Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

mercredi 28 décembre 2016 à 23h15min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 28 décembre 2016, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Le Conseil a adopté deux (2) décrets.

Le premier porte création, composition et attribution de la Coordination nationale de contrôle des services de sécurité intérieure (CO. NA.C.S.SI).

L’adoption de ce décret vise à renforcer la lutte contre les rackets sur les axes routiers et à accroître la qualité des prestations des services de sécurité intérieure.

Le second décret est relatif à la démission de Monsieur Mahamadi ZONGO, maire de l’arrondissement n°8 de la commune de Ouagadougou.

En application de l’article 277 de la loi n°055-2004 portant code général des collectivités territoriales au Burkina Faso, Monsieur Mahamadi ZONGO est démis de ses fonctions, suite à une motion de défiance introduite à son encontre.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le Conseil a adopté un décret portant remise de peines à l’occasion du nouvel an 2017.

L’adoption de ce décret permet la remise du reliquat de peines privatives de liberté de 295 condamnés et la réduction de peine d’emprisonnement de 496 condamnés des Maisons d’arrêt et de correction du Burkina Faso et du Centre pénitentiaire agricole de Baporo.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport concerne deux décrets.

Le premier décret porte régime juridique des ordonnateurs de l’Etat et des autres organismes publics.

Le second décret porte modalités de contrôle des opérations financières de l’Etat et des autres organismes publics.

L’adoption de ces décrets vise à mieux règlementer la gestion des deniers publics, en application de la loi organique N°073-2015/CNT du 06 novembre 2015 relative aux lois de finances (LOLF) pour une mise en œuvre efficace du budget programme dans notre pays.

Le deuxième rapport est relatif aux Plans de passation des marchés publics, exercice 2017.

Pour la gestion budgétaire 2017, les plans de passation des marchés présentent des procédures de droit commun à hauteur de 91% pour une norme du Cadre Général des Appuis Budgétaires ( CGAB) supérieure ou égale à 85% et des procédures exceptionnelles de 9% pour une norme inférieure ou égale à 15%.

La situation globale des ministères et institutions respecte les indicateurs de bonne gouvernance en matière de commandes publiques.

Le Conseil a marqué son accord pour la mise en application du Plan de passation des marchés publics en vue d’une meilleure exécution du budget de l’Etat, gestion 2017.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le Conseil a adopté un rapport relatif à trois (03) décrets d’application de la loi N°036-2016/AN du 24 décembre 2016 portant modification de la loi N°025-2016/AN du 18 mai 2010 portant régime juridique applicable aux emplois des enseignants-chercheurs, des enseignants hospitalo-universitaires et des chercheurs au Burkina Faso.

Le premier décret porte organisation des emplois des enseignants-chercheurs, des enseignants hospitalo-universitaires et des chercheurs et règlementation des fonctions d’assistants, d’enseignants à temps plein, d’attachés de recherche et d’ingénieurs de recherche.

Le deuxième décret fixe les modalités de jouissance du congé d’études, du congé sabbatique et de mise en œuvre de la délégation des enseignants-chercheurs, des enseignants hospitalo-universitaires et des chercheurs.

Le troisième fixe les volumes horaires des enseignants-chercheurs, des enseignants hospitalo-universitaires et des chercheurs, les taux de rémunération et la règlementation des heures supplémentaires dans les institutions publiques de l’enseignement supérieur de l’Etat.

L’adoption de ces décrets vise à améliorer la gouvernance administrative et pédagogique des institutions d’enseignement supérieur et de recherche. Cette nouvelle dynamique permettra le rattrapage des retards académiques et la normalisation des années universitaires dès la rentrée d’octobre 2017.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

Le Conseil a adopté un décret portant organisation du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation.

L’adoption de ce décret permet de doter le ministère d’un nouvel organigramme lui permettant de mieux accomplir ses missions.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

Le Conseil a adopté un décret portant approbation des statuts de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC).

L’adoption de ce décret permet de conformer les statuts de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication, aux dispositions du décret N° 2014-613/PRES/PM/MEF du 24 juillet 2014, portant statut général des Etablissements publics de l’Etat à caractère administratif (EPA).

I.7. AU TITRE DU MINISTERE DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT

Le Conseil a adopté un rapport relatif au Rapport d’enquête parlementaire sur le foncier urbain au Burkina Faso (1995-2015).

Au regard des recommandations formulées par ladite Commission, le Conseil a décidé des dispositions suivantes :

le retrait des terrains illégalement acquis, avec à la charge des sociétés de promotion immobilières concernées l’obligation de rembourser intégralement les fonds irrégulièrement perçus ;
la mise en place d’une commission interministérielle chargée de superviser les opérations d’apurement du passif du foncier urbain ;
la mise en place de commissions ad’hoc au niveau régional qui seront chargées de superviser les travaux des commissions communales et d’arrondissements ;
la mise en place des commissions au niveau communal et d’arrondissement qui seront chargées de l’apurement du passif dans le domaine du foncier urbain ;
l’ouverture immédiate de poursuites disciplinaires à l’encontre des agents incriminés dans le rapport d’enquête parlementaire.
Le ministre en charge de la Justice a transmis le rapport de la Commission d’enquête parlementaire aux procureurs généraux près les Cours d’appel de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso pour les suites judiciaires éventuelles à réserver à ce rapport.

I.8. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le Conseil a adopté un décret portant procédures de classement, de déclassement et de changement de statut des forêts de l’Etat et des collectivités territoriales.

L’adoption de ce décret vise à renforcer le cadre juridique de protection et de gestion des forêts.

COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le Président du Faso a informé le Conseil de la nomination du Colonel-Major Oumarou SADOU à la fonction de Chef d’Etat-Major Général des Armées.

II.2. Le ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille a fait au Conseil une communication relative à l’organisation, le 8 mars 2017, de la 160ème Journée internationale de la femme sous le thème : « La valeur morale de la personne humaine : responsabilité des communautés dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes ».

Cette célébration qui vise à contribuer au respect de la personne, de la dignité et de la valeur humaine des femmes victimes d’exclusion sociale, est placée sous le haut patronage de Madame Sika KABORE, Epouse de Son Excellence Monsieur le Président du Faso.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

Monsieur Tinga Robert GUIGUEMDE, Professeur titulaire de parasitologie, est nommé Président de l’Académie des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour un premier mandat de trois (03) ans ;
Monsieur Bobilwindé Robert SOUDRE, Professeur titulaire des universités à la retraite, est nommé Vice-président de l’Académie nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour un premier mandat de trois (03) ans ;
Monsieur Salaka SANOU, Professeur titulaire en Littératures africaines, est nommé Vice-président de l’Académie nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour un premier mandat de trois (03) ans ;
Monsieur Jean KOULIDIATI, Professeur des universités en Physique-spectroscopie moléculaire, est nommé Vice-Président de l’Académie nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour un premier mandat de trois (03) ans ;
Monsieur Michel Papaoba SEDOGO, Docteur Ès Sciences Agro-Eco-Pédologie, est nommé Vice-président de l’Académie nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour un premier mandat de trois (03) ans ;
Monsieur Hamidou TOURE, Professeur titulaire, est nommé Secrétaire perpétuel de l’Académie nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour un premier mandat de trois (03) ans.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Monsieur Abdoulaye BANCE, Mle 59 710 A, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
Monsieur Yala DAHOUROU, Mle 25 669 G, Administrateur civil, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Conseiller technique du Gouverneur de la Région de la Boucle du Mouhoun ;
Monsieur Nouhoun Issouf COULIBALY, Mle 28 167 V, Administrateur civil, 1ère classe, 6ème échelon est nommé Conseiller technique du Gouverneur de la Région des Cascades ;
Monsieur Daouda SANGARE, Mle 98 016 H, Administrateur civil, est nommé Secrétaire général de la province du Kourwéogo ;
Madame Irène Andréa OUATTARA, Mle 72 611 K, Secrétaire administratif, est nommée Préfet du département de Pa, Province des Balé ;
Monsieur Sié Aristide Mohamed KAM, Mle 220 659 J, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Koudougou, Province du Boulkiemdé ;
Monsieur Gilbert ILBOUDO, Mle 247 542 A, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Niangoloko, Province de la Comoé ;
Monsieur Kiswensida Modeste SAMBA, Mle 212 110 G, Secrétaire administratif, est nommé Préfet du département de Bama, Province du Houet ;
Monsieur Abdoul Aziz KARAMBIRI, Mle 260 522 T, Secrétaire administratif, est nommé Préfet du département de Kankalaba Province de la Leraba ;
Monsieur Noufo DEMBELE, Mle 105 183 B, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Ziniaré, Province de l’Oubritenga ;
Madame Wossolème Clarisse DENNI, Mle 200 393 B, Administrateur civil, est nommée Préfet du département de Dapelogo, province de l’Oubritenga ;
Monsieur Lawabien Gustave TOE, Mle 212 131 P, Secrétaire administratif, est nommé Préfet du département de Malba, Province du Poni ;
Monsieur Benoît TIEMTORE, Mle 200 372 S, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Manga, Province du Zoundwéogo.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Monsieur Gberdao Gustave KAM, Mle 30 126 B, Magistrat, grade exceptionnel, 4ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
Monsieur Madi Prosper TAPSOBA, Mle 130 315 N, Magistrat, est nommé Chargé de missions.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Madame Aïssata SANE/CONGO, Mle 30 837 W, Ingénieur statisticien économiste, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice générale adjointe de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD).

AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Monsieur Salif KARGOUGOU, Mle 225 063 K, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des Affaires administratives et financières (DAAF) du CENOU.

AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES

Madame Oumou OUEDRAOGO/KONATE, Mle 79 391 N, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE

Monsieur Mamadou CISSE, Mle 259 726 E, Conseiller en Emploi et en Formation professionnelle, 1ère Classe, 1er échelon, est nommé Directeur de l’économie informelle ;
Monsieur Youssouf SAWADOGO, Mle 237 930 T, Conseiller de Jeunesse et d’Education permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur du suivi des actions d’insertion professionnelle et de l’emploi.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

Monsieur Jacques KOALA, Mle 220 407 X, Conseiller d’éducation féminine, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de l’encadrement et d’appui technique des organisations féminines ;
Madame Thérèse Valérie SANOU, Mle 220 409 M, Conseiller d’éducation féminine, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de la protection et de la promotion des droits de la femme ;
Monsieur Bouraïma OUEDRAOGO, Mle 111 410 T, Conseiller d’éducation féminine, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur du renforcement des capacités des femmes ;
Madame Kimpoko Pauline OUEDRAOGO, Mle 220 411 G, Conseiller d’éducation féminine, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de la promotion de l’entreprenariat féminin ;
Monsieur Lassimane KOUNKORGO, Mle 92 532 H, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chef de département des études, de la planification et du suivi-évaluation au Secrétariat permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (SP-COMUD/Handicap) ;
Monsieur Hamidou LOMPO, Mle 97 695 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef du département chargé de l’administration et des finances au Secrétariat permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (SP-COMUD/Handicap) ;
Madame Mariam OUEDRAOGO, Mle 85 513 G, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Chef du département de la formation, du plaidoyer et de la communication au Secrétariat permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (SP-COMUD/Handicap) ;
Monsieur Mamadou OUATTARA, Mle 43 791 M, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chef du département des études, du suivi-évaluation et de la prospective du SP/Observatoire national de la solidarité ;
Monsieur Goro PALENFO, Mle 218 523 Y, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Chef du département de la formation, du plaidoyer et de la communication au SP/Observatoire national de la solidarité ;
Monsieur Richard THIOMBIANO, Mle 78 096 S, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chef du département chargé du partenariat et de la coopération au SP/Observatoire national de la solidarité ;
Monsieur Drissa BADOLO, Mle 216 128 L, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances de l’Institut d’éducation et de formation professionnelle.
III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

MINISTERE DE LA SANTE

Le Conseil a adopté sept (07) décrets.

Le premier nomme les personnes ci-après au Conseil d’Administration du Centre hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO pour un premier mandat de trois (03) ans.

Administrateur représentant l’Etat

Au titre du ministère de la Santé

Monsieur Nakaossebgandin Eric TOUGOUMA, Mle 51 326 X, Administrateur des hôpitaux et des services de santé ;
Monsieur Yacouba SAVADOGO, Mle 88 263 G, Médecin de santé publique.
Administrateur représentant le Conseil régional du Centre

Monsieur Désiré SAWADOGO.
Le deuxième nomme Monsieur Eric Nakaossebgandin TOUGOUMA, Mle 51 326 X, Administrateur des hôpitaux et des services de santé, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le troisième nomme les personnes ci-après au Conseil d’Administration du Centre hospitalier universitaire Blaise COMPAORE pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Santé

Monsieur Wilfried Brice BICABA, Mle 105 003 V, Médecin de santé publique.
Au titre du Conseil régional du Centre

Monsieur Ludovic Patrick Wennningoudi
Le quatrième renouvelle le mandat des personnes ci-après au Conseil d’Administration du centre hospitalier universitaire Blaise COMPAORE pour un dernier mandat de trois(03) ans.

Administrateur représentant l’Etat

Au titre du ministère de la Santé

Monsieur Robert OUEDRAOGO, Mle 17 209 R, Conseiller de santé.
Administrateur représentant les travailleurs

Monsieur Mamadou ZIDA dit Moïse, Mle 54 363 C, Attaché de santé en chirurgie.
Le cinquième nomme Monsieur Wilfried Brice BICABA, Mle 105 003 V, Médecin de santé publique, Président du conseil d’Administration du centre hospitalier universitaire Blaise COMPAORE pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le sixième nomme Monsieur Harouna KADIO, Mle 130 478 K, magistrat, représentant l’Etat au titre du ministère de la Santé, au Conseil d’Administration de l’Office de santé des travailleurs (OST) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le septième décret nomme Monsieur Harouna KADIO, Mle 130 478 K, Magistrat, Président du Conseil d’administration de l’Office de santé des travailleurs (OST).

MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUES

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Madame Rakiata NABI, Mle 2012 307 X, Conseiller des affaires économiques, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat au Conseil d’administration du Fonds de développement de l’élevage (FODEL) pour un premier mandat de trois (03) ans.

MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier nomme les personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration du Fonds de développement culturel et touristique pour un mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :

Madame Alimata SAWADOGO/TANLY, Mle 41 567 R, Professeur ;
Madame Monique OUEDRAOGO/ILBOUDO, Mle 212 190 U, Administrateur des services touristiques ;
Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

Madame Asséta BARRY/OUEDRAOGO, Mle 52 177 E, Inspecteur du trésor ;
Au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat :

Madame Abibata TOE/TONI, Mle 111 340 S, Conseiller des affaires économiques.
Au titre du ministère du Développement de l’économie numérique et des postes :

Monsieur Abdoul Malick TRAORE, Mle 03 712 N, Informaticien.
Au titre des Organisations professionnelles de la culture :

Monsieur Thierry MILLOGO, Cadre scientifique et commercial du secteur privé.
Au titre des Organisations professionnelles du tourisme :

Monsieur Mamadou Pierre Célestin ZOUNGRANA, Gestionnaire en tourisme et hôtellerie.
Au titre des Organisations professionnelles des banques et établissements financiers :

Monsieur Kounbelara Innocent HIEN, Analyste financier, Cadre supérieur de banque.
Au titre des travailleurs :

Monsieur Yaya SOURA, Mle 238 121 D, Conseiller des affaires culturelles.
Le second décret nomme Madame Asséta BARRY/OUEDRAOGO, Mle 52 177 E, Inspecteur du trésor, Présidente du Conseil d’administration du Fonds de développement culturel et touristique pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et

des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2016 à 21:31, par WALAY
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Safiatou LOPEZ/ZONGO doit voir aujourd’hui qu’il n’ y a de contradictions entre l’exécutif et le parlement au sujet du rapport de l’enquête parlementaire sur le foncier au Burkina Faso. Allons seulement. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:48, par Westtttttt
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    C’est vraiment le naufrage total au ministère de la santé avec ces nominations d’administrateurs et PCA. Je me pose la question ce que ce Dr BICABA a de spécial pour porter toutes ces charges de DLM , PCA Hôpital national BC ? Il faut vraiment un minimum de discernement quand même. SG Kargougou quel est vraiment votre rôle au ministère de la santé ou bien c’est vraiment le laisser-aller ?

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 09:45, par Al pacino
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

      Laissez le jeune là travailler maintenant.Vous enquiquiner les gens maintenant.Pour ta gouverne,sache que tous les administrateurs représentant l’Etat dans les conseils d’administration occupent d’autres fonctions dans l’administration et c’est dans ce sens qu’ils représentent l’Etat dans les conseils d’administration des EPA et des EPE.Tu es tellement aveuglé par ta haine à l’égard du ministre que étale ta carence et ton ignorance de l’administration.

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 16:43, par HARO
        En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

        Al Pacino, pour ta gouverne je t’informe que un Hôpital ce n’est pas un dispensaire de quartier et un PCA ce n’est pas signé des documents mais c’est appuyer et contrôler la direction générale. Tu parles du jeune ministre, il est le seul dans le gouvernement ? Pourquoi on ne parle que de lui ? Il ne faut pas jouer à l’avocat du diable même si on te paye des mega pour écrire des inepties. Tu ferais mieux de chercher du travail

        Répondre à ce message

        • Le 30 décembre 2016 à 10:54, par Al pacino
          En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

          Obnubilé,donne moi l’exemple d’un seul administrateur représentant l’état qui n’ait pas un autre poste dans l’administration.Vous autres,manipulateurs quand on vous porte la contradiction avec des arguments , vous vous lancez dans du babillage chers aux Hommes faibles.Et toi qui te paie ?On ne parle que du ministre de la santé parce que c’est lui seul qui a refusé 50 millions dans le gouvernement et c’est lui seul qui s’est affranchit des mafieux de son ministère de ton genre.
          Éclaires toi même ta gouverne d’abord avant celle des autre.Un ignorant peut-il éclairer autrui ?.

          Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:58, par jsaba
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Félicitations pour l’adoption du rapport parlementaire sur le foncier. Le retrait des parcelles de la main des rapaces est une très bonne chose. Veiller à ce que les vrais propriétaires en bénéficient sera une meilleure chose. Je n’ai pas eu tort de vous avoir donné ma voix. Congratulates !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:42, par pazot nifu
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    La deuxième nomination au ministère d la justice : il fo vite rapporté 7 nomination qui fache

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:47, par Wedaga
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Ce ministre est quand même spécial. Même s’il a ses faiblesses, il est le seul qui valorise les compétences des autres agents de santé, autres que médecins, notamment les infirmiers. Il vient de le démontré en nommant un Conseiller de santé dont l’expérience est très riche et un jeune attaché de santé. Certainement avec les conseils du SG. C’est ainsi que le système de santé peut être fort, sinon tout médicaliser nous amène à réinventer sans cesse la roue. Bon vent à l’équipe !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:51, par Sid Sayya
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Y a t’il un ministre aux transports ? A l’agence Nationale de l’aviation civile, le DG Abel Sawadogo, qui a traversé tous les régimes depuis 2011 est en fin à la retraite. Mais le ministre semble ne pas broncher ! Il ne doit pas y avoir de lenga ! Même Blaise Compaoré n’a pas eu ça.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 23:05, par eliane.
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Il y,a trois semaines, le conseil des ministres avait octroyé une quarantaine de marchés de réalisation des routes à travers les 13 régions du pays. En son temps des voix se sont élevées pour demander la nomenclature des routes concernées mais cela est resté lettre morte du côté du ministère chargé des routes. Cela cache des desseins malsains et sûrement des détournements en telechargement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 23:30, par BEL YAC
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Félicitations à Mr Salif KARGOUGOU ce n’est que le début inchallah tu iras plus loin que ça. Que Dieu t’assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 23:50, par le tchentigui
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    le koro daou, felicitation pour ta promotion !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 07:09, par patriote2000
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    L’enquête sur le foncier doit aller jusque’ aux opération de distribution des parcelles. Lors des dernières opérations, dans certains communes comme nongremassoum, il y avait plus de parcelles que de demandeurs. Mais les maires aidés des membres de la commission se sont accaparés de la majorité des parcelles brimant ainsi des milliers de demandeurs. Ces individus véreux doivent être traduits devant les tribunaux. Et les parcelles doivent être restituées aux vrais propriétaires. On se rappelle que après la perte de la mairie par le CDP, certains ordinateurs avaient disparus de la mairie de nongremassoum avec les données qu’ils contenaient. Blaise étant parti, le CDP ayant perdu le pouvoir, Zakaria SAWADOGO doit ramener tous ces ordinateurs afin que la vérité puisse être révéler. Courage à tous. Soyons vigilant. Ne dormons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:07, par Le maire
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Le MEF attend quoi pour faire le mouvement des DPCMEF et DRCMEF ? Est ce parce qu’elle a été assez loin pour ne pas connaître ces gens qu’elle hésite encore ou quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:50, par Stephen
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Enfin l’organigramme du MENA est adopté. Osons espérer que la paix reviendra dans les rangs des éducateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:50, par le reservé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    félicitation à tous ceux qui ont été nommés, quant aux internautes qui s’en prennent sans fondement a dame safiatou Lopez de grâce sachez une chose, ce qu’elle dis n’est fortuit. il y’a belle et bien contradiction sinon comment comprendre que le rapport soit envoyé par le PAN au PF pour promulgation tout en sachant que cela devrait en principe passé tout d’abord par l’exécutif puis au parlement et ensuite chef le PF (il faut dire qu’il a passé plusieurs année à la tête de l’assemblée) donc, il sait bien comment cela se passe sinon s’il n’était pas une personne averti, il aurait été piéger par le PAN.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:27, par ouedraogo ousmane
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    on sanamatise(sanamatenga) le CENOU. On s’en fou, point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 12:10, par L’Indigné
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    La vérité est qu’au MENA il faut que certaines personnes soient débarquées. Elles alimentent sournoisement les conflits à des fins personnelles mais tous doivent comprendre qu’on ne peut plus avoir un MENA entier à soi. Il n’est pas difficile de comprendre que les ordres d’enseignement désignent les différents degrés d’enseignement qui se relient de façon progressive. On doit pouvoir travailler ensemble pour peu que chacun veuille reconnaître sa place dans ce grand ensemble. Le reste n’est que pur égoisme...

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 12:13, par gorba
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    bravo a madame le minefid pour sa volonté accrue de placer les femmes a la tete des directions de son ministere.DGA (impots,douane,insd ...).qu’est ce ki se trame derriere tout ca ?.notre pays a besoin de compétence (homme ou femme) et non de sexisme.que Dieu aide la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 12:36, par Le juste
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Merci à tous les nominés. A quand monsieur le ministre de l’agriculture les nominations dans votre ministère ?
    Une vigilance s’impose à vous.Tous les directeurs qui ont déjà fait 5 ans dans leur poste doivent libérer le coin pour plus d"efficacité.Ces nominations sous Blaise doivent disparaitre monsieur le ministre inactif.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 15:30, par SILALE
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    II.1. Le Président du Faso a informé le Conseil de la nomination du Colonel-Major Oumarou SADOU à la fonction de Chef d’Etat-Major Général des Armées.

    Donc le ministre de la défense n’a rien à voir dans la nomination du chef d’état major des armées. Il relève directement du président du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 15:33, par le bon
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Mon frère a raison. Ce sont les anciens camarades de l ANEB qui ne font que le décrier alors que eux même ils oublie comment ils sont la ou ils sont. la cooptation des anciens anebistes par leur mentors avec des avantages pas catholiques. ils voyage comment ils veulent mais touche leurs salaires sans travailler , toujours sur les fora internet

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 16:51, par Out
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Bocar est carrément gonflé, des PCA dans tous les ministères ont été remplacés sur nomination de leur ministère de tutelle sans en faire une guerre. Il faudra que la justice le fasse déguerpir pour qu il s’en tienne à ce que son ministre lui ordonne ? Ancien PCA du CHU YO en j’en passe il veut passer sa vie à goûter aux honneurs et à l’argent ; est il plus homme que les autres ? C’est honteux

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 17:10, par Out
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Bocar est carrément gonflé, des PCA dans tous les ministères ont été remplacés sur nomination de leur ministère de tutelle sans en faire une guerre. Il faudra que la justice le fasse déguerpir pour qu il s’en tienne à ce que son ministre lui ordonne ? Ancien PCA du CHU YO en j’en passe il veut passer sa vie à goûter aux honneurs et à l’argent ; est il plus homme que les autres ? C’est honteux

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 23:19, par WALAY
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    Monsieur le "réservé", ce sont les mots qui vous maquent ou quoi. Contradiction veut dire une chose et son contraire. Il y aurait donc contradiction entre entre l’exécutif et le législatifs si l’exécutif avait dit les contraire de ce que le législatif a proposé comme mesures à prendre à la suite des enquêtes parlementaires sur le foncier mais ici les pouvoirs sont en parfaite harmonie. et entre nous, pourquoi vous attribuez tout ce qui vient de l’AN à son seul président. Ah ! j’oubliais que même Dieu, encore moins ses prophètes n’est pas aimé de tout le monde. Allons seulement. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2016 à 11:39, par Zongo Aminata
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 28 décembre 2016

    félicitations au gouvernement pour la suite donnée à l’enquête parlementaire .mais cette logique doit se poursuivre dans les communes car beaucoup de communes ont été épinglées. Dans certaines communes du kourittenga des espaces verts ont été déclassés morcelés et attribués . le reste des parcelle a été vendu au plus offrant .De plus les fortes sommes exigées pour les demandes n’ont pas servi à viabiliser la zone morcelée . Nous resterons vigilants jusqu’à ce la lumière soit faite sur cette affaire de parcelles dans les communes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés