Santé oculaire : La LONAB offre une unité mobile d’ophtalmologie au ministère de la santé

vendredi 9 septembre 2016 à 10h30min

La LONAB a une fois de plus traduit en acte sa devise « Les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la nation entière ». Elle a en effet offert au ministère de la santé une unité mobile ophtalmologique pour la prise en charge des personnes ayant des problèmes oculaires. La cérémonie de remise officielle du camion a eu lieu ce vendredi 9 septembre 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé oculaire : La LONAB offre une unité mobile d’ophtalmologie au ministère de la santé

C’est en présence des directeurs généraux de l’Association des loteries d’Afrique que le ministre de la santé Smaïla Ouédraogo a reçu les clés de l’unité mobile d’ophtalmologie. Cette unité d’une valeur de 293.934.331 F CFA équipée d’une salle de consultation, d’un bloc opératoire et d’un groupe électrogène insonorisé permettra de faire des consultations mobiles dans les zones les plus reculées du Burkina Faso. Cet « hôpital ambulant » permettra ainsi de soulager un tant soit peu les malades qui n’ont pas accès aux soins de santé oculaire du fait de leur éloignement, mais aussi le ministère de la santé qui manque de matériel. Le bloc opératoire permettra de pratiquer l’opération de la cataracte qui est la première cause de cécité au Burkina Faso. En effet, le taux de prévalence de la cécité est de 2%, et 67% des cas de cécité sont dus à la cataracte non opérée. L’unité mobile permettra aussi la prise en charge du glaucome et d’autres infections de l’œil.

La santé et l’éducation, les priorités de la LONAB

Ce don qui fait suite à celui de dix ambulances reçues un mois plus tôt réjouit le ministre de la santé qui a tenu à manifester sa joie et sa reconnaissance à la LONAB pour son accompagnement du secteur de la santé. « Cela me fait chaud au cœur. Ce n’est pas une surprise. Il y a un mois, on a bénéficié de dix ambulances flambant neuves de la part de la LONAB. Et le don de ce matin vient accroître la capacité de notre système de santé à prendre en charge les questions de santé oculaire », a-t-il dit.

Il rassure par ailleurs la LONAB et les populations sur l’entretien de l’unité mobile afin qu’elle puisse servir aussi longtemps que possible.

Selon Lucien Carama, directeur de la LONAB, les secteurs de la santé et de l’éducation sont les priorités de sa société en 2016. Cela se traduit par la construction de dix écoles et le don de dix ambulances, de l’unité mobile d’ophtalmologie au profit du ministère de la santé. Il est prévu également la remise dans les prochains jours, de matériel de dialyse au profit du CHU Yalgado Ouédraogo.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 septembre 2016 à 17:11, par Agent de santé
    En réponse à : Santé oculaire : La LONAB offre une unité mobile d’ophtalmologie au ministère de la santé

    C’est avec compassion que nous avons vu sur la RTB télé le 8 septembre 2016 un reportage pathétique sur le décès de 2 enfants mis au monde par une femme qui a fait un accouchement de quadruplets (4 enfants prématurés).Nous présentons nos condoléances à la famille endeuillée. Il convient de comprendre que l’avènement de quadruplets ou quintuplés est un phénomène qui survient très rarement. Quand il s’agit en plus d’enfants prématurés, ils sont exposés à des maladies possibles pendant et après la grossesse surtout si leur poids est inférieur à 1 kg. Dans ces conditions leur survie peut être hypothéquée. Sur les 4 enfants, 2 ont été mis sous couveuse au CHU Yalgado qui dispose de 6 couveuses dont 2 étaient disponibles. Le père des enfants dit s’être rendu à l’hôpital Blaise Compaoré et Saint Camille où il n’a trouvé aucune couveuse pour les 2 autres enfants, ce qui selon lui serait la cause du décès de ces 2 prématurés. Ce drame constitue une occasion d’interpeller le gouvernement à travers le ministère de la santé sur le fait qu’il n’est pas normal que les CMA et CHR ne soient pas dotés de couveuses en nombre minimal de 2 à 3.Si les cliniques privées ne prennent pas le risque de faire des investissements pour des couveuses qui pourraient être sous-exploitées en raison de la rareté des prématurés, il est au moins du devoir de santé publique de l’Etat, de doter par mesure de prudence, les CSPS ,CMA,CHR et CHU de couveuses en nombre raisonnable pour parer aux éventualités. Il faudrait que la pyramide sanitaire soit respectée par un équipement adéquat des services de santé de base(CSPS,CMA,CHR) pour éviter un encombrement des CHU de Bobo et Ouaga pour des soins qui peuvent bien se faire au niveau de ces services de base. Il existe 2 types de couveuses. Le premier type de base coûte l’ordre d’un million de FCFA et peut être indiqué pour les CSPS. Le second type qui est multifonctionnel avec une assistance respiratoire devrait exister dans les CMA, CHR et CHU en nombre suffisant. Son coût unitaire oscille entre 10 et 15 millions de FCFA. Si le CHU Yalgado n’avait pas eu 2 couveuses disponibles, les 4 enfants auraient pu tous mourir. Il faut des couveuses en nombre suffisant car, un prématuré peut être mis sous couveuse pendant 2 mois. Il y va de la responsabilité de l’Etat. Les bonnes volontés sont aussi interpellées. Il ressort que la direction générale du CHU Yalgado dans ses efforts de recherche de moyens adéquats pour l’hôpital ,malgré l’austérité budgétaire de l’Etat ,qui a amputé le budget du CHU de 3 milliards de FCFA de 2014 à 2016, a obtenu des promesses de la Chambre de commerce du Burkina qui voudrait fournir des couveuses au CHU Yalgado. Que ce bel exemple soit suivi par d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2016 à 12:17, par Garde administrative
    En réponse à : Santé oculaire : La LONAB offre une unité mobile d’ophtalmologie au ministère de la santé

    Le CHU Yalgado Ouédraogo a innové en matière de garde. Ainsi, en plus de la garde médicale dans les différents services de santé nuitamment et les jours fériés, il existe aussi une garde administrative. Pour tout problème administratif, les usagers de l’hôpital peuvent s’adresser à un responsable à la Direction générale qui assure la garde administrative. Les usagers du CHU et accompagnants de malades ont la possibilité de disposer d’une ambulance au CHU 24 H/24 moyennant 2.000 FCFA pour transporter leur malade dans la ville de Ouagadougou. Pour ce faire, il faut s’adresser au guichet de paiement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés