Situation nationale : L’ADF/ RDA inquiète

jeudi 30 juin 2016 à 01h59min

Ceci est un communiqué de l’Alliance pour la démocratie et la fédération, rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) sur la situation nationale.

Situation nationale : L’ADF/ RDA inquiète

Le Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération - Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) s’est réuni en sa séance ordinaire le samedi 25 juin 2016 au siège national du parti, sous la présidence de Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO, président du parti. Cette réunion a permis d’aborder plusieurs sujets inscrits à l’ordre du jour, relatifs à la situation politique nationale et aux élections municipales du 22 mai 2016.

Au titre de la situation politique nationale, un compte rendu a été fait sur les différentes activités du Chef de File de l’Opposition Politique (CFOP). Beaucoup de questions d’intérêt national ont été évoquées dans ce cadre, notamment la sécurité nationale, la corruption électorale qui a connu son paroxysme lors des dernières élections municipales, les violences commises lors des mises en place des conseils municipaux, le processus de mise en place de la commission constitutionnelle... Pour avoir plus d’éclaircissement sur la commission constitutionnelle, le Chef de File de l’Opposition, mandaté par les membres de l’opposition, a demandé et obtenu du Chef de l’Etat, une rencontre d’échanges afin d’éclairer l’opposition sur ses contours.

S’agissant des élections municipales du 22 mai dernier, le SEN a félicité les militantes, militants et les sympathisants du parti pour leur attitude citoyenne et républicaine ayant permis une issue apaisée à ces élections. Egalement, il a tenu à féliciter les conseillers élus et les maires des différentes communes, tout en leur souhaitant un bon mandat à toutes et à tous. Il a salué la coalition mise en place par l’opposition qui a permis d’aboutir à des résultats encourageants. Il est ressorti du rapport de campagne de la direction nationale de campagne du parti et approuvé par le SEN, que ces municipales se sont déroulées dans une ambiance de corruption électorale jamais égalée dans notre pays.
De plus, le SEN a pris acte du fort taux d’abstention observé et qui interpelle tous les acteurs politiques.

Enfin, le SEN a relevé que la mise en place des conseils municipaux a été sujet d’affrontements et d’actes d’incivisme causés par les militants d’un même parti politique. Des élus pourchassés, des mairies et des domiciles privés d’élus ont été brulés, leurs biens saccagés. Ces actes ont, malheureusement causé des pertes en vies humaines dans certaines localités. Le SEN condamne avec la plus grande fermeté ces actes qui ne sont pas dignes d’une République.

Le SEN a également exprimé ses inquiétudes vis-à-vis de la situation d’insécurité qui prévaut actuellement dans le pays. Aussi, il a évoqué la question des groupes d’autodéfense dénommés « Koglwéogo » avec des dérives notées dans les agissements de certains de leurs membres ces derniers jours. Le SEN a rappelé que l’ADF-RDA reste fermement attachée aux questions de droit, et de ce fait, attend du gouvernement une prise de mesures fortes et urgentes afin de garantir un environnement sain et un avenir radieux au peuple burkinabè.

Le SEN s’est inquiété des dernières déclarations émanant de l’Exécutif et du Législatif sur l’indépendance de la Justice et a réaffirmé son attachement à la séparation des pouvoirs et à une Justice indépendante, libre et équitable.

Il invite plutôt les autorités exécutives et législatives à reconnaître et à renforcer l’indépendance de la Justice en la dotant des moyens nécessaires à une bonne administration de la Justice et en rendant le Conseil Supérieur de la Magistrature véritablement autonome et fonctionnel car l’Etat de Droit repose d’abord sur une Justice indépendante, garante de l’égalité de tous devant la loi et gardienne des libertés publiques.

Avant de lever sa séance, le SEN a souhaité à tous les musulmans du Burkina Faso et du monde une bonne fin de Ramadan et à nos braves paysans, une très bonne campagne hivernale.

Paix - Liberté - Justice.

Ouagadougou le 25 Juin 2016

Pour le Secrétariat Exécutif National,
Le Secrétaire National Chargé de la
Communication, des Postes et des Tics
David TAPSOBA

Messages

  • Au moment ou le RDA pouvait jouer un role honnete et determinant dans l’opposition, sous le president Compaore, il a passe le temps a faire des declarations et a prendre des positions que personne ne comprenait.
    Aujourd’hui, vous semblez voir la derive vers laquelle le pays se dirige. Au moins acceptez de porter une portion du blame.

    C’est cette situation intenable que certains d’entre nous voyaient et voulaient eviter. Le moment n’est plus a la parole mais aux actes !

  • Toi tu ne dois pas être inquiété de la situation d’insécurité au BF ici parce que c’est toi qui l’a commencé en vendant tes députés avec blaise pour en menser des sous. Tu la ferme. Grâce à toi que les gens ont goutté à la violence et le pays connait ce sors aujourd’hui. Si tu connaissait dieu tu allais disparaitre de la chaine politique du burkina. Tais-toi et regardes les autres faire.

  • Pardon N°1 Amadoum. Faisons table rase sur le passé on est dans "nouveau Burkina" maintenant. et puis l’ADF a fait son autocritique. Pardon il faut laisser comme ça. Ils ont compris. C’est le retour de l’enfant prodige.

  • on va tout voir dans ce pays , ADF/RDA qui s’inquiète de la situation du Burkina Faso ?§§§§§§§ ???????? Toute occasion est bonne pour se faire entendre . AYEZ la descence d’attendre un peu . vous n’êtes pas sans reproche sur la situation présente . Inutile de vous rappeler ce que vous avez fait . Souvenez vous seulement de l’arrogance du petit gilbert

  • De deux choses l’une, soit l’ADF est révisionniste ou négationniste ; ce sont les seules arguments qui justifient ce torchons . ya pas longtemps le père (rip) de l’autre nous contait l’histoire de la Haute Volta en se donnant les bons rôles . c’est sûr que dans 10 ans gilbert dira que s’il n’avait pas vendu ses députés au CDP, le Burkina allait être délocalisé au pôle nord et patati patata.gnègnègni gnègnègnèèèè. Arrête petit

  • Dieu au secours, les ancêtres et la terre sacrée du faso nous aide. La foi des fidèles croyant et leurs prière prennent le dessus. SI vous demandez paix, paix vous sera donné. Merci à Fasonet.

  • Que c’est confortable d’être dans l’opposition . La critique facile, le bon rôle et tout ce qui s’en suit. Vous avez contribué à mettre le pays dans l’état où il est. Arrêtez de donner des leçons à tout va !

  • BONSOIR A TOUS ! BONSOIR GNO !!! C.est bien vu et bien dit. Du courage.

  • C’est vraiment facile, la critique. Arrêtez de nous pomper l’air et de présenter un visage catastrophique du Burkina. Nos avons besoins de sérénité pour le décollage économique.
    Lorsqu’une situation difficile se présente, que chacun apporte une contribution en lieu et place de déclaration de ce genre.

  • Gilbert, tu n’est plus crédible ! J’ai milité dans l’ADF/RDA, mais tu m’as déçu.C’est toi qui a mis notre pays dans cette situation. Si tu n’avais pas vendu tes députés à Blaise, le Burkina n’aurait jamais connu d’insurrection avec tous ces morts. Ta conscience doit te gronder. De toutes façons tu sais que tons avenir politique est compromis. Ton parti est en train de tomber si bas. Et toi même tu continues dans tes méthodes de gestion personnelle et familiale. Dernier exemple en date : tu désignes un représentant du parti à la commission constitutionnelle sans même en discuter au préalable avec les cadres du parti. C’est sérieux ça ? Déjà au Yatenga, c’est ta sœur qui est positionnée comme candidate aux législative en Novembre 2015. Avant c’était ta femme ! D’ailleurs saches que tes camarades du CFOP ne te font pas confiance. Tu les a roulé pendant la campagne présidentielle en promettant de soutenir l’UPC, et pendant ce temps tu essayait de dealer avec le MPP ! Tous sont convaincus que tu vas les trahir d’ici là, parce que tu ne peux pas rester en dehors du "naam". Tu es trop esclave des privilèges et des honneurs pour être un opposant sérieux !

  • L’ADf-RDA qui s’inquiète de l’évolution du climat et de la situation nationale ! Faut-il en rire ou en pleurer ou les deux à la fois pour marquer à la fois notre dépit et notre indignation. Ce communiqué me fait penser à un pyromane, qui après avoir provoqué un incident aux conséquences ravageuses, s’étonne naïvement l’étendu des dégâts. Pourtant, il aurait suffit que ce parti dise courageusement et fermement non à toute modification de l’article 37 pour que le Faso échappe aux événements tragiques d’octobre de 2014 et 2015 ( coût humain, économique et politique ). Aujourd’hui son discours, ses exhortations ou recommandations faites aux nouvelles autorités somment creux et irritent ...voire même indignent. On se sent blessé par tant d’hypocrisie car ce qui est advenu de ce pays jadis paisible, trouve son explication d’un système auquel ce même parti a contribué à instaurer et consolider pendant des années. Il est donc plus commode pour l’ADF-RDA , fortement compromis avec le régime de Blaise, de se poser aujourd’hui en défenseur inconditionnel , indéfectible de la bonne gouvernance et la cohésion nationale.Oui, nous réclamons aujourd’hui un état de droit, une justice indépendante ......comme nous l’exigions du temps de Blaise où , malgré les supplications du peuple, le parti dit de l’éléphant est resté sourd.

  • Bien dit. Courage

  • @ Toudou, venir jeter en pâture l’honneur et la dignité d’un chef de parti sur des supputations et des suppositions a fini de me convaincre qu’en réalité, tu n’es pas "tout doux" mais une carcasse rugueuse méchante qui n’a jamais été un vrai militant de l’ADF/RDA. Même les anciens militants de l’ADF/RDA ont du respect pour Gilbert. Ton mensonge éhonté est à l’image de ta galleuse sillouhette cachée dans le noir de ton clavier pourri. Dieu te voit et ne manquera pas, dans sa miséricorde, de te punir pour te purifier de tes péchés honteux. Quand on vous dit que le burkinabè ou l’africain est méchant, vous voulez faire des problèmes alors que c’est tous les jours sur ce forum que l’n voit la méchanceté des gens à l’état pur. Le Sage.

  • La personne qu’il faut de plus craindre dans la vie c’est celle qui ne sait pas ce qu’on appelle "la honte sociale". Herman, un homme aussi fourbe que toi ne peut pas être considéré dans ses déclarations. Tu as toujours préféré des richesses à la stabilité du pays. Ton inquiétude ressemble à des larmes de crocodile. Pardon, laisse le régime en place travailler malgré ses défauts.

  • GNO, tu as été compris de nous.
    Aucun crédit, aucun intérêt à ce qui vient de toi.
    Tes calculs nous ont conduit dans l’abîme. Aujourd’hui toute la classe politique se mefie de toi, même le CDP n’a pas confiance. Alors, tais toi et laisse nous en paix. Tu ne comptes plus. Et tu n’as pas honte de te proposer toi même comme membre de la commission constitutionnelle.
    Consacres toi à ton cabinet d’avocats, ce sera mieux ainsi car jamais tu ne dirigeras ce pays. Petite mairie de OHG là même tu ne peux plus avoir.
    THE END.

  • Paix éternelle aux Martyrs ! Ce parti aurait dû être simplement suspendu pendant au moins 5 ans. C’est cette impunité qui lui permet de continuer à nous narguer. Merci aux internautes 11 et 12 et à tous ceux qui reconnaissent le tort que nous a causé ce parti. On dirait que son président ne peut vivre que des retombées financières de la politique, incapable de trouver d’autres jobs, sinon toute honte bue, il aurait dû s’éclipser pendant un certain temps de la scène politique avec toute sa famille, (puisque c’est un parti famille). Pardon ! Qu’il laisse le pays qu’il a massacré se relever de ses douleurs. C’est comme un redémarrage et tout début n’est pas facile. Le CDP est plus crédible que toi car c’est toi par ta gloutonnerie l’a entraîné dans la bêtise. Dieu ! Sauve toujours le Burkina Faso et bénis-le.

  • Gilbert, encore une fois, je te dis qui tu es sur un terrain dangereusement glissant avec ton passé, et sera mieux de confier le parti a la jeunesse : Sauf des nouvelles têtes peuvent sauver l’ADF/RDA. Ne croit pas que le peuple Burkinabé est amnésique, il pardonne, mais n’oublie pas. Et si on philosophe objectivement tout ce qui s’est passé, et de trouver les vrais responsables politiques qui ont perdu leurs sens de servir avec loyauté notre pays, et de penser seulement à leurs gosiers, et commettre l’irréparable les 30 et les 31 Octobre 2014, qui a endeuiller notre pays, tu restes a la tête de ces politiques de bas échelle. L’ignorer et continuer à narguer le peuple et l’opposition pour nous trahir comme c’est génétique dans ta descendance, relève de la pure mauvaise foi. En choisissant de sortir publiquement sans aucune sens de responsabilité morale de penser de ton passé honteux, ta supercherie de te foutre de ton peuple est bien claire. Si vraiment dans l’opposition il y a un vrai responsable qui veut se battre loyalement pour obtenir le pouvoir un jour avec les dérapages des RSS qui jouent le chat et la sourie avec son peuple, ce responsable doit se séparer d’Achille Tapsoba et de Gilbert Ouédraogo et prendre les jeunes de leurs partis respectifs. Je m’adresse a Zépherin Diabré, si on veut construire un vrai état de droit, et une vraie république, les penseurs devraient avoir le courage et l’honnêteté intellectuels de dénoncer sans complaisance tous les mises en causes sur une table et se séparer des mauvaises graines, cela s’appelle être un vrai responsable d’une opposition forte. Ka farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse.

  • Quant une pute politique se mue en bonne soeur.

  • Le Sage. Vous semblez souffrir d’une myopie intellectuelle par cette analyse.
    Où vous n’êtes pas sincère ou vous vivez un triste exil hors du Burkina. Je ne dois pas être loin du compte dans les 2 cas.
    GNO ne peut être absout de la réalité actuelle que traverse notre pays pour sa versatilité , sa cupidité et son egoisme.
    De plus voyez tout ceux qui ont fait la prison ou qui y sont pour des motifs politique après la crise politique. Nul ne mérite mieux qu’eu la prison que ce GNO.
    D’ailleurs comment a t’il pu s’en tirer à bon compte ? Idem pour Luc Adolphe TIAO.

  • Corruption électorale, tous les partis politiques qui ont pris part aux consultations municipales du 22 mai 2016 l’ont fait. Par ordre de grandeur il y a UPC, MPP, CDP (surtout à Ziniaré leur bastion), ADF/RDA. Alors, qu’ils arrêtent tous de nous pomper l’air. Si ADF/RDA n’avait pas fait de la corruption électorale, alors qu’elle nous dise c’est quel programme politique elle a présenté aux électeurs pour avoir ses conseillers. "Je vais encore pactiser avec le diable pour tuer vos fils au nom de mes intérêts égoïstes ?" ou bien "cette fois-ci je vais ventre votre pays au premier venu pour me faire des sous". L’ADF/RDF doit avoir la décence et l’humilité de reconnaitre qu’elle porte l’entière responsabilité de la situation d’insécurité que vie notre pays. Si elle n’avait pas vendu son âme à Blaise en 2014, le Burkina Faso ne connaitrait pas d’insurrection populaire et avoir du mal aujourd’hui à se relever. Si ce parti veut se remettre ou être sérieux avec lui-même et avec les Burkinabé, il n’a qu’à commencer par changer tous ses responsables et son mode de gouvernance interne. Conseil d’un démocrate.

  • FDS et koglweogo : « Une parfaite symbiose entre efficacité et professionnalisme est possible ! »

    Dans cette tribune, ce citoyen burkinabè donne son avis sur une possible symbiose entre les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Koglweogo.

    S’il est vrai et indiscutable que nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) font preuve de professionnalisme dans l’exercice de leur fonction, force est de reconnaître que les KWG ont fait preuve de leur efficacité et de leur utilité dans les localités où elles opèrent. Prenons le cas de la Région de l’Est.

    - Quand je constate, qu’aujourd’hui un brave fonctionnaire de Coala (Est) peut aller toucher son salaire à Fada, puis retourner sans être dépouillé en route ;
    - Quand je constate que, depuis quelques temps, un boutiquier de Piéla (Est) peut rentrer dormir chez lui avec sa recette du jour, sans être « indésirablement » visité ;
    - Quand je constate, qu’aujourd’hui, lorsqu’un braquage est opéré, dès le lendemain, les auteurs sont pris et le butin restitué,…

    Alors, je me dis « voilà du concret dans la lutte contre le grand banditisme », et c’est justement ce dont ont besoin nos populations pour vivre. Loin de moi l’intention de fustiger les actions de nos FDS, qui font ce qu’elles peuvent avec les moyens qu’elles ont, parfois au prix de leur vie (paix aux leurs tombés), force est de constater, qu’au regard des ressources très limitées de notre pays, les brebis galeuses au sein des FDS (il y en a partout, en témoigne la présence du tribunal militaire et de la MACA) et de l’étendue du territoire avec ses enjeux sécuritaires (une grande partie inaccessible), il est objectivement impossible que les forces publiques, à elles-seules, puissent couvrir exhaustivement le pays, en dépit de leur bonne volonté. Et que doivent faire ces pauvres populations en cas d’un tel vide ?

    Subir passivement la fureur des malfrats ? Alors je dis voilà du CONCRET dans la lutte contre le grd banditisme, et c’est ce dont nos populations ont besoin pour vivre ! Respect des lois, d’accord, mais quand une loi (trop laxiste) ne répond pas concrètement aux besoins réels et légitimes des populations (sécurité), elle devient illégitime, donc à revoir (les lois sont faites pour les hommes, et non l’inverse).
    Comment encadrer le KWG pour une collaboration harmonieuse et efficace avec les FDS ?

    1. Reconnaissance légale en tant que organisation d’auto-défense (police de proximité)
    2. Créer un poste de tutelle au sein du MATDSI (puis déconcentré), à confier à un Officier
    3. Récensement et limitation de nombre de membres par comité. Limiter également la durée d’activité des membres à 3 ans max.
    4. Récensement et enregistrement exhaustif du matériel des KWG (ce point a également l’avantage de donner aux autorités une idée et un contrôle sur les armes à feu qui circulent ds le pays)
    5. Former les membres sur les droits humains
    6. Former les membres sur les béabas des techniques de patrouille, d’interpellation et d’interrogatoire de suspect
    7. Alouer un fonds minimum de roulement à chaque comité
    8. Associer un ou des FDS aux opérations de terrains des KWG
    9. Tenir localement des cadres de concertation et bilans périodiques et permanentes entre responsables FDS et KWG (1 fois par mois).
    10. Tenir une AG nationale (1 fois par an).
    Dieu bénisse et protège le Burkina Faso ! Respect des lois, d’accord, quand une loi (code pénal trop laxiste) ne répond pas concrètement aux besoins réels et légitimes des populations (sécurité des personnes et de leurs biens), elle devient illégitime, donc à revoir.

    Aucune loi ne devrait être rigide au point de brimer les intérêts légitimes des victimes face à ceux de leurs bourreaux. « Les lois sont faites pour les hommes, et non l’inverse ».

    Comment encadrer les KWG pour une collaboration harmonieuse et efficace avec nos braves FDS (à l’image des VADS et de la Police municipale) ?

    Relecture du code pénal (répression du grand banditisme) ;
    Reconnaissance légale des KWG en tant qu’organisation d’auto-défense (police de proximité) ;
    Création d’un poste de tutelle au sein du MATDSI (avec structures déconcentrées), à confier à un Officier FDS ;
    Création d’une cellule de partage d’informations permanent entre délégués FDS et KWG (également important dans la lutte contre le terrorisme) ;
    Recensement et limitation (nombre) des membres par comité local KWG ;
    Limitation de la durée d’activité d’un membre KWG ;
    Identification visuelle des membres (Brassards et/ou gilets infalsifiables à doter en nombre selon le nombre limite par comité) ;
    Recensement et enregistrement exhaustifs du matériel des KWG (ce point à l’avantage de donner une idée et un contrôle, partiels soient-ils, sur les armes à feu qui circulent dans le pays) ;
    Former les membres sur les droits humainsFormation des membres KWG en droits humains et aux béabas des méthodes de patrouilles motorisées, interpellation et interrogatoire Comment encadrer le KWG pour une collaboration harmonieuse et efficace avec les FDS ?
    Reconnaissance légale en tant que organisation d’auto-défense (police de proximité)
    2. Créer un poste de tutelle au sein du MATDSI (puis déconcentré), à confier à un Officier
    3. Récensement et limitation de nombre de membres par comité. Limiter également la durée d’activité des membres à 3 ans max.
    4. Récensement et enregistrement exhaustif du matériel des KWG (ce point a également l’avantage de donner aux autorités une idée et un contrôle sur les armes à feu qui circulent ds le pays)
    5. Former les membres sur les droits humains
    6. Former les membres sur les béabas des techniques de patrouille, d’interpellation et d’interrogatoire de suspect
    7. Alouer un fonds minimum de roulement à chaque comité
    8. Associer un ou des FDS aux opérations de terrains des KWG
    9. Tenir localement des cadres de concertation et bilans périodiques et permanentes entre responsables FDS et KWG (1 fois par mois).
    10. Tenir une AG nationale (1 fois par an).
    Dieu bénisse et protège le Burkina Faso !Alors je dis voilà du CONCRET dans la lutte contre le grd banditisme, et c’est ce dont nos populations ont besoin pour vivre ! Respect des lois, d’accord, mais quand une loi (trop laxiste) ne répond pas concrètement aux besoins réels et légitimes des populations (sécurité), elle devient illégitime, donc à revoir (les lois sont faites pour les hommes, et non l’inverse). Alors je dis voilà du CONCRET dans la lutte contre le grd banditisme, et c’est ce dont nos populations ont besoin pour vivre ! Respect des lois, d’accord, mais quand une loi (trop laxiste) ne répond pas concrètement aux besoins réels et légitimes des populations (sécurité), elle devient illégitime, donc à revoir (les lois sont faites pour les hommes, et non l’inverse).
    Quoi qu’on dise, nul ne connaît mieux le contexte des localités, que les populations qui y vivent quotidiennement. C’était juste une contribution (non exhaustive, encore moins parfaite) d’un profane citoyen qui ne souhaite que la stabilité dans son pays.

    Que Dieu bénisse et protège le Burkina Faso et les Burkinabé !

    Mathieu SOUBEIGA

  • On récolte ce qu’on a semé mes amis de l’ADF-RDA. si vous n’aviez pas accepté cette compromission pour la non révision de l’article 37, en serions nous là ? il fallait avoir en permanence cette sagesse légendaire que vous avez sacrifié pour votre intérêt égoïste

  • internaute 14 dit le sage , faut pas défendre le diable , je comprend votre réaction mais vous allez très loin en assimilant un individu à tous les burkinabé c’est votre droit de défendre gilbert mais arrêtez de dire que les burkinabé sont méchant . admettons qu’ils le soient ,que diriez vous de votre gilbert que vous défendez sans discernement. Quand gilbert prenait sa décision de soutenir ourbi et torbi l’article 37 ; a-t’il pensé à la situation du Burkina ? Aujourd’hui ,il a droit à la parole parce que les burkinabé que vous qualifiez de méchants sont très tolérant et tre pacifique , mais gilbert doit avoir de la retenu dans ses propos ,sinon on dira qu’il ne connait pas la HONTE .

  • internaute 14 dit le sage , faut pas défendre le diable , je comprend votre réaction mais vous allez très loin en assimilant un individu à tous les burkinabé c’est votre droit de défendre gilbert mais arrêtez de dire que les burkinabé sont méchant . admettons qu’ils le soient ,que diriez vous de votre gilbert que vous défendez sans discernement. Quand gilbert prenait sa décision de soutenir ourbi et torbi l’article 37 ; a-t’il pensé à la situation du Burkina ? Aujourd’hui ,il a droit à la parole parce que les burkinabé que vous qualifiez de méchants sont très tolérant et tre pacifique , mais gilbert doit avoir de la retenu dans ses propos ,sinon on dira qu’il ne connait pas la HONTE .

  • Sécuritaire dans la région du Sahel : La situation est inquiétante selon Sa Majesté le Chef de Canton de Arbinda
    Sahel 24 : Quel votre sentiment aujourd’hui face à la situation sécuritaire dans la région ?

    Sa Majesté : On est très inquiet par ici car il y’a beaucoup de choses qui se passent du coté nord (la frontière avec le Mali), une zone qui est assez vaste et très peu contrôlée. Personnellement je ne dors pas à cause de cette situation.

    Sahel 24 : Que pensez-vous du système de sécurité dans la région ?

    Sa Majesté : Il faut d’abord rappeler que il y’a eu deux attaques dans le canton de Arbinda, à Koutougou et Toutoye. Généralement c’est après les attaques que nos agents reagissent ; il n’y a pas de base et de contrôles permanents à la frontière et cela n’est pas du genre à nous rassurer. Donc ce serait bien qu’il y est bases et des contrôles permanentes tout au long de la frontière.

    Sahel 24 : Est-ce que vous êtes mis à contribution dans la sécurisation ou la recherche d’informations ?

    Sa Majesté : Jamais ; pourtant le chef de canton est le détenteur de tout ici, il a beaucoup de renseignements qu’il détient et que les autres n’en ont pas. Ce qui est inquiétant c’est que si le chef part signalé un mouvement suspect aux forces de sécurité, il est exposé et il est souvent gardé à la gendarmerie et beaucoup de questions lui seront posées. Nous pensons qu’il serait bien de tout faire pour protéger ceux qui acceptent renseigner et collaborer avec les agents de sécurité.

    Sahel 24 : Est-ce qu’une partie de la population ne se trouve pas indexée et souvent accusée après les attaques ?

    Sa Majesté : Pour le moment cela ne m’est pas parvenu même si les populations se connaissent de part et d’autre de la frontière.

    Sahel 24 : Quelles sont vos recommandations pour améliorer le système sécuritaire et vous protéger d’avantage ?

    Sa Majesté : Il est très difficile d’empêcher tout ça car les populations s’interpénètrent régulièrement, mais il faut endiguer le fléau à la base. Il est impératif de mettre les chefs coutumiers de la zone et toute la population à contribution, ce qui passe par une confiance et une protection de tout informateur, à commencé par le chef qui peut lui-même être très exposé à ces malfrats. Si le chef par exemple donne une information c’est mieux de creuser et laisser le chef hors des investigations car il est le détenteur des coutumes et toutes sortes d’informations passent par lui.

    Sahel 24 : Votre dernier mot ?

    Sa Majesté : Je vous remercie et j’espère que la situation va s’améliorer pour le bien de tous.

    Sahel 24

  • lisant les commentaires précédents, l’on peut dire que les auteurs dans leur ensemble son t hostiles au parti de l’éléphant. Si c’est ces commentaires sont objectifs, ce que je doute pour la plus part, alors le premier responsable de l’ADF-RDA est plus qu’interpellé ici.
    il faut que les burkinabè évoluent dans leurs discours maintenant. vous parlez de responsables de l’instabilité du pays qui serait le fait d’une personne, c’est la je dis que les commentaires ci-dessus ont une forte odeur de chasse aux sorcières. les problèmes soulevés par cet article ne sont ils pas réels ? Je suis d’accord qu’il y a beaucoup de choses à revoir dans la gestion de ce parti. qu’il faut des actions fortes pour démontrer la volonté de changement.

  • BJR L INQUIÉTUDE DE L ADF RDA EST NORMALE PUISQU ELLE SAIT CE QU ELLE A FAIT EN 2014 POUR QUE L INSURRECTION POPULAIRE AIT LIEUE.INUTILE DE DÉNONCER LES MAUX ACTUELS DE NOTRE PAYS CAR CEUX CI EXISTAIENT AU TEMPS OU LE CDP ET L ADF/RDA DIRIGEAIENT CE PAYS.

  • Merci pour l’analyse faite par le patron de l’ADF/RDA mais il oubli que C’est son parti qui a favorisé tout Ça

  • Ha bon !!! l’ADF aussi connait l’inquiétude ?

  • internaute 28 il faut te mettre dans la tête que qui s’assemblent se ressemble, alors Gilbert = membres de ADF/RDA= ADF/RDA ; c’est à dire ce qui est dans la tête de Gilbert , c’est qui est dans la tête des membres de son parti c’est aussi l’orientation politique de ce parti. Qui a trahi trahira !! Donc pas de leçon à donner aux Burkinabé par ce parti.

  • Bonjour Gilbert Noël Ouédraogo. Au revoir Gilbert Noël Ouédraogo.

  • Gilbert, tu as le monopole de la trahison. En commençant par ta fourberie de fusion ADF/RDA que tu as mis le vieux inconscient Hermann dans un gibecière poilé de bouc par le biais de ton défunt père, paix à son âme, et vous avez brouillé sa carrière politique à partir de là. On te connait par ton kalaboulé. C’était maintenant au tour du massacre de 2014, voilà les âmes qui rôdent autour de toi et tu es embrouillé. Reposes-toi cher Gilbert, car celui qui a un lien de sang avec tous ceux qui sont morts par ta faute, s’ils osent choisir ton parti, ils seront punis. Or, tu vois au burkina nous sommes même grand-père même grand-mère. Tonn fan ya rogm. Tu dois organiser des funérailles nationales pour eux à la place de la nation et demander pardon publiquement, comme çà tu sera soulagé.

  • Gilbert soit serein,tous ces petits fascio du Web n,ont rien dans la tête.Bande d’intolérants.

  • Dans le dictionnaire, il existe un mot : REPENTANCE !

  • Mille fois honte Gilbert Ouedraogo et à l’ADF/RDA qui se sont vendus à Blaise et à son CDP au mépris du Peuple. Voilà où ca vous a emmenés. Gilbert est entièrement et solidairement responsable avec les pseudos intellectuels du CDP des turbulences qu’à connu le pays. Il aurait fallu qu’à ces deux niveaux on dise à Blaise-le-Pétrole-du BF : Niet pour 1 viol de la constitution !!! et tout ca ne serait pas arrivé. Mais au lieu de ca, vous vous êtes laissés aveuglés par de cyniques calculs de vos ventres. Et aujourd’hui vous osez "dénoncer" la corruption, la manipulation politique, patati-patata.. Vous avez battu tous les records imaginables de duperies,de malversations et de culte de la personnalité sous votre Blaise. Au point que lui même avait fini par croire que c’était lui le Peuple.
    Cela dit, je pense qu’au niveau de l’ADF et du CDP il faut que la jeunesse se mette debout pour se débarrasser des fossiles politiques qui, malgré la trahison de leur peuple et la quadruple défaite cuisante qui leur a été infligée (Insurrection, Présidentielles, Législatives et Municipales), cherchent à se maintenir à la tête de leurs partis. Réveillez-vous et empêchez ces fossiles de vous entrainer dans leur naufrage !! C’est fini pour eux, mais vous jeunes, votre avenir peut encore être construit. Ils n’ont plus rien à proposer si ce n’est d’insulter, de critiquer, de "dénoncer",etc. Il faut les purger du parti et changer même de nom parce que ces anciens noms portent malheur. Le courage politique c’est aussi ne pas accepter de suivre comme un mouton.
    par Tobdano

  • weeb master comment laisser le n°35 insulter les autres ? et toi n°35 qu’as tu dans le cœur ? soyez poli et arrêtez les insultes, c’est de l’arrogance . justement c’est ce comportement que les gens dénoncent chez gilbert BèBè.

  • Donc que le peuple burkinabè tout entier a trahi. Sinon, comment comprendre que des gens qui ont monté toute une machine en place depuis 1987 pour piller leur peuple sont élus après avoir des larmes de crocodiles.
    vous qui parlez de tromperie ou de trahison, c’est vous plus tôt les traites. vos parents vous ont mis à l’école, c’est vous qui deviez les éclairer maintenant que les papiers de blancs ont rendu les choses difficiles pour eux mais au lieu de cela vous êtes sur internet à insulter des personnes qui eux au moins sont sur le terrain pour proposer leur opinion au vrai peuple pour le meilleur du Burkina.
    honte à vous.
    Dites moi dans quel parti au Burkina sont prises par l’ensemble des militants ?
    bande d’aigris social, c’est vous là les OSC pourris qui avez vendu ce pays en seulement 1 an de gestion.

  • Intervenant Tapsoba Yassiriki 38, cette personne était un criminel et une machine à tuer parmi les fillettes du RSP de Blaise Compaoré qui n’a aucun sentiment pour nos martyrs, ni pour un peuple meurtri. Ce sont des personnes comme lui qui veulent la continuité de tuer pour son gosier, et qui qui détruise des jeunes politiques comme mon jeune Gilbert Ouédraogo. Ce sont des personnes comme lui qui a induit Blaise Compaoré et sa famille dans les erreurs et l’abime avec des encouragements inhumains qui retardent le pays que nous aimons tous. J’espère que nos interventions constructives pour ce qui vont pour l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse assoiffée du changement, pourront lui donner des sentiments pour qu’il soutienne tout un peuple meurtri et endeuillé par des crimes gratuits.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés