Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

Ceci est un communiqué du Parti du peuple républicain (PPR). • mercredi 23 novembre 2016 à 19h51min

Le Parti du Peuple Républicain (PPR) fait le constat amer que la situation nationale surchauffe à cause d’un besoin urgent des populations de tourner la page et surtout à cause des revendications sociales tous azimuts notamment dans les secteurs de la santé, de l’économie, etc.

Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

Le PPR reconnait et soutient la nécessité pour les travailleurs de réclamer de meilleures conditions de travail et de vie. Toutefois, le PPR met en garde toutes les parties prenantes contre les menaces pour la paix et la cohésion sociale que représente cette surchauffe de la situation nationale. Le peuple uni a pu vaincre un pouvoir qui a duré plus de 27 ans en faisant bloc autour d’un objectif consensuel, en faisant fi des intérêts partisans et en consentant des sacrifices. Les difficultés socio économiques de tout genre (conditions de travail exécrables, conditions de vie misérables…), au lieu de nous diviser doivent nous unir autour d’un idéal ou d’un objectif consensuel.

Convaincu que les Burkinabè veulent vivre et travailler ensemble dans la paix, le PPR invite toutes les parties prenantes, à s’approprier et à internaliser l’esprit de l’insurrection qui recommande de privilégier avant tout le dialogue et la concertation. En ce qui concerne les grèves déclenchées par le SYNTSHA et le syndicat des services financiers dont les conséquences socio économiques sont énormes, le PPR invite toutes les parties prenantes à poursuivre ou à renouer avec le dialogue et la concertation afin de trouver des solutions réalistes et consensuelles.

Le PPR demande avec insistance, surtout au SYNTSHA de rester toujours aux côtés du peuple burkinabè et d’envisager sérieusement l’instauration d’un service minimum durant ces trois jours de grève afin d‘éviter encore plus des pertes en vies humaines surtout au moment où les Burkinabè font face à cette « nouvelle » maladie appelée « palu dengue ».

Tambi François KABORE
Président du PPR

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2016 à 20:27, par "LE VIEUX" En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Vous vous êtes adossés à un arbre aux racines pourries. Les têtes pensentes du pouvoir de 27 ans que vous décriez sont devenues vos parrains. vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. En politique toute erreure d’appréciation hative est fatale.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 20:30, par Pafadnaam En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Tout comme au temps du CDP, on constate encore aujourd’hui la naissance de partis satellites autour du MPP. Le naturel chassé qui revient au galop ?
    En tout ca, moi j’ai pouffé de rires en lisant ici ceci : "en faisant fi des intérêts partisans et en consentant des sacrifices". Si les premiers responsables du PPR avaient un tel esprit, ils se seraient adhères simplement au MPP à défaut de rester à l’UPC.

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2016 à 16:39, par le Sage !!! En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

      M PAFADNAAM !!"Si les premiers responsables du PPR avaient un tel esprit, ils se seraient adhères simplement au MPP à défaut de rester à l’UPC." Le MPP est donc la solution ? jai honte !!! quelle sont les nouvaux au MPP ?? Se qui se passe ojourd’hui(les grèves !!) se sont les mensonges qui ratrappe le MPP !!! Ils sont tous parailles (MPP !!!! PPR) Alons seulement !!!! I

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 21:03, par Yako En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    "Le peuple uni a pu vaincre un pouvoir qui a duré plus de 27 ans"Les difficultés socio économiques de tout genre (conditions de travail exécrables, conditions de vie misérables…), au lieu de nous diviser doivent nous unir autour d’un idéal ou d’un objectif consensuel."
    Ecoutez mes chers amis,de quel peuple uni vous parlez ?celui des putschistes contre la légalité,une minorité violente qui a terrorisé nos villes et campagne 48h durant.Puis,grandissez un peu,depuis quand la misère constitue un socle d’union ?
    Au lieu de faire votre mea-culpa pour le tort causé à notre pays d’où les difficultés du moment,vous vous lancez dans des .....N’etes-vous pas comptables de la situation économique calamiteuse que traverse notre pays ?Bande d’irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 21:54, par Touré En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Ce vieux est réellement un traître ! Après avoir empoché pour lui hum hum !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 21:54, par Etienne Arthur Kafando En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Encore un parti de plus qui ne dit rien de plus. Juste pour s’approcher de la soupe ! Pitié ! Il faut limiter la création de partis

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:26, par Ka En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Le ridicule quand tu nous tiens : Le PPR est un parti politique satellite du MPP pour mieux avoir de l’argent et dons des dindons. Le CDP y est passé par le même procédé pour renflouer ses caisses avec des partis satellites dirigés par des personnes au gosier large. Ce sont les mêmes personnes qui ont traîné l’introverti dans la boue, pourtant recevaient les enveloppes lourdes pleines des billets de banques et des décorations de Blaise Compaoré. Aujourd’hui les voilà encore auprès du MPP le CDP bis avec leur gosier large. Ou allons-nous ? Que Dieu vienne en aide au peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:27, par Damis En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Certaines personnes pensent que quand on n’épouse pas leur point de vue, on est "traite", on a été "acheté", on va à l’encontre du "peuple" !
    Il faut plutôt argumenter son point de vue au lieu de se contenter d’insulter des personnes plus âgées car cela ne vous honore nullement. Évitons de nous insulter comme des enfants de la rue.
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:32, par BARABARA Dianda En réponse à : Situation nationale : Le PPR invite au dialogue et à la concertation

    Vous vous connaissiez les vertus de la concertation et du dialogue et vous êtes sortis étaler vos divergences d’avec l’UPC dehors au lieu de laver le linge sale en famille ? Quand on veut exister on raconte du n’importe quoi ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés