Soutenance de thèse : Rodrigue Bonané analyse la question de l’autorité dans l’éducation

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • lundi 28 novembre 2016 à 22h25min

Le département de philosophie de l’Unité de formation et de recherche en Sciences humaines a un nouveau docteur. Il s’agit de Rodrigue Paulin Bonané qui a soutenu sa thèse de doctorat ce lundi 28 novembre 2016 à l’Université Ouaga I/ Pr Joseph Ki-Zerbo, sous le thème« Le problème de l’autorité dans la philosophie de l’éducation de Jean-Jacques Rousseau. »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Soutenance de thèse : Rodrigue Bonané analyse la question de l’autorité dans l’éducation

« Poser la problématique de l’autorité dans le domaine de l’éducation et faire voir comment très exactement à partir de Rousseau, on peut concilier l’autorité et la liberté. En d’autres termes, comment peut-on exercer l’autorité sur un enfant tout en sauvegardant sa liberté en matière d’éducation ? » C’est ce sur quoi s’est penché Rodrigue Paulin Bonané dans sa thèse de près de 350 pages qu’il a présentée au Jury composé de professeurs venus de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Burkina Faso. Une thèse qu’il a préparé pendant près de quatre ans.

Pendant près d’une demi-heure, l’impétrant a livré les résultats de ses recherches aux membres du jury. Il a notamment affirmé que l’éducation ne peut se faire sans autorité. En effet, souligne- t-il, « Une éducation sans sanction est une aberration. » Cependant, il ne manque pas de rappeler que ce qui pose souvent problème, c’est le mauvais exercice de l’autorité. L’éducateur ne doit donc pas abuser de son autorité au risque de tomber dans l’autoritarisme et de créer un désintéressement au niveau des apprenants. Ce désintérêt pourrait d’ailleurs être selon M. Bonané, la cause des violences scolaires, de l’indiscipline et de l’incivisme.

Après sa présentation, c’était au tour des membres du jury de faire des remarques sur le travail et aussi de lui poser des questions. Puis ils se sont retirés pour délibérer.
A l’issue de la délibération, le jury dirigé par le Pr Kouassi Yao Edmond de l’Université Alassane Dramane Ouattara de Bouaké a déclaré recevable la thèse de Rodrigue Paulin Bonané. Il a donc été élevé au grade de docteur en philosophie avec la mention très honorable.

Un verdict qui réjouit le désormais docteur Bonané. « Ce sont des sentiments de joie qui m’animent parce que c’est un travail que nous avons conduit pendant quatre ans. Au début, on commence sans avoir la certitude de ce que va être la finalité et quand on aboutit à cela, je crois que légitimement on ne peut qu’être heureux. » A-t-il laissé entendre.

Au regard des problèmes que connaît l’école burkinabè, notamment l’incivisme, l’impétrant considère son travail comme « une modeste contribution à la résolution des problèmes que les enseignants connaissent en matière de gestion d’autorité en classe. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 novembre 2016 à 21:01, par koB kereD
    En réponse à : Soutenance de thèse : Rodrigue Bonané analyse la question de l’autorité dans l’éducation

    Le concept d’Autorite se limite-t- il a sanction ? Que dire du charisme comme faisant partie de l’ autorite naturelle qui fonde la legitimite de l’ enseignant ? Felicitation, Dr. Bonane. Commencer une these et la terminer, il faut vraiment s’ en feliciter car rien n’est guaranti des le depart. Ceux qui disent que personne n’ echoue a la these ne savent pas combien de gens commencent et abandonnet en cours de chemin car le chemin est seme et jonche de tellement d’ embuches. Ce n’est pas tant une question d’ intelligence, j’ en conviens, qu’ une question de nerfs et un melange de chance car si tu tombes sur un mauvais directeur, tu es cloue des le depart ou pire, au milieu du parcours. Le sujet a du merite et de la valeur. Les enseignants ont tellement perdu de l’ autorite dans les ecoles. Les ecoliers, les lyceens et les etudiants les malmenent tous les jours. Ce n’est pas forcement de leur faute. L’ enseignement est un phenomene qui est lie a a la societe. Dans une societe ou on meprise les enseignants, ou on les traite de pauvres, ou on pousse les enfants a faire autres concours que ceux de l’ enseignement, ou on donne des avantages aux douaniers, aux agents des impots et du tresor, aux magistrats et autres, c’ est normal qu’ on les regarde avec mepris. Mais pendant combien de temps tout une societe se permettra d’ etre si inculte ? Car, qui est-ce qui forme les douaniers, les agents des impots, les agents du tresor, les magistrats ? L’ education coute cher. Donc continuons a essayer l’ ignorance. On aura une base de comparaison lorsque tous les degats auront ete faits.
    koB kereD

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés