Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

samedi 27 août 2016 à 01h30min

Ceci est un communiqué du Ministère de la santé suite à la décision rendue hier par le Tribunal administratif de Ouagadougou sur l’affaire CAMEG.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

Le jeudi 25 août 2016, le Tribunal administratif de Ouagadougou a examiné deux recours successivement introduits par KOUYATE Bocar et KADEBA Jean Chrysostome par les soins de Me Jean Charles TOUGMA contre les actes du Ministre de la Santé. Ces recours visaient à obtenir le sursis à l’exécution des décisions querellées. Plus précisément, il s’agissait pour KADEBA d’obtenir le sursis à exécution de la décision par laquelle, le Ministre le désignait intérimaire de la direction générale de la CAMEG conformément aux conclusions de l’Assemblée générale des membres fondateurs de ladite structure. Pour le Dr KOUYATE, il s’agissait d’obtenir le sursis à l’exécution des décisions par lesquelles, le Ministre d’une part, le privait d’une mission à l’étranger et, d’autre part, désignait le Dr KONFE Salifou pour le remplacer au sein du conseil d’administration de la CAMEG.

Statuant sur ces deux recours, le tribunal a rendu deux décisions qui, n’ont pas de conséquences juridiques substantielles sur la situation en cours à la CAMEG.

Le département de la santé voudrait donc rassurer les usagers, les partenaires et les membres fondateurs de la CAMEG que les supputations et les interprétations tendancieuses suscitées par les jugements rendus visent à leur donner une portée juridique qu’ils n’ont pas.

En effet, statuant sur l’affaire qui oppose KADEBA au Ministère de la Santé, le tribunal administratif de Ouagadougou a déclaré le recours sans objet. Cette décision du juge découle de la lettre signée du Ministre le 23 août 2016 et adressée au nouveau Président du Conseil d’Administration de la CAMEG, le Dr KONFE Salifou. La lettre précise simplement que dès lors que les nouveaux organes de la CAMEG ont été mis en place, les mesures conservatoires du Ministre n’avaient plus de raison d’être.

Ainsi, pour le Ministère de la santé, c’est le Conseil d’administration pleinement investi qui a, dorénavant, le soin d’administrer, conformément à ses prérogatives statutaires, la situation à la CAMEG.

Dans ces circonstances, on comprend que ni la décision du tribunal qui dit que le recours de KADEBA est sans objet, ni la lettre du Ministre adressée au nouveau PCA ne modifient substantiellement la situation en cours à la CAMEG.

Concernant l’affaire qui oppose le Dr KOUYATE au Ministère de la Santé, le tribunal administratif a ordonné le sursis à l’exécution de la décision mettant fin aux fonctions d’administrateur de ce dernier malgré les arguments développées par l’avocat de l’Etat (absence de recours au fond, tripatouillage des statuts de la CAMEG, etc.).
C’est une décision de justice et nous la respectons sans pour autant renoncer aux voies de recours légalement prévues.

Cependant, la décision du juge, ne peut produire les effets juridiques que certains tentent de lui donner à savoir que la désignation de Dr. KONFE Salifou en remplacement de BOCAR est illégale.

Non ! La décision du tribunal ne peut absolument pas avoir une telle portée juridique. Elle ne peut avoir cette signification parce que la désignation du Dr KONFE a été confirmée par le Conseil des Ministres conformément aux statuts de la CAMEG. Or les décisions du conseil des ministres ont une valeur juridique qui n’est pas de la compétence du tribunal administratif.

La qualité d’administrateur de la CAMEG du Dr KONFE Salifou reste valide tout comme celle des autres membres représentants l’Etat (Ministère de la santé, Ministère de l’économie, des finances et du développement, Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat) qui ont tous été nommés en conseil des Ministres. Et partant, le nouveau conseil d’administration déjà reconnu par le ministre en charge des libertés suivant le récépissé n°00901 du 24 août 2016 demeure pleinement investi de ses prérogatives statutaires pour administrer la CAMEG.

Le Ministre, actuellement en déplacement, organisera dès son retour une conférence de presse pour éclairer l’opinion sur cette question qui revêt un intérêt particulier du fait du rôle que joue la CAMEG dans l’atteinte de la mission qui lui a été confiée.

Le Ministère de la santé

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 août 2016 à 06:24, par belof
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    On voit visiblement que le ministre de la santé veut faire un passage en force. Apparemment il n’a rien retenu de l’insurrection du peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 06:39, par wonou
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    "Les décisions du conseil des ministres ont une valeur juridique qui n’est pas de la compétence du tribunal administratif ". Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 07:00
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Le ministre de la santé doit être démis de ses fonctions. Il a soumis un ancien statut de la CAMEG en conseil de ministère pour parvenir à mettre fin au mandat en cours du PCA.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 07:34, par Julien
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    C’est quoi ça, on ne comprend rien dedans ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 07:38, par LY
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Attention ! Il s’agit là d’un mauvais signal envoyé par le Ministère de la Santé aux insurgés qui pensent que plus rien ne saurait être comme avant. Le Ministère de la Santé minimise la portée d’un acte juridique et tente de faire un passage en force en s’appuyant sur une décision de Conseil de Ministre qui serait au dessus de la décision du Tribunal administratif ! Je ne suis pas juriste pour statuer sur cela, mais le bon sens de citoyen me dit que si le Ministre a pu peut-être tromper le Conseil des Ministres, c’est bien. Dans les pays démocratiques ce Ministre serait amener à démissionner. Pensez-vous un seul instant que le Conseil des Ministres a le temps matériel de passer en revue toutes les centaines de nominations avant de les adopter ?? L’argument du Ministère de la Santé est simpliste et grave et n’augure rien de bon pour l’avenir s’il n’ y a pas une vive réaction au sommet de l’Etat concernant cette affaire. Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 07:49, par Bark biiga
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    ça sent la pue dans le gouvernement de Roch !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 07:56, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    On y perd son latin.Mr KADEBA,n est même plus DG intérimaire pour 3 mois à fortiori finir son mandat de 3 ans comme décidé par le juge administratif ? Que la nouvelle association seule a droit de cité ? Que l Etat préfère payer des dommages et intérêts pour rupture de contrat au DG qui vient d être rétabli dans ses fonctions par le tribunal administratif dont le ministère minimise la portée juridique ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 08:21, par Sidbala
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    On invite tous les insurgés qui veulent que plus rien ne soit comme avant à sortir massivement pour la marche pour la démission pure et simple du ministre. Le jours sera precis dès son retour.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 08:25
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Ce sinistre sait qu’il va être mis au carreau probablement au prochain remaniement. C’est pour ça qu’il veut se victimiser avant l’heure et prendre l’opinion immature à témoin si cela arrivait. Sinon, pourquoi toutes ses masturbations juvéniles avec des nominations éclaires qui ne répondent à aucune compétence réelle : DGPML, CAMEG, LNSP
    Il faut qu’il reconnaisse qu’il n’a aucune intelligence de manager : on ne démolit pas une maison construite sur du roc en s’attaquant au roc, au quel cas on sera englouti sous les débris de la superstructure
    wait en see

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 08:28, par anonyme
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Attendez bonnes gens . On est où là ? Le BURKINA Faso est il un état organisé ou un cabaret ? C’est quoi ce communiqué totalement débile du ministère de la santé ? Si le ministre de la santé est absent du pays pourquoi ne pas attendre son retour pour mieux organiser sa communication dans cette affaire ? Ce communiqué enfonce au contraire Mr le ministre de la santé et révèle surtout une instrumentalisation et une tromperie du Conseil des ministres et du ministère de l’ Administration territoriale . Sinon qu’on m’explique toutes ces décisions en cascade à la veille du procès : nomination du Dr KONFE au C A , annulation de la lettre du ministre relative à l’intérim du DG, introduction d’une demande de reconnaissance d’une nouvelle association CAMEG et obtention du récépissé en un temps deux mouvements ,alors que des demandes de reconnaissance croupissent au ministère de l’Administration territoriale depuis des mois . Le PCA de la CAMEG n’est il pas plutôt élu par ses pairs administrateurs ? Même si par la pratique ,c’est généralement le représentant du ministère de la santé qui est retenu, le poste de PC A est il un droit exclusif du représentant du ministère de la Santé ? Et quel moment Mr KONFE a t’il été élu ou nommé PCA ?Vraiment, il y a beaucoup de cacophonie et de points à clarifier dans ce dossier qui n’a pas dévoilé tous ses secrets . Quoi qu’on dise, avec la décision de la justice , la prise de position de la CGTB , le sentiment des travailleurs qui semblent être en faveur de l’ancien PCA,et du DG , on ne voit pas comment le ministre va insister dans son entêtement à passer en force . Et ceux qui se sont livrés à ces masturbations intellectuelles dans ce communiqué pour banaliser la décision de la justice ou l’interpréter à leur façon ou s’abriter derrière le conseil des ministres ne rendent pas service au ministre . Le gouvernement ne saurait encourager ses membres et les citoyens au non respect des décisions de justice dans un état de droit .Dans tous les cas le CAMEG évolue vers sa dislocation et ce qui se passe actuellement à son sujet est entrain de pourrir davantage le climat au ministère de la santé .Alors quelles solutions pour résoudre le problème . Voici quelques idées venus à notre esprit
    1- changer le ministre de position à défaut de le virer du gouvernement si lui même n’a pas de dignité pour démissionner
    2- dissoudre les deux C A
    3 - faire relire à tête reposée et par un comité très léger les statuts et règlement intérieur de la CAMEG ,à soumettre à l’avis des partenaires techniques et financiers avant adoption en Conseil des ministres ( statuts notamment)
    4 - désigner un DG intérimaire autre que l’actuel pour trois mois fermes
    5- nommer les nouveaux membres du C A et le nouveau PCA qui doit être consensuel
    6 -lancer un appel à candidatures pour le poste de DG de la CAMEG
    Tout cela devrait pouvoir se faire dans le temps de l’intérim ,c’est à dire en trois mois et la personne qui assure cet intérim ne doit pas être candidat au poste de DG si ce n’est pour une prochaine fois . Enfin, ce sera une sorte de transition . Alors leurs Excellences messieurs le P F et le PM c’est à vous de mettre fin à ce bordel qui n’honore pas le pays .

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 08:33
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Qui a ecrit ce tract appele communique ? Qu’il s’assume en signant le communique que le ministre lui a dicte depuis l’etranger.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 08:49, par xmen
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Les dinausores sang-sues made by Blaise Compaore tiennent mordicus a se maintenir sur le dos du people. Courage a Mr le Ministre pour nous les en debarasser.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 08:55, par Remso
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Mr le Ministre de la Santé, un peu de dignité et de sagesse de votre part. Même quand vous n’aimez pas ou ne voulez pas une personne, faites le remplacement selon les textes. Vous n’êtes pas au dessus de la loi.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:02
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Les gars le MMP et le ministre de la santé veulent placer leurs gens partout au mépris des textes. C’est ce qui se passe depuis leur arrivée.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:02, par Club Jeune Science
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Qui est ce Ministre de la Santé qui tord le coup de la loi ?
    BOKAR, laisses le faire. Il ne sait pas que tu y était avant lui. Il ne sait pas que comme disait l’autre les ’’WAKASSERIE ET AUTRE MACABRITES’’ tu en as vu avant lui mais que ça ne t’a rien fait.
    Il n’est qu’un ministre mais toi tu es ce que tu es et partout on a besoin de ta tête bien faite.
    Au ministre nous disons : BONNE ARRIVEE

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:09, par Adolpho
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Il est temps que le ministre de la santé se ressaisisse. Il n’a pas de conseillers ou quoi, ou bien le ministre refuse d’écouter les bons conseils

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:10, par SID PAWALEMDE
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Ceux qui disent ou pensent que le Ministre de la Santé n’a rien retenu de l’insurrection du peuple burkinabé sont sous informés et se trompent. Car KOUYATE et KADEBA sont des débris provoqués par l’insurrection et qui ont survécu au feu de l’insurrection. En fait c’est de la FRANCOIS COMPAORE. Ils n’ont qu’à rejoindre FRANCOIS COMPAORE avec ses actions et dividendes. Tout le Gouvernement THIEBA et toutes les institutions du Burkina Faso, notamment la Gendarmerie Nationale - la Police Nationale (RENSEIGNEMENTS), toutes institutions intervenant dans le domaine de la santé se doivent d’aider le jeune ministre de la santé à mettre définitivement fin à la compaorose au sein de ce ministère. Il y va de l’avenir même de ce ministère qui doit révolutionner tout le système de santé au profit de la large majorité du peuple burkinabé. Le jeune Ministre est dans une jungle. Comment comprendre que le PCA KOUYATE soit un Conseiller du Ministre de la Santé et ça se passe ainsi. La CAMEG est comme les autres (SONABHY, SONABEL ....) où les plus grands fournisseurs de services de la boîte sont les agents en interne sous des entreprises prêtent noms. Le PCA, le DG et bon nombres d’agents ont peur du changement car la liste des fournisseurs sera renouvelée. C’est l’impression qu’on a de toutes ces gesticulations.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:29, par sidsomde
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    insurgés , insurgés, qui n’est pas insurgés ? Parlez en votre nom maintenant et laissez le peuple tranquille ! Quand est ce vous allez laisser l’Administration travailler en paix !?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:32, par Le Vigilant !
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Mr le ministre ca Cest tres tres tres grave . Donc vous avez induit le conseil des ministres en erreur ? Les textes qui ont servi pour ces nominations ce sont les anciens textes ou nouveaux textes. Vous verrez que votre thèse est bancale. La famille Compaore est où aujourd’hui ? Le gourou qui est derrière toute cette machination est vraiment cupide.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:36, par Le Vigilant !
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Internaute 17 qui n’a pas bouffe avec les Compaore ? Ce gourou qui clame haut et fort étant la tête pensante de tout système , n’avait même pas une Yamaha 80 en 1980 . Ce sont les Compaore qui l’ont rendu ainsi. Le pauvre Kadeba il na rien il tente de sauver la CAMEG

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:43
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Je suis d’accord avec le num 3 que le ministre doit être demis de sa fonction il est venu en héros mais il va repartir a ZERO il ne fait que s’en prendre aux petits voleurs pendant que les grands sont la entrain de poursuivre toujours par exemple les cas du CHR de Tenkoudougou et de KOUDOUGOU.Au CHR de koudougou je vous y invite un jour la morgue est fermée pour refection depuis le mois d’AVRIL et qui est prévu finir en fin Mai on lave les cadavres a l’air libre devant le regard impuissant des usagers sans oublier la conservation des corps,le DG YONLI TADJOA qui a volé et qui vole impunément toujours l’hôpital le seul hôpital ou le DG mangeait même nourriture destinée aux malades et même personne ne dit mot on ne fait que le couvrir je veux parler du PCA BARRO SEYDOU et son ministre.Maintenant les travailleurs font ce qu’ils veulent et personne ne dira mot puisque le DG a volé et personne n’a parlé(les preuves sont sont claires).Vous pouvez même faire un sondage dans la ville de koudougou vous serez surpris des reactions des bénéficiaires et je lance un cri de coeur aux autorités avant que le pire n’arrive,En conclusion pour que le CHR de Koudougou redevienne normal et operationnel il faut que le DG,AC,DAF et le PCA soit demis de leur fonction.TOUTES CES PERSONNES ICI CITEES SERONT TENUES RESPONSABLES DE CE QUI ARRIVERA A LA GRANDE STRUCTURE SANITAIRE DU CENTRE OUEST !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:53, par sid nooma
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Et le cas de CHR de koudougou SVP ? l’hopital va de mal en pire hopital sans morgue,hopital ou les travailleurs sont laissés a eux meme,hopital ou le DG volé et son PCA et le ministre le couvrent,hopital ou y’a rupture frequente d’oxygene medical,hopital ou le DG se nourrissait des repas destinés aux pauvres malades....Bref ou tout va mal
    CHR de koudougou la destination a ne pas manquer car pleine de surprise !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 09:58, par MON DIEU
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    MERCI L’INTERNAUTE 21 C’EST UNE TRISTE VERITE
    BEAUCOUP DE COURAG !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 10:06, par Le chant du Cygne
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Vraiment, ce jeune Ministre a complètement perdu la tete et je crains pour le système de santé. Je doute fort de ses compétences et de sa capacité a gérer le département de la santé. Rien ne m’étonne. C’est ce qui arrive quant on est bombardé à un poste aussi prestigieux que celui du Ministre de la santé sans aucun mérite et sans avoir fait ses preuves. Tout le monde sait comment il est arrivé à ce poste.

    Ce Monsieur qui n’a aucune expérience, ne connait pas le systeme de santé et n’a jamais eté sur le terrain. A son retour de spécialisation, après six moi dans le Direction régionale de la santé du Centre ouest, il est affecté à Yalgado en 2013.

    Salif pardon faut appeler ton petit la pour lui donner des conseils sinon il va droit dans le mur et le mur risque de tomber sur tout le Monde.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 10:12, par Benewende
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Que le ministre se rappelle que deux ministres nommés par décret présentiel ont révoqué par le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 10:22, par SADAT
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    CA DEVIENT INTÉRESSANT AVEC CE COMMUNIQUE LACONIQUE ET CONFUS. INSURGES BANDER VOS MUSCLES, CAR COMME ON LE SENTAIT VENIR, LE MESSAGE NE PAS COMPRIS PAR CEUX QUI ONT VOLE NOTRE LUTTE. CELA N’EST PAS SEULEMENT L’AFFAIRE DU PERSONNEL DU MINISTERE DE SANTE, MAIS DE NOUS TOUS BURKINABE. LES CHOSES NE SE VOIENT PAS ENCORE, MAIS CES AGISSEMENTS DU MINISTRE DE LA SANTE AURONT DES CONSEQUENCES NEGATIVES SUR LE FUTUR TRES PROCHE DU MINISTERE DE LA SANTE ET PARTANT LA SANTE DE NOUS TOUS. CAMARADES DU CGT-B, ON VOUS REGARDE.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 10:40, par BB
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Dans tout ça ce qu’il faut retenir c’est que le jeune ministre Smaïla Ouedraogo malgré son jeune âge a bien joué son rôle de vigilance et d’honnêteté sans faille. Ce faux statut existe depuis des lustres, l’an 2000 dit-on. Pendant ce temps combien de ministres et autorités sont passés sans dire un mot sur ce faux document ? Donc reconnaissons le mérite de ce jeune ministre là d’avoir levé le lièvre. Maintenant l’honnêteté est une bonne vertue à cultiver. Par conséquent les membres du conseil administration qui ont siégé sur la base de ce faux document doivent avoir des remords et s’excuser au lieu de chercher à nier l’évidence rien que pour le gombo. Ce ministre là a tout le soutien des vrais insurgés et toute latitude pour révolutionner ce ministère dans son système de santé au profit de la large majorité du peuple burkinabé. Le gouvernement Thieba se doit de soutenir sans faille ce ministre qui va faire faire un bon qualitatif au système de santé burkinabé avec l’appui de tous les honnêtes travailleurs du département de la santé. Inch Allah !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:00, par la verite
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Insurgés de tous les pays, réveillez vous !!!
    Au lieu de s’attaquer aux véritables problèmes de santé qui minent le Burkina, Monsieur le Ministre veut nommer son ami à la tete de la CAMEG. Il fait vraiment honte au pays.
    Smaila Ouadraogo, Démission !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:03, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Moi, ce ministre de la santé me rappelle un peu BC juste avant sa chute. L’entêtement, la bêtise et l’orgueil démesuré. Tout y est. Nous avons tous vu comment cela s’est terminé.
    Peuple du Burkina, aux Gants car le combat continue. Bientôt nous aurons une fusion CDP-MPP, vis à vis. Car comme dit la chanteuse camer ce sont des jumeaux.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:09, par El Pistolero
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Que veut le ministre de la santé ? Ça c’est une insulte au peuple du Burkina. Le peuple doit prendre ses responsabilités puisque nos gouvernants en sont incapables. Qu’attend Roch pour le remplacer ? S’il a peur de Salif Diallo qu’il rende sa démission. On n’a pas besoin de président mouta mouta

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:11, par ka
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Ce problème de CAMEG ne peut être régler autrement que par la démission de celui qui l’a créé en disant qu’il ne risque rien étant le représentant du PAN au conseil des ministres. Personne, je dis personne ne peut faire démissionner ce ministre de la santé, un protégé de la deuxième personnalité des gouvernants de notre pays. L’erreur de nos jeunes cadres comme Ismaïlia Ouédraogo dont je connais ses qualités et ses expériences acquis à l’extérieur, surtout en Europe, c’est de se laisser guider avec prétention par celui qui lui a offert le poste pour le faire chanter ou le mettre en boite. Je demande à tous les jeunes au gouvernement, de prendre leur autonomie en main pour faire avancer le Burkina, et non mettre leurs acquis a la poubelle et soutenir des vieux politicards qui n’ont plus rien à perdre que de gouverner pour le pouvoir, et non de ce qui va pour le peuple. Santé, Culture, industrie, réveilliez-vous et mettez ceux qui vous mettent les bâtons dans les roues derrière vous, ou prenez le courage de démissionnera, et laissez la place à des personnes qui ont la trempe de montrer leurs expériences de gestions et responsables des institutions stratégiques de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:11, par Ouedraogo Adama
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Sérieusement posez vous la question suivante : Pourquoi tant de bruit autour du remplacement d’un mandataire. Tout juriste sait que le mandataire est révocable ad nutuum. Le Dr Kouyaté était le mandataire du ministre de la santé à la Cameg. Le changer est de l’Imperium du ministre. Cest surprenant que des insurgés prétendus se dressent contre l’alternance et le changement ! Tout insurgé non cupide ne peut être contre l’alternance. Ce qui se passe à la Cameg c’est le refus de l’alternance. Des gens qui se croient irremplaçables....Cest ce que Blaise et sa galaxi aussi croyaient....À tord !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:44, par cidre doux
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Monsieur le ministre arrete. De quel fondateurs tu parles. ils sont tous representes dans le CA qui a renouveler le mandat du DG. Ce n’est pas le PCA qui decide mais les membres du CA. Les fondateurs dont tu parles, ne s’agit pas d’individus ? Tout conseiller juridique medecin juriste qui n’a fait qu’une annee de medecine legale et qui croit maitriser le droit va te conduire en brousse. Ressaisi toi Smaila. Reconnait et rectifie le tire pendant qu’il est temps. En bon attenteur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:47, par Lavie
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Le communiqué du ministère de la Santé informe le public que le jugement du Tribunal peut rétablir le PCA KOUYATE Bocar et le DG KADEBA Jean Chrysostome tous deux préalablement déchus dans leurs fonctions. Cependant ce jugement ne peut pas démettre les nouveaux DG et PCA nommés en conseil des ministres. Je ne suis pas juriste. Mais en droit administratif, il existe des décisions appelées « actes du gouvernement » qui ne peuvent pas faire l’objet d’un recours devant les tribunaux administratifs nationaux.
    Ces actes se résument :
    • Décisions prises par le pouvoir exécutif dans le cadre de sa participation à la fonction législative ;
    • Décisions prises par le Président de la République dans le cadre de ses pouvoirs constitutionnels ;
    • Actes liés à la conduite des relations extérieures.
    Les raison se résument :
    • la raison d’État ;
    • la séparation des pouvoirs ;
    • le mobile politique.
    Nous avons actuellement deux PCA et deux DG dont les uns détiennent leurs pouvoirs des jugements rendus par le tribunal et les autres des décrets pris en conseil de ministres. Il n’y a pas deux fauteuils de PCA et deux fauteuils de DG à la CAMEG.
    Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 11:50, par Ouat
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Pour ma propre curiosité, un conseil d’administration peut-il renouveler le mandat d’un DG ? dans la mesure où c’est le ministère de tutelle qui les fait tous nommer en conseil de ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 12:02, par Biiga
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Communiqué pitoyable !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 12:17
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    bonjour a tous.
    je pense outrepasse ses competences.
    il oubli se pendant quon nest dans un etat
    de droit . autrement lui meme pourrai etre chasser par qui ne laime pas. a ce rythmecrock sera chasser du pouvoir sou peu

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 12:18, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Ah bon ?
    1°) Ignorer une décision de justice et passer en force ?
    2°) Embarquer le ministère de l’administration du territoire dans l’attribution illégale d’un autre récépissé pour une autre CAMEG ?
    3°) Embarquer tout le conseil des ministres dans la nomination d’un nouveau conseil d’administration en contradiction avec le sursis à exécution du tribunal administratif ?

    Tout le monde est devenu fou en haut lieu ou quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 12:21, par serges
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    soutien au jeune ministre de la santé qui veut révolutionner le secteur de la santé. il est temps que les gens comprennent qu’il est temps de secouer fort le cocotier. c’est le seul ministère où ya peu de nomination depuis le pouvoir de Roch. l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.
    Bon courage M. le ministre

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 12:56, par Jo
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Quelles sont alors les conséquences juridiques
    De la décision du tribunal administratif
    Si comme annoncé par cette réaction du Khalif
    Il n’est pas question que l’autorité abdique

    Quelqu’un au sommet de l’Olympe
    Pourrait-il faire entendre raison au prince
    Pour que cette affaire pas si mince
    Ne se solde finalement en grande pompe

    Par un recul sans pareil de la santé.
    Les ministres en leur conseil ont-ils vu juste ?
    En changeant du Conseil d’administration le buste.

    Roch, vous êtes de ce pays le garant de la quiétude
    Assurant vos prérogatives en toute plénitude
    Plaise à vous de faire respecter la chose jugée.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 12:59
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    .....Et la descente aux abysses continue. Quand toucherons nous enfin le fond pour espérer remonter ??? L’erreur est humaine dit-on. Y persévérer devient diabolique. Mr le fameux jeune ministre reformator, prend courage et ressaisi toi. Le ministère de la santé te le reconnaitra

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 13:05, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Internaute 35 , Ouat : Selon les textes de la CAMEG, c’est le conseil d’administration (et non le ministre ou le conseil des ministres) qui signe ou renouvelle le mandat du DG. C’est ainsi que le précédent DG a du être dédommagé pour avoir été remplacé par le conseil des ministres en violation des textes.

    Contrairement aux sociétés d’état, la CAMEG est une association qui réunit les représentants de plusieurs ministères, mais aussi des OSC et des organisations internationales. Le représentant du ministère de tutelle, celui de la santé, est généralement élu président du conseil d’administration (CA) mais ni lui, ni le ministre ne décide seul, les décisions sont à la majorité des membres du CA. Visiblement, c’est cela qui dérange le nouveau ministre et qu’il veut changer à tout prix.

    Sans préjuger des motivations du ministre et de sa bonne foi, si les moyens qu’il utilise sont illégaux, déloyaux et expéditifs, cela jette la suspicion sur ses intentions, et de toute façon rend son action contre-productive. Tout ceux qui crient au "balayage" des caciques de l’ancien système ou des mafieux devraient comprendre que si on utilise des méthodes non conformes à la loi et aux textes on se mets dans le même situation que celle qu’on dénonce. La pagaille actuelle créée par les actes déjà posés va entrainer :

    1°) Que les partenaires, confrontés à deux CAMEG, seront obligés d’attendre que la situation se décante pour savoir qui financer ;
    2°) Que la justice, ainsi défiée, sera obligée de réagir pour faire appliquer ses décisions. Le président du Faso ayant prêté serment pour faire appliquer la loi y sera tenu.
    3°) Que tous ceux (anciens membres du CA, DG) qui subiront un préjudice du fait de cette situation pourront demander et obtenir dédommagement, soit encore une hémorragie financière pour le trésor public.
    Au final, soit disant pour réformer, on casse l’outil de travail, la confiance des partenaires et on gaspille les maigres ressources. C’est triste !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 13:14
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Quand on fait autant de bêtises on doit vraiment s’attendre à des félicitations. Félicitation à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 13:16, par warzat
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Pourvu que tous ces déballages entrainent un nettoyage des hôpitaux. Le boss lui même mange le repas destiné aux malades, où allons nous ? L’appel à candidature pour les postes de DG est bien quand on veut recruter des cadres compétents, le revers est que une fois retenu parmi d’autres candidats, le gars se croit tout permis comme un fonctionnaire sûr que la sanction ne tombera jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 13:28, par Daouda P
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    La CAMEG est devenue une caverne d Ali Baba pour les Kadeba, Kouyate et "leurs hommes" comme ils le disent. Un audit rapide en semaines en verra certainement (je dis bien certainement) beaucoup d entre eux a la MACO. Laissons le ministre metre les gens Qu il estime capables pour accompagner la "gratuité " des soins que le president Roch a mistake en place. Or la CAMEG actuellement sabote cette importante decision nationale jamais entreprise au Burkina. Pour une fois Qu on a un ministre qui sat qui est qui et qui sait quoi faire pour la santé des populations, vous etes en train de le decourager. Pauvres de nous. Du courage Mr le ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 13:35
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    une nomination au conseil des ministres est elle contestable devant un tribunal ?
    je ne comprends plus rien.
    eclairez nous !
    y a til 2 conseils d’administration à la CAMEG actuellement ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 14:12
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    les 2 camps sont à renvoyer dos à dos car ils ne se battent pas pour le bien être du peuple burkinabè mais pour leurs intérêts personnels et je m’explique. en effet tout le monde sait que les textes qui régissent cette cameg juteuse,mielleuse sont très discutables car ayant subi des tripatouillages à maintes reprises pour permettre aux mêmes de faire main basse sur elle en toute impunité. alors si j’étais à la place du ministre de la santé,autorité de tutelle,la première chose à faire c’est d’être très et même trop regardant de la gestion de la cameg et pourquoi pas demander un audit. ensuite je demanderai une ré-écriture de ses textes et règlements intérieurs tout en attendant la fin de mandat de chacun pour le virer avec poursuite judiciaire si il y a des détournements.
    quant aux actuels responsables de cette cameg,c’est parcequ’il y a bel et bien à manger et à boire que vous mobilisez tant d’énergie pour pouvoir concerner vos privilèges comme si vous étiez les plus compétents dans ce pays. si vous êtes aussi compétents,ne paniquez pas,vous aurez un boulot à la hauteur de vos compétences.
    conclusion,dans cette affaire c’est le peuple qui est perdant car je doute de la sincérité du ministre. je pense qu’il cherchait juste à placer ses hommes pour qu’ils perpétuent les mêmes pratiques mafieuse à savoir,bouffer,bouffer,bouffer sur le dos du contribuable en toute impunité et quant aux dirigeants actuels,ils veulent continuer à bouffer,bouffer,bouffer en s’appuyant sur des textes tripatouillés ou taillés sur mesure d’où mon carton rouge à tous les protagonistes. honte à vous tous,vous irez tous en enfer

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 14:16
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Il y a vraiment des naïfs dans ce pays, vous croyez qu’il faut venir changer une machine qui marche et mettre un pays en danger parce qu’on est ministre. Il faut réfléchir tout de même. Si on en est là, c’est parce qu’on a essayé de voir des fautes dans la gestion de la CAMEG et on a rien trouvé pour reprocher à ceux qui gèrent la structure. Mais comme ils ne veulent pas accepter les manipulations du ministre et de ceux qui le poussent alors on a décidé de les remplacer. La CAMEG n’appartient pas au ministre de la santé il le sait. Même dans l’anarchie il y a des règles et le droit NE PEUT être ignoré comme de la poubelle. PAUVRES IDIOTS si aujourd’hui le ministre arrive à IGNORER LE DROIT dans cette situation, tous les ministres de Roch le feront et ce sera le RETOUR du système COMPAORÉ.
    SOYONS VIGILENTS.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 14:36
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Pour ma part, pour resoudre ce problème il faudrait mettre le post de DG Cameg à compétition car on ne va jamais s’en sortir

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 15:51, par Daouda P
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    La CAMEG est devenue une caverne d Ali Baba pour les Kadeba, Kouyate et "leurs hommes" comme ils le disent. Un audit rapide en semaines en verra certainement (je dis bien certainement) beaucoup d entre eux a la MACO. Laissons le ministre metre les gens Qu il estime capables pour accompagner la "gratuité " des soins que le president Roch a mistake en place. Or la CAMEG actuellement sabote cette importante decision nationale jamais entreprise au Burkina. Pour une fois Qu on a un ministre qui sat qui est qui et qui sait quoi faire pour la santé des populations, vous etes en train de le decourager. Pauvres de nous. Du courage Mr le ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 16:07, par tounsida
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    J veu savoir quelle décision avait institué l ancien DG et l corps d conseillés, un conseil d ministre ou une decision d justice. J pense q l autorité dispose d un pouvoir discretionnaie ds l nominations. Mr l ministre expliquer ns clairement a votre retour et les motifs qi vs anime et l cause ki permette d debouter l ancien DG. si cest claire on vs soutiendra et qlq1 n pourra pretendre etre insurgé pr vs evincer. Ns sommes ts insurgés

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 18:03, par BB
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Le ministère de la santé se doit d’être vigilant. Il n’est plus question d’admettre les membres du CA et le PCA du statut fraudé dans les bureaux de la CAMEG où ils pourront commettre des impairs pour se venger. Dès lundi la gendarmerie doit investir les lieux pour prévenir tout sabotage de la structure. Blaise Compaoré avec tout son armada a été mis dehors en plein midi, et il n’y a rien eu. Le PCA et le DG du statut fraudé sont maïs comme le dirait un ivoirien, il n’y a rien au village. Celui qui cherche connaitra les vrais insurgés puisque même tous les réactionnaires s’affublent du nom d’insurgés maintenant, il faut faire la différence en parlant des vrais insurgés. Inch Allah !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 19:34, par Figo
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Le discours actuel des gouvernants porte sur le civisme et le respect de la Loi. Alors, dites moi : si une décision de Justice ne peut pas remettre en cause une décision prise en conseil de ministres, de quel recours le citoyen dispose-t-il ? Quelle assurance avons nous que les responsables politiques ne vont-ils pas instrumentaliser par des faux rapports et informations le conseil de ministres aux fins de faire passer certaines décisions ? Quelqu’un peut-il répondre à ces préoccupations ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 19:41, par Figo
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Le vieux Houphouët disait qu’il préfère l’injustice à la pagaille. Si les décisions de Justice ne sont plus respectées et sont contournées de façon honteuse, qu’on permette à tout le monde de contester la Loi. En rappel, c’est une décision du conseil des ministres qui avait décidé le vote de la loi portant sur le référendum par l’Assemblée Nationale. Tout le monde sait ce qu’il est advenu. Apparemment, les hommes forts du moment se croient tellement forts qu’ils ne tardent pas à réutiliser les mêmes astuces : contournement des décisions de Justice, Interventionnisme, Utilisation d’hommes de mains pour défendre des causes injustes dans les réseaux sociaux etc. Cette fois ci au moins, l’insurrection n’aura pas de parrain. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 19:49, par le vigile
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Travaillez a creer la confiance avec le peuple. vous avez eu le pouvoir de par la volonte du peuple. vous devez faire la comptabilitee de toutes les derives des dernierers annees avant votre retour au pouvoir et les corriger, donner au peuple sa place dans la gestion de son vecu au quotidien.

    Vous devez revoir les textes legislatifs pour qu’ils soient en coherence avec les aspirations des burkinabes, ensuite veiller a leur applilication. aujourd’hui le malaise social que nous avons est lier a l’inadequation des textes et lois avec les aspirations des burkinabes, donc nous avons du mal a accepter l’etat de droit que nous reclamons tous.

    la transition meme si elle avait ses derives, a eu le merite d’ouvir les chantiers de reformes qui sont a l’arret.

    Des ministres du gouvernement Tieba sont arriver et ont occultes tous les cadres de consertations qui existaient dans les ministeres et travaillent avec des grouspuscules qui ignorent tous de la gestion d’un ministere. resultats des cadres et autres directeurs centraux ne sont pas au courant de ce qui se passent dans leurs directions et apprennent a la television comme le citoyen lamda les decisions auxquelles ils devraient donner des avis. le resultats est que les conseils des ministres sont vides et creux car aucun dossier serieux n’arrive sur la table du conseil, seul les listes de nominations et les marches a attribuer aux amis et potes des gourous atterissent sur la table du conseil. resultats le peuple attend, les cadres dans les administrations attendent, le pays est a l’arret. le gouvernement ne s’occupe de de politique et oubli le developpement. j’invite le gouvernement a defaut de creer des nouveaux cadres de concertations des cabinets ministeriels a redynamiser les anciennes structures pour passer en revue de maniere mensuelle les feuilles de routes ou autres lettres de missions des ministres afin d’evaluer les activites en cours et a venir pour veritablement quitter la lettargie dans lequel il met le pays au lieu de creer des conflits malsains autour de nominations et les petites querelles de qurtier qui n’interessent pas les burkinabes.

    messieurs les ministres au travail et cesser de nous distraire.
    MERDE

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 19:57, par un digne fils de koudougou
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Que ceux qui veulent marcher contre le ministre de la santé le fasse. Ils auront contre eux toute la population du burkina Faso. comment un groupuscule d’esprit faible et satanique peut se mobiliser pour écrire des bêtises dans le seul but de voler dans les formations sanitaires. Nous encourageons le jeune le ministre de la santé à nettoyer dans la maison même s’il va partir. Le gouvernement doit soutenir le ministre de la santé dans cette volonté de mettre de l’ordre dans la maison. Ce n’est pas facile pour DR Smaila OUEDRAOGO car le système est corrompu jusqu’à la moelle. Il ne faut pas pas que le ministre ait peur. A l’hôpital de l’amitié de Koudougou, le Dg qualifie son Pca d’orpailleur courant de mission en mission et dit qu’il connait tout de ce monsieur pour être inquiété. De plus les services financiers sont entrain de saboter le remplissage des outils de la gratuité car il n’y a personne pour les rappeler à l’ordre. L’hôpital souffre et nous prenons l’opinion à témoin des actions que nous entreprendrons dans un proche delai

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 21:28
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    OÔ MON DIEU MAIS CE POUVOIR ET SES MINISTRES SEMBLENT PIRES QUE BLAISE COMPAORE ! UN MINISTRE QUI FONCE COMME DADDIS CAMARA ET ROCH ET THIEBA NE LUI RAPPELLENT A L ORDRE ! DOMMAGE ! JE NE SUIS PAS JURISTE MON CHER MINISTRE DE LA SANTÉ MAIS VOS DÉCISIONS EN CONSEIL DES MINISTRES S ENFOUTENT DES DÉCISIONS PRISES PAR LES JUGES ? À ALLAH PROTÈGE LE BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 23:38, par Almami5
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    vraimant je ne comprend pas les gens pourquoi le PCA et le DG veulent rester a leur postes bandes de voleurs : DG proposer pendant la transition sans test, apres transition un contrat de 3 ans c’est dangeureux, il a dealer avec le PCA.
    je propose un audit de la CAMEG, sous ce DG. par la cour des compte, l’ASCE et un cabinet d’expertise.
    abas les DG qui force pour travailler pour le peuple.
    amina

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 01:49, par Anguille sous roche
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Mon intervention est un peu plus générale. Je ne suis partisan de personne mais l’insistance du ministre me souffle à l’oreille qu’il doit y avoir anguille sous roche dans cette affaire de Cameg. Je pense que le ministre quoi que jeune ou inexpérimenté, n’est pas suffisament stupide pour s’en prendre injustement aux responsables de cette structure pour se remplir les poches en nommant des proches, car il savait très bien que l’affaire s’ébruiterait. Beaucoup de gens critiquent sans comprendre. Quand vous êtes élu responsable d’une structure, vous voulez vous entourer de gens de confiance qui vous aiderons de façon honnete, à atteindre vos objectifs. Et évidemment il faudra remplacer des personnes, des têtes tomberont, pas necessairement parce que vous voulez faire du mal à quelqu’un mais simplement parce que c’est la chose à faire. Mais j’ai l’impression que dans le Burkina post-insurrectionel, la mode est à la contestation tous azimuts, des décisions de nominations des responsables. Hors, Dieu seul sait qu’il y’a toujours dans cette administration, des caciques, des "hommes forts" qui sont en réalité à l’origine de tous les maux que nous continuous de dénoncer ! Ces gens ont naturellement un pouvoir et des relations et il n’est pas facile de se défaire d’eux ! Je n’indexe personne. Quand on conteste une nomination au seul prétexte que la personne en question " n’a aucune experience, n’est pas de la maison" etc, on passe tout simplement à coté ! Entre nous, qui est né avec un brevet de "DG ou de Ministre" dans la main ? Cependant, il’ya des gens, quoi que jeune, qui ont un potentiel et qui n’attendent que l’occasion pour le faire valoir de façon désintéressée. Quelque soit l’issue de cette épisode plutôt douloureuse, j’aimerai qu’ à l’avenir, on essai d’avoir un peu plus de retenue dans nos contestations. Laissons les gens faire leur travail et jugeons les au pied du mur.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 08:00, par pas politique
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    L’Etat à travers l’AJT devrait se retourner contre le ministre qui prend des décisions illégales et fait perdre de l’argent à l’Etat. Il faut qu’on arrive à être courageux dans ce pays pour que le management archaïque des ministres cessent

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 08:19, par Karissa
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Ton sonnet, Jo, est fort plaisant à lire
    Œuvre d’un sage et grand maître
    Il indique simplement ce qui doit être
    Autant de certains écrits je ne puis en dire

    Que de bruits et d’agitation dans la cuisine !
    Serait-ce pour connaître le meilleur cuisinier
    Ou à propos du partage du souper ?
    Arrêtez donc ce vacarme de cantines !

    Invoquant les dieux ou ce qui en tient lieu
    Tu appelles à la raison les mortels
    A faire descendre de leurs autels

    Les espoirs qu’ils veulent sacrifier
    D’un peuple qui s’est insurgé
    Et qui attend d’eux bien mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 09:34, par Confidences
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    L’adage selon lequel il n’y a pas de fumée sans feu peut être bien invoqué sur les agissements du ministre de la santé qui défrayent sans cesse la chronique. Contrairement à certains avocats du diable qui tentent vainement d’expliquer que le ministre est irréprochable, les faits sont là pour démontrer le grand malaise qu’il a crée en si peu de temps au ministère de la santé par son esprit de division ,de règlements de comptes, de course effrénée aux avantages financiers liés à certaines structures du département où sans vergogne ,il passe par tous les moyens pour nommer ses amis, promotionnaires sur des bases politiciennes et régionalistes. Les médias qui ont mis sur la place publique les gaffes du ministre dans ses tentatives d’accaparement de la direction de la CAMEG malgré le renouvellement du second et dernier contrat triennal du DG, tiennent leurs informations sur des faits avérés. Donc, il ne s’agit pas de manipulation quelconque. Ce ministre affairiste fait la honte du gouvernement au vu et au su des partenaires techniques et financiers du ministère. Il n’a aucune carrure d’homme d’Etat par manque de diplomatie et de discrétion. Tenez, le ministre se vante dans certains milieux d’avoir conçu et rédigé la politique sanitaire du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Or, il s’agit d’un document qui a fait l’objet de concertations et d’amendements entre plusieurs spécialistes de la santé dont certains sont mieux expérimentés que lui. Tous ces faits démontrent le comportement mesquin et non responsable du ministre de la santé. Plusieurs conseillers du Chef de l’Etat ont appuyé le président par des conseils, des projets pertinents en toute discrétion. Le ministre de la santé ne mérite pas la confiance des autorités ni celle du personnel du ministère. Ce coup de force à la CAMEG ne doit pas être toléré sinon cela marquera définitivement l’échec de la lutte contre la corruption et de la politisation dans l’administration publique au Burkina. Et l’histoire retiendra que c’est sous le régime du MPP que ce scandale qui a éclaté publiquement est encouragé contre toutes les règles de bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 11:06, par Lys
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Bonjour
    Ceux qui pensent que le Ministre est venu pour corriger les lacunes des textes de la Cameg qui existent 2000 : les nouveaux statuts validés par toutes les parties prenantes faisaient partie des dossiers de passation de charges avec l’ancien Ministre ! ça fait combien de mois ? Ces statuts prévoient appel à candidature : pourquoi n’a t-il pas fait adopter et procéder à l’appel ? Je vous informe qu’il a envoyé le dossier d’une personne sans qualification pour nomination ! C’est parce que le CA de Dr Bocar a rejeté cette proposition que leurs problèmes ont commencé ! Prenez les gens aux sérieux ! On n’a pas bravé les balles du RSP pour rien !

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 14:18, par mr réflexion
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Au mr 17, je lui demanderais de mieux se renseigner avant de s’égarer ainsi. Dr Kadeba était un fidèle employer de la CAMEG sous l’heur Compaore. Si vous le connaissez pas demander ; un vrai bossard et très engager. Je pense que si ce ministre est aussi bien engager c’est deux feront un bon couple pour le bien être des populations. Courage à ce gouvernement, un homme grandit par la somme de la correction de ses erreurs antérieures. Mr le ministre soit grandi par un esprit constructif, ne vous laissez pas retarder par ces polémiques.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 17:58, par anonyme
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    L’internaute 63 Lys a dit la stricte vérité . C’est difficile à dire sur un ministre ,mais le ministre Smaila OUEDRAOGO gouverne par la malhonnêteté intellectuelle , la mauvaise foi ,la manipulation ,le mensonge et le dénigrement délibérés . C’est certain qu’il a choisi de tromper volontairement le conseil des ministres sur ce dossier CAMEG et bien sur d’autres dossiers . Souvent quand il fait ses bêtises et qu’il y a contestations, hop il dit que c’est le SG qui l’a induit en erreur etc ..Dr Kargougou ,demandez à partir pour sauvegarder votre honneur . Vous êtes encore jeune et avez l’avenir devant vous .N’acceptez pas de vous faire griller pour ce monsieur très ingrat à l’endroit de ses bienfaiteurs d’hier .

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 09:34, par GUEULARD
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    Il y a longtemps que ce pauvre Dr Salifou KONFE traîne sa bosse dans les institutions depuis l’UNICEF où il fut jusqu’à nos jours ! Que cherche-t-il en fin de compte ? Il faut savoir être moins glouton pauvre Dr KONFE !!! Toi aussi !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 10:30, par HAMA
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    MR LE MINISTRE DE LA SANTÉ, C’EST A CAUSE DE CES GENRES DE PRATIQUES QUE L’ANCIEN RÉGIME A ÉTÉ FOUTU A LA PORTE ET VOUS PENSEZ QUE VOUS ÊTES LA POUR VOUS ENRICHIR LES POCHES EN PLAÇANT VOS BRAS DROITS ! RESPECTEZ LE PEUPLE. A BON ENTENDEUR, SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 14:48, par Dernim
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    NOUS VOULONS LA DEMISSION DU MINISTRE DE LA SANTE

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 16:19, par caillou
    En réponse à : Décision du Tribunal administratif sur la CAMEG : Le Ministère de la santé se prononce

    posez vous les questions suivantes : le PCA est-il MPP ? comme SALIF DIALLO ET LE MINISTRE DE LA SANTE ? le DG est-il MPP ? comme SALIF DIALLO et le MINISTRE DE LA SANTE ? REFLECHISSEZ BIEN ILS VEULENT METRE LEURS GENS A CES POSTES JUTEUSES. NB : LA CAMEG MARCHE A MERVEILLE EN CE MOMMENT . METTEZ UN MPP ET 2 JOURS ILS VONT VIDER LES COMPTES DE LA CAMEG ET LA DECLARER EN FAILLITTE. ET C’EST LA POPULATION QUI PERD. SI LE MINISTRE PEUT GERER LA CAMEG, QU’IL GERE DABORD LES MILIARD QU’ILS DOIVENT A LA CAMEG. PLUS DE 10 MILIARD QU’ILS DOIVENT A LA CAMEG ; IL VEULENT FAIRE TOMBER LA CAMEG.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés