Diasporas : Les Burkinabè du Sénégal rendent grâce à Dieu

vendredi 22 juillet 2016 à 05h10min

Depuis 2014, la communauté catholique des Burkinabè du Sénégal a entrepris de rendre grâce à Dieu pour ses bienfaits à travers des célébrations eucharistiques. Cette année, la messe a eu lieu le 17 juillet 2016, à l’église de la paroisse Saint-Pierre des Baobas de Dakar. Elle a été l’occasion pour la communauté de dire au-revoir à l’abbé Ferdinand Hien du diocèse de Diébougou qui était aux études dans la capitale sénégalaise.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Diasporas : Les Burkinabè du Sénégal rendent grâce à Dieu

Ils étaient plusieurs dizaines à venir des quatre coins de la capitale sénégalaise mais aussi de l’intérieur du pays pour participer à la cinquième édition de cette messe qui, depuis 2014, réunit deux fois par an les Burkinabè catholiques du Sénégal et leurs amis. Pour l’édition 2016, la célébration, à laquelle assistait l’ambassadeur du Burkina à Dakar, S.E Mme Aline Koala, a été présidée par un invité de marque, l’évêque de Diébougou, Mgr Der Raphaël Dabiré.

Dans son homélie, l’évêque de Diébougou a remercié les Burkinabè du Sénégal pour l’accueil fait aux prêtres burkinabè en formation au Sénégal, les abbés Ferdinand Hien et Edmond Kafando. Il les a félicités pour leur mobilisation et les a exhortés à vivre leur foi dans la fraternité pour construire une Eglise-famille ouverte et non une église ghetto.

Hommage à l’abbé Ferdinand Hien

Le président de la communauté catholique des Burkinabè vivant au Sénégal, M. Jacques Valian, a remercié l’abbé Ferdinand Hien pour le soutien et l’accompagnement qu’il a apportés dans l’organisation et la redynamisation de leur communauté. Profitant de la présence de Mgr Dabiré, il a lancé un appel au clergé burkinabè pour qu’il leur envoie d’autres prêtres, parce qu’il n’en reste plus qu’un actuellement en études, l’abbé Edmond Kafando du diocèse de Koudougou.

Aussi connu sous son nom d’artiste de « Ferdi Hien », l’abbé Ferdinand Hien a bouclé une formation artistique musicale de quatre ans, faisant de lui un professeur de musique, pour la gestion prochaine d’une école de musique à Diébougou. En hommage pour son engagement et son dévouement à la cause des Burkinabè du Sénégal, la communauté lui a offert un ensemble d’instruments de musique.

Selon le président de la communauté catholique des Burkinabè du Sénégal, Jacques Valian, informaticien à la BCEAO, ces célébrations périodiques animées par la communauté Burkinabè dans un cadre fraternel visent, entre autres, les objectifs ci-après :
-  vivre et exprimer la foi chrétienne de façon visible en communion avec l’Église du Christ au Sénégal ;
-  en début d’année, confier les projets et les activités à Dieu pour avoir sa protection et en fin d’année, rendre grâce à Dieu pour tous les bienfaits obtenus ;
-  créer un cadre communautaire de retrouvailles et de partage fraternel en tant que croyants ressortissants d’un même pays ;
-  renforcer les liens d’unité et d’amitié au nom de la commune appartenance au Christ et à la nation burkinabè ;
-  mettre progressivement en place une chorale burkinabè pour les besoins d’animation des liturgies paroissiales, l’animation des manifestations culturelles folkloriques, les besoins spirituels de la communauté burkinabè.

La paroisse Saint Pierre des Baobabs de Dakar a été retenue pour abriter ces célébrations en raison de sa centralité et sa grande ouverture à l’interculturalité, selon Monsieur Valian.

La journée d’action de grâces du 17 juillet 2016 qui a commencé par la célébration eucharistique s’est achevée par une rue marchande comme on sait en organiser à Ouagadougou lors des grandes activités culturelles et qui a rassemblé Burkinabè catholiques et non catholiques autour de mets du pays.

C. Paré à Dakar

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 juillet 2016 à 08:40, par Stanislas
    En réponse à : Diasporas : Les Burkinabè du Sénégal rendent grâce à Dieu

    Belle initiative de la part de nos compatriotes de Dakar.
    Non seulement vous rendez grâce à Dieu pour tous les bienfaits reçus mais aussi par votre action, vous contribuez à redorer le blason de notre cher Faso à l’extérieur. Et ce n’est pas tout, vous permettez à nos Évêques d’effectuer des visites pastorales à l’extérieur, ce qui, à n’en pas douter, contribue à renforcer les échanges entre nos différents pays.
    Comme quoi, chacun peut, dans son registre propre, contribuer d’une façon ou d’une autre à rehausser l’image du Faso.
    Que Dieu vous bénisse et continue à vous guider dans votre action.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés