Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

jeudi 30 juin 2016 à 01h56min

A la suite des élections municipales du 22 mai 2016, les communes de la région du Nord à l’exception de Zogoré sont arrivées tant bien que mal à mettre en place les organes dirigeants des conseils municipaux. Les maires nouvellement élus pour la majorité ont déjà pris service après leurs installations par les différents hauts commissaires des provinces.

Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

La région du Nord compte 31 communes dont quatre urbaines (Ouahigouya, Gourcy, Yako, Titao). Les dernières élections qui viennent de s’achever se sont déroulées dans une ambiance que l’on pourrait qualifier de bon enfant. Dans l’ensemble des quatre provinces (Yatenga, Zondoma, Passoré, Loroum) les populations ont pu élire démocratiquement leurs mandants qui siègeront dans les conseils municipaux et au Conseil Régional. Passée cette étape cruciale, la mise en place des différents conseils municipaux a été relativement difficile dans certaines communes du fait des divergences au sein des élus du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) largement majoritaire dans les communes du Nord.

La douloureuse expérience de la coalition (ADF-RDA/CDP/UPC/NAFA)

L’on se rappelle que dans le cadre des élections municipales, une coalition de partis politiques est née dans le but d’unir leurs forces pour se donner la chance de ravir le maximum de conseillers municipaux dans la région du Nord afin de participer à la gestion des communes. Pour la circonstance, l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération/ Rassemblement Démocratique Africain (ADF/RDA) a porté la responsabilité de ce regroupement composé du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et de la Nouvelle Alliance pour le Faso (NAFA). Cette alliance pour des raisons multiples n’a véritablement marché que dans la province du Yatenga où des candidats (181au Yatenga) ont pu se faire élire conseillers municipaux. Cette coalition au terme du combat pour garantir son existence dans une région qui se veut la chasse gardée du président intérimaire du MPP a voulu aller jusqu’au bout en tentant de décrocher des postes au sein des organes dirigeants des conseils municipaux. Dans cette tentative, a part la commune de Tangaye où quelques conseillers se sont vu attribuer des postes de responsabilité, dans le reste des trente communes, la probable instruction de ne pas céder des postes aux conseillers de l’opposition dans les conseils municipaux a été respectée. C’est donc dans cette logique que les conseillers de la coalition se sont résignés, visiblement bien déçus après la mise en place du bureau du conseil de la commune de Ouahigouya où ils ont été ridiculisés par le MPP. Contribueront-ils à la fédération des énergies pour le développement communal comme l’avait fortement souhaité Me Gilbert Noël Ouédraogo quand il était député maire de la cité de Naaba Kango ?

Les enseignements d’une élection de proximité

Quels enseignements peut-on tirer des élections et de la mise en place des organes dirigeants des Conseils Municipaux ? C’est la question qu’on est tenté de se poser. Si pour les élections, les écuries politiques ont plus ou moins laissé libre cours aux leaders locaux de s’organiser parfois avec leurs propres moyens pour conquérir l’électorat, force est de savoir qu’il en a été autrement dans la désignation des futurs maires. Comme partout dans les différentes communes, il fallait disposer d’un parrain pour prétendre au poste de maire qui semble être un deal tissé depuis la naissance du MPP. L’autre constat c’est que l’argent a pris le pas sur le militantisme et le mérite, et le consensus dans le choix des candidats pour diriger les collectivités n’était en réalité qu’une imposition déguisée que beaucoup ne voulaient plus remettre en cause au risque d’être traités de rebelles par les patrons du parti au pouvoir. Un signal fort a été donné par des conseillers dans certaines localités comme pour dire que « plus rien ne sera comme avant ». L’exemple le plus illustratif vient de la commune de Tangaye où des conseillers du MPP avec le soutien de ceux de l’opposition ont désavoué la candidate retenue lors des primaires en élisant Nyampa Issa, un autre conseiller plus aguerri et plus populaire à en croire certains élus locaux. Le même cas a eu cours dans la commune de Namissiguima avec Bélem Kabaré qui n’était pas le favori de son parti le MPP. L’on a eu l’impression que les conseillers des villages ont voulu exercer le droit du plus grand nombre dans la commune de Gourcy en faisant front commun contre un candidat (protégé) d’un des leaders locaux au poste de président de la commission affaires économiques et financières qui du reste s’est négativement illustré lors de l’avant dernière mandature du conseil municipal. Cliquez pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Liste nominative des maires des communes du Nord :

Loroum  : (100% MPP)
Titao  : Mandé Irisso
Sollé  : Nacanabo Balzac
Banh  : Ouermi Ousmane
Ouindigui  : Younga Mamadou Augustin

Yatenga (100% MPP)

Ouahigouya  : Ouédraogo Boureima Basile (MPP)
Tangaye  : Niampa Issa
Koumbri  : Ganamé Ousséni
Barga  : Nacanabo Ousséni
Séguénéga  : Bélem Rasmané Bétec
Thiou  : Diallo Gassimi
Kaïn  : Guindo Hono
Kossouka  : Sawadogo Issa
Kalsaka  : Ouédraogo Adama
Rambo  : Sawadogo Kouka Ilassa
Oula  : Sawadogo Sidi mahamady
Namissiguima  : Bélem Kabaré
Zogoré  : // (Les élections municipales n’ont pas pu se tenir dans cette commune)

Zondoma (100% MPP)
Gourcy  : Traoré/Traoré Kadidja
Boussou  : Sankara Mady
Bassi  : Ouédraogo Christophe
Lèba  : Ouédraogo Mikinaam
Tougo  : Bélem J Noël

Passoré

Yako  : Tenkodogo N. Rigobert (MPP)
Arbollé  : Ouédraogo Boureima (MPP)
Pilimpikou  : Sawadogo Félicien (MPP)
La-Todin : Nabaloum Gilbert (MPP)
Kirssi  : Sawadogo P Mamadou (MPP)
Gomponsoum  : Nanéma Gilbert (MPP)
Samba  : Illy Michel (UNIR/PS)
Bokin  : Ouédraogo Nongma Ernest (UNIR/PS)
Bagaré  : Tougma Victorien (MAP)

Vos commentaires

  • Le 29 juin 2016 à 23:48, par Guerrier En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    Le tounguilisme est tres developpé au nord qu’au plateau centre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:05, par Au travail ! En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    Finie l’élection des conseils municipaux, maintenant c’est le travail en vitesse car beaucoup de dossiers attendent dans les mairies car les délégations spéciales ne voulant pas prendre leur responsabilité à fond :
    A Ouaga : le parachévement des lotissements entamés depuis 2003 (Ex-arrondissement de Bogodogo et autres).
    A Koudougou : des dossiers en justice attendent les reponses de la mairie.
    A Réo : réhabilitation des voies reliants certains villages à Réo, construction de CSPS, de CEG, maisons de jeunes et des loisirs, etc.
    Partout, c’est le travail en vitesse et à outrance, par conséquent, pas de temps à perdre. C’est la patrie ou la mort, nous vaincrons. On n’a pas forcé quelqu’un à être conseiller ni maire ; tous savaient pourquoi ils se sont engagés. Celui qui ne peut pas ou qui s’est trompé en s’engageant doit céder le passage. A bon entendeur, au travail !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:26, par panga En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    Et c’est ça le régionalisme.Quand les gens parlent souvent de nation burkinabè ça fait rire. C’est une simple calebasse rafistolée. Ce régionalisme, nourri par des hommes politiques bien avertis, nous rattrapera tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 13:07, par red En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    Alors, on ne parle pas de diversité ethnique ici comme à l’ouest ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 14:30, par le panafricain En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    Je suis dessolé toutes les ressources du pays seront encore déversées dans cette région comme le plateau central sous le CDP
    allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2016 à 09:06, par Kaïto En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    En tout cas toutes les conditions semblent être réunies pour le développement de la région du Nord avec moins de contradiction donc pas de problèmes politique. C’est à l’œuvre que l’on pourrait mesurer les prétentions de chacun de ces nouveaux leaders, exempté le doyen Nongma Ernest Ouédraogo Bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2016 à 07:27 En réponse à : Election des maires dans les communes du Nord : Le MPP règne en maitre

    Je constate que les femmes sont toujours releguees aux ôubliettes. Une seule femme maire dans tout le nord.
    Felicitations au MPP pour sa victoire au nord tous mes encouragements aux elus. Bravo aux populations et conseillers qui ont fait preuve de patriotisme dans ces elections. Il faut le parti au pouvoir revoit sa copie pour une valorisation reelle et objective des femmes. Commencez par ladministration publique. Si le ministre est une femme son SG doit etre un homme ey vice versa. Dans tous ministere mettre autant de DG ,DR,et directrices homme et femme. Cela va creer une dynamique des resultats dans les services de l’Etat.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés