Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

samedi 23 juillet 2016 à 00h27min

Depuis quelques mois, un abattage massif d’ânes s’opère au Burkina, dans une sorte d’indifférence totale des autorités administratives et politiques. Pire, la communauté des Yarsé estime que ce qui se passe est un « génocide » de l’espèce asine au Burkina. Inquiète de la situation, elle interpelle le ministre en charge des ressources animales dans la lettre ouverte ci-après.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

Monsieur le Ministre,

Nous venons, par la présente, vous faire part d’une situation qui est des plus qu’inquiétante pour la communauté des Yarcé du Burkina.
En effet, voilà maintenant six (6) mois que, nous assistons, impuissants, à ce qui pourrait être assimilé à « un génocide » de l’espèce asine au Burkina Faso.
Depuis quelques mois, il est donné de constater que la peau d’âne, est prisée par des Chinois installés au Burkina. Ces derniers procèdent à des abattages, en masse et sans états d’âmes,de nos fidèles ‘’animaux de compagnie’’ Or, comme vous le savez, l’âne fait partie intégrante du quotidien et de la culture et des habitus Yarga, ainsi que des différentes chevauchées des fils et filles du Burkina Faso, pour le développement de leur pays et le bien-être de tous les burkinabè.

C’est dans cette veine que nous sollicitons de la part de votre département ministériel, que cette donne catastrophique soit portée à l’attention des plus hautes autorités, afin que des décisions fortes soient prise pour protéger le patrimoine de l’espèce asine national, sans nuire à son commerce raisonnable et humanisé.

Tout en restant à votre entière disposition pour contribuer à la mise en œuvre des décisions que l’autorité jugerait bien et bon de prendre, je vous prie d’accepter Monsieur le Ministre, l’expression de notre parfaite considération.

Pour Le Collectif « EPAC »

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 juillet 2016 à 09:53, par TANGA
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Un Yarga fouille dans sa gourde par ce qu’il a perdu son âne.
    Cela veut dire que l’âne est très important pour le Yarga.
    Chers Burkinabès, ce n’est pas le Yarga seulement qui est visé mais tout le faso.
    Si des gens veulent des ânes, qu’ils manifestent le besoin. Le Burkina fera un programme et commencera à leur fournir les animaux. Ce n’est pas la peine d’agir comme ils le font.
    Si les autorités ne font rien, il y aura un gros problème (par ex agression) qui va les réveiller face à ce fléau.
    En attendant j’ai un ami forgeron qui regarde les yarcés devenir des futurs sans montures.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 10:04, par Fatao
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Depuis un certain temps, l’âne ne servait plus trop donc les gens les élevaient de moins en moins. donc si ça peau et sa viande est bien sollicité, le gouvernement doit encourager son élevage surtout pour un pays qui n’a pas trop de revenu.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 10:21, par Yeral Dicko
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Ben, on ne peut pas dire que c’est tôt pour sauver des parents !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 11:49, par ka
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Comme je disais sur une analyse parue le 15 juillet 2016 sur le même site concernant le massacre génocidaire de nos compagnons les ânes, par les chinois, je pensais a vous les Yarsés qui sillonnaient à travers tout le pays avec les dos des ânes chargés de vos marchandises et des habits de la haute teinture pour habiller les femmes et les hommes du peupe Burkinabé’’’ Les internautes peuvent relire mon message sur cette analyse du 15 juillet 2016 qui dit ceux-ci : ‘’’’’’Depuis la nuit des temps, l’âne et le cheval ont toujours été dans la culture des Burkinabé comme une richesse et un support, surtout des compagnons, comme les chameaux dans les pays arabes, les chiens et chats dans les pays Européens qui sont vu plus que quelques êtres humains. Sans les ânes, de la haute Volta au Burkina, n’aura aucun transport en commun que les vieux vélos Anglais venu du Ghana, et qui ne pouvaient tout transporter. Les teinturiers de Têma de la région de Kongoussi, vous maudiront pour le massacre des ânes qui étaient autrefois, des vrais camions de transport pour acheminer leurs produits de teinturerie à travers tout le pays, même au-delà de nos frontières. Les ânes commencent à être une espèce en voie de disparition, comme nos lions, disons tous les animaux de nos forêts qui étaient sa vraie richesse. Ici dans quelques années, nos petits enfants iront dans des zoos de l’inde ou en Europe, et payer pour connaître qu’est-ce que c’est un âne, ou un tigre. Chers sœurs et frères, luttons dans la pauvreté pour conserver nos maigres richesses qui sont aussi nos ânes, nos lions, qui sont un patrimoine en or pour le continent Africain. Il est impératif que nos autorités prennent des précautions pour arrêter ce massacre avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 11:53, par armelle
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Bonjour à tous. je pense qu’il faut que les autorités compétentes se penchent serieusement sur cette question d’abattage des animaux, et que les règles en vigueur soient appliquées.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 11:53, par Le Chef
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Il ne manquait que ça au Burkina Faso : les défenseurs des ânes !!!! Vivement que débouche plus globalement sur la défense des animaux. En tout cas, les poulets, moutons, chèvres et autres souffrent beaucoup de leur condition de transport. Il suffit de le constater sur nos routes. Mais, ces yarsés ne défendent-ils pas leurs collègues par hasard ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 13:28, par Le forgeron
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Enfin leurs frères réagissent pour les sauver du massacre !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 17:44, par TRAORE
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Les YARSES ont raison.Mais on oublie que des ânes ont été impunément tues dans un parc animalier ici au faso.N’accusons pas la place ou nous sommes tombes,mais la pierre sur laquelle on a trébuché.Les chinois ont trouve une faille pour venir se foutre de nous."Les taxis-moto sont au marche" dira-ton ;mais est-ce les prix sont de la même mesure ?Nos parents sans calcul,s’adonnent a un certain comportement qui perdra l’espèce asine. En définitive, l’Âne comme le cheval, doivent avoir un certain respect au BURKINA comme le bœuf en INDE.Il est au gouvernement de designer le ministère de tutelle pour une sensibilisation médiatique et CULTURELLE,car dit-on :"yarg mi boanga,boang mi yarga"(en terme claire l’âne et son maitre qui est le YARGA ,sont intimes) ;vus ces termes,que diront nos enfants s’ils n’ont jamais vu d’âne a cause la présence des TAXIS-MOTO,source de multitudes d’accidents dans nos villes et villages ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 20:16, par SOME
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Attendez ! ou les chinois vont trouver ces anes là ? Est ce qu’ils les abattent quand ils les trouvent dans la rue ? Cet abattoir fonctionne-t-il comme ca ? Pourquoi les gens n’ont pas sevi contre les proprietaires qui donnaient leurs anes ? Prenez vous en charge : demandez des comptes a ces gens là. Que voulez vous que le ministre fasse ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 20:44, par Moi aussi
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Pour connaître le degré de civilisation, d’humanisme et de progrès d’une société, il faut regarder comment il traite ses animaux de compagnie.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2016 à 22:02, par Tocda sida
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Au regard de cette situation génocidaire de l’espèce asine, il est très impérieux que le gouvernement agisse avec des décisions fortes car tous les efforts consentis dans le domaine de l’agriculture à travers la mise en œuvre de projet de mécanisation agricole n’auront aucun effet si nos braves paysans se retrouvent un jour dépourvus d’animaux de trait.

    Si rien n’est fait pour limiter l’abattage des ânes, le BF risque d’être dans un futur proche, un grand importateur du maïs chinois.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 08:23, par Tuantsi
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Il faudra bien une enquête approfondie pour mieux apprehender les tenants et les aboutissants. Car avant qu’il y ait abattage des gens se sont débarrassé de leur animal de compagnie au profit de l’argent. Certains ont été victimes de vols. les yarcés doivent s’intéroger sur leur propre responsabilité avant que les autorités n’agissent. Sinon, elles pourraient être accusées d’interdire la libre circulation des biens. Le Yarga est un Bon commerçant.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet 2016 à 10:35, par Saouba
    En réponse à : Abattage massif d’ânes : Les Yarsés interpellent le ministre des ressources animales

    Pourquoi ce sont les yarsés qui manifestent ? Les ânes sont des animaux qui ont toujours accompagné les hommes yarsés ou pas.Si les yarsés veulent se confondre aux ânes eh bien après les ânes ce sera au tour des yarsés

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés