Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

jeudi 4 août 2016 à 00h55min

Ce mercredi 3 août 2016 s’est ouverte la première session du Conseil de discipline du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI). Durant deux jours, les membres dudit conseil examineront des dossiers relatifs aux délits de vol, de détournement et de non-respect des règles en matière de passation de marché de quatre agents. Ces agents encourent des sanctions pouvant aller jusqu’à la révocation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

Trois agents des communes de Nasséré, de Djibo et un agent du Haut-commissariat du Kadiogo sont accusés de vol, d’absentéisme, de détournement de deniers publics et de non -respect de la réglementation en matière de marché public. Leurs dossiers seront examinés deux jours durant, par le conseil de discipline du MATDSI, leur ministère de tutelle. Les faits qui leur sont reprochés remontent à 2015 et début 2016.

Selon Aristide Béré, président du conseil de discipline, les agents faisant l’objet de ces accusations se sont expliqués dans un rapport produit par l’inspection générale des services. Cependant « ils seront encore écoutés, s’ils reconnaissent les faits, on en tirera les conséquences », explique t-il. Ils ont la possibilité de produire des témoins qui témoigneront à leur décharge, ou de se faire assister par leurs avocats.

Pour le moment, seul le fait de vol a été reconnu par l’agent incriminé, mais n’a pas fait l’objet de procédure pénale, c’est pourquoi le conseil de discipline s’est saisi du dossier. Le même agent est aussi pointé du doigt pour absentéisme.

A l’issue de ces deux jours, des propositions de sanctions seront prises et soumises au ministre en charge de l’Administration territoriale, Simon Compaoré. C’est lui qui prendra en définitive les sanctions à appliquer aux agents.

Aristide Béré précise par ailleurs que ces sanctions sont celles des 2e et 3e degrés, car « dans la règlementation disciplinaire de la fonction publique, les sanctions de 1er degré sont prononcées par les supérieurs hiérarchiques immédiats. Et les sanctions des 2e et 3e degrés sont prononcées après avis du conseil de discipline. »

Ces sanctions vont de l’abaissement d’échelon à la révocation sans suppression du droit à la pension. Ces propositions de sanctions seront soumises au ministre au plus tard jeudi ou vendredi selon le président du conseil de discipline.

En rappel, c’est le 31 mars 2016 qu’a été créé le Conseil de discipline du MATDSI qui compte douze membres.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 août 2016 à 05:03, par Tomy-Tozy
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Enfin ! L’administration semble se tirer de son sommeil. Espérons que c’est une lueur d’espoir pour nous même et nos enfants. Le Burkina ne connaîtra une croissance que si le peuple qui l’anime est consciencieux. La conscience acquise que l’on doit faire correctement son travail permettra au pays d’accroître son rendement. Celui-ci influencera sur le taux de chômage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 08:16, par Conseil de Discipline dans tous les ministères
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Bravo au MATDSI !
    Ce Conseil de Discipline (CD) va sans doute discipliner les agents indisciplinés de la Fonction Publique y compris ceux des collectivités. Il faut les dégrader, voire les chasser, ces agents pourris qui ont oublié, il n y avait pas longtemps qu’ils usaient les semelles de leurs chaussures pour faire "J’ai l’honneur de....". Ils ont oublié hier. Celui qui pense qu’il s’est trompé de porte en allant à la Fonction Publique peut quitter en vitesse et aller se chercher ailleurs. Surtout que maintenant la procédure pour quitter la FP, l’armée, etc. est rapidos.
    Il faut rappeler les anciens maires et conseillers voleurs, pilleurs, détourneurs de parcelles à ce Conseil de Discipline.
    Signé : L’Etalon Très Enragé

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 08:17, par Le Vigilant !
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Il faudrait que le Ministre vide son contatieux de détournement de deniers publics avec la cour des comptes. Ce dossier fait partie des innombrables dossiers de crimes économiques.
    L’exemple doit venir d’en haut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 08:56, par Le Citoyen.
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Les sanctions du Conseil de discipline ne feront pas obstacle à ce que Madame le Procureur de la République, qui est maintenant au courant de ces infractions les fasse entendre par des officiers de police judiciaire et les traduire après preuves de culpabilité devant le Tribunal Correctionnel du lieu de la commission desdites infractions. C’est cela aussi l’Etat de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 09:17, par le serein
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    bonjour. félicitation à ce ministère. c’est ce qu’il fallait faire dès le début. Ne pas épargner les "bonnets bleus", les "mogo puissants". la première semaine après la formation du gouvernement, on prévient qu’on va sévir contre les manquements. le premier mois, commence les sanctions en conseil de ministre et de discipline pour discipliner, redresser les populations.c’est cela la rupture attendue. le peuple burkinabé en particulier a besoin d’une dictature éclairée. il faut éviter que le faussaires, les paresseux, les opportunistes reprennent confiance, réorganisent leurs réseaux. il faut frapper fort même et surtout dans son propre camp. il faut créer du désordre pour ramener l’ordre. je m’excuse mais avec le faible niveau d’instruction, beaucoup de citoyens ne savent pas ce qui les arrangent ou pas. entre autres mesures, ne faut-il pas prendre un texte pour que chaque weekend les habitants de chaque six mètres sortent pour la salubrité, le nettoyage et à la mairie de d’imposer à chaque concession l’utilisation des poubelles domestiques(barriques) pour des poubelles publiques localisées. pour la sécurité routière, recruter des moniteurs d’auto écoles vacataires pour enseigner juste le code de la route dans toutes les écoles de formation et dans les classes de terminal puis de 1ère, puis de 2nde des lycées des deux grandes villes:ouaga et bobo. Puis l’étendre plus tard aux second cycles des lycées des chefs lieux de régions. cette restriction pour tenir compte de l’impact et du budget. courage et détermination pour un BF nouveau.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 09:28, par L’avisé
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    C’est dommage de voir tout ce tapage médiatique autour du conseil de discipline de ses prétendus agents indélicats.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 09:30, par loblo
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Il faut ratisser large car ceux ci ne sont que des petits poissons. Lancer vos filets plus près et plus en profondeur et vous capterez les requins. Ce sont eux dont nous avons besoins. Si nous arrivons à récupérer notre argent qui est détourne, nous n’aurons même pas besoin de nous fatiguer pour inventer des taxes pour combler votre budget. Sinon 4 agents avec 1 milliard et Guiro lui seul avec 2 milliards ? Et Guiro n’est pas le plus grand ! Chercher encore et vous trouverez.
    bon vent Mr le ministre

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 09:31, par kwiliga
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    "Ces sanctions vont de l’abaissement d’échelon à la révocation sans suppression du droit à la pension" De mon point de vue, ce n’est pas suffisamment dissuasif.
    Pendant que certains risquent leurs vies et leur santé dans des activités pourtant légales, les représentants du gouvernement, garants de l’ordre et de la morale publique, trichent à loisir.
    Sur des milliers de tricheurs, seuls quatre sont assez bêtes ou malchanceux pour se faire prendre et le pire qui puisse leur arriver c’est un renvoie avec une pension versée par les mêmes contribuables qu’ils ont déjà abusés ?
    Mais franchement, est-ce que ça peut décourager les autres de continuer ???
    En tous cas, je suis impatient de connaitre la suite et des précisions.
    Quand on attrape un voleur de poules, on apprend tout sur lui.
    Donnez des noms !!!
    Plus rien ne sera comme avant, mais entre corrompus, on peut tout de même s’arranger.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 09:51, par Togsida
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Était-il nécessaire de médiatiser un conseil de discipline ? Des conseils de discipline se sont tenus et se tiennent toujours dans certains ministères sans une campagne médiatique. On n’a pas besoin de ces campagnes pour montrer à l’opinion qu’on travaille.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 10:04, par ngoonga
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    C’est le retour de SANKARA pas physiquement mais par les actes. Je vs avais dit d’attendre de voir SIMON. Il a toujours été révolutionnaire mais le contexte l’avait étouffé maintenant champ libre à moins que les forces .........ne la bloquent

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 10:38, par gbs
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Hé. sans jouer à l’avocat du diable pour les agents incriminés. vérifiez aussi si les membres dudit conseil ne trainent pas eux aussi des casseroles. Pas sur. généralement ce sont les petits qui subissent. allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 10:43, par Le citoyen
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Si traduire des agents indélicats en conseil de discipline relève de l’ordre normal des choses, il faut veiller à ce que cet exercice ne se limite pas au seul exemple du MATDSI. Aussi, le Syndicat et l’UNABF doivent être aux aguets afin que ces agents n’écopent pas des sanctions injustes. En cas de sanctions disproportionnées, ces deux structures doivent apprécier et tirer les conséquences. Comme cela a été dit, les agents indélicats sont dans tous les ministères et vous connaissez bien ces ministères. C’est les stratégies pour les démasquer qui font défaut tellement leurs modes opératoires se sont perfectionnés. La célérité avec laquelle se tient se conseil (créé 2015-2016), n’étonne pas car le super ministre doit donner l’exemple. Mais cet exemple doit faire tâche d’huile.Dans le cas contraire on est tenté de dire qu’il existe une administration publique à deux vitesses animée par deux types d’agents : les sanctionnables et les intouchables.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 11:04, par Visa
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Trois agents de communes, un agent de haut-commissariat : quelle merveilleuse pêche pour le ministre d’État, de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure. Quelle efficacité en 7 mois de règne d’un homme décidé à nettoyer les Écurie d’Augias, qui n’aime pas le vol et qui veut que tout soit clean. Malheureusement, des paroles aux actes, il y a un hiatus. Dire que les voleurs et les absentéismes ne trouvent seulement dans nos haut-commissariats et nos mairies, quelle histoire pathétique ? Les révélations de la haute autorité de lutte contre la contre sur les malversations intervenues dans ce ministère n’ont pas fait bouger celui qui se présente comme le paragon de la vertu. Comme effet d’annonce, pour faire croire à l’opinion qu’il bouge, voilà qu’il tombe à bras raccourcis sur du menue fretin. Certes, tout manquement aux règlements dans la fonction publique doit être sévèrement puni. Mais là, l’exemple ou la punition vient d’en bas.
    A propos, combien touche un agent communal. A les entendre, c’est la misère au quotidien. Avec des avancements d’environ 700 F CFA tous les deux ans pour certaines catégories. Faut-il en rire ou en pleurer. Mais comme les agents des collectivités territoriales ne se soucient guère de leur sort. Tant pi pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 12:09, par Le sociologue
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Il faut aller plus loin que ça. Le nombre d’agent concerné par ce conseil de discipline est insignifiant. Moi je m’attendais à une centaine d’agent. Connaissant ce ministère, le nombre de fonctionnaire indélicat est plus que ça. Pour une première on aurait pu frappé fort pour montrer à tout le monde que plus rien ne sera comme avant. Malheureusement on est toujours dans le deux poids deux mesures.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 12:13, par Dosso
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    N° 7 vraiment je suis tout a fait d’accord avec vous. Dans ce conseil si on doit tenir rigueur il y a beaucoup qui ne siègeront pas cas il y a parmi eux des gens qui ont signé n fois prendre des perdiems des ateliers sans y participer. Ce n’est pas de détournement ca ? tchrrrrrrrrrrr Et pire c’est sure que les montants dépassent ce pourquoi on poursuit certains incriminés. Tout ca c’est du bruit pour rien ! " celui qui n’a jamais péché qu’il jette la première pierre"

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 12:24, par Le sociologue
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Excusez moi je n’ai pas encore fini. A quand le conseil de discipline du ministère de l’économie et des finances ? Tous les burkinabé souhaitent voir les agents du trésor, des impôts, de la douane devant le conseil de discipline pour leurs forfaits. Quand on sait que certains d’entre eux bloquent les indemnités jusqu’à ce qu’on leur paie quelque chose

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 12:31, par figo
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Mais a quand celui du MINEFID ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 13:26, par La voix populaire
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Au regard de toutes les réactions jusqu’à présent je me rend compte que la masse populaire est dégoûtée de la gestion de ces dirigeants. Ceux la qui pense que l’État est une entreprise familiale ou se permet de puiser dans les ressources comme on le souhaite et sans rendre de compte. J’espère que les conseil de discipline permettra de purger ladmistration de ces fonctionnaires mal intentionnés dans l’intérêt du peuplue burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 13:52, par Tito
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Il faut espérer que ce ne soit qu’un début et que les autres ministères suivront le pas en vidant de leurs tiroirs les dossiers similaires. Beaucoup d’agents publics veulent une augmentation de salaires et ou d’indemnités tout de suite et maintenant, en restant totalement déloyal vis-à-vis de leur employeur qu’est l’Etat. Avec ce type de conscience, on ne peut naturellement pas construire une nation. Il faut en finir avec l’Etat vache à lait. Et comme ce n’est pas le champ de papa, pas touche à ses ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 14:01, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    - Mon cher ami Simon, c’est bien mais c’est pas arrivé comme disent les petits vendeurs ambulants dans les rues de Ouaga. Mon ami Simon, moi je pense que ces agents sont des menus fretins. Ce ne sont que des alevins. Il y a des gros poissons bien gras qui ne sont pas inquiétés qui sont assis sur des grenades là-bas et dans les régions. Ne cherche pas dans les communes rurales car il n’y a rien là-bas puisque c’est la misères dans cette catégorie de communes.

    Mon ami Simon, conseille surtout à ta collègue Rosine du MINEFID de taper dans sa fourmilière là-bas car tous les gros détourneurs du Burkina sont de cette fourmilière qu’elle gère. Et ils sont dispersés dans tout le pays ! Et il va falloir qu’elle ait votre appui vous les RSS sinon elle risque de taper et disperser les fourmis et mettre à nu les pratiques d’un gros poisson requin à quelque part qui va la bouffer proprement.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 14:06, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    - loblo (internaute 7), aaahhh...vraiment je suis content de ton post. Je constate que tu es un bon pêcheur. Alors là, félicitation à toi.

    En Effet je suis de ton avis. Ces gens qui passent en conseil de discipline avec tout ce tapage média, télé ne sont que des moineaux, des tisserins. Les gros et gras vautours ne sont pas loin de lui et il y en a plein aussi dans les régions. Dans les communes rurales, il n’y a rien à voler en dehors d’une râme de papier !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 14:11, par sid
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    l’article est- !l une initiative des médias ou du SIG (service d’info du gouv) ? devoir d’informer ? si le travail devait se poursuivre de manière approfondie et dans une certaine transparence , nul doute que les travailleurs honnêtes seraient encouragés.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 15:25, par pomme66
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    je souhaite qu’on fasse le tour dans les autres ministères.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 22:01, par La kaa yi san
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Ce tapage médiatique, nous n’en avons pas besoin. Allez aux actes. Là, de nombreux citoyens burkinabè vous croiront. Qu’ils constatent eux-même que l’heure n’est plus au jeu. Qu’aux conseils des ministres que ces genres de décisions soient prises et annoncées au peuple comme cela se faisait sous le Conseil National de la Révolution (CNR).Vous verrez qu’aucun agent de la fonction publique ne ratera pas la lecture du conseil des ministres des mercredis. De grâce que la politique ne s’en mêle pas. Nous ne demandons que des sanctions justes et équitables. C’est en ce moment que l’espoir d’un "pays des hommes intègres" renaitra.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 22:28, par ben sirac
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Hum ! Voyons ce que SA va donner avé autant de tapage médiatique. ...

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 07:37
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    je me demande comment quelqu’un peut il diriger un ministère d’un corps qu’il n’aime pas. Le MATDSI n’aime pas les administrateurs civils. Il a juste de l’intérêt pour ses anciens collègues, c’est à dire les maires. Qu’on sépare donc les choses pour qu’il puisse prendre son plaisir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2016 à 06:29, par kato
    En réponse à : Administration territoriale : Quatre agents en conseil de discipline

    Suis parfaitement d’accord avec internaute 7. On a besoin des requins qui fêtent les milliards.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés