Pôle de croissance de Bagré : 2194 hectares de terres seront aménagés d’ici à 22 mois

LEFASO.NET | Moussa DIALLO • dimanche 19 février 2017 à 22h00min

Le premier ministre, Paul Kaba Thiéba a procédé au lancement officiel des travaux de 2194 hectares en rive droite du Nakanbé à l’aval du barrage de Bagré, dans le cadre du projet Pôle de croissance de Bagré. C’était le 16 février 2017, à Guirmogo dans la commune de Zabré, province du Boulgou. Ces aménagements constituent un prolongement et un complément des aménagements de la Banque mondiale en rive droite gauche. Cette extension des travaux d’aménagement est entièrement financée par la Banque africaine de développement (BAD) et devrait ainsi contribuer à augmenter les superficies des terres aménagées au profit des petits exploitants et investisseurs privés du Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pôle de croissance de Bagré : 2194 hectares de terres seront aménagés d’ici à 22 mois

Le pôle de croissance de Bagré est en train d’atteindre sa vitesse de croisière. Après le démarrage des travaux d’aménagement de plus de 2500 hectares en rive gauche du Nakanbé par la Banque mondiale, c’est l’aménagement de 2194 hectares qui vient d’être lancé par le chef du gouvernement, avec un délai d’exécution de 22 mois. A cela s’ajoute 3382 hectares déjà en exploitation. A terme, environ 15 000 hectares de terres devraient être aménagés, sans oublier la réalisation de plusieurs infrastructures connexes indispensables à la valorisation du potentiel de la zone du projet Bagré pôle. Toute chose qui permettra de booster la croissance économique de la région du Centre-Est. Avec en sus, la création de nouveaux emplois, l’augmentation de l’offre alimentaire et partant, la réduction de la pauvreté.

« Notre joie est d’autant plus grande et notre espérance plus forte que jamais car, nous voyons au fil des jours, nos aspirations se transformer en actions concrètes sur le terrain », a laissé entendre Logossina Ouattara, préfet de Zabré, au nom des populations des sept communes impactées directement par le projet.

Le projet pôle de croissance de Bagré constitue un immense espoir et une fierté pour le Burkina et particulièrement les régions du Centre-est et du Centre-Sud qui abrite le projet. Faut-il le rappeler, la concentration du pôle s’étend sur sept communes dont six relèvent du Centre-Est. Déjà, « les populations de ces communes ont bénéficié, entre autres, d’un mini marché du carrefour de la RN16-RR9, un marché de bétail, un marché de poisson, une pépinière avicole, une pépinière piscicole, la radio Bagrépôle FM, l’institut de formation en développement rural (IFODER), le centre d’activités diverses, sept ambulances… », a précisé Antoine Ouédraogo, gouverneur du Centre-Est.
« Je demeure convaincu qu’avec l’ensemble de ces travaux et des investissements qu’ils entraineront, notre région sera dans les prochaines années l’une des meilleures locomotives en matière de développement », a-t-il ajouté, sous les ovations des populations qui ont fortement fait le déplacement à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement des travaux

Ces travaux d’aménagement de 2194 hectares de terres et de périmètres irrigués en rive droite du Nakanbé à l’aval du barrage de Bagré coûteront 11 603 430 593 francs CFA et comprennent deux volets : aménagement de périmètres irrigués et à l’installation d’équipements hydromécaniques. « La réalisation de l’ensemble de ces travaux permettra de réduire le déficit alimentaire et nutritionnel et de répondre à la demande grandissante en produits alimentaires à travers une production additionnelle par an estimée à 6024 tonnes de riz paddy, 7057 tonnes de maïs et 10 374 tonnes de légumes », a confié Jacob Ouédraogo, ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques. Le projet d’appui au pôle de croissance de Bagré permettra également d’appuyer :

- les femmes à travers l’attribution de 30% des 924 hectares de terres aménagées destinées aux petits exploitants et par des appuis spécifiques pour l’acquisition des équipements de transformation des productions (moulins pour farine, étuvage de riz, transformation de la tomate, séchage de produits marîchers, infrastructures de stockage, etc.). Ainsi, sur 13 300 bénéficiaires directs du projet, 4000 sont des femmes ;

- la formation et à l’équipement des 116 jeunes promoteurs agricoles des établissements de formation agricole.

Dans son allocution, le ministre Jacob Ouédraogo a invité les entreprises attributaires du marché au strict respect du délai et de la qualité des ouvrages. La Représentante résidente de la BAD au Burkina, tout en saluant le dynamisme du partenariat entre le Burkina et son institution, a rappelé que « la contribution de la BAD permettra d’appuyer le Burkina dans ses efforts de transformation du secteur agricole pour passer d’une agriculture paysanne à une agriculture moderne ». « Le démarrage des travaux structurants constitue une étape importante mais le rythme d’avancement doit être soutenu et accéléré.

La BAD invite Bagré pôle a tout mettre en œuvre pour accélérer la mise en œuvre des travaux et à leur exécution de manière performante pour le bénéfice des différentes populations », a lancé Antoinette Batumubwira.

Président la cérémonie de lancement, le premier ministre Paul Kaba Thiéba dit être venu apporter mon soutien à ce projet novateur et montrer aux Burkinabè que « le gouvernement travail avec une vision claire, avec un cap clair ». A travers Bagrépôle, « on va combiner production agricole, transformation et commercialisation de cette production sur place », a-t-il rappelé. Ensuite, il a visité les travaux d’aménagement de plus de 2500 hectares en cours sur la rive droite. Ces travaux sont financés par la Banque mondiale et le gouvernement burkinabè. Faut-il le préciser, 3382 hectares déjà en exploitation par plus de 3000 agriculteurs.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 février à 08:12, par NOSTRADAMUS
    En réponse à : Pôle de croissance de Bagré : 2194 hectares de terres seront aménagés d’ici à 22 mois

    Dites-nous au moins qui offre son expertise, qui exécute les travaux ?!!!!???

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 17:10, par Maadenka
    En réponse à : Pôle de croissance de Bagré : 2194 hectares de terres seront aménagés d’ici à 22 mois

    Il faut arrêter ce cirque de vendre nos terres, les terres de nos braves paysans ;
    il faut arrêter avec le cirque des INTELLOS qui nous polluent l’air par les SLOGANS dELUI QUI du genre "LA TERRE A CELUI QUI PEUT LA METTRE EN VALEUR" ;
    Si ceux là qui nous pompent l’air avec de tels propos ont réellement les moyens, qu’ils mettent en valeur et particulièrement les terres de leurs ancêtres qu’ils ont transformé eux-mêmes en ZIPELE.
    A présent, il faut accourrir sur les terres bien entretenues, encore bien riches des autres avec leurs réformes leurs relectures n fois des textes afin d’y sortir des lois leur permettant d’aller ailleurs pour y prétendre les mettre en valeur et s’en réclamer propriétaires ! !
    Mon oeil : les événements de TABOU nous renseignent et très bien sur les desseins cachés.
    C’est aussi la pierre dans le jardin des VALETS DE L’IMPERIALISME OCCIDENTAL QUI AVEC LES COMPLICITES LOCALES VIENNENT AU TRAVERS DES MULTINATIONALES, SPOLIER LES PEUPLES DE TOUT CE QUE BON DIUE LEUR A DONNE DE PLUS CHER : LA TERRE DE LEURS ANCETRES ET PARTANT CELLE DE LEURS DESCENDANTS.
    Aussi, prenez garde ! ! ! !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés