Redevabilité : Le député Raphaël Kouama rend compte aux forces vives du Kourwéogo

mardi 6 septembre 2016 à 23h17min

Le député Raphaël Kouama, élu dans la province de Kourwéogo était face aux forces vives de la localité, le 03 septembre dernier. Il est allé rendre compte à la population des activités de la première session ordinaire de l’année de l’Assemblée nationale. Entre lois votées, résolutions adoptées, le député a également fait le point des démarches entreprises pour trouver des solutions aux problèmes des populations à la base.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Redevabilité : Le député Raphaël Kouama rend compte aux forces vives du Kourwéogo

C’était une de ses promesses de campagne, rendre compte régulièrement à la base de ce qui se passe à l’Assemblée nationale, si toutefois il était élu.

La population de la province du kourwéogo l’a choisi comme représentant à l’hémicycle et ce 3 septembre, à Boussé à la maison des jeunes, Raphaël Kouama est allé dire ce qui s’est passé ces derniers mois à la représentation nationale.
« Il y a jusqu’aujourd’hui des gens qui ne connaissent pas le rôle du député, il est donc de notre devoir de revenir souvent dans notre localité pour leur expliquer, mais aussi dire les domaines dans lesquels nous intervenons en leur faveur », a expliqué le député.

L’élu a ainsi fait le point de toutes les lois qui ont été votées par la représentation nationale, au cours de la première session ordinaire de l’année (19 au total), les résolutions adoptées (4). Au cours de cette première session ordinaire, le député Raphaël Kouama et ses homologues, dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, ont interpellé le gouvernement. Ceci, à travers 17 questions orales au gouvernement dont 4 avec débat, et 13 sans débat. Aussi, 40 questions écrites ont été transmises au gouvernement.

Les préoccupations des populations ne sont pas oubliées

Les préoccupations de la province ont été défendues par les députés à l’hémicycle. Certaines sont en passe de trouver des solutions, à en croire le principal animateur de la rencontre. Ainsi, au niveau des routes, le Kourweogo a pu obtenir environ 100 km de route pour 2016, a-t-il précisé avant d’ajouter qu’une nouvelle requête dans le domaine des routes a été transmise aux autorités.

La province du Kourweogo a soif, et de l’avis de son représentant à l’assemblée nationale, une liste de forages a été adressée aux partenaires de la région à travers le président du réseau parlementaire pour la décentralisation et le développement local. 181 forages sont prévus, répartis dans 91 villages et secteurs de la province pour la période 2015-2020.

« Quant au barrage de Sandogo qui est en mauvais état, nous en avons discuté avec le président de l’Assemblée nationale qui a promis de nous accompagner. Il en est de même pour celui de Niou. Il a promis de nous soutenir pour que ces barrages soient une réalité », a continué le député Raphael Kouama pour qui d’autres barrages comme ceux de Boussé, Laye et Toeghin sont également primordiaux.

Rencontre d’échanges et de bilan à mi-parcours, ce fut également une occasion de poser des actes concrets pour l’épanouissement de certaines couches de la province. Ainsi, les femmes ont reçu une enveloppe de cinq cent mille francs CFA (500.000F CFA) de la part du député Kouama pour la rénovation de la maison de la femme de la province du Kourwéogo.

Une démarche saluée

« Je pense que l’activité est très noble et doit s’inscrire dans la démarche de tous les députés. C’est vrai que quand on est élu député, on devient député national, mais les lois votées doivent être des lois qui sont bénéfiques à toutes les populations. De ce point de vue, vous devrez forcement avoir un devoir de compte rendu vis-à-vis des populations », s’est réjoui l’ancien député Athanase Boudo, secrétaire chargé des structures de l’UNIRPS et fils de la province.

Il a estimé cependant que cette rencontre aurait pu se tenir avant la session ordinaire de l’année ; ainsi les discussions avec les populations auraient pu guider le député dans ses prises de positions à l’assemblée nationale. « Il ne s’agit pas seulement d’inviter les populations pour leur donner des informations, mais surtout de débattre avec elles afin d’avoir les conseils et l’orientation nécessaires pour défendre leur cause à l’AN », a-t-il poursuivi.

Cette initiative est également saluée par Monique Bagré présidente des femmes de la coordination de Boussé et représentante de la coordinatrice provinciale. Elle a par ailleurs réitéré la gratitude des femmes de la province au député qui leur a remis de quoi réfectionner la maison de la femme.

En rappel, Raphael Kouama a été élu sous la bannière du Mouvement du peuple pour le progrès dont il est membre du bureau politique national.

Hamed Nanema (Stagiaire)
Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés