« Une année perdue pour le Burkina Faso » : L’intégralité du mémorandum de l’opposition burkinabè

mercredi 8 février 2017 à 07h23min

« Une année perdue pour le Burkina Faso », c’est le titre du mémorandum du Chef de file de l’opposition au Burkina (CFOP) sur le bilan de la première année de pouvoir de Roch Kaboré. Nous vous proposons l’intégralité du document qui a été rendu public ce mardi 7 février 2017 à Ouagadougou.

« Une année perdue pour le Burkina Faso » : L’intégralité du mémorandum de l’opposition burkinabè

Messages

  • L’intitulé de ce document montre un manque de manturité politique de nos acteurs. Le terme "régime" est péjoratif dans ce contexte. Il est généralement utilsé pour qualifié des gouverments non elus. On france, one parle pas de regime de François Hollande. Changeons de rétorique et avançons vers du positif.

    • C’EST PARCE QU’ILS SONT MAL ELUS (par achat de concience) QUE L’OPPOSITION UTILISE LE TERME "REGIME"QUI CORRESPOND A UNE SITUATION D’EXCEPTION. L’OPPOSITION NE CARESSE PAS. ELLE UTILISE LES TERMES QUI FONT MAL.

    • vous êtes d’un pathétique. Quant-on fais montre d’un intellect comme le vôtre on ne se limite pas aux titres.

    • JEAN SAAGA, c’est le titre qui fait le document, s’il est mal intitulé il peut ne pas intéresser les lecteurs. On n’a pas besoin d’être un intellectuel pour ça.

    • Pourquoi vous vous focaliser sur la forme et vous ignorer le contenu de leurs analyses ? A ce rithme je me demande comment vous pourriez avancer positif en ignorant certaines realites, peut etre tout seul ?

    • Continuez de jascer.
      Un jour, vous vous réveillerez trouver que pays s’est déplacé.Comme si vous pouvez d’une baguette magique nous transformer.
      J’apprecies pas tout le bilan de l’an un de rock mais de là à crier au feu !non n’importe quoi.

  • Zeph est à juste titre dans son rôle d’opposant mais il exagère et en plus quand je lis son programme je ne vois pas comment il serait la solution urgente ( en un an) aux problèmes qui minent les Burkinabè. Il est vrai que Rock a un problème. En effet il est un président "Facebook", un président "forum des internautes", un président "réseaux sociaux" et enfin un président "affairage-çava-çavapas". En terme clair c’est un président qui écoute la rue (c’est bien). C’est un président qui se fait dicter les choses par la rue et là c’est pas bien. L’insurrection est fini et il n’est plus question que dans un service les AGENTS contestent une nomination d’un ministre ou d’un DG. Il n’est plus question que des kolgweogo défient nos forces de l’ordre et nos magistrats que le régime soit dans une communication de misère du genre "on va les encadrer" "on n’a pas créer les kolgweogo" etc. Il n’est pas question que la rue fasse reculer le président pour l’achat d’un avion présidentiel. L’autorité de l’Etat ne se négocie pas et tout commence par là ! Il faut signer les décrets et les assumer comme Trump.

    • Pendant qu’on y est, va prendre la place de Roch et mets ta dictature en marche ! On verra si tu pourras tenir 6 mois. Même aux USA, on s’oppose à des nominations et ça marche. Va demander aux anciens prési des USA et tu sauras qu’on ne nomme pas à tue tête des collaborateurs fussent-ils des fidèles parmi les fidèles. Ce n’est pas au Faso où les nominations ne sont pas encadrées qu’on va se taire. Quand tu parles de président des émissions "ça va, ça ne va pas", saches que ces émissions ont été décisive pour l’avènement de l’insurrection populaire. Tu auras remarqué du reste que lors du putsch manque des RSP ont tenté de détruire les radios. Il n’y a peut-être que toi seul qui ignores encore la puissance des média de nos jours. Bref, je passais. Bonne suite à toi.

    • Voila TRUMP, lui au moins on sait qu’il avait un programme bien réfléchi, Dieu lui a donné l’occasion et il va exercer pleinement son pouvoir

    • Indjaba, tu fais très bien de dire au président cette vérité, comment un républicain veut caresser tout le monde comme s’il n’avait pas un programme d’accession au pouvoir, même les dossiers secrets de la république sont sur facebook en disant que c’est de la transparence, cette transparence doit se faire au niveau institutionnel et non sur la rue, franchement dit on dirait une continuité de la transition.

  • Tant pis pour le peuple burkinabè. Ce peuple mérite bien ce qui lui arrive actuellement. Nous avons craché le régime Blaise eu égard aux agissements de son petit frère notamment sa gourmandise aujourd’hui, M. Salif DIALLO fait pire que François. Regardez un peu dans l’Administration, les plus arrogants sont les proches de Salif. Aussi, pour avoir un petit marché, il faut être du clan Salif même dans le monde paysan Salif règne en maître absolu. Voilà quelqu’un qui veut tout gérer dans ce pays et je suis sùr que sur chaque sac de riz que nous payons il doit avoir une commission comme le faisait François. Le Burkina ne connaitra jamais la démocratie avec cette vielle classe politique.

    • tu dois être de signe capricorne "le Nerveux" on s’énerve pour des raisons, mais à te lire, tu es tout simplement jaloux et aigri. comme tu sais qu’il y avait des commissions sur les sacs de riz, je me permet d’affirmer que s’était ton travail au temps des Compaoré. Souffre que ces commissions aillent chez d’autres personnes. Burkinabè, pourquoi quant ce n’est pas toi, plus rien ne fonctionne normalement ?

    • tu dois être de signe capricorne "le Nerveux" on s’énerve pour des raisons, mais à te lire, tu es tout simplement jaloux et aigri. comme tu sais qu’il y avait des commissions sur les sacs de riz, je me permet d’affirmer que s’était ton travail au temps des Compaoré. Souffre que ces commissions aillent chez d’autres personnes. Burkinabè, pourquoi quant ce n’est pas toi, plus rien ne fonctionne normalement ?

    • Tu racontes ta vie, du n’importe quoi, donne les preuves de ce que tu dis, waiting...

    • - Tu as raison le nerveux. C’est parce que François avait réssuit à jeter Salif dehors que celui-ci dans sa haine notoire a tout fait pour déstabiliser Blaise alors que si ce même Blaise voulait, Salif ne connaitra pas l’année 2014 vu les méthodes connues de Blaise. Et puis j’aimerais dire à ce désoeuvré de SAA que c’est lui qui est jaloux et non le nerveux.

      Par Kôrô Yamyélé

  • "On france, one parle pas de régime de François Hollande". Mais au Burkina Faso nous parlerons du régime du Président Roch Marc Christian Kaboré point barre. On s’en fout la France au français et le Burkina au Burkinabé.

    • Très bien dit. Rien à ajouter !
      "La France aux Français, le Burkina aux Burkinabé". point barre !

    • Voulez vous qu’on vous enseigne comment ? le Burkina n’a pas inventé les mots français, on veut faire la part des choses entre régime et république et vous vous entêtez comme si les mots français n’ont pas leur signification dans une phrase, repartez à l’école pour mieux comprendre ce qu’il dit.

  • Mon cher ZEPH,il est facile de critiquer. Je jure que vous n’auriez pas pu faire mieux. Le pays connait beaucoup de difficultés. Le pouvoir actuel fait de son mieux pour apporter des solutions. Il faut être realiste. On ne peut pas en une année trouver du travail à tous les diplômés d’un pays.On a vu ça ou ? Quant vous critiquez , faites aussi des propositions concrètes et realistes.
    Vous devriez remercier Dieu de n’avoir pas été élu president, parce que ceux qui sont au pouvoir connaissent mieux les problèmes du pays que vous. Attendez encore donc.

  • Proposer des solutions à ces critiques Monsieur le chef de file de l’opposition, car celui qui est à dos d’âne ne sait pas le sol brûle .

    • - ZIMA, tu ignores totalement ce que veut dire une lecture critique, et ta réaction le prouve amplement. Justement les propositions se trouvent dans les critiques. Pour quelqu’un qui est intelligent, il suffit de positiver les critiques. Il ne s’agit de faire une liste du genre : Construire 100 écoles, construire 200 dispensaires...et que sais-je encore !?

      Par Kôrô Yamyélé

    • Pourquoi doit il proposer des solutions ? son rôle c’est de critiquer, et c’est à ceux qui gouvernent de trouver des solutions. On ne peut pas dire qu’on peut et puis venir dire que le sol brûle ou ne brûle pas et patati et patata.

    • Toi, tu es quel kôrô qui ne comprends rien, en politique c’est les solutions qui comptent et non les critiques, c’est ça la différence entre l’opposition et le pouvoir. vous ne dites rien de bon au peuple, c’est des conneries seulement vous écrivez, qui ne sait pas que le pays à des problèmes, tout le monde le sait mais c’est la solution adéquate nous cherchons et non votre recensement de problèmes, il faudra attendre encore 4 ans pour faire les critiques et être voter comme Rock car vous n’avez même pas un bon programme politique à proposer au peuple. Quand on perd une compétition, on attend bonnement la prochaine

    • A plusieurs reprises le chef de fil a fait des propositions à ce régime .Ils sont capables non ? on va critiquez M. ZIMA

    • MON dieu aides nous avec des esprits pareils sinon le pays est caput

  • c’est une bonne idée de la part de l’opposition politique. elle est dans son role de critiquer l’action gouvernementale.
    je n’ai pas encore fini de lire l’intégralité du texte donc je m’abstiens de faire un commentaire de fond.

  • 33 parti de l’opposition, n’importe quoi. quelle opposition même ? Parce qu’ils ne sont pas arrivé à convaincre l’électorat, on est plus objectif de dire que le soleil se lève à l’Est. ZEPH et les 32 autres, lisez-moi bien, vous à la place du PF, on serait en attente quotidienne des vivres du Programme Alimentaire Mondial (PAM). critiquez tout en proposant c’est aussi ça le rôle de l’opposition. je parle des vrais opposants.

  • Les points de revendication du Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale(SYNTSHA) dans le cadre de leur grève du 10 février 2017 relèvent essentiellement des promesses non tenues du ministre de la santé Smaila Ouédraogo. La question des Etablissements Publics de Santé(EPS) et autres doléances sont toutes des points pour lesquelles le ministre avait promis des solutions en 2016.Il n’a pas respecté ses engagements et pire, il tente de diviser le SYNTSHA. L’une des préoccupations repose sur le conflit que crée le ministre entre le CHU Yalgado et l’hôpital de Bogodogo. Sous les deux ministres qui ont précédé Smaila Ouédraogo, en l’occurrence Léné Sebgo et Amédée Prosper Guiguimdé,le gouvernement avait admis que l’hôpital de district de Bogodogo soit aménagé pour servir d’un second pôle du CHU Yalgado pour désengorger cet hôpital historique de référence et permettre sa reconstruction et sa modernisation. C’est ainsi que des équipements à coups de milliards ont été acquis pour une répartition entre Yalgado et son pool de Bogodogo. Une partie des services médicaux spécialisés de Yalgado devait être transférée à Bogodogo.Mais le fougueux ministre Smaila Ouédraogo fait fi de tout cela et a monopolisé le matériel acquis pour Bogodogo, délaissant ainsi Yalgado. Entre nous praticiens de la santé, nous disons que cette attitude anarchiste du ministre de la santé vise à déshabiller X pour habiller Y sur fond d’animosité et de règlements de comptes car, le ministre a une haine viscérale contre le SYNTSHA et certains de ses militants actifs. Il tente même d’affecter certains personnels de santé de Yalgado à Bogodogo sur la base d’affinités politiques, régionalistes et de ses clubs d’amis. Tous ces faits anormaux de gestion chaotique du ministère de la santé se déroulent dans un silence incompréhensible du Président du Faso et du Premier Ministre comme si les autorités ne prennent pas soin d’examiner les situations dans leur réalité. En 2016, les ministères de la santé et des Finances ont été constamment en ébullition du fait d’un certain pilotage à vue et d’un autoritarisme désuet de leurs premiers responsables. La situation perdure en ce début 2017.On ne doit pas continuer à hypothéquer le développement du pays par la faute de gens qui ne savent pas diriger un département ministériel.

    • - Cher frère Agent de santé, tu fais comme si tu ne savais pas que le vrai président est Salif Diallo et que son poulain protégé est Smaila Ouédraogo. Réveille-toi à temps mon ami.

      Par Kôrô Yamyélé

    • OK, c’est votre syndicat qui fait gréve sans service minimum pour tuer les malades, si vous voulez voir le diable à 12h00, il faut répéter cette façon de gréver, on mettra le ministre de côté et agir nous même car vous devenez des criminels organisés au lieu de syndicat. l’homme doit savoir ce qu’il veut dans la vie, ceux qui veulent coute que coute l’argent sans foi doivent changer de boulot car généralement les plus compétents ouvrent leur cabinet ou clinique et d’autres vont dans les ONG pour en chercher, si tu restes à Yalgado, tu sais ce que tu dois faire en cas de gréve pour sauver tes compatriotes. Vous pouvez revendiquer tout ce qui est utile pour la bonne marche de notre hôpital et demander une amélioration de vos conditions de vie, ce qui est juste et tout à fait normal, mais laisser des Burkinabe mourir parce que vous voulez l’argent, il faut encore rêver. Vous les anciens deconnards du ministère de la santé, vous ne voulez pas les jeunes cadres dans la hiérarchie et vous vous plaignez dans tout les sens comme si Smaila n’est pas avant tout un médecin ou ne connait pas le ministère de la santé.

    • Sidnooma, deux remarques : 1- l’organisation du service minimum relève de l’administration, et non du Syndicat.
      2- On emploi Pas le terme"GREVER" , mais on dit : aller en grève, car le verbe grever n’existe pas.
      Conclusion : cultivons nous avant de chercher à faire le moral ou l’éducation civique aux autres .

  • Merci à l’opposition pour ce document. Maintenant que les Dirigeants actueles/MPP lisent entre les lignes et prennent les dispositions pour corriger les points faibles.
    Gouverner c’est savoir écouter, accepter et corriger.

    Nous avons tous besoin d’un Burkina où il fait bon vivre.

  • - Félicitation aux partis d’opposition et à Zéphirin DIABRÉ pour cette critique objective et constructive. Les solutions se trouvent dans les critiques mêmes. Et je ne serai pas étonné que les clairons du MPP versent dans les injures pour se défendre car c’est seulement ça qu’ils savent faire le mieux : insulter, banaliser les autres et leurs idées même lumineuse.

    Mais je vous signale un fait très important que vous avez oublié : le gouvernement de P.K. Tiéba, au lieu de prendre des initiatives pour financer le développement, n’a eu pour idée lumineuse que d’imposer de nouveaux impôts aux citoyens alors que certains d’entre eux font leurs achats Hors Taxe Hors Douane (Les Députés par exemples)

    Maintenant je vous propose des corrections :

    - Page 33, ligne 21 : Écrire ‘’Les premières décisions du nouveau-ancien pouvoir dans…’’ au lieu de ‘’Les premières décisions du nouveau pouvoir dans…’’ car il n’est pas nouveau en réalité après avoir passé 27 ans avec Blaise Compaoré qu’ils vouent aux gémonies aujourd’hui.

    - Page 34, 2ème paragraphe dans la Conclusion : ‘’…..n’ont pas hésité à tirer publiquement la sonnette d’alarme, et même à prédire une nouvelle insurrection si rien n’est fait….’’. C’est Me Bénewende Sankara qui l’a dit à la clôture de son atelier de bilan d’un an de mariage avec le MPP pour dîner ensemble.

    - Page 34, dernière ligne de l’avant dernier paragraphe dans la Conclusion : Écrire ‘’….qui convainquent que ce nouveau-ancien pouvoir ne conduit pas notre pays….’’ au lieu de ‘’….qui convainquent que ce nouveau pouvoir ne conduit pas notre pays….’’ car il est loin d’être nouveau avec 27 ans passé ave Blaise Compaoré qu’ils ne veulent même pas voir en photo aujourd’hui.

    - Enfin, il faut corriger dans la liste des partis politiques en annexe : Achille Tapsoba n’est pas le responsable du CDP. C’est Blaise Compaoré jusque-là. Personne n’a élu officiellement Achille. Vous avez mit le terme ’’Responsable’’ dans la colonne au lieu de ’’Président’’ pour juste le concerner aussi.

    Voilà ma contribution pour le moment en attendant que je cogite mieux.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Ecouter, Roch tout seul vaut encore mieux que Zeph et les trente autres individus ou partis politiques

  • « Une année perdue pour le Burkina Faso » : L’intégralité du mémorandum de l’opposition burkinabè
    L’opposition est dans son rôle de critiquer,de nos jours quand tu es gentil , on te prend pour un idiot et quand tu es mauvais aussi on le dit ainsi va la vie.Mais le changement que nous attendions ne viendra pas de ceux la qui dirigent actuellement mais d’une nouvelle classe politique.

  • quand je pense que le CDP fait partie de cette opposition là, façon ça me bille !!!!!!!!!!!!!

  • Tous les mêmes ! comme s’ils pouvaient en un an régler les problèmes qu’ils énumèrent. c’est ça la démagogie. Vraiment dommage que l’opposition "unie" passe son temps à critiquer sans qu’aucun ne leur programme politique en théorie ne propose pas mieux. Allaient-ils construire u mur tout au long de la frontière avec le Mali ? avec quel argent ? seraient-ils prêts à déployer toute les forces de défense et de sécurité tout au long de la frontière. Arrêtons de nous prendre pour des supers héros ou des hommes -magiciens qui ont réponses à tout. Le MPP n’est certes pas la panacée mais à partir du moment où ce sont eux qui sont au pouvoir pour cinq ans, soutenons les et faisons les de vraies propositions au lieu de verser dans la critique inutile avec le secret espoir de les voir échouer lamentablement comme si nous n’étions pas des enfants de ce pays.

  • bien dit cfop. heureusement le faso a une opposition forte et non radicale. l’insécurité s’agrandit surtout au nord et au sahel. ces autorités parle et parle seulement, alors que l’intégrité territoriale est en jeu si rien n’est fait, les travailleurs du sahel quitterons tous la zone.

  • D’abord moi je conseille vivement au président Rock Kabore de lire "Le Prince" de Nicolas Machiavel pour pouvoir diriger ce pays et s’en passer des complaisances politiques. Ça lui servira en tout cas car tout y a été dit !
    Quand au CFOP, ils ne sont plus crédible à mes yeux. Ils doivent faire preuve de pragmatisme dans leur actions

  • D’abord moi je conseille vivement au président Rock Kabore de lire "Le Prince" de Nicolas Machiavel pour pouvoir diriger ce pays et s’en passer des complaisances politiques. Ça lui servira en tout cas car tout y a été dit !
    Quand au CFOP, ils ne sont plus crédible à mes yeux. Ils doivent faire preuve de pragmatisme dans leur actions

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés