l’on excepte l’Islam dans sa diversité. C’est un pays qui doit d’abord en interne résoudre ses contradictions identitaires internes (arabe ? berbère ? Amazigh ? Gnawa ?) et la question du racisme (négrophobie culturelle massive et haine viscérale de l’animisme c’est à dire du cafre que je suis et que je revendique)
    - Au plan politique, comment est ce possible que le Maroc envisage d’intégrer la CEDEAO sans résoudre la question de l’indépendance de la RASD (République arabe-saharaoui démocratique) ?
    - On aura tout vu avec ces classes dirigeantes criminelles ouest-africaines, avec les Ouattara, les Macky Sall, les Yadéma, le Bachagal de Guinée et la pourriture qui est aux affaires à Ouagadougou, Bamako, Niamey...Dire qu’ils sont prêts à vendre l’âme et les principes chers à nos anciens de toutes les résistances à la domination, à l’oppression, à la trahison, on tombe des nus et de nos chaises. C’est à croire et c’est vrai que nous sommes tenus par des élites de toutes les renonciations.
    - Au moment même où l’Europe devient un continent vermoulu, minée par ses propres contradictions néolibérales et ses élites de toutes les turpitudes, au moment même où le temps est venu de nous affranchir de la françafrique, des chaines du Franc CFA, de sortir la torpeur du néocolonialisme qui nous empêche d’avancer, les Ouattara et leur semblables dans le plat ventrisme, envisagent de nous faire le coup d’intégrer à la CEDEAO, le Maroc ; ce pôle éminent de l’atlantisme occidental en Afrique, ce relais traditionnel du néocolonialisme et de la sous-traitance de toutes les barbouzeries sur le continent au Congo de Lumumba, au Gabon, en Guinée ...etc.
    - Enfin et non des moindres enjeux, ce sera la voix royale pour son royal monarque chérifien de s’ériger en commandeur de tous les islams oust-africains, comme il l’est déjà chez lui au Maroc.
    Que ce soit sur le plan religieux ou sur le plan politique, le Maroc est un cheval de Troie en Afrique pour son atlantisme occidental françafricain et pour le wahhabisme qatari-saoudien qu’il exporte. C’est dire que demain, c’est le roi du Maroc qui inondera nos mosquées de ses Imams à sa botte. Mais de tous ces enjeux, nos élites tenues en réseau dans la prédation contre notre émancipation culturelle et économique n’écoutent que leurs affaires privées.
    Rien que des ventres sur pattes !
    Rien que des cerveaux reptiliens, ces Nègres au pouvoir !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 20:11, par Didier
    En réponse à : CEDEAO : Le royaume Chérifien pourrait devenir le 16e Etat membre

    En 1970 .50mille marocain exploser par l’état d’Algérie le maroc demande d’Algérie d’ouvrir la frontière ils refusent à cause le polisario soutien à
    Alger

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés