Campagne cotonnière : Les banques internationales vont appuyer la SOFITEX pour près de 60 milliards

Ceci est un communiqué de presse de la Société Burkinabè des Fibres Textiles (SOFITEX). • mardi 10 janvier 2017 à 19h29min

(Paris, 10 janvier 2017). La Société Burkinabè des Fibres Textiles (SOFITEX) va signer le mercredi 18 janvier à Paris, au siège de l’Ambassade du Burkina Faso (159, Bd Haussmann, Paris 8è, à 11h) une convention de financement avec un pool de banques internationales constitué de la Société Générale, de la Société Internationale de Financement et de BNP Paribas. Pour cette campagne cotonnière 2016/2017, ce sont quelque 90 millions d’euros que ces banques vont injecter dans le circuit de la production de coton au Burkina Faso, pour compléter le financement assuré par les banques nationales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Campagne cotonnière : Les banques internationales vont appuyer la SOFITEX pour près de 60 milliards

Le Pays des Hommes intègres, 1er producteur de coton sur le continent africain, s’appuie chaque année sur l’accompagnement tant des banques nationales qu’internationales, pour conforter son processus de production. Achat du coton graine auprès des producteurs, transport vers les 15 usines d’égrenage dont dispose la SOFITEX, évacuation de la fibre de coton vers les ports d’embarquement de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Bénin et du Ghana, tels sont les principaux postes financiers que visent à couvrir les conventions de financement.

La culture du coton au Burkina Faso impacte directement près de 400 000 ménages, et contribue pour environ 4 % au Produit Intérieur Brut (PIB) et pour 17,5 % aux recettes d’exportations de ce pays.

Le Burkina Faso a opté en mars 2016 de renoncer à la culture du coton génétiquement modifié (CGM) pour renouer avec le coton conventionnel, et ce retournement stratégique redonne un regain d’intérêt à son coton, dont la qualité de la fibre est bien appréciée sur le marché international.

Le pays escompte, pour 2017, une production de plus de 550 000 tonnes de coton graine.

La Société Burkinabè des Fibres Textiles société au capital de 19.528.000.000 de F CFA est le leader national du coton. Créée en 1979 pour remplacer la Compagnie Française pour le Développement Textile (CFDT), la SOFITEX assure 85% de la production cotonnière du Burkina Faso. Ses principales activités s’articulent autour de l’appui conseils aux cotonculteurs, l’achat, le transport et l’égrenage du coton, concomitamment avec l’approvisionnement des producteurs en intrants agricoles et le soutien qu’elle apporte à la recherche scientifique.

Contact presse pour la signature de convention :
Romain Auguste Bambara- 0663 97 58 53 - romain.bambara@ambaburkina-fr.org
Apollinaire Baghnyan- 0685 52 15 51- apollinaire.baghnyan@ambaburkina-fr.org

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 janvier à 11:20, par Afrique Consciente
    En réponse à : Campagne cotonnière : Les banques internationales vont appuyer la SOFITEX pour près de 60 milliards

    Oui, Voici la meilleure illustration de la voie royale choisie par les ennemis des peuples africains pour ESCLAVAGISER, pour l’ASSERVISSEMENT des populations locales.
    Oui, des viles gens ont fait cette ignoble option de brader les fruits du travail des africains (notamment des populations laborieuses des campagnes) à travers les fruits de leur labeur ;
    je signe ici que la culture du coton est la plus vile option politique de la servitude infligée aux masses paysannes africaines, tout autant que la culture du café-cacao qu que de l’arachide au Sénégal (en somme toute sles cultures dites de rente dont le forcat colonial continu sous cette forme si insidieuse) ; les signataires des conventions de financement et subventions de la culture cotonniere ne sont les manières les plus HORRIBLES de l’exploitation et du scandale écologique provoqué par cette monoculture intensive.
    Vile forme de la servitude qui empêche les braves paysans de pouvoir nourrir par leur dur llabeur les enfants d’Afrique ( de ne jamais atteindre ce qui est clamé comme étant l’autosuffisance alimentaire), mais aussi et surtout la confiscation des terres et la destruction irreversible de notre environnement.
    ARRETONS CES SERVANTS LOCAUX SANS SCRUPULE QUI ASSERVISSENT ET AVILISSENT LEURS FRERES AFRICAINS.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 15:16, par Jean de Dieu
    En réponse à : Campagne cotonnière : Les banques internationales vont appuyer la SOFITEX pour près de 60 milliards

    Il est temps que la SOFITEX s’auto-finance !
    Crédit sur crédit à des coûts exorbitants payés par nos braves paysans !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés