Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage la responsabilité individuelle et collective

samedi 23 juillet 2016 à 15h30min

Depuis l’installation de la saison des pluies, de nombreuses localités du Burkina ploient sous des inondations avec, en sus, des pertes en vies humaines et de nombreux dégâts matériels. Au total, cinq des treize régions connaissent cette situation pénible dont la région du Centre, la capitale, où l’on a enregistré quatre morts et plus de 2000 ménages sinistrés (bilan provisoire dressé le 21 juillet) suite à la grande pluie de la nuit du mardi 19 au mercredi 20 juillet 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage  la responsabilité individuelle et collective

Outre la région du Centre, c’est la désolation dans plusieurs autres régions dont la région du Sahel où, en plus des centaines de sinistrés, on enregistrerait des pertes de bétails. Une situation difficile qui vient s’ajouter aux difficultés quotidiennes de ces populations qui tirent une bonne partie de leurs ressources financières de l’élevage.

Et les spécialistes annoncent de grosses pluies les jours à venir, synonyme d’alerte aux populations sur des situations difficiles à prévoir. Ce qui implique que chaque individu, chaque famille, prennent les dispositions pour minimiser les risques de toutes natures.

Dès le 20 juillet 2016, le gouvernement a pris, en conseil des ministres, des mesures d’urgence avec la mise en place d’une cellule de veille dirigée par le Premier ministre. Instructions ont également été données aux gouverneurs (régions) et les hauts-commissaires (provinces) pour l’activation effective de toutes les structures intervenant dans la gestion des secours, notamment le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) et ses démembrements aux niveaux régional, provincial et communal.

Pour le Président du Faso, qui s’exprimait vendredi, 22 juillet 2016 à Kosyam, ‘’C’est une situation qui est évidemment difficile, que le pays vit quasiment à chaque fois qu’il y a d’abondantes pluies. Ce qui pose d’une part, les responsabilités au niveau du gouvernement qui doit faire en sorte à assurer dans les villes et dans les provinces, des caniveaux qui permettent de conduire les eaux. Il y a, d’autre part, des responsabilités individuelles et collectives sur la manière dont nous jetons les déchets dans les caniveaux et dans la manière également où certaines constructions sont faites dans des zones non indiquées’’.

Cela signifie, pour Roch Kaboré, que c’est une responsabilité collective qu’il faut assurer et au niveau du gouvernement, toutes les dispositions sont en train d’être prises pour pouvoir gérer les choses les plus pressées, en attendant de trouver des solutions définitives.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 juillet 2016 à 22:42
    En réponse à : Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage la responsabilité individuelle et collective

    Monsieur Kaboré, Président de la République vous faites de la démagogie car vous ne venez pas d’arriver au Burkina Faso. Vous avez gouverné à des plus prestigieux postes du régime Blaise Compaoré dont vous vous êtes renié avec vos deux comparses Salifou Diallo et Simon Comapaoré pour vous créer une virginité qui n’a et ne pourra tromper les Burkinabè. Depuis 27 ans en tant que PM,Président de l’Assemblée Nationale et Ministres, qu’aviez vous fait pour résoudre la création des bidonvilles tant à Ouagadougou qu’ailleurs au Burkina Faso.
    Combien de plans d’urbanisation aviez-vous en place depuis 27 ans ? Ce doit être une honte de votre part de décreter aujourd’hui une responsabilité individuelle et collective.
    Le débordement des eaux de pluies n’est pas un phénomène de terrorisme, c’est une conséquence logique d’un développement urbain anarchique due à votre léthargie.
    Il est temps de retrousser vos manches et rattraper vos 26 ans 4 mois de gabégie pour vous mettre au travail. il n’est plus temps de commandement verbalement, il faut passer à l’acte.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 10:44, par Raogo
    En réponse à : Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage la responsabilité individuelle et collective

    Monsieur le, Président de la République ! Depuis 27 ans en tant que Premier Ministre,Président de l’Assemblée Nationale et Ministre, qu’aviez vous fait pour résoudre la création des bidonvilles tant à Ouagadougou qu’ailleurs au Burkina Faso ?.
    Combien de plans d’urbanisation aviez-vous en place depuis 27 ans ? Ce doit être une honte de votre part de décreter aujourd’hui une responsabilité individuelle et collective.
    Le débordement des eaux de pluies n’est pas un phénomène de terrorisme, c’est une conséquence logique d’un développement urbain anarchique due à votre léthargie.
    Il est temps de retrousser vos manches et rattraper vos 26 ans 4 mois de gabégie pour vous mettre au travail. il n’est plus temps de commandement verbalement, il faut passer à l’acte.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 20:04, par Rolbi
    En réponse à : Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage la responsabilité individuelle et collective

    M. Le président nous retenons que vous n’avez rien de concret pour nous. A votre place jaurais active immédiatement des cellules de réhabilitation des caniveaux. Mais comme ce sera des petites factures ou les retenues seront pétites vos proches ne vous suggèrent même pas cette idee.
    Merde.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 14:19, par Gomissida 1er
    En réponse à : Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage la responsabilité individuelle et collective

    je suis parfaitement d’acord avec le président lorsqu’il évoque la responsabilité individuelle et collective. on ne peut pas déverser chaque jour ses ordures dans les caniveaux et dire que le gouvernement ne fait rien. En plus, parlant des bidonvilles, ce sont les mêmes qui se déplacent de "non loti" en "non loti" car à chaque fois qu’ils sont attributeurs, ils sont les premiers à vendre leurs parcelles. on refuse de vivre digniment au village,mais on est prêt à vivre dans des bafonds à Ouaga.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 15:44, par DIANDA MADOU
    En réponse à : Inondations au Burkina : Le Président du Faso engage la responsabilité individuelle et collective

    MR le president ses deplorable de voire mon faso le pays des hommes integre ds ses condition de vie ke dieu benis mon faso

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés