Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

jeudi 30 juin 2016 à 01h51min

Face à la baisse chronique de l’autorité de l’Etat burkinabè pour régir les citoyens dans leurs droits et devoirs, il n’est plus besoin de passer par des circonvolutions pour la recherche de solutions palliatives. Aux grands maux, les grands remèdes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rétablissement  de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

Les solutions réalistes pour restaurer l’autorité de l’Etat burkinabè se bâtissent autour des remèdes aux adages suivants :’’le poisson pourrit toujours par la tête’’, ‘’l’exemple doit venir du sommet.’’

Si les premiers responsables de l’Etat et des organisations sociales font acte de laxisme, de népotisme, de régionalisme et de partialité dans la gestion des ressources humaines et financières du patrimoine national, il s’en suit des frustrations légitimes et des actes de remise en cause de l’autorité de l’Etat. C’est cela le cercle vicieux qui prévaut au Burkina où les autorités éprouvent des difficultés à donner elles-mêmes le bon exemple en joignant l’acte à la parole. Il importe que le Chef de l’Etat puisse se déterminer à fixer des règles claires dans la gestion des affaires publiques.

Pour ce faire, il convient de circonscrire les limites des nominations aux postes politiques pour éviter une politisation extrême de l’administration publique. Par exemple, les postes techniques de directeurs de cabinets, de conseillers techniques, de chargés de missions sont des domaines qui peuvent relever du choix discrétionnaire d’un ministre. Par contre, les postes de direction, de secrétaires généraux, de DAAF,de responsables de marchés ,devraient être pourvus par un examen minutieux ,dans le répertoire des compétences des différents départements ministériels afin de mettre des hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Pour cela, il faut respecter les critères de diplômes, d’ancienneté et éviter des situations de frustrations où des subalternes sont parachutés chefs de service de leurs supérieurs hiérarchiques pour des raisons politiques et d’opacité dans la gestion financière des services publics.

Le Chef de l’Etat et le Premier ministre devraient être fermes et clairvoyants dans l’analyse des revendications sociales et des actes de troubles à l’ordre public. S’il s’avère que ce sont des manifestations illégales, il faut signifier cela et y mettre fin de gré ou de force dans les règles de l’art, selon des méthodes conventionnelles de maintien de l’ordre. Ensuite, il faut avoir le courage de sanctionner selon la loi pour l’exemple, les auteurs de préjudices et dommages causés à autrui et aux biens publics. Rappeler également à l’ordre, des syndicats qui s’écartent de leurs missions cardinales et font immixtion dans le rôle régalien du gouvernement en ce qui concerne les nominations des responsables administratifs. Il n’appartient pas aux syndicats d’orchestrer des mouvements sociaux en connexion avec des politiciens pour servir des règlements de comptes en demandant la démission ou la nomination de tel ou tel responsable administratif. Si le gouvernement laisse perdurer les chantages de groupuscules de citoyens pour dicter les nominations, les conseils de ministres perdront leurs prérogatives de nominations et il ne restera qu’aux syndicats politisés et leurs acolytes anarchistes de gouverner le Burkina dans la voie d’une dérive certaine où l’Etat disparaîtrait au profit de ces groupes qui pourraient s’arroger une mission d’autodéfense.

Véritablement, si le régime du Président Roch Marc Christian Kaboré ne parvient pas ainsi à rétablir l’autorité de l’Etat dès la première année (2016) de son quinquennat, un laisser-aller s’installera et il lui sera très difficile de pouvoir sauver les meubles plus tard. Monsieur le Président, votre sang-froid légendaire doit être synonyme de discernement avant d’agir et non pas une faiblesse pour l’action salvatrice dans l’intérêt supérieur de la nation.

Par un Citoyen
Issa Fidèle Coulibaly

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juin 2016 à 07:26, par oscar
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Il faut un véritable plan Marshall pour sauver les meubles comme tu le dis.
    pour l’administration publique, je crois qu’il faut la caporaliser. Dans l’armée, même si tu as 100 ans de services et que ton propre fils est ton supérieur, tu va serrer les fesses devant lui que tu le veuille ou non. Seulement notre système électoral n’est pas encore parfait. pendant que d’autres ont foutu leurs 4x4 à force de parcourir le Burkina profonds à la quête d’électeurs, toi tu est assis à ouaga prônant la depolitisation de l’administration.
    pour l’incivisme, je crois que l’Etat doit d’abord respecter le citoyen lors de sa quête d’un service public. Ensuite il doit l’éduquer et enfin faire respecter la loi vaille que vaille, réformer complètement le système judiciaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 07:49, par Le Professeur
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Bonjour,
    Très belle contribution dépourvue de toute passion. Vivement que nos autorités puissent parcourir de temps en temps ce forum et découvrir des matières à réflexion aussi originales comme celle de monsieur Coulibaly.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:23, par VirousLakea
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Issa ! De quel sang froid parlez-vous ! Si RMCK a du sang froid, c’est celui-là qui consiste à abandonner nos vrais problèmes et à se concentrer uniquement sur la transition tandis que les 27 ans de vols, d’injustice et d’impunité dont lui-même est comptable sont là ! De l’amnésie sélective !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:34, par mobutu
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    n’oublie pas de d’ajouter que les forces de défenses et de sécurité (FDS) doivent accepter se remettre en cause et travailler avec honneur et dignité. que la police et la gendarmerie cessent de racketter les transporteurs sur la voie publique. Que les GSP cessent de prendre l’argent aux portes des prisons lors des visites aux prisonniers et de courir les femmes et parentes des détenues. Il faut également ajouter que la justice doit rendre la vrai justice et être accessible aux justiciable. Que les décisions de justice soit facilement exécutables et que les plaignants puissent entrer facilement dans leur droit. Que des sanctions soient prévues pour les rackettes sur les routes, les escroqueries au niveau des palais de justice. Parce que à mon avis, ce sont les deux corps qui créent le plus de problème dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:42, par savadogo abdoulaye
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Clair ; tout est bien dit. La question est de savoir si au BF l’excellence est recherchée ? Il y a si bien de situations où les réactions sont unanimes et les solutions proposées identiques. Malheureusement l’autorité reste muette. Pourquoi ? Je pense que ce qui nous préoccupe ne les préoccupe pas.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:06, par V-TERAN
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Parlant de la police et de la gendarmerie, il n’ya pas que sur les voies que se passent les rackets ; faites un tour dans les brigades et commissariat et voud verrez pires, et cela sans compter l’omerta qui règne dans les villages profonds du pays, où les pauvres paysant démunis subissent la supplice de tantale. En cas de litige dans les villages reculés, le droit se pse prononce en faveur des plus nantis. Et les mêmes gendarmes font semblance de probité en bernant l’opinion publique aveugle soit-elle.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 14:08
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Franchement la corruption est un veritable fleau qui gangraine notre systeme economique ainsi que la stabilite sociale. On ne peut pas construire un pays ou ce sont les couches sociales defavorisees qui sont rackettees.
    Pour ma part lEtat doit mettre fin a tout cela en imposant de la rigueur. A commencer par le president du Faso qui doit serrer ses ministres ainsi de suite.....

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 14:18
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Moi ce qui me decoit le plus cest le RENLAC qui ne fait que donner des statistiques sur le niveau de corruption au BF. Sn role ne devrait pas se limiter a cela. Il faut plutot mettre laccent sur des propositions concretes a meme de minimiser ces actes. Par ex en mettant en place ds certains services des video de surveillance. Ds dautres domaines corrompus il faut faire en sorte que les agents ne palpent plus largent mais plutout des machines vraiment midestes (pas aussi couteux). En tout il faut trouver des voies et moyens pour eradiquer ce fleau

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 14:40, par AHI
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Loool on appelle ça insurrection populaire donc maintenant le peuple Burkinabé a été éduqué dans ce sens : vous n’êtes pas content faites fi des voies légales sortez manifestez cassez brulez tout c’est un droit reconnu par la constitution et puis il n’ y a rien.. Ça a été fait une fois on a applaudi, vous voulez quoi maintenant ????? IL faut faire avec vu que ceux qui sont au pouvoirs actuellement en ont profite.... Ce que je me dis en toute franchise il faut appliquer la loi si la loi n’est pas bonne a ce que je sache les salaire des députés ont toujours été payés donc mettez a jour les lois et sanctionnez tous les contrevenants pro mmp, cdp, adf enfin tout le monde... mais dans un monde a 2 vitesses hummm ne soyons pas étonné.....

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 15:23, par aaa
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    "mettre des hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Pour cela, il faut respecter les critères de diplômes, d’ancienneté et éviter des situations de frustrations où des subalternes sont parachutés chefs de service de leurs supérieurs hiérarchiques pour des raisons politiques et d’opacité dans la gestion financière des services publics". D’accord , mais tu ne fais pas cas des DG ou Dteur qui nomment leurs frères pour gérer des fonds publics comme si ces fonds sont un patrimoine familial. Mes camarades du MENA parlait d’un cas flagrant et frustrant au MENA .Il paraitrait que tous les agents le savent mais souhaite qu’un problème vienne mettre l’affaire à nu..

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 18:17, par nongbara
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Mon frère, tu dépeint une situation que toi même tu n’aurais pas fait mieux. Un pouvoir ramassé dans la rue, c’est la rue qui gouverne. Que faire ? C’était à cette question qu’il fallait répondre. Aussi, dans toutes les nations même les plus démocratiques,on dirige avec celui à qui on a confiance. Ce n’est pas parce qu’on est un politicien qu’on est incompétent. Il faut aussi laisser un peu de temps à ces gens de travailler avant de les apprécier car si c’est déjà à la nomination qu’il faut commencer à crier, il y a problème. Il faut mettre surtout en place de bonnes politiques et procédures qui ne permettent pas les abus à tous les niveaux et on verra beaucoup de problèmes se résoudre d’eux mêmes. Au temps de la transition, malgré que ce n’était pas les transitaires qui ont chassé le despote, ils ont nommé leur proches.
    et quand vous dites............. Pour cela, il faut respecter les critères de diplômes, d’ancienneté et éviter des situations de frustrations où des subalternes sont parachutés chefs de service de leurs supérieurs hiérarchiques pour des raisons politiques et d’opacité dans la gestion financière des services publics, je vous répondrais que les diplômes ne font pas forcement la compétence et que l’ancienneté ne fait pas forcement l’expérience. Tout de même vous avez fait une analyse qui mérite analyse

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2016 à 06:38, par Peuple revolté
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    Le peuple est très révolté contre le MPP en témoigne l’abstention record aux municipales 2016.Le peuple ne restera pas passif face à la volonté folle du MPP de s’accaparer de tous les marchés publics par des nominations de militants ,amis et parents dans les postes de direction des sociétés d’Etat et ministères. Les bailleurs de fonds ont également démasqué vos astuces de pillage du dénier public et commencent à vous bouder. Il reste au président Roch de rectifier ces actions anti bonne gouvernance de certains de ses partisans véreux et anti-démocratiques qui veulent l’empêcher de bien gouverner pour sortir dans la rue à travers leurs OSC manipulées et dire que Roch a échoué en espérant que leur clan diabolique pourrait succéder à Roch. C’est un mauvais calcul qui ne marchera pas et se retournera contre ces rêveurs diaboliques.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2016 à 12:46, par zg
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    issa u a tout a fait raison mais j ai remarke q o burkina faso les lois n s appliquent pa a ceux ki l on cree mais plutot a ceux ki sont gouverne .le burkina faso a une avenir douteux vu k le parti au pouvoir ne s entendent pour elir leur representant dans les mairi en plu ou en est nous avec l affaire djiegere

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2016 à 22:16, par Fly
    En réponse à : Rétablissement de l’autorité de l’Etat : La proposition de Issa Fidèle Coulibaly

    De nos jours, malgré les multiples interpellations, le pouvoir ferme les oreilles et fait ce qu’il veut et comme il veut ! Comment voulez vs qùe le citoyen frustré respecte l’autorité de ce pouvoir ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés