Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 21 février 2017 à 22h50min

Dabo Boukari, cet étudiant en 7e année de médecine arrêté en 1990 à l’issue d’une manifestation sur le campus de Zogona, et dont on en a plus entendu parler, reposerait à Pô, dans la province du Nahouri. 27 ans après sa disparition, c’est ce 21 février 2017 que les avocats en charge du dossier, dont Me Bénéwendé Sankara, accompagnés des membres de la famille du défunt, ont été conduits sur le lieu de la tombe supposée de l’étudiant d’alors. A quelque pas de la frontière ghanéenne. « C’est une information de taille dans l’avancée du dossier », note l’avocat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

Va-t-on résolument vers le dénouement du dossier Dabo Boukari ? Un élément nouveau vient en tout cas d’être révélé. Ce 21 février, Me Bénéwendé Sankara et Me Prosper Farama, en charge du dossier, ainsi que des membres de la famille de la victime ont été conduits sur une tombe, supposée être celle de Dabo Boukari.

Ce n’est pas au Conseil de l’Entente, où l’étudiant avait été détenu avec d’autres, mais à plus de 150 km de la capitale que se trouverait sa tombe, plus précisément à Pô, dans la province du Nahouri. « Non loin de la route qui mène de Pô à la frontière du Ghana », a noté Me Sankara qui a reçu des journalistes à son cabinet dans la soirée du 21 février 2017. Le lieu de l’emplacement, non loin de la route, n’est pas supposé être connu des populations, a poursuivi le conseil.

« Les intempéries, l’érosion ont eu raison de la tombe, mais elle est toujours perceptible. Il y a beaucoup d’éléments d’indications qui font que la tombe ne peut se perdre », révèle l’avocat.

Qu’est-ce qui prouve que c’est réellement Dabo Boukari qui repose dans cette supposée tombe ? Réponses de l’avocat. « La vérification a été faite par le juge d’instruction lui-même qui dispose d’un certain nombre de prérogatives pour faire ses enquêtes(…) Un juge d’instruction ce n’est pas n’importe qui, c’est une autorité judiciaire qui travaille à charge et à décharge. Qui travaille sur des éléments concordants. » Il a poursuivi en soulignant que si le juge a mis autant de temps pour enfin dire que c’est la tombe de Dabo Boukari c’est dire que c’est une information de première main. Mais c’est la famille qui décidera s’il faut faire un test ADN ou pas, a-t-il conclu.

Aussi, indique-t-il, c’est depuis 1990 qu’une plainte a été déposée dans le cadre de ce dossier. Mais les lignes n’ont véritablement pas bougé, jusqu’à l’insurrection populaire qui a vu la fuite de Blaise Compaoré et, par la suite le démantèlement du Régiment de sécurité présidentielle(RSP).

Depuis, « les langues se délient et le doyen des juges d’instruction qui s’occupe de ce dossier, a pu concocter un certain nombre d’informations, d’indices, et au regard des témoignages concordants, il a pu convoquer les avocats que nous sommes pour indiquer la ‘’présumée tombe ».

Dans tous les cas, rassure-t-il, « c’est une information de taille dans l’avancée du dossier ».

Avec ce nouveau rebondissement, la procédure pourrait donc s’accélérer. « Le procès dépendra des incidents de procédures s’il y en a. Autrement dit, le dossier peut aller plus vite si le juge d’instruction estime qu’au regard des éléments dont il dispose, qu’il peut rendre une ordonnance de clôture » et envoyer le dossier devant les juridictions de jugement, selon Me Bénéwendé Sankara.

En rappel, dans ce dossier, ce sont le Gal. Gilbert Diendéré et le Colonel major Mamadou Bamba qui ont été, pour l’instant, formellement inculpés.

►Lire aussi : Affaire Dabo Boukary : « Mamadou Bamba était dans la voiture des militaires qui se sont rendus dans mon domicile » témoigne Dr Séni Kouanda

►Voir aussi : Affaire Dabo Boukary : Les deux versions de Me Halidou Ouédraogo

►Salif Diallo : « Je n’ai rien à voir avec l’affaire Dabo Boukary »

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 février à 16:25, par Cheikh
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Voilà déjà un pas, même si cela ne le ressuscite pas ! Veillons donc à procéder au test ADN, si indispensable maintenant au Burkina pour tout cas de ce genre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 16:35, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Comment est-ce possible ? A-t-on procédé par test ADN pour le confirmer ou est-ce la famille a pu l identifier par les ossements axhumés si exhumation il y a eu lieu ?

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 17:25, par Mafoi
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      On t’a dit que ses parents sont des archéologues ?Ah.....j’oublie que nous sommes sur un forum des(mots)crates où les propos les plus hurluberlus sont tolérés.Ceci étant dit,j’espère que c’est le début de la vérité sur l’assassinat de ce brave compatriote.Maintenant que la justice burkina nous montre qu’elle est indépendante

      Répondre à ce message

      • Le 21 février à 17:54, par Tapsoba R(de H)
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        "Mafoi" c est justement parce que ses parents ne sont pas archéologues que cette affirmation « La tombe de Dabo Boukary identifée » m intrigue.Sinon,on aurait pu utiliser le conditionnel jusqu à ce que ce fait soit formellement établi,par ADN ou autre moyen scientifique.

        Répondre à ce message

        • Le 22 février à 07:35, par boubis
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Prière ne pas dénaturer le titre de l’article ; il est bien dit la "supposée" tombe. Tenons nous-en aux mots

          Répondre à ce message

        • Le 22 février à 12:42, par regard
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne ou tu mets le mot "supposée". dommage j’aimais beaucoup lire tes commentaires

          Répondre à ce message

          • Le 22 février à 16:27, par Tapsoba R(de H)
            En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

            J ai bien dit que c’est corrigé.Lisez le titre initial qui précède le pseudo du premier intervenant et le mien,c est bien écrit "La tombe de Dabo Boukary identifiée".Lisez le titre qui précède les pseudos des intervenants d hier si vous n êtes pas de mauvaise foi

            Répondre à ce message

          • Le 22 février à 17:21, par Tapsoba R(de H)
            En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

            Voici le texte initial publié hier à 17 h23 :"La tombe de Dabo Boukary identifiée.
            Selon une source proche du dossier,sa tombe a été identifiée ce mardi 21 février 2017 par les avocats de la famille .Nous y reviendrons." Allez sur la page Facebook de lefasonet vous reverrez ce flash d infos dans ses publications d hier

            Répondre à ce message

      • Le 22 février à 18:17, par verité no1
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        @Mafoi, oui, il faut des tests d’ADN pour prouver, nous ne sommes plus dans l’antiquité ou il faut mesurer les os avec des bâtons, point barre !
        C’est comme ça on a déclaré Bel Moctar mort plusieurs fois !!!!!!

        Répondre à ce message

  • Le 21 février à 16:42, par sheiky
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Comme quoi il suffit que les "gens" le veuillent et nous serons tout ce qui s’est passé comme bestialités et méchancetés inutiles dans ce pays.

    C’est un début et nous espérons que cela va continuer. Les "gens" doivent comprendre que la vérité est essentiel pour apaiser les rancœurs et adoucir les cœurs. Même pour les personnes qui n’ont été victimes ou qui n’ont pas perdu de proches, nous avons et sommes choqués par certains actes posés pendant trente dans notre cher pays. Surtout sous la houlette de notre Blaiso national.
    Il n’y a aucune chasse aux sorcières, juste un besoin de vérité, de justification et de pardon.
    .
    Attention, cela doit se faire sur une période bien définie et sans mise en scène et tromperie au risque d’avoir l’effet contraire du fait que de grandes frustrations sortiront d’un processus mais agencée.
    Paix à son âme.

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 17:14, par Saïdou
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      Dieu Merci !!!! Personne Ne Reste Sur Cette Terre. Wend Pa Riite Saamdé, Laa Wend Yaawoda Saamdé.Que Dieu Benisse Le Burkina Et Paix A L’âme De Mr Boukary Dabo Amen ! Saïdou.

      Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:00, par zapi
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Tôt au tard les coupables vont payer qu’ils soient au pouvoir actuellement ou qu’ils aient changé de nationalité. Quand le peuple dit non c’est non.
    La vérité finit toujours par éclater.
    Restons toujours vigilants et déterminés, on saura la vérité sur tous les crimes du régime COMPAORE

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 20:13, par Ali Diallo
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      Il FAUT EN EFFET QUE SALIF DIALLO VIENNE NOUS EXPLIQUER POURQUOI IL A ENTERRER LA VICTIME LA BAS.

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 08:13, par BILL
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        Voici quelqu’un que la justice gagnerai à entendre dans le cadre de cette affaire.Comme tu as ces informations, tu feras avancer le dossier.

        Répondre à ce message

      • Le 22 février à 15:36, par OuattSalios
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        Tu a la Preuve que c’est Salif Diallo qui enterré Dabo laba ?dans ce cas vas y faire ta déposition au niveau du tribunal.
        Je croi que la justice doit te saisir comme tu a des informations concernant la mort de Dabo pour faire avancer le dossier ds le cas contraire tu sera poursuivi pour diffamation Mr Ali.

        Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:06, par tabita
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    vous voyez comment ceux qui l’ont tué sont vraiment sadiques. ils sont coupable d’assassinat et de déportation de cadavre. la sentence de Dieu sera sévère.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:38, par Wennonga
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Ca commence à venir mais patience et prudence ! Optimisme permis avec la disparition du RSP et la détention de Diendéré, la boîte noire du régime Compaoré. Sachons cependant raison gardée pour mieux profiter de la situation prometteuse mais délicate.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:38, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Mais à quand date le transfère de la dépouille à Pô ? Car selon d’autres sources concordantes, on soupçonnait un recel de cadavres dont probablement celui de Dabo, dans un bunker….à Ouagadougou. J’en avais même parlé à Halidou Ouédraogo, qui m’avait affirmé qu’il avait également entendu circuler de telles rumeurs, mais qu’il faudrait faire doucement et être prudent.

    Vous en conviendrez avec moi maintenant et comme je l’ai raconté dans mes propositions pour les réformes constitutionnelles pendant la transition lorsqu’on a solliciter nos contributions, que j’ai été à deux doigts d’être exécutée à Ouaga après une mise aux bans bien en règle. C’est pourquoi, j’avais exprimé mes craintes une fois de plus à l’Église catholique pour qu’elle ne se laisse plus ridiculisée après les rendez-vous manqués avec la Conférence nationale, le Collège des sages, et la fameuse journée du pardon. Et qu’elle devait cette fois dans la transition, prendre à bras-le-corps ses responsabilités.

    Je saisis l’occasion pour ajouter qu’à la suite de la Coder, à mon tour, je soutiens que nous devons reformuler notre Constitution à partir de la base fondamentale du rapport du Collège des Sages même s’il faut convoquer pour cela une Constituante ou Assemblée Constitutive appelez-le comme vous voulez, de façon inclusive avec tous ceux et celles qui ont fait des propositions de contributions, des personnes ressources, des communicateurs professionnels (nous en avons déjà la preuve) et des représentants de toutes les couches sociales (religieux, des coutumiers et des traditionnels, professionnels, formels et informels, partis politiques, syndicats, osc ONG etc.)

    Comment avons-nous pu penser, au vu de la qualité des membres du Collège des sages à l’époque et du rapport final que Halidou lui-même en son temps avait félicité, que d’autres officines pouvaient faire mieux ? C’était une insulte grave au Peuple à travers ses vrais représentants.

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 18:02, par God Bless
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      Merci, merci et merci mon Dieu ! Tout ce qui est caché fini par se révéler au grand jour. Qui l’eût cru ? Ooh, Dieu est bon ! Je me souviens encore de ce jour comme si c’était hier. Nous ne t’oublierons jamais !

      Répondre à ce message

    • Le 21 février à 19:06, par Ka
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      A mon humble avis, Halidou Ouédraogo est la clé de l’affaire Dabo Boukary : La raison est simple : A l’installation de la CIE le 7 Janvier 1999 dont le MBDHP a boudé la participation du Moogho Naaba Baongo avec ses ministres et les Naaba Tigré de Tenkodogo, du Dima du Boussouma, par ce qu’il savait que les chefs coutumiers n’ont rien a caché, et que tout va se savoir : Il était conscient qu’avec l’implication du Moogho Naaba dans la recherche d’un consensus entre le collectif et le gouvernement, allait fonctionné parfaitement sans embuche, vu la notoriété de ce dernier, ‘’’’et que toute la vérité, rien que la vérité, allait jaillir de ce CIE. Mais voilà, Halidou Ouédraogo voyant qu’il s’est fait piégé lui-même en proclamant que les conditions du MBDHP a la participation du CIE seront les suivants : La libération des personnes arrêtés, ne pas sanctionné les grevistes, ouvrir des discutions sur la mort de Dabo Boukary et de Sessouma Guillaume excet… Malgré sa peur, il a mené la CIE avec un rapport à sa mesure. Ce qui m’étonne, c’est qu’Halidou Ouédraogo sortes pour raconter des âneries sachant qu’il sera dans un piège infernal. Madame M. Guirma, nous avons nos differences, et sans des différences, on ne peut pas réunir des bonnes solutions, c’est pourquoi ils existent des critiques et des autocritiques, et ta critique dans cette histoire est discutable.

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 02:22, par Mechtilde Guirma
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        M. Ka,
        Mon intention n’était pas d’aller discuter de quoi que ce soit avec Halidou. Vous comprenez ? Halidou, à l’époque et comme vous le voyez bien était adulé par tout le monde y compris par moi, parce qu’il semblait défendre des causes des innocents. Ce jour, je n’étais pas partie pour aller discuter de ce sujet avec lui. Je lui ai dit que j’étais en danger. Jusqu’aux difficultés de produire mes papiers d’identité. C’était une simple démarche d’information. Ce fut dans cette approche, que je lui ai parlé de ce cas de recel de cadavres. Mieux je lui ai confié que l’Église catholique était en danger du fait de l’ignorance total du clergé qui semblait ne guère se soucier de rien.

        Mr ka, je vais vous demander de me laisser enfin en paix et de ne plus me citer dans vos posts. Vous ne me connaissez certainement pas. Et si ce n’était pas « le cas », démasquez-vous de votre nom et dites qui vous êtes en réalité. Comme cela les discussions peuvent se faire cartes sur table, en toute transparence. Comme cela je pourrai encore mieux vous jauger, et mieux vous situer sur votre capacité à transcender vos ires, vos haines, vos incohérences dans vos interventions et vos mensonges dans votre orgueil de posséder des situations et de faire des discernements, dont vous n’êtes pas du tout capables, pour la jeunesse. Qui que vous êtes, laissez tomber votre masque, je n’ai pas peur et les choses seront plus clairs. Moi j’ai toujours évolué à visage découvert, parce que je n’avais rien à cacher dans mon Ouagadougou natal.

        Soit dit en passant, que ce jour où j’ai été voir Halidou, je retiens deux choses :

        La première je lui ai parlé de la question des femmes catholiques dont l’organisation a été prise en otage par Madame chantal Compaoré et le pouvoir et contre moi surtout, et permettait ainsi à Salif Diallo de pénétrer le collège des évêques par mes frères et d’y semer la zizanie. Il m’a conseillé de demander à l’organisation des femmes catholiques, de rejoindre son mouvement le MBDHP. Je lui ai dit que c’était trop tôt pour que l’Église s’empêtre davantage dans de tels mouvements. Mon intention était de sensibiliser l’Église afin qu’elle sache qu’elle pourrait plus tard avoir une part de responsabilité dans le devenir de notre pays, si elle ne se réveillait pas à temps pour se mettre à l’écoute des interpellations. Surtout au niveau des communautés de base qui avaient été prise d’assaut par des membres des partis politiques qui occupaient des postes importants et dont aussi les mamans et des sœurs des bonzes au pouvoir étaient les meilleures conseillères de l’Associations des femmes catholiques et du Conseil des laïcs alors que moi je n’avais même pas le droit d’assister aux Conférences du professeur Laurent Bado lorsqu’il les donnait en faveur des fidèles catholiques.

        La deuxième, Halidou après m’avoir écouté, et ayant en effet vu l’état de ma pauvreté matérielle que je lui ai décrite, dans la foulée de notre conversation et dans le même élan humanitaire, m’ai donné un billet de 10 000 frcfa (c’était une vraie aubaine, une mânes tombée du ciel) pour mes papiers d’identité que je voulais établir. Je voulais refuser et il m’a dit non, qu’il ne sortait pas cet argent de sa poche, mais des dons qu’on lui faisait pour des cas pareils. Très heureuse, je l’ai remercié et suis rentrée allègrement et pour cause ? En effet j’avais un problème de cotisation où chacun et chacune dans notre communauté de base devait remettre au moins 500 frcfa. En effet cette cotisation avait été demandée par l’Église afin de pouvoir contribuer à l’achat d’un vélomoteur pour les nouveaux prêtres ordonnés. Dans ma situation en effet, je n’avais même plus un seul kopeck pour ma survie. Mais je n’étais pas seule dans cette situation. Et même je pouvais dire, que dans mon cas, dire que je n’avais rien était une injure aux autres dont certaines marchaient nu-pieds avec quelques haillons sur les épaules comme seul habit, alors que moi je continuais à rouler en voiture (dut-elle être amortie). J’ai donc été voir la présidente de notre CCB et je lui ai remis les 10 000 en l’interdisant de révéler et le nom de l’auteur et l’origine de l’argent. En effet la somme couvrait la totalité de celle demandée par l’Église à notre communauté de base. Elle a voulu protesté en me disant que je dois seulement 500 et que le reste m’appartenait bel et bien. Incisive, je lui ai posé cette question : Comment pensait-elle exiger de ces femmes misérables mais très fidèle à l’Église et qui étaient les seules (les nanties on ne les voyait jamais) à accourir à chaque rencontre parce qu’elles n’avaient pour seuls remparts, pour seul appui, non pas les hommes d’Église (elles n’étaient pas naïves), mais le Christ-Roi Dieu vivant parmi les hommes par, avec et à travers l’Église. Et puis dans mon entrevue avec le président du MBDHP, j’avais profité aussi pour plaider la cause de l’Organisation des femmes catholiques et les autres Confessions Religieuses et Coutumières dans les futures Institutions Républicaines qui devaient se mettre en place. Donc je n’étais pas parti le voir pour solliciter quoique ce soit, mais pour l’appuyer dans son charisme par des informations qui, pensais-je, pouvaient l’aider dans ce sens. Plus tard, la présidente m’a dit : « Mon mensonge n’a pas passé, tout le monde a su que c’est toi qui a remis l’argent ».

        Alors monsieur ka foutez-moi la paix, « couchez-moi mon nom en paix ». Je ne vous ai jamais insulté, ni accusé de quelque crime (réel ou en puissance) que ce soit, bien que je pouvais avoir aussi le droit ou la prémonition. Mais je retiens seulement celui de la réciprocité de votre part.

        Répondre à ce message

        • Le 22 février à 09:42, par Penser mal
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          waayi ! Ces types KA et M G là vont ils mieux se comprendre et comprendre ce que les internautes attendent lire ?

          Répondre à ce message

        • Le 22 février à 12:15, par Afro
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Donc comca M.GUIRMA est une dame.˂˂Dans ma situation en effet, je n’avais même plus un seul kopeck pour ma survie. Mais je n’étais pas seule dans cette situation˃˃ Mes respects. Vous parler trop pour ne rien dire.

          Répondre à ce message

          • Le 22 février à 13:56, par Kôrô Yamyélé
            En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

            - Mon frère Afro, repenti-toi et prie car tu viens de commettre un péché. Moi j’en commet tous les jours, mais je prie et celà ne m’empêche pas de te conseiller le repentir.

            Par Kôrô Yamyélé

            Répondre à ce message

          • Le 22 février à 14:04, par Mechtilde Guirma
            En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

            C’est vrai mon cher Afro et merci pour les respects. C’est ma caractéristique et celle de vieilles femmes en particulier de parler trop pour ne rien dire. Parce que ce qui n’est précisément pas dit et reste à l’intérieur est beau, et comme dit le proverbe moagha : « Yel bé pugê m’ bé nééré » . Merci encore de la remarque, je vous en suis grée.

            Répondre à ce message

        • Le 22 février à 15:16, par Ka
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          M.Guirma : Qui suis-je n’a pas d’importance sur le forum. Apporter des critiques fondées avec des argumentations solides et du vécus qui vont pour notre société est très important. Je ne me tenterai de vous égalé, car je suis farouchement contre les barbaries subi sur vous dont vous voulez que toutes les jeunes filles et toutes les femmes du continent porte votre fardeau en soutenant l’excision avec vos théories criminelles. Ka a été très claire avec vous concernant à ce sujet d’excision dont vous n’acceptez pas et m’en veux. Quand à nos participations dans les forums, chacun vienne avec ses convictions, et contredissent par d’autres qui ont différemment les leurs : C’est ça aussi qui est la richesse des discutions sur les réseaux sociaux d’information comme sur Lefaso.net. Quand a cette analyse, j’ai dit ce que je pense sur votre intervention, et je le ferai a tout moment, comme je le fais avec tous ceux qui me lisent, et que je les lis. Quand à vos propos stériles a mon sujet, il fallait apporter sur mes critiques des arguments solides pouvant me contredire avant d’envoyer vos autos critiques qui ne seront pas écoutées. Continuez de me lire, vous me connaîtrez à travers mes critiques véridiques qui vont pour le peuple et non pour un individu. Quand a Halidou Ouédraogo, vous âneries ne me dit rien : La seule chose qui m’a poussé à donner une critique à votre aboiement, c’était la participation des hommes de l’église a ce collectif dont vous mentionnez.

          Répondre à ce message

          • Le 23 février à 15:30, par Kôrô Yamyélé
            En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

            ’’Quand à vos propos stériles a mon sujet, ............. Continuez de me lire, vous me connaîtrez à travers mes critiques véridiques qui vont pour le peuple et non pour un individu. Quand a Halidou Ouédraogo, vous âneries ne me dit rien : La seule chose qui m’a poussé à donner une critique à votre aboiement,...’’.

            - Mon ami KA, cette adresse à Métchilde Guirma n’est pas de toi j’en suis sûr ! Dit-moi KA que ce n’est pas toi pour me soulager car je vais perdre le sommeil aujourd’hui car je ne pense pas que tu vas dire celà à l’adresse de Métchilde.

            ar Kôrô Yamyélé

            Répondre à ce message

        • Le 22 février à 20:04, par Ddjebou
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Mme Guirma mon respect a vous bien que je ne vous connais pas. Je suis inspiree pr votre lutte pr les femmes catholiques

          Répondre à ce message

          • Le 22 février à 22:24, par Ka
            En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

            Ddjebou, Verité No 1, La vérité blésse mais ne tue pas. Relisez mon message avec l’auto critique de M. Guirma, et me dire sur quoi mon humble critique mérite une critique stérile ? Par contre, malgré nos différences comme toutes les internautes, je me suis rangé du côté de sa critique. Si je demande pardon à madame Guirma par ce que je l’ai dit la vérité et de ce que je pense, en disait que sa critique est discutable, j’insulte toutes les femmes Burkinabé en les abaissants. J’ai toujours dis ce que je pense. Et tout internaute de bonne foi qui lira ma critique attentivement ne jouera pas le caméléon pour flatter les autres, ce qui sera une insulte pour la personne flattée en peau de caméléon. Je persiste et signe, ma critique fondée qui dit la vérité, et aussi dire que la critique de madame Guirma malgré nos différences reste discutable qui veut dire que je confirme sa critique. ‘’’La sagesse,’’’ tout Burkinabé est né dans la sagesse par nos ancêtres qui disent que la haine à la haine, la violence à la violence, on applique une vieille philosophie qui ne donne pas des bons résultats. Mais avec des internautes qui flattent d’autres pour cacher la face de la vérité, sortent du cadre de la sagesse et rentre dans les ténèbres des flatteurs flattés. Que toutes et toutes les internautes de bonne foi lisent ma critique fondée, et me contredisent là où j’ai manqué du respect, ou je n’ai pas confirmé la critique de M. Guirma, et je joindrai à mon ami Kôrô pour la demander pardon. Dans le cas que vous ne trouverez pas quoi à dire sur ma critique, alors Ka reste Ka. Encore une foi, merci a vous deux de nous lire.

            Répondre à ce message

        • Le 22 février à 21:35, par Ka
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Pour celles ou ceux qui savent qu’ils viennent sur le net avec des critiques sans fondées, et ont peurs des autos critiques fondées sur des argumentations solides, s’abstiennent de venir aboyer sur Lefaso.net, car ils ne seront pas écoutées. Je ne vois pas en quoi mérite mon message d’une critique stériles ? Ou bien la personne ne sait pas lire. J’ai toujours lutté aux cotés des femmes avec respect pour leurs efforts comme racine de la nation Burkinabé, a commencé par ma mère, et ma moitié. Mais mal lire des critiques des internautes en répliquant avec une critique stérile sans fondement que des aboiements sans rien dire, ne mérite pas un pardon.

          Répondre à ce message

      • Le 22 février à 13:51, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        - Mon ami KA, arrête. Tu vois comment tu as fâché notre soeur Métchilde  ? Excuse-toi KA, sinon c’est moi qui le ferai ta place.

        Soit dit, quand j’ai lu le post de Métchilde, j’ai pensé un peu à ma propre situation dans le passé, et je me suis surpris à avoir pitié de Métchilde qui a aussi souffert, puis de moi-même finalement. Pour mon cas, refusant de calomnier les gens et de poser des peaux de bananes à mes camarades dans le parti CDP d’avant, les gros bonzes ont orchestré contre moi et j’ai été balancé par dessus-bord du CDP. Très aigri (à la différence de Métchilde qui a supporté dans la prière), je suis allé furtivement dans un petit village pour demander la terre à cultiver. Ayant eu, j’ai démissionné doucement de la Fonction Publique et je suis aujourd’hui un fermier tranquille. J’ai fais confiance en Dieu notre Père qui est aux cieux, sauf que j’ai l’impression que notre soeur Métchilde est encore plus croyante que moi. C’est donc connaissant le calme et l’amabilité des gens de Dieu que je vais lui demander de se calmer car je crois que ami KA ne va plus recommencer. Je demande pardon pour mon ami KA, et pour celà je me réfèr à :

        Matthieu 7:7 - Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.
        Matthieu 7:8 - Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe
        Marc 11:24 - C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir
        Matthieu 18:19 - Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.
        Matthieu 21:22 - Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez.
        Marc 11:24 - C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir
        Luc 11:9 - Et moi, je vous dis : Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.

        CONCLUSION : Notre aimable Métchilde, je demande ton pardon pour mon ami KA et merci d’avance d’avoir accepté car en te lisant simplement, depuis longtemps je sais que tu as un coeur pur.

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

        • Le 22 février à 19:45, par verité no1
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Merci au vieux Yamyelé pour votre médiation, décidément, que Tantie Guirma et le vieux Ka s’entendent, vous contribuez tous au forum pour éclairer nous les enfants d’aujourd’hui qui ne connaissent rien des années 60 et 70.
          Chez nous les mossis, un enfant ne sépare jamais une bagarre entre les aînés, ce qu’il peut faire, c’est de pleurer fort pour attirer l’attention des 2 partis afin qu’ils cessent la bagarre !
          Je pleure à haute voie pour que vous arrêtez immédiatement cette guerre !
          Je vous aime tous !!!!!!!

          Répondre à ce message

        • Le 22 février à 20:17, par Ddjebou
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Koro tres sage de votre part. Merci infiniment et qu Allah vs le Rende en bien ameen. Que le frere Ka s excuse car la difference ne doit pas ns amener a parler MAL aux autres.

          Répondre à ce message

        • Le 22 février à 21:02, par Mechtilde Guirma
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Mon cher Kôrô Yamyellé,
          Vous me lancez trop de fleurs que je ne mérite pas, car sur cette terre personne n’est parfait. Cependant vous avez balayé toute tristesse de mon cœur et grâce à vous je sais qu’il y a encore dans notre Faso des hommes qui transcendants même à côté de ceux qui se laissent embourber dans la fange de la médisance, la colère et la rage. Qu’ils s’y plaisent dans cette situation, c’est leur problème. Je ne suis plus triste du tout. Et je sais qu’avec vous, nous cheminerons sûrement vers un Burkina nouveau. D’ailleurs j’ai toujours vu dans vos posts, un homme très avertis sur toute la ligne, je crois que je l’avais déjà dit dans un autre journal. Vous lancez des faisceaux de lumière d’information qui permettent aux esprits bien nés et compétents de lire des messages divins. C’est un don vous savez qu’on ne peut acquérir que dans le respect et l’écoute d’autrui. Bien sûr cela n’est pas de nature à plaire aux maîtres et forces des ténèbres.

          Continuons à demander au Prince de la paix son Esprit de lumière et prions pour ceux qui se complaisent dans la vase comme des porcs et surtout évitons encore de leur lancer nos perles, non seulement il les piétineront mais encore chercherons davantage à nous déchirer.

          J’accepte vos excuses et les accueille avec beaucoup de joie et espérance pour notre pays. Je vous prie à mon tour que s’il est arrivé que je vous ai offensé également, veuillez me pardonner. Continuons donc notre dialogue d’information sur le Forum sans plus jamais nous émouvoir encore sur ce qui se dit à côté ou de quoi que ce soit. Laissons donc les auteurs assumer leurs réactions.

          Encore une fois, merci beaucoup et Dieu vous accompagne toujours dans vos entreprises.

          Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:51, par Alexio
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Les escadrons de la mort de Blaise Compaore, les SS light du Faso. Tuer des etudiants qui voulaient et reclamaient l amelioration legitime de leur vie studiantine, faucher a leur carriere professionnelle de demain pour un pays qui a de la peine de former des medecins.

    Ici Blaise Compaore a mal singer son Godfather, le defunt president ivoirien Felix Houphouet Boigny qui savait comment negocier et instaurer avec ses etudiants, en leur offrant au prime abord un dialogue franc et pacifique sans reprimandes de violences ases jeunes cadres de demain.

    Combien d intellectuels ont acheves leurs vie pour les memes causes ? Les reclamations des droits sosiaux ont toujours croises l intolerances de ce regime sanguinaire et de diable ?

    Par contre les malversations des siens etaient permis. Les juges etaient sous pressions de traffic d influences. Pas moins que la franc-maconnerie dans les coulisses de l Etat avec leurs manipulations partisanes de la justice.

    Pas de reconcialition sans justice. Toutes les crimes balayes sous tapis doivent revenir en surface du tapis de la lumiere justiciable. L afrique du sud est pays pionier et devrait etre notre Source d inspiration.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:56, par Dikiélté
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Enfin l’identification de la tombe de DABO Boukary après une longue lutte ; "seule la lutte paie". Maintenant les avocats doivent prendre certaines précautions pour la manipulation des ossements et pour effectuer le test d’ADN. Les rumeurs à son temps, faisaient état que lors de sa torture, il aurait reçu un coup à la tête ce qui aurait enfoncé le crâne (est ce un coup de cross de fusil ou un objet non identifié comme le cas du juge Nébié !). Dans tous les cas, des précautions doivent être prises pour ne pas endommager les preuves surtout qu’on parle aujourd’hui d’un coup de grâce ou "coup fatal" donné par le lieutenant SOME Gaspard. D’autres tombes restent à identifier. Que Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 18:06, par Truman
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    C’est à ne rien n’y comprendre. Halidou n’a pas dit la semaine passée qu’on l’avait libéré ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 18:17, par article 37
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Toi, tu avait choisi d’étudier la médecine pour préserver la vie. Eux se sont droit de prendre ta vie. C’est la raison pour laquelle nous avons dit non à un régime brutal et violent, qui ne garantissait pas la quiétude pour les faibles.
    Tes assassins seront tourmentés le reste de leur vie.
    Repose en paix et que la terre du Burkina te soit légère. Tu as payé de ta vie pour la nouvelle génération. Que l’ensemble des assassins saches qu’il est temps de soulager leur mauvaise conscience.
    Je suis très en colère.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 18:39, par Le Frère
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Ahuri ! Après les propos de quelqu’un selon lesquels quelqu’un "a contribué à la libération de Dabo Boukari" , j’étais des plus optimistes et croyait qu’on l’avait contraint a un exil lointain duquel il reviendrait un matin. Mais hélas ! La libération n’a pas eu lieu. L,étudiant a été plutôt liquidé et clandestinement enterré. Que sa tombe soit identifié et que la famille fasse enfin le deuil.
    Après cette étape que les commanditaires et les exécutants soient traduits devant la justice. Plus jamais dans mon pays !

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 18:49, par L’ Autre Africain
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Quelque soit la durée de la nuit, le jour finit par se lever. Les auteurs de crimes de sang ou tout autre crime répondront de leurs forfaitures tôt ou tard, sur terre ou dans l’au-delà.
    La vie humaine est sacrée, n’en déplaisent aux sorciers et autres assassins qui l’apprendront à leurs dépens.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 19:11, par SZ
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    MAINTENANT QU ON CONNAIT QUE LE JEUNE N A PAS ETE CALSSINE NOUS DEMANDONS AUX JUGES DE JOUER LEUR ROL .LE PEULE VS REGARDE.JE SUIS EN COLERE MEME SI CERTAINS AUTORITES SONT IMPLIQUES MES CHERS AMIS VALORISE VOTRE CORPS.CERTAINS D ENTRE VOUS ONT LUTTE POUR CE GARCON . VS AVEZ LA CLEE DE VOTRE REUSSITE.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 20:01, par Ali Diallo
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Bien... IL RESTE PLUS QU’A DEMANDER A SALIF DIALLO POURQUOI IL A ENTERRER SA VICTIME LA BAS.

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 07:30, par SARKO
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      Toi tu veux quoi à Salif à la fin . Vas lui dire tes vérités et tu pourras dormir tranquille . Car on sent que tu as une haine viscérale contre lui . Pour une fois sois responsable .

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 09:39, par Ali Diallo
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        Sarko... Tant qu’on parleras de ce dossier, je n’arreterai pas d’indexer le Bourreau que nous connaissons TOUS. Tu t’attendais a ce que je denonce une autre personne que le coupable averé ???? NE ME CONFOND PAS AVEC HALIDOU STP.

        Répondre à ce message

  • Le 21 février à 20:06, par le muet
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Me Halidou Ouedraogo doit etre entendu dans le cadre de ce dossier comme suspect. Si Salif Diallo a fait liberer Dabo Boukari alors c’est lui Halidou Ouedraogo qui l’aurait fait disparaitre apres sa liberation par Salif Diallo ???? Question a 1000 dollars !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 20:14, par Anita
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Je croyais que Alidou avait vu sa liberation. Qu’en est iL ? au juste

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 20:34, par Verité
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Le pauvre, ce qui t’on tué paieront. Ce qui me réjouit c’est que personne ne pourra échapper au jugement divin. Si vous voulez, vous pourrez corrompre la justice des hommes celle de Dieu est incorruptible. Repose en paix Dabo Boukary

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 21:08, par atta
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Je penses,que quelqu un,a bien planifier cette affaire,et cherche a se faire blanchir,depuis la semaine passée les révélations se succèdent,et ressemble a un coup savamment orchestré.suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 21:57, par "LE VIEUX"
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    QUE FERA ALIDOU OUEDRAOGO A L’ANNONCE DE CETTE NOUVELLE ? LUI QUI A AFFIRMÉ QUE DABO BOUKARY A ETE LIBERÉ PAR SALIFOU DIALLO ! COMMENT SACRIFIER SA VIE DURANT 1/4 DE SIECLE ET COMPROMETTE CETTE BONNE REPUTATION EN UNE FRACTION DE SECONDE. QUEL GACHI ?

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 09:29, par miriya djougou
      En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

      Peut être que Alidou a eu vent que "le type n’est pas impliqué" ou on a efface son role et comme il avait dit que le type faisait partie et on sait tres bien le type est tres fort au pluriel:pouvoir, argent pour avocat, politic etc. donc il faut trouver solution pour qu’il ne trouble pas le reste de ses vieux jours ! Ouffff ! Alidou falait pas faire volte face. fallait d’abord faire des premice d’afirmation kil se peut que ... et d’hypothèse sur ce que tu va dire et apres tu dis ce que tu voies apres. Ou bien tu attends que la verité sort de la terre ou de l’eau et kan chacun verra ça tu appelle tes collègues et amis sage et personne agées pour dire pardon publiquement au type si vraiment "il n’est pas impliqué" ! Il va dire oui je pardonne et Alidou gagne en sagesse et le gran type devient tres tres grand et on va dire kil n’est pas seulema homme politic, kil est oci homme d’Etat. Je n’ai pas dis Chef d’Etat hein car apres 2020 les vieillard (>65ans= retraite=conseiller) doivent plier bagage de la politic et de la gestion des affaire de l’Etat ! On attends de voir la suite !

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 16:08, par SOME
        En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

        Mon frere tu as bien compris les choses. Tu imagines bien que salif utilisera sa position pour se proteger en premier. Regarde bien : quand Halidou a été evacué sur paris (par qui ?), qui sont les personnes venues lui rendre visite et au nom de qui ? Qui lui a envoyé un mot de soutien et au nom de qui ? Qu’est-ce que Halidou a declaréune fois rentré au pays ?

        Alors pourquoi Halidou parle t-il seulement maintenant ? Parce que tout simplement parce que Salif diallo a reussi a recuperer les preuves et à "soudoyer" certains temoins pour s’assurer une securité. Ou bien Salif s’est retrouvé totalement coincé et se sentant perdu, il decide de moyer tous les complices et fait pression sur eux pour le tirer de là.

        J’ai toujours dit que c’etait une necessité absolue qu’il fallait que le MPP gagne cette election et ils y ont tous les moyens car il y allait de leur survie apres Blaise : c’etait une question de vie ou de mort pour eux. Souvenez vous que dès le lendemain de l’insurrection et alors que les martyrs n’etaient meme pas encore enterrés, Salif recuperait l’insurrection en disant que ces morts etaient des militants du MPP. Il entrait deja en campagne et occupait le terrain. Ils ont usé de tous leurs soutiens inavoués, à l’intérieur comme à l’exterieur du pays et ont rameuté tous les reseaux possibles pour gagner ces elections, car un echec aurait eu repercussions phenomenales, non seulement au burkina mais aussi a l’exterieur.

        Après du partage du gateau des elections, j’ai toujours soutenu que la facon dont ces postes ont ete partagés (salif a l’assemblée nationale ; Roch president, et Simon a la securité) était le plan de leur gouvernance. Nous ne devons rien attendre rien de ces gens. Chacun à son niveau devait s’activer a enterrer toutes les affaires dans lesquelles ils sont impliqués et a éliminer les preuves. Et vous pensez bien que salif sait tres que les gens ne le portent pas a coeur et vont parler si on fait sortir les affaires sales dont il est bien conscient de son implication si difficile a cacher. Alors quand il a fait manger des gens de sa soupe jusqu’à imbiber la barbiche jusqu’au aux moustaches et meme jusqu’aux sourcils, comment voulez vous que ces gens là voient ou parlent la Vérité ?
        Halidou a toujours mangé avec Salif, il est venu maintenant l’heure pour lui de sauver le soldat Salif. On sort les missiles Halidou
        SOME

        Répondre à ce message

        • Le 23 février à 06:45, par miriya djougou
          En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

          Wouè Meme mes esclave sont daccord avec ça ! Depuis que j’etais au campus en deux mille... un soldat me disait que nous pensons legerema sur cette affaire, mais que ces salif qui est bete de dire que Dabo est mort et il ne sait meme pas ou et comma ! Il me disait que si ces etudiant nou on cri que bocou de gen sont partis comme sa lotre coté ! Le solda chocho serait oci lotre coté ! Cest la que jai di que cette histoire est solidema ficelé et mem les tres proche du regim ne peuvent pas dire ou Dabo est ? La peut etre quon a vendu son cadavre ! Et tout a coup brusquema ces dit Po, encor Po ou est venu ceu ki ont tué Sankara. Est ce que ces tueur ne sont venu de Po et a leur retour il ont emporté le cadavre ? Peut etre que le corps de Sankara serait laba dan la brousse si les test ne le trouve pas dan la tombe de waga !

          Répondre à ce message

  • Le 21 février à 22:08, par RV
    En réponse à : La tombe de Dabo Boukary identifée

    Insomnie pour les assassins !
    Bientôt vous serez confondu.
    Le pouvoir ne saurait vous protéger de la vérité
    et la justice sera très dure pour vous.
    Assassins.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 22:53, par aurapanou
    En réponse à : Dabo Boukari : Sa « supposée » tombe identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Quelqu’un dans l’écrit de Nestor Samné a dit que le corps de Dabo a été rapidement enterré à Kamboinsin.A t-il été ensuite déterré ou quoi. Si oui,quelle torture, même mort ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 22:57, par Tounsida
    En réponse à : Dabo Boukari : Sa « supposée » tombe identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Dieu merci. C’est déjà une belle avancée. Courage aux juges et aux avocats. Sachez que vous êtes entrain d’écrire une partie de l’Histoire de notre pays. Aux mouvements syndicaux, association de la société civile, aux journalistes, à tous ces hommes et ces femmes qui se battent pour la justice et à l’avènement d’un Burkina nouveau, courage.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 00:33, par Jean Louis
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Me Sankara, le juge n’est pas n’ importe qui.Moi- meme je ne suis pas n’ impoerte qui. Pwersonne n’est n’ importe qui. On n’ aime pas ces paroles bizarres de cdepisses- la. Il n’est pas n’ importe qui , il chie pas lui ! Il prend pas des commissions/corruptions lui ? Meme si lui il prend pas, ses collegues prennent des pots de vins. C’est maintenant meme des barriques de vin.Ce qu’ on demande, on demande test d’ ADN. Vous pouvez pas venir devant nous avec votre barbichette mal entretenue et nous dire que c’etait la tombe de Dabo Boukary. Qu’est-ce qui le prouve ? Faut nous prendre au serieux, hein ! On est au 21 eme siecle et maintenant nous aussi on voit clair la.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 00:34, par Jean Louis
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Me Sankara, le juge n’est pas n’ importe qui.Moi- meme je ne suis pas n’ impoerte qui. Pwersonne n’est n’ importe qui. On n’ aime pas ces paroles bizarres de cdepisses- la. Il n’est pas n’ importe qui , il chie pas lui ! Il prend pas des commissions/corruptions lui ? Meme si lui il prend pas, ses collegues prennent des pots de vins. C’est maintenant meme des barriques de vin.Ce qu’ on demande, on demande test d’ ADN. Vous pouvez pas venir devant nous avec votre barbichette mal entretenue et nous dire que c’etait la tombe de Dabo Boukary. Qu’est-ce qui le prouve ? Faut nous prendre au serieux, hein ! On est au 21 eme siecle et maintenant nous aussi on voit clair la.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 04:28, par Karfolo
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Le bonheur du peuple burkinabè serait qu’on décharge Me Sankara de ce dossier afin qu’il n’y fasse pas obstruction . Ce dossier fait parti de ces nombreux dossiers de crimes de sang sous le régime Compaoré. Me Sankara vu sa position et ses relations actuelles avec un des suspects Numéro 1 aujourd’hui de cette affaire n’est plus crédible pour être devant ce dossier. Il en est de meme Le dossier Thomas Sankara. Au fil de la trajectoire de l’homme je me suis rendu compte que c’est un opportuniste notoire avide de pouvoir à la recherche de ses propres intérêts. Pourquoi Me Sankara affirme qu’il appartient à la famille de Dabo Boukari de demander un test ADN ? Alors que ce dossier est devenu une affaire d’état et meme une affaire de l’état ? Je suis gêné par la position actuelle de 1 er Vice président de L’assemblée nationale de Me Sankara et vouloir coûte que coûte être au devant d’une affaire ou son mentor est désigné comme suspect numéro 1 .
    Je demande aux Burkinabè , aux camarades de Dabo Boukari, d’être très très Vigilants sur ce dossier car Me Sankara pourrait jouer Les troubles faits , comme Me Halidou l’a fait et empêcher que La vérité ne se manifeste. Samné , levez-vous pour qu’on nous dise pas à l’instar de Thomas Sankara que Le test ADN n’est pas concluant car le corps a été enterré à meme Le sol. soyez Vigilant l’égard de tous ces marchands de sommeil .

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 04:46, par Karfolo
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Dans cette affaire de Dabo Boukari, je demande aux internautes de tenir bon . Ne cedez pas restez Vigilant, il va craquer . Il c’est l’accusé N1. Actuellement President d’une institution. Tout Le monde la vu sur le campus Talkie-walkie en main et il communiquait avec des éléments du RSP . Si La tombe de Dabo Boukari est découvert en zone RSP, Salifou Diallo et Bamba son Ami doivent pouvoir nous donner des informations crédibles et utiles à ce sujet . Le talkie-walkie qu’il utilisait était un outil militaire, alors à qui Salifou Diallo muni de cet Equipement militaire donnait il des ordres ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 06:37, par Ce que j’en sais
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Chers internautes, l’article rappelle que dans le dossier deux personnes sont inculpées : Bamba et Diendéré. C’est eux qui ont indiqué la tombe certainement. Dabo a été arrêté et torturé avec un autre étudiant en médecine. Au terme de leur supplice, ce dernier très blessé mais encore vivant a été conduit aux urgences de Yagaldo mais ses sbires crayant qu’il soit reconnu par ses collègues étudiants qui étaient de garde ils l’ont évacué à Pô où il a resté longtemps incarcéré après les soins. On peut supposer dans la même logique les assassins de Dabo aient transporté sa dépouille à Pô.
    Quant au rôle joué par Salif Diallo dans la mort de Dabo Boukari, c’est une question de sémantique et c’est ce qui fait que Halidou Ouédraogo se mêle les pédales. Ce qui est sûr c’est que tous les acteurs étudiants sont unanimes que Salif Diallo a joué un rôle de premier plan dans la répression des événements de mai 90. Cette conviction se basait sur le fait que connaissant l’organisation du mouvement étudiant pour y avoir affuté ses armes justement avec le même Dabo, il s’est dit que trop c’était et il fallait en finir avec cette hydre de PCRV ; d’où toute sa rage. Contrairement à ce que Halidou dit Dabo n’a pas été arrêté le 16 mai. C’est plutôt Sedogo Boukari (paix à son âme) qui a été arrêté et relâché et puis repris. C’est là où Halidou fait la confusion ! Et comme il affirme que Salif était hors du pays le 19 mai, il a peut-être raison mais cela ne le disculpe pas. C’est lui qui savait ça mais pas les acteurs étudiants. Donc c’est de bonne que guerre que ceux ci ont accusé et continuent d’accuser Salif Diallo.Tous les crimes au sommet de l’Etat commis sous le FP en commençant par l’assassinat de Sankara et ses compagnons le 15 octobre 1987 ce sont toujours produits quand Blaise dormait ou était absent !!! Bon je m’arrête là.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 07:08, par sandokan
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Internaute Ka, de quel CIE parlez-vous ? Si je me souviens bien de cette commission qui avait été mise en place pour enquêter sur l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO, elle était dénommée CEI (Commission d’Enquête Internationale). Si c’est d’elle qu’il s’agit, à quel moment a-t’elle été muée en CIE ?

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 15:37, par Ka
      En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

      Ka parle de la Commission Indépendante d’Enquête, installé le 7 Janvier 1999 pour faire la lumière sur les circonstances de la mort de NorBert Zongo et ses compagnons, de Dabo Boukary, de Sessouma Guillaume, et d’autres : Cette commission a été boudée par le MBDHP, par ce qu’il n’accepta la présence Du MOOGHO NAABA Baongo et ses ministres ainsi que d’autres chefs coutumiers. Mais le MBDHP a finis par participer avec des conditions, que tous les manifestants arrêtés soient libérés, que le dossier de DABO Boukary soit dans la discussion. Merci de lire.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 07:38, par le panafricain
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Salif Diallo , doit nous dire apres la libération de DABO quelle est la suite du scenario mis en oeuvre par le faiseur des rois ...............

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 07:50, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Peut- on savoir quel juge est en charge du dossier ? Parce que si ce juge n’est pas expérimenté ou d’un certain âge, il est permi d’avoir des réserves sur la suite de ce dossier. Car le régime n’a pas changé avec l’insurrection, il s’est juste tranformé et les " flammes" du dossier DABO, ne manqueront pas de brûler certains "mppistes" de premier rang, si évidemment il y a une volonté de faire justice.
    D’ailleurs je m’étonne qu’un ancien CDR, ennemi juré de l’UGEB à l’époque, se retrouve entrain de défendre ce dossier.
    Si de sa tombe le pauvre DABO pouvait choisir ses avocats ???
    Si j’étais de la famille je n’allais pas accepter que des gens qui " tètent" les mamelles du MPP/CDP défendent ce dossier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:01, par lecoq
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Très bien dit internaute 22,on est vraiment fatigué de ces mots mensongères et politiques.Il n’est pas n’importe qui ! il était ou quand la famille réclamait la destination de leur fils ? Pour montrer une tombe,on a vraiment de 27 ans pour venir dire après la pluie ait ruinée la tombe,montrer une terre battue supposée tombe du disparue.Pardonnez chers avocats à la gueule de loup,la famille veut la vérité maintenant.Une autre pourquoi refuser qu’on prenne des photos sur les lieux ? il faut rassurer la population en envoyant les images de cette terre supposée tombe pour qu’on la voie au moins,putain de merde au pays aux hommes intègres !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:27, par le patr-iote
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Honorable Me Sankara, je crois que c’est mieux d’éviter ces propos du genre "Le juge d’instruction n’est pas n’importe qui". Certes c’est une autorité judiciaire avec des compétences reconnues qui doit avoir un sens aigu de l’intégrité et de la probité ( même si l’histoire récente de ce pays ne plaide pas forcement dans ce sens....), mais comme vous le savez aujourd’hui pour avoir la certitude absolue que c’est la tombe du regretté feu Dabo Boukary (Paix à son âme), les Tests d’ADN sont incontournables. Et cela ne doit pas être seulement la requête de la famille Dabo mais aussi bien des avocats conseils que du Juge d’instruction pour une manifestation sans ambiguïté de la vérité. C’est une question de bon sens...

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:35, par Le Sable
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Respectez s’il vous plait l’âme du défunt.. Pourquoi avoir gardé le silence pendant tout ce temps ? Ne vous amusez pas avec nous. Et s’il se trouvait que c’est vrai, j’en voudrait à ses parents qui n’ont jamais eu le courage de le dire publiquement afin que ces braves étudiants qui commémorent chaque la disparition de ce dernier puissent ne serait ce qu’une fois se rendre sur les lieux pour honorer la mémoire de ce jeune homme. C’EST FAUX UN POINT BARRE

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:46, par Sidnooma
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Je ne comprend pas ces gros mots de la justice tels que procès, procédures, preuves, inculper etc ....... Pour moi le dossier DABO est clos. Dans courrier confidentiel numéro je ne sais quoi, je lisais ceci « C’est le lieutenant qui a donné le coup mortel » donc c’est fini ! HEEE DIEU.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:57, par BURKINABE
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Je me demande si le vieux "né avant les nectons" n’a pas raison. Si réellement Mister "je m’en fou, point barre" etait vraiement dans l’affaire là est-ce que ça allait avancer comme cela. Peut-être que le vieux a eu vent du dossier (comme il a des entrées sans doute dans le système ) et il a compris que le man n’est ni de près ou de loin dans l’aff. Donc il se precipite pour se desengager de ce qui était vomis precedenment au gens. Mais le vieux c’est pas comme ça, on fait.
    Autre possibilité est que connaissant la force de frappe souteraine du gars, n’est-il pas capable de laisser les choses avancées après qu’il ait eu le temps de faire une preparation consequente pour que la locomotive juticiaire lachée et lancée aille directement vers la cible qu’il a également prépositionné sur la trajectoire. Comme cela il echappe.
    Ces gens là sont très forts dèh, mais DIEU est DIEU et demeure DIEU, Lui seul connait tout et est au contrôle de tout.
    DIEU benisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:09, par SAW.
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Merci encore à Me SANKARA. Grâce à ton courage, ton engagement et surtout ton intégrité, le dossier Dabo comme les autres(Thomas Sankara etc.) connaitront des dénouements,le peuple saura la vérité et les familles des victimes pourront enfin faire le deuil comme il se doit.
    Malgré les insultes, les menaces, le blocage de tes comptes et les tentatives de corruption par les caciques du pouvoir déchu à cause de ton engagement dans tous ces dossiers à problèmes, tu es resté aux cotés des familles des victimes.
    QU’ALLAH le TOUT Puissant te le rende au centuple !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:27, par adiya
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Après le jugement, que la condamnation concerne tous les accusés, même ceux qui sont morts, qu’on enchaîne leurs tombes. C’est écœurant. Si les parents de la victime même arrivent à connaitre la tombe dudit exécutant barbare sans intérêt que Dieu va plonger dans le feu éternellement, qu’ils aillent le déterrer et brûler ses os. Si je suis dans l’armée, si c’est pour être choisi à ôter des vies, si il n’y a pas autre choit pour moi, j’ai une arme et, je choisis de quitter ce monde pour ne pas vivre inutilement et en plus ne pas faire des enfants qui vont souffrir de tes malédictions après. Comment. Vous le tuez et pourquoi pas laisser son corps à ses parents. Que Dieu punisse sévèrement tous les assassins criminels du régime sanguinaire jusqu’à leurs descendance. Si vos parents vous sont chers, les nôtres aussi nous sont chers. Dandourou waaka.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:30, par Freud
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Bonjour à tous ! Moi j’ai juste une question qui parait anodine mais importante pour moi : La famille Dabo, n’a-t-elle pas une autre photo du défunt à nous proposer ? depuis les années 2000 on nous montre cette seul photo de Dabo Boukari et laquelle photo ne me semble même pas actuel à la période dont il est question.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:53, par Mouta-Mouta
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Jean Louis, il faut éviter les injures. Ce n’est pas ce qu’il nous faut au Pays des hommes intègres.On vous demande de donner votre opinion et faire vos interpellations à l’adresse de qui que ce soit,au sujet de quoi que ce soit, dans le sens de la construction.M.SANKARA est un père de famille et ne serait ce que pour cela, vous ne devez pas vous en prendre à sa personne physique.Il vaudrait mieux vous en prendre à ses opinions.Dans ce cas vous aurez mal écouté M.SANKARA.Moi j’ai bien entendu "la supposée tombe" de DABO Boukary. Cela veut dire que M. SANKARA lui même émet un doute jusqu’à confirmation par qui de droit.Maintenant de ces très tristes évènements de 1990 pendant lesquels bien de citoyens ont disparu dont l’éminent professeur de physiologie K.Guillaume SESSOUMA,il faut vraiment en pleurer et accélérer dans la manifestation de la vérité en vue de sanctionner à la hauteur des forfaits et ce, conformément aux textes et lois de notre cher Pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 10:21, par GUIGMA ADAMA
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    AU BURKINA IL YA DES AVOCATS QUI S’ACCAPARENT DE CERTAINS DOSSIERS SENSIBLES ALORS QU’ILS NE PEUVENT RIEN DEFENDRE. VOUS LE OU LES CONNAISSEZ CERTAINEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 10:34, par @@gog
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Une réconciliation après vérité et justice ,c’est ce que nous, vrais patriotes, prêts à pardonner, attendons .Nous ne voulons pas d’un dialogue avons la vérité et la justice ,mais après .C’est à dire après que la justice ,la justice républicaine , ait fait son travail .Le dialogue prôné par la CODER est une hypocrisie ,un louvoiement ,une bombe à retardement et ne saurait se tenir.Ces gens là tiennent non seulement à nous dicter leurs lois funestes du temps de Blaise ;mais aussi à pourrir la situation au détriment du MPP et nous ne l’accepterons jamais.Rendre impopulaires et non rééligibles en 2020 les dirigeants actuels ;tel est leur ardent vœu mais ce funeste et diabolique projet ne passera pas,car nous les voyons venir.Dans tous les cas ,nous attendons , sereins ,lucides , inébranlables.Une seule chose est sure ;que les familles victimes du régime de Blaise se rassurent que la justice se fera sans ambages très bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:16, par @@gog
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Une réconciliation après vérité et justice ,c’est ce que nous, vrais patriotes, prêts à pardonner, attendons .Nous ne voulons pas d’un dialogue avons la vérité et la justice ,mais après .C’est à dire après que la justice ,la justice républicaine , ait fait son travail .Le dialogue prôné par la CODER est une hypocrisie ,un louvoiement ,une bombe à retardement et ne saurait se tenir.Ces gens là tiennent non seulement à nous dicter leurs lois funestes du temps de Blaise ;mais aussi à pourrir la situation au détriment du MPP et nous ne l’accepterons jamais.Rendre impopulaires et non rééligibles en 2020 les dirigeants actuels ;tel est leur ardent vœu mais ce funeste et diabolique projet ne passera pas,car nous les voyons venir.Dans tous les cas ,nous attendons , sereins ,lucides , inébranlables.Une seule chose est sure ;que les familles victimes du régime de Blaise se rassurent que la justice se fera sans ambages très bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:52, par X
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    BJ. JE PENSE QUE ME BENEWENDE SANKARA EST MAL PLACE POUR DEFENDRE UN TEL DOSSIER VU SA POSITION POLIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:48, par Patinda
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Il y’a quand même une coïncidence troublante dans cette affaire. Pourquoi la sortie de Halidou coïncide t-elle presque avec la découverte de la tombe de DB ? Autres interrogations : Halidou a-t-il vent de quelque chose qui se tramerait contre SD ou qui impliquerait SD dans cette affaire ? Halidou ne connait -il pas le fond du dossier de A à Z depuis plus de deux décennies, y compris l’emplacement même de la tombe et les auteurs et complices de cet assassinat ? SD sortira t-il grand et blanc dans cette affaire où Halidou l’y a enfoncé davantage par ses derniers propos ? Répondez-moi maintenant ou je "wait and see" !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 13:03, par Le Patriote
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Cette nouvelle me rends encore plus furieux par rapport aux dernières âneries de Alidou. Ils ont donc maltraité le corps de Dabo après l’avoir assassiné. Comment vous pouvez tuer quelqu’un à Ouaga et trimballer son corps pour aller jeter en brousse, comme si c’était un chien !? Et des traîtres comme ce monsieur Alidou veut protéger des suspects dans cette affaire macabre. Qu’est ce qu’il a même à vouloir défendre coute que coute Salif Diallo ? Ce dernier est suffisamment grand et responsable, je suppose, pour se défendre lui même. J’ai les larmes aux yeux. Tchrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 13:10, par solo
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Avant d’etre 1er vice président de l’assemblée Me Sankara est un avocat,donner moi une affaire floue dont Sankara est mêlé au burkina,les gens n’aiment vraiment pas les gens.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 15:05, par jan jan
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Bravo à cette "révolution bolchévique de 1983", et les conséquences désastreuses sur le Peuple qui ont découlées. Les exécutions sans procès du Peuple banalisées, les pillages du Peuple banalisés, le musellement du Peuple et autres exactions, la naissance d’une "nomenclatura de bourgeois newlooks", des hypers bourgeois que l’on avait jamais imaginé dans ce pays. On ne peut que se poser la question "et si la Révolution n’avait jamais eu lieu, peut-être qu c’était mieux pour le pays et ses enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 15:12, par ami
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Laisser la justice faire les choses au lieu de présenter des coupables sans preuve. Je constate que les choses avancent et j’aime le travail bien fait et non dans la précipitation. Blaise Compaoré et le RSP controlaient le pays à leur guise et c’est donc normal que les dossiers trainaient dans les tiroirs. Je vous apprends que Halidou Ouedraogo a été nommé au temps de la transition et non par R.K. Kaboré qui a donné l’indépendance à notre justice. Car il y a des gens qui pensent qu’ Halidou a été nommé sous Kaboré et cela expliquerait ce changement de position. Cette justice qui pas à pas prend son indépendance. Je trouve cependant qu’il y des dossiers plus brulants qui sont encore dans les tiroirs et que j’attends avec impatience.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 18:20, par Ka
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Mon promo Kôrô Yamyélé : Nous sommes sur Lefaso.net pour apporter ce qui va pour le peuple et non pour un individu : J’ai toujours dit ce que je pense, ce que j’ai vécu, ce que je vois, et non pour soutenir un individu. Je voudrai que tu relises mon premier message avec sa dernière phrase : ‘’’’’’’’’’’’’’Madame M. Guirma, nous avons nos différences, et sans des différences, on ne peut pas réunir des bonnes solutions, c’est pourquoi ils existent des critiques et des autocritiques, et ta critique dans cette histoire est discutable.’’’’’’’ Pour dire à madame Guirma que je confirme sa critique. Alors, restons comme nous sommes pour mieux orienter la jeunesse assoiffée d’une alternance politique saine et limpide, sans passé par des triches. Si ce que j’ai dit dans ma critique fondées sur l’installation de la Commission Indépendante d’Enquête avec le MBDHP qui voulait la boudée, par ce qu’il craignait la fermeté des chefs coutumiers a la recherche de la vérité et d’un vrais consensus n’était le cas, qu’on me le prouve. Si ce que j’ai dis a madame Guirma que nous avons nos différences et sans des différences on ne peut pas réunir des bonnes solutions, c’est pourquoi ils existent des critiques et des autos critiques, et ta critique est discutable, pour dire que je confirme son message. Si cela ne veut pas dire que je me range de son côté avec son message, alors Ka est Ka, madame Guirma reste madame Guirma. Merci pour ton intervention.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 18:28, par Le Sage
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Vivement que la vérité éclate et que justice se fasse sur ce dossier Dabo Boukari. Cela dit, qu’on les aime ou pas, il faut reconnaître que ces gens du PCRV sont extrêmement solidaires, tenaces et durs à cuire. Tu tues l’un d’eux, de leurs alliés ou de leurs protégés, tu réponds ! Quelque soit le temps que ça prendra. Véritables guerriers ces gens là. Vraiment !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 18:32, par BANGOSMANN
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Ce pays a connu tellement de crimes et surtout avec le regime COMPAORE mais tout est entrain d’être dévoilé avec la disparition du RSP.
    Que devient la liste des présumés detourneurs des biens de l’Etat dont les noms ont été publiés dans la presse sous la gouvernance de LUC THIAO ?

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 19:18, par Ka
      En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

      Qu’on n’est un croyant pratiquant ou pas, il est certain qu’il existe un Dieu capable de tout. Qui l’aurait cru il y a 5 ans ? Les consciences ou les ruses de tout en chacun finissent toujours dans la volonté de Dieu capable de tout. Au Burkina il a fallu que le peuple avec sa jeunesse défendent la survie de leur avocat qui est l’article 37 un 31 Octobre 2014 pour faire basculer les destins des intouchables qui commencent à douter de leur passé, et se mettent dans les mains de Dieu capable de tout. Que tout être humain sache qu’il a sort prédéterminé sur cette terre, et personne n’échappe à ce sort prédéterminé. Il est temps que criminels et victimes se lavent a l’eau de javel par la justice Burkinabé, et repartir a zéro pour une réconciliation nationale. Déballez tout, pour un nouveau Burkina de paix, émergeant.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:04, par NION H Frederic
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Pauvre de Po, a defaut de te developer Blaise et sa bande te rendent complice !? Triste vraiment tres triste. Po tes fils ont barre la route a celui qui a abuse de ta generosite. Nous allons terminer le boulot. Fils et filles, femmes et hommes du Nahouri DEBOUT !!! Dabo repose En paix sur la terre innocente de PO.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 00:28, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Vérité n° 1, vous m’avez déjà parlé dans le forum en neveux très câlin. Et j’ai su que vous étiez de Kaya. Je vous renouvelle mon amour de tante. Pour vous dire la vérité, quand je venais ici au Canada, j’avais à cœur et l’intention de travailler pour qu’un jour Dieu efface les larmes de tous mes neveux spirituels de Kaya. Mais ne vous en faites pas comme dit Kôrô Yamyéllé, Dieu exauce les prières et tout fils et filles de Kaya chantera de joie un jour. Ne pleure donc pas mon fils, pendant des années j’ai également pleuré pour mes enfants spirituels de Kaya. Mais Dieu dans sa miséricorde vous essuiera les larmes. Je vous comprends, je n’ai pas d’autres mots pour vous consoler sinon ma tendresse de tante.

    Ma très chère Ddjebou, Je suis très émue de ce que vous me dites. Des mots me manquent. Dans ma lutte pour la question de la femme, mon inspiration vient de mon séjour européenne. Bref ma lutte a été fondée sur la mauvaise interprétation des coutumes africaines surtout en ce qui concernait la femme. Aussi je suis retournée aux sources de nos traditions africaines pour y saisir le problème à la racine. Et j’ai été bouleversée par toutes les théories mensongères bâties sur les coutumes (notamment l’excision) africaines. La preuve, faite le tour de toute l’Afrique dès qu’on attaque une coutume, suit ensuite un arsenal d’armes meurtrières pour décimer les sociétés. Tout simplement parce que la coutume qui maintenait leurs repères et la solidarité a été détruite.

    Pour comprendre la question de la femme en Afrique il faudrait retourner aux abysses des traditions pour saisir son statut. Et dans mon pays quand on remonte à la surface, on comprend pourquoi nous avons vécu jusqu’ici en paix entre musulmans et chrétiens ou entre ethnies.

    Ce qui serait criminel, c’est de recevoir ces inspirations qui viennent de Dieu et se taire par crainte de persécution ou pour l’argent. Nos parents ont subi les pires persécutions pendant la période coloniale pour nous donner ce pays. J’ai eu des occasions (y compris des propositions pour être ministre), pour vivre aisément. Mais dans tout Ouagadougou avec les différentes ethnies venues d’ailleurs et ont contribué à m’éduquer, devrais-je y vivre dans l’opulence pendant qu’eux-mêmes et leur rejetons vivent dans la misère ?

    Ce que j’ai fait n’a rien d’extraordinaire. Je me suis voulue seulement la voix des sans voix devant les puissants. Sur cette voie, beaucoup de martyrs et des hommes scientifiques ont payé également de leur vie.

    Dieu fasse qu’on se voit un jour pour mieux sympathiser et nous aimer encore plus pour aider nos frères et sœurs sans voix, à regarder l’avenir avec espoir.

    Quant au problème qui m’oppose à l’autre pour ne même pas le nommer, pour vous tous, tout est oublié, balayé jusqu’à son pseudo. Son vrai nom ne m’intéresse plus. Et tout cela grâce à vous tous. Que Dieu vous bénisse qu’il vous protège des méchants et vous fasse prospérer dans vos entreprises.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 04:10, par verité no1
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    J’ai des larmes aux yeux, merci d’avoir pensé aux neveux, que Dieu vous bénisse !
    Mon arrière grand père vient de Kaya, il était un "Bendré" et il venait régulièrement vers Loumbila faire des louanges et autres. Après sa mort, mon grand père ne voulant pas porter le fardeau de Bendré, decida de fuir le village (on imposait) pour s’installer vers Ziniaré. Après une altercation avec les autochtones, il decida de s’implanter vers Dassasgho.
    Je porte affectueusement Kaya dans mon coeur, qui est ma vraie région !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 09:57, par Ka
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Comme je l’ai toujours dit dans mes critiques fondées sur le vécu, ‘’’le Burkina est un village avec une seule famille dont tout se sait de bouche à oreille, ou d’un regard a l’autre : Qui l’aurait cru qu’une critique fondée mal interprétée de Ka, fasse rassemblées des inconnus d’une même région. C’est pourquoi j’ai toujours dit à la jeunesse que 99% du peuple Burkinabé a chacun dès sa naissance un sort prédéterminé, et quoi qu’on fasse, vivant ou mort, on se retrouve un jour face à ce sort : ‘’’Comme une petite différence entre une Guirma et Ka qui a permis à d’autres de s’éclater leur régionalisme, qu’elle soit douloureuse ou bonne, que tous les Burkinabé vivent depuis la nuit des temps.’’’ Que Dieu est capable de tout car je le crois en écrivant ce que je pense, sans penser aux conséquences. Des forums des réseaux sociaux ‘’Le pays’’ a B24, au Zoodomail, et aujourd’hui a Lefaso.net, par mon nom propre sans le pseudo de Ka, j’ai toujours partagé les critiques ouvertes de M.Guirma qui ne pourra pas me dire le contraire si elle relise les historiques de ces réseaux sociaux d’information de notre pays. ’’’’’’Notre différence s’arrête sur l’excision, car chacun a sa conviction sur le sujet :’’’’’’ Ka n’a jamais dévié sa ligne de critique qui est d’apporter ce qu’il pense, ce qu’il a vécu pour le peuple et non pour un individu. Que ça soit un pouvoir ou un parti politique, j’ai toujours dirigés mes critiques fondées sur des argumentations solides pour les objectifs concrets de l’un ou l’autre qui vont pour le peuple, et non pour un individu égoïste. Ayant servi loyalement les responsabilités qui m’ont étés confiés, pour ma survie et pour ceux qui les bénéficieront, j’ai toujours fait mes services consciencieusement dans l’amour et la grâce de Dieu jusqu’à une retraite mérité. Etudiant j’ai appris de Karl Mars un idéaliste moral, qui durant toute sa vie, a lutté pour une cause juste : C’est avec cette leçon de défendre les opprimées que je continu sur mes messages fondées de revendiqué. Comme dans cette analyse, je persiste et signe, s’il y a une vraie justice dans notre pays pour Dabo Boukary et Sessouma Guillaume, la clé viendra de ceux qui sortent pour se défendre inutilement comme Halidou Ouédraogo et son protégé. Comme je l’ai toujours confirmé en m’adressant à nos gouvernants : ‘’’’Sans une politique juste, et une justice juste, aucune classe donnée ne pourra maintenir sa domination sur un peuple averti par les crimes, les trahisons, l’injustice et la corruption à ciel ouvert. ‘’’’Au jeune Vérité No 1, je te souhaite des bons retrouvailles avec ta tante. Que Dieu tout puissant et capable de tout vous protège.

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 11:59, par Ka
      En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

      Mon ami et promo Kôrô YAMYELE, à nous deux : je t’écris ce message avec des questions réponses, et mamie à mes côtés. Tu sais pourquoi il y a 60% de séparations et des divorces des jeunes couples de nos jours ? C’est à cause des hommes flatteurs qui n’ouvrent pas totalement à leurs femmes en voyant la vérité, et en disent le contraire. Comme les politiques qui promettent au peuple le miel, pourtant ils envoient du vinaigre par la suite. Comme offrir des fleurs à sa femme en la disant ‘’’’Je t’aime’’’’ pourtant ces mêmes fleurs sont de sa part sur la table d’une autre. A notre âge, nous ne sommes pas dans ce bain de flatterie : Donnons les bons exemples à la jeunesse en disant ce que nous pensons et voyons réellement les choses. Donner des fleurs à M. Guirma ne pensant pas à analyser avec philosophie comme tu l’as dit a PAPA de mon message, reste un œuvre du Corbeau et le renard. Et si M. Guirma est sincère devant Dieu elle ne dira pas le contraire en relisant mon message. Tout ce qui mine la vie des couples en Afrique et partout ailleurs, ce sont les flatteries des hommes à leurs femmes qui se découvrent par la suite, que ce ne sont que des insultes. Demandez un pardon a une personne, demande une vraie réflexion, et non avec des larmes de crocodiles comme un introverti a l’ stade du 4 Août un mois de Mars. Qu’elle soit femme ou homme sur le net, nous sommes tous égales a égaux. Les déversements des salades et des carottes de tout en chacun tombent dans le même panier de Lefaso.net. Il faut savoir les trier. Bonne journée à toi et ta famille dans ton coin. C’était le café de la matinée du jeudi 23 février de Lefaso.net par Ka.

      Répondre à ce message

      • Le 23 février à 17:34, par Ddjebou
        En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

        Mon frere Ka. Ns sommes vos mamans vos soeurs vos epouses cheries et nous vs aimons tant et avons besoin de vs, ma soeur Guirma ne dira pas le contraire. Fermons cette parenthese. Ensemble l eveil des consciences et la lutte continuent . A Un moment de notre histoire je recherchai chaque jour les postes de 2 personnes pr assouvir ma faim : les postes des frere Ka et Koro yamyele. Vs avez bcp fait pr notre pays et surtout pour tous ceux qui ont soif de la justice. Mon frere Ka va prendre un cafe avec ma soeur Guirma. Et je prie qu un jour ns tous on se retrouve autour d une table ameen. Love you all

        Répondre à ce message

        • Le 24 février à 08:36, par Ka
          En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

          Ma chère Ddjebou : Même si M. Guirma est loin du pays mais prés de son cœur par ses critiques fondées, j’ai toujours eu une pensée pour elle et toutes nos sœurs battantes pour un pays comme le nôtre dont la femme est la clé de sa croissance, et surtout la racine profonde des ressources pour sa survie. M. Girma comme tant d’autres femmes Burkinabé sous l’ombre avec de bonne foi sans le crier, sont des supports solides de référence pour faire avancer notre pays et sa jeune démocratie. Pour nos différences aux sujets brulants de notre pays sur le net, sont aussi des solutions solides pour rectifier les imparfaits, et madame Guirma comme Ka le savent sans les prendre pour une querelle éternelle. Si nous restons les bras croisés dans le forum, sans essayé de rectifier les autos critiques des uns et des autres, ou sera la vérité ? De la presse écrite aux réseaux sociaux, qu’il soit M. Guirma, Kôrô Yamyélé, SOME, le jeune vérité No 1, Achille de Tapsoba, le Citoyen, Trahison, le sage les vrais, ou Ka et tant d’autres, nous sommes là pour apporter des critiques fondées sur des argumentations solides et vécus qui vont pour le peuple, et non pour un individu. Non, entre M.Guirma et Ka il n’y a ni colère ni haine, qu’une différence de critique et auto critique très enrichissante pour rectifier l’imparfait. J’ai appris dès mon jeune âge qu’en appliquant la haine à la haine, la violence à la violence, on se retrouve sur une philosophie qui ne donne pas des bons résultats. Je vous remercie pour votre message de sagesse. Je dis merci, car la vie c’est le début de la fin. C’est d’être là sans savoir jusqu’à quel moment. C’est aussi s’endormir sans savoir quand on va se réveiller. Et si dans cette vie si précieuse que Dieu nous a offert gratuitement et sans condition me le permet, que ça soit au CANADA un de ces quatre matins, ou dans un petit restaurant de Tampouy, ou pourquoi pas à la réunion annuel des amis du FACEBOOK, M. Guirma et moi sans oublié mon ami et promo Kôrô Yamyélé, prendront un café ensemble. Que Dieu vous protège.

          Répondre à ce message

  • Le 23 février à 17:13, par Mouta-Mouta
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Vraiment trop de choses doivent se savoir.Le professeur de physiologie végétale déclaré s’etre évadé du Conseil serait toujours en vie quelque part dans le monde ! Ou peut etre à coté de DB !

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 17:14, par Mouta-Mouta
    En réponse à : Justice : La « supposée » tombe de Dabo Boukari identifiée à Pô, non loin de la frontière ghanéenne

    Vraiment trop de choses doivent se savoir.Le professeur de physiologie végétale déclaré s’etre évadé du Conseil serait toujours en vie quelque part dans le monde ! Ou peut etre à coté de DB !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés