Extension du centre médical Sakina : Le Japon offre près de 48 millions de francs CFA

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • vendredi 16 décembre 2016 à 20h15min

L’ambassade du Japon au Burkina a procédé ce vendredi 16 décembre 2016, à la signature d’un contrat de don avec l’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB). Cette assistance financière est destinée à l’exécution du projet d’extension du centre médical Sakina, situé dans le quartier Nangrin de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Extension du centre médical Sakina : Le Japon offre près de 48 millions  de francs CFA

« Il y a à peu près un an de cela, il a été porté à la connaissance de l’ambassade , que l’absence d’une maternité dans le centre médical Sakina limitait le niveau et la qualité des services de santé » a signifié l’ambassadeur du Japon Futaishi Masato, soulignant que les femmes en état de grossesse du quartier Nangrin sont obligées de parcourir de longues distances pour avoir accès à un centre de santé approprié. Et l’ambassadeur du Japon de renchérir que cette situation constitue un risque pour ces femmes, un obstacle à la sécurité humaine et également, un frein à la réduction de la pauvreté.

En réponse à cette préoccupation qui constitue d’ailleurs l’un des domaines prioritaires de la coopération nippone au Burkina, le gouvernement japonais a jugé nécessaire d’appuyer l’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina dans la réalisation du projet d’extension du centre médical Sakina. D’un montant de 72 956 euros, soit environ 47 millions 856 mille francs CFA, ce don s’inscrit dans le cadre du programme d’aide financière du gouvernement du japon dénommé : « Dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine ».

Le président de l’AEEMB, Ali Sawadogo, a salué ce soutien et exprimé sa gratitude au Japon pour la réalisation de ce projet qui permettra d’augmenter les offres de services de santé et d’offrir des soins de qualité. Par ailleurs, prenant l’engagement de faire bon usage de la nouvelle infrastructure, Ali Sawadogo a sollicité l’accompagnement du Japon pour les équipements et la formation du personnel de santé.

L’ambassadeur du Japon Futaishi Masato quant à lui, a émis le souhait que cette nouvelle infrastructure soit bien entretenue, « pour être utilisée le plus longtemps possible par le plus grand nombre de la population ». A cet effet, il convie les populations à appliquer le concept du « KAIZEN », un concept utilisé dans l’empire du Soleil Levant pour une amélioration permanente de la qualité dans tous les domaines de la vie. Il s’agit de 5 règles « Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu et Shitsuke » qui signifient en français : « Ranger, Ordonner, Nettoyer, Rendre propre et Etre discipliné ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés