Attaque du NTD contre les conseillers MPP à Sabcé : Le bureau de coordination prend l’opinion à témoin

Declaration • samedi 9 juillet 2016 à 00h03min

Ceci est une déclaration du bureau de coordination MPP de Sabcé à Ouagadougou, sur la tension qui règne dans ladite commune rurale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque du NTD contre les conseillers MPP à Sabcé : Le bureau de coordination prend l’opinion à témoin

Au sortir des élections municipales mouvementées et difficiles du 22 mai 2016 dans la commune rurale de Sabcé, notre parti, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), a recueilli 3421 voix sur 7716 votants soit 44,33% des suffrages exprimés. Ce résultat place notre parti comme la première force politique dans cette commune. Ce succès est le fruit du sacrifice et de l’engagement des militants qui ont opposé une résistance farouche à l’ex-Maire qui a usé de la corruption, de l’intimidation et de la fraude pendant l’élection.

Il n’a pas de choix car son bilan durant les deux mandats à la tête du conseil municipal ne lui est pas favorable. Jugez-en vous-même.
 Le sieur Mamoudou Pierre Célestin avait dirigé la commune rurale de Sabcé comme une entreprise familiale. Il a imposé ses parents aux différents postes du bureau du conseil municipal en nommant son cousin L. André Ouédraogo premier adjoint et son beau frère Sawadogo Adama comme deuxième adjoint malgré la désapprobation des militants de son parti.

 En 2012, conscient de son impopularité, il a savamment organisé une fraude basée sur le faux en inscrivant massivement ses employés non originaires de Sabcé et des habitants de l’ex-secteur 28 sur les listes électorales afin de s’assurer toujours une victoire même sans le vote des habitants de la commune.

 Durant ses deux mandats, monsieur Zoungrana Mamoudou Pierre Célestin a instauré une gestion personnalisée de la commune, méprisant les intérêts des populations. C’est ainsi qu’il ferma toutes les fontaines publiques de la ville de Sabcé afin de pouvoir mettre en place ses propres installations et vendre l’eau à la même population.

 Le sort du CSPS (Centre de santé et de promotion sociale, ndlr) de Sabcé n’est guère plus reluisant. Les agents de santé qui y exercent utilisent les lampes de leur téléphone portable la nuit pour rédiger les ordonnances, remplir les documents et faire des injections. L’électrification de ce CSPS ayant toujours été rejetée par l’ex-maire.

 Il faut noter que l’ex-maire de la commune de Sabcé éprouvait toujours du plaisir à refuser des projets tant gouvernementaux que d’ONG. A titre d’exemples, nous citerons son opposition à l’extension de la salle des malades du même CSPS de Sabcé, le refus d’autoriser la construction du CSPS de Nôh, le refus de l’implantation d’une garderie populaire à sabcé, etc.….
Les faits ci-dessus cités ne sont ni exhaustifs ni plus importants.

A l’élection municipale du 22 mai 2016, Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana du NTD s’est présenté à la population de Sabcé comme Maire sortant en défendant son bilan. Le résultat est sans appel. 4538 votants sur les 7716 des électeurs de la Commune soit près de 60% ont rejeté ce bilan désastreux, conséquence d’une gouvernance basée sur le clanisme, la prédation économique et la méchanceté. A Sabcé le NTD est un Parti minoritaire, Pierre Mamoudou Zoungrana est un homme impopulaire et désavoué. Ceux-là hier, qui ont voulu tromper le Président Roch Marc Christian Kaboré, lors de son passage dans la Commune de Sabcé pendant la campagne présidentielle, dans une lettre mensongère et ridicule en revendiquant 90% de l’électorat et exigeant en son temps la direction du MPP, ont été démasqués par le verdict des urnes qui a mis à nu leur véritable poids politique.

Malgré le transport d’électeurs et son utilisation massive de la corruption (distribution de motos, d’argent, de sel, de vivres, de matelas …), d’intimidations diverses, d’instrumentalisation de la chefferie traditionnelle, de manœuvres diverses pour discréditer le MPP et ses militants, les populations ont porté leur choix sur le MPP.
Depuis la création du MPP, l’ex-maire de Sabcé et ses partisans, aujourd’hui militants du NTD, ont juré qu’ils mettraient tout en œuvre pour que le MPP ne dirige pas la mairie de la commune de Sabcé. C’est ce qui explique leur comportement lors de l’élection de l’exécutif de la commune de Sabcé, le 20 juin 2016.

En effet, voici comment les événements se sont déroulés ce jour-là :
Avant l’ouverture des travaux, les conseillers ont assisté, impuissants, à l’enlèvement d’un conseiller MPP. En effet, alors que les conseillers étaient réunis dans la salle de fête de la mairie de Sabcé, le Commissaire de police de Sabcé appuyé par quelques policiers laisse le Chef de Zomkalga, militant du NTD, armé d’un couteau, pénétrer dans la cour de la mairie puis dans la salle pour proférer des menaces à son fils Raymond Ouédraogo, élu conseiller du MPP ; il l’oblige à quitter la salle et disparait avec lui alors que les consignes de sécurité laissaient entendre que seuls les conseillers et le Préfet avaient accès à la mairie ce jour.
Le MPP a interpellé la sécurité mais rien n’a été fait pour ramener le conseiller enlevé.

Malgré cette situation, l’ouverture des travaux est intervenue aux environs de 10 heures. C’est le Préfet, Président de la Délégation Spéciale qui a présidé l’ouverture des travaux. Il a installé le bureau de séance composé du plus âgé et du plus jeune des conseillers, comme le prévoient les textes. Ce bureau est composé de conseillers du NTD.

Sur le poste de maire, le bureau de séance a recueilli les candidatures. Il s’agit de Rigobert Nassa du MPP et de Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana du NTD. L’élection a donné les résultats suivants : 36 voix pour Rigobert Nassa contre 33 voix pour Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana.
Le bureau de séance passe à l’élection du 1er adjoint. Le seul candidat Issaka Ouédraogo de l’UPC est élu par acclamation.
Le MPP tente des négociations avec le NTD pour partager les postes mais ce dernier reste sourd.
On poursuit avec l’élection du 2è adjoint. Le seul candidat MPP Harouna Sawadogo est élu par acclamation.
C’est après cette élection du 2ème adjoint au maire que les conseillers NTD, par la voix de leur porte-parole L. André Ouédraogo ont remercié l’ensemble des conseillers et les ont informés qu’ils se retiraient de la salle.

Après leur sortie de la salle, le préfet et la sécurité ont été invités à constater leur absence. Le Préfet a ordonné de poursuivre les travaux étant donné qu’ils se sont retirés volontairement sans aucune remise en cause de ce qui a été fait jusqu’en ce moment. C’est alors que la milice cantonnée non loin du lieu de vote (dans l’auberge de Pierre Zoungrana), armée de gourdins, de barres de fer, de marteaux, de cailloux et autres armes, quitte son lieu de cantonnement et arrive dans la salle des travaux en criant « tuez-les ».

Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana qui était à la grande porte de la mairie ne fait rien pour les dissuader. Il laisse bastonner les conseillers MPP et UPC. Il y a plusieurs blessés qui ont été soignés au CSPS de Sabcé.
Depuis le 20 juin 2016, l’auberge de l’ex-maire, située non loin et en face de la mairie, est devenue un camp de sa milice. Cette milice est créée, entretenue et financée par Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana pour mater les conseillers et les militants du MPP dans la ville de Sabcé. Cette salle besogne est l’œuvre de de Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana qui donne des ordres pour agresser en tout temps et en tout lieu, les militants du MPP. Sa milice chasse des habitants sympathisants du MPP ou de l’UPC de leurs maisons et de leurs commerces. Elle menace de bruler la mairie. La milice de Pierre Zoungrana déclare qu’elle va achever sa mission en tuant les conseillers MPP.

Face à ces menaces de mort à l’endroit des militants MPP, nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin quant à la responsabilité personnelle de Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana dans cette affaire.

Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana avait l’art de diviser pour régner et il est passé à l’échelon supérieur : TUER POUR REGNER.
Nous ne laisserons pas émerger dans la commune de Sabcé, des politiciens sans humilité, sans envergure qui n’ont que leur petitesse d’esprit comme projet de société car ils nous conduiront dans la médiocrité, la forfaiture, la méchanceté criminelle et surtout dans la combine mafieuse.

Nous militants du MPP de Sabcé, réaffirmons notre engagement à diriger la commune de Sabcé conformément à la volonté de la population de ladite commune exprimée à travers les urnes lors des élections de l’exécutif communal du 20 juin 2016 pour un changement qualitatif au bénéfice des habitants de la commune de Sabcé.

Le bureau de la sous-section

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés