CHU Yalgado OUEDRAOGO : Un début d’incendie maîtrisé

jeudi 29 septembre 2016 à 19h01min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CHU Yalgado OUEDRAOGO : Un début d’incendie maîtrisé

Selon un communiqué émanant du service de la communication de l’hôpital « C’est dans un des box du service de Maternité que l’incident s’est produit, ce jeudi 29 septembre 2016 vers 08Heures ».

Quant à l’origine de de l’incendie, le communiqué précise que « l’eau aurait touché une rallonge qui a pris feu, atteignant ainsi le fil d’un appareil. »

« Les sapeurs-pompiers sont venus faire le constat d’usage, ce qui a rassuré tout le monde. L’ordre a été donné d’aérer le bâtiment en laissant ouvertes toutes les entrées et fenêtres pendant quinze minutes. Cela a nécessité que les accompagnants patientent hors du bâtiment, le temps que le nettoyage complet soit effectué. Le travail a repris son cours normal » selon les détails du communiqué.

Source : Page Facebook du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 septembre 2016 à 23:01, par Nabiiga
    En réponse à : CHU Yalgado OUEDRAOGO : Un début d’incendie maîtrisé

    Le sous développement, c’est un état d’esprit, pas forcément le manque de développement sur le terrain en tant que tel. l’Hôpital Yalgado, qui n’est connaît cette institution ? En fait, elle est la première institution médicale sur l’échelle nationale. Aucun jour ne passe sans que cette institution ne subisse un événement malheureux. Des inondations d’année en année à l’insalubrité indescriptible au manque d’équipement les plus basics, en passant par la galère du stationnement, les bruits assourdissants de ses alentours, aux les installations anarchiques à ses alentours, tout cela rendre cette institution phare de notre santé nationale l’institution la plus dangereuse à fréquenter de tout le pays. L’on se dirige vers un hôpital pour se faire soigner, on peut certes s’y faire soigner, mais en sortant, on pique une autre maladie pour rentrer chez soi. Attention, ce n’est pas la qualité du corps traitant qui est mis en cause ici ; loin s’en faut, mais bien les conditions qui y prévalent à commencer par l’insalubrité et les autres conditions. Tous ces maux sont dus au sous-développement car premièrement, le montant détourné par jour par ceux en qui nous confions la destin de notre pays, peut nous ériger une hôpital. De deux, qu’est-ce qui empêche le gouvernement de déplacer Yalgado ailleurs d’autant plus qu’elle souffre d’inondation chaque année. Faut-il attendre jusqu’à ce qu’elle s’effondre sur les patients avant qu’on fasse quelque chose ? C’est bien cela le sous-développement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 23:39, par Ids
    En réponse à : CHU Yalgado OUEDRAOGO : Un début d’incendie maîtrisé

    Gloire à Dieu pour Sa miséricorde dans cette circonstance ; qu’IL accorde meilleure santé aux patients ; amine.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2016 à 16:21, par Mafoi
    En réponse à : CHU Yalgado OUEDRAOGO : Un début d’incendie maîtrisé

    Quand nous étions petits,nous aimions aller nous soigner à Yalgado mais depuis que la compaorose compradore a fait main basse sur ce pays,cet hôpital est devenu un hôpital de malheur,un hôpital mouroir qu’il convient de raser complètement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés