Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 28 décembre 2016 à 17h00min

Le ministère de la culture, des arts et du tourisme a remis des œuvres d’art plastiques à différentes institutions publiques. C’est le premier ministère qui a servi de cadre à cette cérémonie dans la soirée du mardi 27 décembre 2016. Au total, ce sont 180 œuvres d’art diverses d’une valeur de plus de 100 millions de F CFA qui serviront à décorer des édifices publics, tout en promouvant les artistes, en leur permettant de vivre de leur génie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

109 tableaux peints, 62 sculptures sur bois et sur bronze et 9 batik. C’est l’acquisition du ministère en charge de la culture au profit des institutions publiques. C’est en 2012 que le conseil des ministres avait décidé de mettre en place un mécanisme de commande publique d’œuvres d’art pour la décoration des édifices publics.

Finalement, c’est en 2015 que cette opération a été mise en route, ce qui a permis cette première acquisition d’une valeur de 100 620 000 FCFA. L’objectif d’une telle opération est entre autre, de favoriser la promotion et la commercialisation au niveau national et international des œuvres d’art plastiques et appliquées ; inciter la population à la consommation des œuvres d’art.

Elle vise également à donner une âme et une identité nationale aux espaces et bâtiments de l’Etat ; améliorer qualitativement et quantitativement la production des œuvres plastiques et favoriser l’émergence d’une véritable économie de la culture au Burkina Faso.

Après avoir reçu symboliquement le lot d’œuvres au compte de la primature, Paul Kaba Thiéba a ensuite visité quelques pièces exposées. Il s’est dit « très impressionné par la diversité des œuvres, des expressions artistiques, la richesse de notre patrimoine artistique ». Pour lui, cette initiative du ministère de la culture est à saluer et à poursuivre.

Les artistes ont, quant à eux, salué l’initiative en ce qu’elle permettra de consolider l’employabilité dans leurs domaines.

Pour le donateur, le ministre de la culture des arts et du tourisme, Tahirou Barry, la mise en place de ce mécanisme d’acquisition et l’opérationnalisation du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) permettront de booster la filière et de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des artistes plasticiens.

Et tout cela sera couronné par l’adoption d’une loi en cours, dite loi de 1% qui vise à retenir 1% du montant des constructions des bâtiments publics et privés pour la décoration.

« Ces décisions constituent des avancées considérables au profit des acteurs culturels et contribueront à l’amélioration des conditions de vie et de travail des artistes en termes de qualification, de professionnalisation, d’intégration et de promotion sociale », s’est réjoui Tahirou Barry.

Il a rappelé que dans certains pays développés, les plus grosses fortunes se recrutent dans le monde culturel. Même si cela est loin d’être le cas au Burkina Faso, le patron du département de la culture a dit espérer que l’initiative engagée est un pas important. Il faut désormais avoir un regard sur l’essor des activités culturelles et touristiques.

Tahirou Barry a par ailleurs exhorté les artistes à travailler de façon rigoureuse et avec professionnalisme pour relever le défi de la qualité et de la quantité.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 décembre 2016 à 20:53, par Bamba
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Vraiment.... on s’amuse avec notre argent la quoi. Continuez seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 00:40, par Citizen
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Avec 100 million de franc on pouvai construire un barrage. Les tableau sa ne se mange pas et elle ne sont meme pas jolie.je vous encourage pas c’est vilain et bête de votre part..vous ete des voleur batard

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2016 à 07:48, par Vitriol
      En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

      On ne se nourri pas uniquement d’eau et du pain.la culture d’une société peut être sa raison d’être . Promouvoir cette culture est un devoir de chaque membre de cette société .un barrage c’est bien la culture est ta boussole pour ne paste perdre surtout quand ton ventre est trop plein . L’initiative du ministère permet également aux artiste d’avoir quelque chose dans le ventre. BRAVO ! Au ministre chargé de la culture .

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2016 à 14:41, par gbs
      En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

      Avec 100 million, on ne peut pas. de grâce. Je m’inquiète chaque sur le comportement des burkinabé. Évitons que cela ne deviennent notre caractère. On doit encourager les artistes. Il ne faudrait que ce soient les autres qui valorisent notre culture. Non mon frère, je t’encourage à payer un beau tableau et à porter rien que des vestes en tissu traditionnel. Si chaque burkinabé décide de porter un Faso dan fani, imagine ce qui va etre reversé dans l’économie nationale en termes de masses d’argent.
      Merci et sans rancunes.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 02:21, par bof !
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Vous avez un musée national pas du tout attrayant. Mettez tout cela là-bas pour attirer les visiteurs et avoir des rentrées d’argent pour l’embellir et l’entretenir. Quand on voit le manque d’entretien dans les bureaux de l’administration, c’est grave ! Au ministère de l’environnement, au rez de chaussée, les toilettes sont dégueulasses depuis longtemps... à moins qu’ils ont rénovés récemment ! C’est juste un exemple parmi beaucoup d’autres alors que l’on veut prôner l’hygiène à l’école ou construire des latrines dans les lieux publics des villes !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 03:29, par Tapsoba De Goughin
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    mes encouragements au ministere de la culture. Voila une messure qui mettra en avant la culture burkinabe. Au lieu d’avoir des oeuvres d’art venues directement de la culture blanche dont on ne connait pas souvent la signification, c’est bien d’avoir des oeuvres locales dont on comprend et s’identifie. Je n’ai rien contre la culture blanche. Elle nous domine d’ailleurs. Les artistes locaux pourront vivre de leur travail. Well done mr. minister. J’espere que chaque oeuvre est signee. une autre proposition : proposer aux prives 1% de reduction de tax pour 0,1% de leur recette investi dans l’art local.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 06:17, par mama
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Lorsqu’on ecoute les conseils des vrais techniciens, son ministere ne peut que avoir de bons resultats, chapeau Barry.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 08:33, par BILL
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Je tire mon chapeau à ce messieurs, depuis son arrivée à la tête du ministère on sent quand même du dynamisme.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 10:15, par Paulus
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    je comprends pas les gens, toute action du gouvernement qui nécessite des moyens financiers est mal vu. On a bien dit "promotion des œuvres d’art des artisans burkinabè", qui peut dire à son oncle, à son père ou à son ami artisan que le fait que le gouvernement a acquit (acheté) ses œuvres d’art n’est pas normal ? soyons logique un jour

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 10:43, par ILBOUDO Mahamamane
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    J’interpelle le premier ministre, afin qu’il soit plus regardant sur ses ministères. Sinon comment peut-on comprendre que pendant qu’en conseil de ministres on prévoit 73 milliards de francs CFA pour les statistiques jusqu’en 2020, que son ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation refuse de donner les perdiems de ses agents qui ont traité des données statistiques de 2016, sous prétexte que cela fait partie de leurs attributions. J’assure que si la situation n’évolue pas, les statistiques de 2017 vont prendre un coup.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 13:31, par Ange Felix
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Bravo au Ministre et à ses agents ! Franchement, c’est l’un des rares ministères qui se bouge. Allez donc toujours de l’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 13:46, par Laafibala
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Je salue cette initiative de promotion de notre culture. Félicitations et courage M. le ministre !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 15:00, par Sécurité Routière Danger !
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Alerte !!!
    Il faut éviter de créer d’autres accidents mortels avec les dégats des accidents passés. Echangeur Ouaga 2000, les barrières de sécurité endommagés constituent un veritable danger pour la circulation. Elles ont été deformées jusqu’au niveau de la circulation sur tous les sens (Kossyam - SIAO, Pô-SIAO, Ouagainter-Pô, etc.)
    Des trous dans le goudron sur le boulevard Kaddafi aux premier et deuxième feux tricolores après l’échangeur Ouaga 2000 en allant à Kossyam, le temple des grandes décisions au Faso.
    Y a t il un DG des routes ou de la circulation routière au Faso ? Si oui, qu’il fasse ou qu’il fasse faire son travail.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 15:04, par PDB
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    J’apprécie très positivement l’initiative du Ministre de la Culture. C’est un pas important qui contribuera de façon significative à l’essor de notre culture et partant au développement. Toutefois je comprends les internautes qui se plaignent. En fait leurs plainte découle d’une certaine ignorance de ce qu’est la culture, ses enjeux et son importance. cette ignorance se constate même dans les rang de nos plus hautes autorités. Cela est révélateur de l’ampleur des tâches que les autorités du ministère de la culture devront abattre pour non seulement sensibiliser les gens sur ce qu’est la culture, sur le fait que la culture ne doit pas être réduite au folklore et à des tableaux, mais que la culture va au delà de tout ça pour être un repère pour la société qui l’engendre. Si les asiatiques sont au niveau de développement que l’on connait de nos jours, c’est parce qu’ils ont su mettre en avant leur culture. Au Burkina, tant nous ne mettrons pas notre culture en avant, toute tentative de développement sera vaine. Si nous banalisons notre culture, ce que nous aurons mis des décennies à construire peut s’écrouler en quelques minutes. D’ailleurs, dans nos cultures, on ne connait pas l’incivisme. C’est la négation de notre culture, de nos valeurs culturelles qui explique l’incivisme grandissant dans notre pays qui, si l’on ne prend garde, nous ramènera des décennies en arrière.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 15:32, par tramazol
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    180 œuvres à 100 000 000fca vraiment c’est du gâchis. Avec une somme pareille on pourrait équiper tous les ministères. Hélas surfacturation quand tu nous tiens. continuons selon sur cette lancée le réveil sera douloureux pour nous tous. Certes je salue l’initiative mais je trouve que c’est trop d’argent pour juste 180 œuvres

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 18:49, par WALAY
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    S’il vous plait, pour une fois qu’un ministre fait son travail, si vous ne pouvez pas l’encourager il ne faut surtout pas dénigrer ce que ce monsieur fait qui est bon et la raison d’être même de son ministère. Du courage Mr BARRY. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 14:58, par Le Boudguineur
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    C’est bien de promouvoir l’artisanat , suis pas contre ;seulement je pense que c’est une question d’opportunité. Avec cet argent on aurait pu faire bien de choses utiles que d’embellir des édifices publics.Par exemple équiper même un centre médical, boucher les nids de poules qui provoquent des accidents. Sinon c’est bien mais franchement pour ma part c’est pas opportun

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 15:01, par Le Boudguineur
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Si on ajoute au 127 millions des députés ça fait beaucoup. Cela aurait pu servir à faire des choses prioritaires

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 21:17, par Jeunedame seret
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    BARRY... félicitations...félicitements... congratulations... barka ! C’est intellectuel comme entreprise. Continue et multiplie les initiatives. Je souhaite que ce geste inspire les donateurs d’ordinateurs ou de millions aux députés ; et les amène à faire des objets d’art comme cadeaux de fête. Le patriotisme ou le bonheur c’est aussi le respect et la fierté de ses créations. Les objets d’art coûtent toujours cher dans le monde ; alors valorisons les nôtres en stimulant les créateurs. BARRY.... head on !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2016 à 12:19, par Daniel NIKIEMA
    En réponse à : Edifices publics : La touche décorative du ministère de la culture

    Bravo pour la concrétisation de ce projet déterminant.
    Les artistes dont on a acheté les œuvres ont encaissé le prix, mais sauf dispositions contraires, ils n’ont pas cédé leurs droits d’auteur à l’Etat. Alors, que les services administratifs ne se comportent pas comme titulaires de droits d’auteur sur ces œuvres. J’espère que le nécessaire est fait auprès du BBDA pour assurer la perception du droit d’exposition publique dû par les services publics.
    C’est une réflexion destinée aux auteurs, aux services administratifs mais aussi au public pour lequel l’embellissement des édifices est décidé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés