Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

lundi 11 juillet 2016 à 21h29min

Le service des urgences médicales du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo a été touché par une inondation, suite aux fortes pluies tombées dans la nuit du 10 juillet 2016. Une réunion d’urgence a été organisée à cet effet ce lundi matin. Elle a réuni les ministres de la santé, des infrastructures, de l’urbanisme et de l’habitat, le premier responsable de l’hôpital et les entreprises en charge des travaux pour le nouvel échangeur entre autres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

Pour la énième fois, le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) a été sinistré par une forte pluie. En effet, c’est le service des urgences médicales qui en a fait les frais, inondé qu’il a été par les eaux dans la nuit du 10 juillet 2016. Il y a eu plus de peur que de mal, fort heureusement. Aucun dégât matériel n’a été constaté. Robert Sangaré, directeur général de l’hôpital dit avoir rencontré « juste des désagréments » qui les ont amenés à redéployer les malades dans d’autres services. Ceci, en vue de nettoyer et d’aseptiser les lieux. Pour la circonstance, les sapeurs pompiers, la société en charge du nettoyage et les accompagnants des malades n’ont pas hésité à apporter assistance à l’équipe de redéploiement, se réjouit M. Sangaré.

Toutefois, faut-il le reconnaitre, cette situation nécessite une attention particulière de la part des autorités.

C’est dans l’optique de prendre le taureau par les cornes qu’une rencontre, commandité par le Premier ministre, s’est tenue dans la matinée du 12 juillet 2016, avec l’ensemble des acteurs susceptibles de pouvoir apporter des éléments de solutions au problème. Il s’agit des ministres de la santé, des infrastructures, de l’urbanisme et de l’habitat, du directeur général et de son équipe etc. « Nous sommes en saison de pluie et nous sommes conscients qu’il peut y avoir une autre grande pluie et qu’il ne faudra pas que nous continuons à vivre des situations de ce genre », a expliqué le ministre Smaila Ouédraogo de la santé. Se prononçant sur les causes de ces inondations, il a déploré le fait que l’hôpital est un peu victime des eaux qui viennent de l’extérieur.

Et au responsable de l’hôpital, Robert Sangaré d’emboucher la même trompette : « Toute l’eau de la ville qui devrait se jeter au parc Bangr Wéogo se retrouve à l’hôpital. Comme nous, nous sommes en inclinaison, l’eau emprunte directement nos deux grandes portes, celle de la morgue et l’entrée principale. C’est ce qui fait que nous sommes victimes d’inondations ».

Face à cette situation, des solutions idoines doivent être trouvées. « Les techniciens sont en conclave. Nous sommes donc en attente des résultats de leurs travaux. Et aujourd’hui même, ils doivent nous recontacter pour faire des propositions », a rassuré le ministre de la santé. Et de poursuivre : « Les instructions du Premier ministre étaient très claires : il faut quel que soit alpha trouver des solutions pour que ce problème puisse être résolu ».

Le ministre de l’urbanisme et de l’habitat, M. Maurice Dieudonné Bonanet a abondé dans le même sens et soutient que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la rupture d’avec les pratiques passées. « Nous avons remarqué que les intervenants en milieu urbain n’avaient pas de coordination, c’est-à-dire que chaque acteur intervient comme il veut. Dorénavant, tous les acteurs (ONEA, infrastructures etc.) vont coordonner leurs interventions sur le terrain », a martelé le ministre Bonanet. Au delà de la coordination des interventions des différents acteurs, il pointe du doigt l’incivisme au niveau des populations. « Pratiquement tous les caniveaux sont bouchés par des ordures devant les habitations », a-t-il constaté. Ainsi, tout comme l’Etat, les populations ont leur partition à jouer. C’est la raison pour laquelle, il n’a pas manqué d’inviter les populations à plus de civisme et à une plus grande contribution à l’assainissement des villes.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 juillet 2016 à 21:57, par Satu palos
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Il faut qu’on change.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 03:58, par Al hakika
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    L’hôpital ne peut ne pas être inondé au n niėme fois ,puisque vous voulez vos poches.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 05:32, par Un agent de l’ONEA
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Monsieur le Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme , moi et d’autres collège sommes écœurés
    de voir citer notre institution . Nous croyons que vous êtes passés à côté du problème . Autrement dit vous êtes hors sujet en francais facile. Vous auriez du vous renseigner avant de parler. Il ya eu une étude pour la réalisation de la bretelle CNLPS - ÉCHANGEUR DE L’EST. Tous les services Techniques ont participé . En quoi L’ONEA est responsable d’une situation que nous déplorons tous YALGADO. Pour plus de Civisme lancez ces genres de Travaux après hivernage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 05:51, par Le Vigilant !
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Je m’attendais de voir ces ministres aux pieds des malades sinistrés pour les réconforter . Mais hélas ce qui les préoccupe c’est comment provoquer des travaux bidons et certainement des marchés de gré à gré fantaisistes. Monsieur le ministre de l’habitat vous parlez de quel incivisme ? Si gouverner c’est prévoir vous auriez dû savoir que lancer de tels travaux en pleine saison hivernale allait causer des dégâts pas seulement à l’hôpital mais tous les riverains . C’est plutôt votre incompétence et non l’incivisme des pauvres populations que vous accusiez pour rien. Rien ne vous coûtait de lancer ces travaux en fin hivernage. Le problème des caniveaux c’est un problème d’entretien . Tant que l’exemple ne viendra pas d’en haut Cest peine perdu. Dès techniciens ont été commis il fallait les laisser parler monsieur le ministre. Prochainement n’oublier pas d’ aller réconforter nos pauvres malades que de fait un pub médiatique .

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 06:11, par Témoin
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    La direction générale de l’hôpital Yalgado a réalisé de nombreux travaux d’infrastructures et d’équipements du CHU de 2012 à 2015.Ainsi, les services de la maternité, des urgences médicales, traumatologiques entre autres ont été rénovés. L’hôpital s’est doté d’un scanner de dernière génération (64 barrettes), d’une unité de puissants groupes électrogènes qui sécurisent les services sensibles tels que les blocs opératoires en cas de coupure d’électricité. En 2016, l’hôpital s’est doté d’un laboratoire moderne et d’une unité de production d’oxygène médical pour les besoins des malades sous respiration artificielle. Mais le grand tort fait au CHU Yalgado est la restriction budgétaire de plus d’un milliard de FCFA qui a été effectuée sur son budget sous la transition en 2015 et cette situation demeure toujours inchangée pour le budget 2016.Sans budget conséquent, il est évident que l’hôpital ne pourra pas satisfaire convenablement les besoins d’investissements nécessaires. Pour parer aux inondations à l’image de celles du 1er septembre 2009, la direction de l’hôpital a réalisé en 2012 des caniveaux au sein du CHU. Il importe que le gouvernement trouve une solution diligente aux risques réels d’inondations de cet hôpital qui se trouve en zone inondable dans un bas-fond. Le gouvernement qui a pensé que le projet de réalisation de l’échangeur dans la zone de l’hôpital serait une solution pour une meilleure canalisation des eaux pluviales, devrait voir sans tarder comment concrétiser ce projet dans l’intérêt général de tous et des malades en particulier.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 07:01, par Vos chefs
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Quel est ce Chameau qui parle au hasard comme ca ? Qu’est-ce que incivisme à voir avec ce problème ? Est-ce que les kolweogos sont venus dérangés les malades ? Cest travaux qu’ils ne fallait pas faire maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 07:58, par Moustapha SAMBARE
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    La santé avant tout. C’est vraiment la n nième fois. Voulons nous garder cet hôpital comme un musée ? Pourquoi ne pas le délocaliser et convertir les bâtiments en lycée ou autres services techniques. On est tous né trouver cet hôpital qu’il est psychologiquement difficile pour nous d’en faire autre chose.

    Les fonds communs et autres argents des anciens dignitaires bloqués ou débloqués peuvent servir pour cela. Il y a trop d’espaces pour construire des centres hospitaliers moyens. Pourquoi ne pas délocaliser les services hospitaliers ? En exemple, Cardiologie à la ZAD, traumatologie vers BONHEUR-VILLE à Pissi etc. Cela va aussi créer de l’emploie aux jeunes, au lieu de tout concentrer en un seul lieu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 08:22, par Cheick Omar
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    En fin de compte, que veut-on faire de l’hôpital Yalgado. Toujours les mêmes problèmes en saison pluvieuse depuis des lustres. Un hôpital en perpétuel chantier. Pas un jour sans un nouveau chantier. Patients, accompagnateurs et visiteurs déboussolés en permanence. J’ai l’impression que cette situation arrange malheureusement certains. A l’issue des inondations du 1er septembre 2009, le gouvernement Tertius Zongo avait décidé de la construction d’un nouvel hôpital à l’ex-secteur 30 de Ouagadougou. Malheureusement, une fois encore, les résultats ont été désastreuses. L’hôpital est aujourd’hui toujours en chantier. Pire, les médecins auraient découvert que certains bâtiments ne respecteraient pas les normes requises pour abriter certains services.

    Bonnes gens, que ce passe-il réellement au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Ces chantiers interminables prendront-ils fin un jour. D’autant plus que cet hôpital reste le dernier recours en matière de soins au Burkina. Et que 99,99% des Burkinabè n’ont ni les moyens de partir se faire soigner hors du Burkina, encore moins les bras longs pour espérer une évacuation sanitaire au frais de l’Etat burkinabè. Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 08:24, par lenga
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Toujours et encore le même ballet sinistre, la même rengaine macabre. Chaque année l’hôpital est inondée. Chaque année, il y a un comité de crise mais rien ne change. Arrêtez votre comédie et mettez vous au travail Mme et Mr les membres du gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 08:30, par caoot
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Fallait réflechir bien avant. Voilà comment on gouverne sans projet ni programme sans y être accompagné. Sinon les 23 milliards pour la gratuité aurait bien servis à gérer ces cas dans les grans hôpitaux de ouaga et de bobo. Comme c’est là ke le bas pauvre se soigne, on préfère faire semblant de les aider, car personne n’ demandé ça. Dit qui ne peut pas payé un odronnance de généric au faso. On veut des bons hopitaux, le erste Dieu nous aideras.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 09:15, par TANGA
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    C’est comme cela que l’on résous les problèmes. Chacun reconnait et on va de l’avant.
    Bon vent à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 09:34, par Filsdupaysan
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Les malades doivent apprendre à nager et les gardes malades doivent devenir des kogllaafi. Le nouveau ancien Burkina est là, plus rien ne sera comme avant, mais pire qu’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 09:39, par Abdoul
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Le problème des caniveaux bouchés doit faire l’objet d’une attention particulière des autorités car il est l’une des principales causes des inondations à Ouagadougou. Prenons l’exemple de la Côte-d’Ivoire où la ville d’Abidjan était plus sale que celle de Ouagadougou avant l’arrivée d’ADO au pouvoir. Aujourd’hui, Abidjan est un exemple de ville salubre grâce à l’action du gouvernement ivoirien qui ne s’est pas seulement limité à la construction et à l’entretien de caniveaux mais a également informé, éduqué et communiqué avec les populations sur les dangers de l’insalubrité et les enjeux d’une ville propre. En un mot, il faut construire des caniveaux, les entretenir, éduquer les populations, installer des poubelles publiques partout à Ouagadougou et dans les autres villes à forte densité de population, médiatiser les actions entreprises en matière de salubrité publique, introduire l’enseignement sur la salubrité dans les programmes scolaires, inculquer à la population le dégoût de l’insalubrité par divers canaux de communication (sketchs, émissions radiophoniques et télévisuelles, jeux-concours, etc.), primer les quartiers ou secteurs les plus propres, etc.

    Toutes ces actions pourront améliorer la propreté de nos villes et nous éviter beaucoup de situations déplorables ou malheureuses telles que les inondations, les maladies liées à l’insalubrité,etc.

    Personnellement, il m’arrive de boire l’eau d’un sachet et de garder ce sachets pendant tout mon trajet jusqu’à trouver une poubelle où la jeter. Je pense qu’il est possible d’arriver, par la sensibilisation et l’éducation, à inculquer ce comportement spontané à nos populations.

    Il faut enfin noter que ce problème doit se résoudre à la fois à l’échelle de l’individu (comportement spontané, sensibilisation de son entourage,etc.) et de la collectivité (actions publiques).

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 10:59, par Hopital Business
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    L’argent que cet hôpital à engouffré dieu seul sait. Nous croyons que les responsables de cet hôpital attendent la moindre occasion pour mettre leur plan diabolique en marche . Les malades meme sont dérangés des chantiers souvent inutiles ici. Tout est devenu du business pour les responsables ici. Chaque année des les premières pluies YALGADO est inondé . Il serait bon que pour des questions pratiques qu’on délocalise certains services spécifique et les envoyer vers d’autres arrondissement où secteur de la ville . Les coups de pub que nous voyons chaque année lorsqu’il ya inondation ne sont pas digne de nos dirigeants. ON a l’impression qu’ils veulent faire du business sur le lit des malades.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 11:33, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Pauvre Burkina Faso... Et dire qu’en 2013, plus d’un demi-milliard a été consacré à des travaux de drainage pour justement éviter ces inondations.

    Alors de deux choses l’une : Soit l’étude technique qui a servi de base à ces travaux a été bâclée, et il faut demander des comptes aux techniciens qui l’ont faite, soit ce sont les travaux qui ont été mal exécutés, et l’entreprise et la société de contrôle sont toujours la.

    Alors la REDEVABILITÉ dont on parle beaucoup, elle est où ? Ou bien on va passer le temps à redonner des marchés de gré à gré et "en urgence" pour résoudre les mêmes problèmes année après année ???

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 15:18, par Echangeur très utile
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    La construction de l’échangeur qui passera devant le CHU Yalgado est d’une grande utilité publique. Car la voie est quasiment en embouteillage régulièrement .A certaines heures de pointe et durant les fêtes de fin d’année, des ambulances rencontrent trop de difficultés pour se frayer rapidement un passage pour accéder à l’hôpital avec des malades.La réalisation de l’échangeur qui sera doté de grands caniveaux, évitera que les eaux de la ville qui convergent vers la zone du bois ne se déversent encore dans l’enceinte de l’hôpital. Alors, vite que ce projet qui a trop traîné se concrétise selon les règles de l’art dans l’intérêt de tous et des malades.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 17:32, par warzat
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Mêmes des caniveaux débouchés n’empêcheront pas l’inondation de l’hôpital au regard des variations climatiques qui apporteront de plus en plus des pluies exceptionnelles. La solution est plus complexe que celle que propose les techniciens du ministre. Il faudra pour une fois être sérieux pour le bien du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 18:30, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Quand on est incapable de diriger on doit démissionner de son poste. Je ne sais pas ce que ce monsieur fait à l’hôpital YALGADO ? Le DG est sans initiative et sans innovation. Depuis le 1er septembre 2009,notre hôpital de référence à toujours le pied dans l’eau et rien n’est fait par les autorités de cet établissement pour juguler définitivement ce problème d’inondation. Le DG de l’hôpital YALGADO est dépassé par les évènements et ne sait plus à quel saint se vouer. Il mérite d’être remplacé le plus tôt possible Il nous fait honte. En dépit des fonds injectés dans cet hôpital pour sa rénovation, tout est au statu quo, rien ne semble bouger. Qu’est-ce qui coute de réaliser des grands canaux couverts de drainage des eaux vers les barrages de Tanghin ? Des gens sans initiatives ne doivent pas être dans des postes stratégiques comme l’hôpital YALGADO. Il est grand temps que cesse le tâtonnement dans la gestion de nos structures.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 18:47, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Il faut amender ceux qui bouchent les caniveaux. Il y a de l’argent à gagner dans la ville de Ouagadougou avec l’incivisme des citoyens. Les agents des services d’hygiène et la police municipale doivent passer de quartier en quartier et de porte en porte pour contrôler l’état de salubrité de nos quartiers. Ceux qui salissent les rues ou bouchent les caniveaux doivent être amendés et payés des sommes. Cela doit se faire régulièrement et à travers toute la ville. C’est ainsi qu’on pourra arriver à bout de l’incivisme et de la salubrité dans nos villes. Les Burkinabè ont peur qu’on touche à leur portefeuille. Si on touche au portefeuille des citoyens, vous verrez qu’on aura une ville propre et même très propre. La commune ne doit pas s’attendre tout de l’Etat. Le pollueur doit payer le coût de sa pollution. En mettant cette proposition en pratique, le budget de nos communes va tripler.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 08:18, par Honte à l’œil du peuple
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    L’internaute l’Oeil du peuple a toujours eu des réactions subjectives contre la direction du CHU Yalgado.Il fait des critiques insensées et injustes contre le DG de Yalgado dont les multiples efforts de rénovation de l’hôpital sont visibles de tous.Il refuse de voir et reconnaître la réalité des faits.L’Oeil du peuple n’est qu’un oeil borgne pour lui-même sinon le peuple voit la réalité des efforts de rénovation faits à Yalgado à tel point que de nombreux citoyens demandent aux responsables du CHU Souro Sanou de Bobo de faire des efforts en s’inspirant de l’exemple de Yalgado qui transforme progressivement les difficultés en progrès.Honte à cet internaute de mauvaise foi qui a toujours été un adversaire isolé et aigri contre les progrès de Yalgado.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 09:17, par savadogo abdoulaye
    En réponse à : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin

    Si on veut demander aux burkinabè pour qu’ils soient patriotes, civiques, intègres... de l’autre côté on est déçu. Comment voulez-vous que le peuple vous pardonne ces------ ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés