Arrondissement 3 de Ouagadougou : Le maire Raïnatou Sawadogo a visité des centres de santé

mardi 6 septembre 2016 à 15h08min

Le maire de l’arrondissement 3, Raïnatou Sawadogo/Ouédraogo et ses conseillers ont visité, le mercredi 7 septembre 2016 à Ouagadougou, le centre médical urbain des secteurs 12, 14, 15, 16 et le CMA Paul VI. Objectif : S’imprégner de l’état de fonctionnement des formations sanitaires et s’entretenir avec les personnels de santé afin d’intégrer leurs doléances dans son programme quinquennal.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrondissement 3 de Ouagadougou : Le maire Raïnatou Sawadogo a visité des centres de santé

Depuis son élection à la tête de la maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, Raïnatou Sawadogo/Ouédraogo multiplie ses actions. Après les visites de courtoisie à la police nationale, à la police municipale et aux sapeurs pompiers entre autres, elle est allée toucher du doigt les réalités des formations sanitaires de son arrondissement. A l’occasion, elle était accompagnée de ses conseillers. La première étape de la mission de terrain a concerné la visite du Centre médical urbain (CMU) des secteurs 12 et 14, tôt dans la matinée du 7 septembre 2016 à Ouagadougou. Par ailleurs, le maire de l’arrondissement 3 et son équipe se sont rendues au CMU du secteur 16. A ce niveau, la délégation a visité le service de consultation Pré-natale, la salle de causerie, l’ancienne maternité puis la nouvelle maternité et les bureaux.

La responsable du CMU, Dr Emmanuelle Simporé/Ouédraogo s’est dite heureuse de la visite du Maire et de ses conseillers. « C’est un grand plaisir, toute une joie pour l’équipe de la formation sanitaire de recevoir le maire de l’arrondissement. C’est une première » a-t-elle déclaré. Aussi a-t-elle mis à profit cette visite pour faire le point sur les difficultés auxquelles ils font face. Des difficultés qui sont entre autres liées à la fonctionnalité de la structure, l’état des infrastructures, la situation des ressources humaines. « Concrètement, au niveau des infrastructures, nous avons des bâtiments qui ont des difficultés surtout pour ce qui s’agit de l’électrification. Aussi, nous avons un dispensaire qui ne répond pas aux normes. Au niveau de la maternité, c’est beaucoup plus des problèmes médicaux techniques, c’est-à-dire la disponibilité des médicaments et la vétusté des tables d’accouchement », a précisé Dr Simporé.

Poursuivant sa visite, la délégation de la mairie de l’arrondissement 3 s’est rendue au CMU du secteur 15. Le médecin généraliste, responsable du centre, Sibiri Kaboré a également félicité la première responsable de l’arrondissement 3 dans sa démarche. Avant d’égrener un chapelet de difficultés. Il a cité notamment l’insuffisance du matériel médico-technique et des infrastructures, entre autres. La visite a pris fin avec la remise d’un don en espèces.

Après le CMA du 15, l’équipe a mis le cap sur le centre médical Paul VI où elle a d’abord échangé avec les premiers responsables des lieux avant la visite des services d’urgences médicales, l’imagerie médicale, la maternité, le service état civil, le bloc opératoire et la pédiatrie. Le CMA Paul VI est une structure ecclésiale au service des malades depuis 1985. Il dispose d’équipements et de matériels en bon état et sert de structure de référence à Sig-nonghin. Aussi, il a une convention avec l‘Etat burkinabè. Et à la date du 30 août 2016, il compte 350 salariés. Cependant, il est confronté à d’énormes difficultés. Entre autres problèmes soulevés par le directeur, Abbé Damien Sandwidi, on note le manque d’hygiène, de caniveaux et de bacs à ordures. « S’ils arrivent à nous accompagner dans ce sens, ça sera vraiment louable et cela va donner un plus pour le développement de la population de Sig-nonghin », a-t-il indiqué.

A l’issue de ces visites, Mme Sawadogo a rassuré les différents responsables des centres de santé de sa disponibilité à prendre en compte leurs préoccupations. « Nous allons d’abord faire l’état des lieux, regarder ce que nous pouvons faire dans l’immédiat avant de poursuivre le reste. Et c’est comme je l’ai dit, on ne peut pas faire tout à la fois (…) », a-t-elle expliqué.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés