Célébration de Journée Internationale de la Veuve : la Fondation Lucie Kaboré Traoré a une fois de plus relevé le défi

lundi 27 juin 2016 à 00h20min

La cour de la Fondation Lucie Kaboré Traoré (FLKT) a abrité ce samedi 25 juin 2016, la 6ème édition de la journée Internationale des veuves. Comme chaque année, la fondatrice, Mme Lucie Kaboré Traoré, a honoré de sa présence cette célébration.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Célébration de Journée Internationale de la Veuve : la Fondation Lucie Kaboré Traoré a une fois de plus relevé le défi

Communément célébrée le 23 juin, la journée internationale de la veuve a été organisée en différé cette année par l’Association des veuves et Orphelins du Burkina (AVOB). Cette journée a vu la participation d’une multitude de groupements de femmes veuves venues de diverses régions du pays.

Contrairement aux années passées, la commémoration à duré une journée, faute de moyens. Triste réalité que déplore la représente des veuves, Mme Combary, membre de l’AVOB depuis 15 ans. Selon ses propos, les activités menées les éditions passées, notamment les campagnes de dépistage, étaient vraiment bénéfiques. « Lors de ces campagnes de dépistage, on arrive à découvrir des femmes qui étaient sérieusement malades et on les référait dans des centres de santé… », ajoute-t-elle.

Malgré cela, la FLKT a fourni des efforts pour embellir cette journée. Ainsi, un programme minutieux a été offert à ces veuves. D’abord il s’est agi de la tenue d’une assemblée générale afin de mettre tout le monde dans le bain du fonctionnement de l’association. Il y a eu ensuite un repas communautaire et un don de vivres, de vêtements et autres aux veuves. Et la journée a été bouclée par la visite découverte des grands monuments et places de Ouagadougou aux femmes qui venaient pour la première fois à Ouaga.

Tout au long de la célébration, ces femmes ont manifesté leur sentiment de joie par des pas de danse. Elles ont aussi chanté et prononcé des discours de gratitude à l’ endroit de mamie Lucie Kaboré Traoré. Une femme battante qui, de leur avis, a su et ne cesse de lutter pour la cause de la veuve et de l’orphelin.

Depuis maintenant 42 ans, l’AVOB ne cesse de militer pour la défense, le bien-être et l’épanouissement de la veuve et de l’orphelin. Elle accueille en son sein toute veuve, sans distinction d’âge, de confession, d’ethnie, de rang social. Et selon la coordinatrice des activités de la FLKT, madame Alice Kaboré, l’association compte en son sein plus de 3000 membres.

Aussi à l’occasion de cette 6ème édition, il a été rapporté aux femmes qu’un local nommé « la Vitrine de la veuve » serait à leur disposition d’ici 2017. « Cette vitrine va permettre aux veuves qui sont loin de Ouaga de pouvoir exposer les produits de leurs régions, par exemple celles qui font le soumbala, le pagne tissé. Il y aura des échantillons au niveau de cette vitrine et cela permettra aux femmes de Ouaga à pouvoir les aider », explique Alice Kaboré.

Yasmine K. Sawadogo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés