Droits humains : Une loi pour protéger et promouvoir les droits des personnes âgées

mardi 18 octobre 2016 à 22h00min

En 2006, selon les données du Recensement général de la population et de l’habitat, le Burkina Faso comptait 712 573 personnes âgées de 60 ans et plus, soit une proportion de 5,1% de la population totale résidente. Ces personnes du 3e âge, comme on les appelle, ne bénéficient pas véritablement d’une protection juridique efficace, car le cadre normatif actuel n’est pas adapté à leur situation. Pour corriger cette anomalie et se conformer aux dispositions internationales en la matière, le pays des Hommes intègres a entrepris l’élaboration d’un projet de loi en faveur de cette frange de la population. Soumis à l’Assemblée nationale, ce projet de loi a été adopté, à l’unanimité, le 17 octobre 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Droits humains : Une loi pour protéger et promouvoir les droits des personnes âgées

C’est depuis 2002 que le Burkina a entrepris l’élaboration du présent projet de loi. L’objectif poursuivi est de reconnaître les droits des personnes âgées à travers un texte spécifique afin de prendre en compte leur situation parfois précaire. Cette reconnaissance aura l’avantage d’interpeller les différents acteurs de la vie sociale à consentir des efforts pour la réalisation des droits des personnes âgées. Dans le processus, deux ministères se sont appropriée cette préoccupation afin qu’elle connaisse un aboutissement heureux. Il s’agit du ministère en charge des droits humains et du ministère en charge de la solidarité nationale. Aussi, différents départements ministériels, des organisations de la société civile et des partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine des personnes âgées au Burkina ont été associés aux discussions.

Avec son adoption le 17 octobre, c’est un ouf de soulagement pour les personnes âgées. « Je suis dans une joie débordante parce que pour nous la nuit a été longue mais le jour est arrivé. Le travail a commencé depuis 2011. Je pense qu’aujourd’hui, avec l’adoption de cette loi, l’Assemblée nationale rétablit la justice dans la société. Maintenant, la société burkinabè est une société pour tout le monde. Maintenant, nous avons une loi qui va nous permettre d’agir dans la légalité », s’est réjoui Vitalien Poda, président du conseil national des personnes âgées du Burkina.

Dans ce contexte où l’individualisme est en train de prendre le dessus sur tout, la prise de cette disposition spécifique pour protéger et promouvoir les droits des personnes âgées était une nécessité. « L’adoption de cette loi va permettre l’amélioration des conditions de vie et de la qualité de vie des personnes âgées », a précisé Laure Zongo/Hien, la ministre en charge de la solidarité nationale.

En effet, il est prévu dans cette loi la création de centres de gériatrie pour les personnes âgées, l’établissement d’une carte de personne âgée qui donne droit à des avantages dans le domaine des transports et de la santé. Cet instrument juridique permet d’accorder un regard spécial à ces personnes âgées qui demeurent des personnes ressources dont l’expérience et la sagesse seraient plus qu’utiles à la société.
Le projet de loi a été certes adopté. Mais, il faut encore des textes d’application pour une mise en œuvre efficace. « Pour l’opérationnalisation de la loi, nous avons quatre projets de décrets déjà prêts que nous allons dans les meilleurs délais soumettre en conseil de ministres pour permettre la mise en œuvre effective de cette loi », a assuré Laure Zongo/Hien.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés