Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

mercredi 22 juin 2016 à 05h25min

Kougny, commune rurale de la province du Nayala est sous tension depuis le dimanche 19 juin 2016. La cause, l’élection comme maire du conseiller municipal, Yacouba Jean Paul Sow de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Son challenger, Toé Issouf du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et les onze autres conseillers municipaux qui avaient quitté la salle de vote pour y revenir peu après, sont contre ce résultat. Pour en savoir davantage, nous avons joint au téléphone M. Sow, puis le député de la province, Toé Goakun Rossan Noël, qui avait été sur place pour « aplanir les différends » au sein du camp MPP.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

C’est le 19 juin que les 20 conseillers municipaux de la commune de Kougny ont été invités par la présidente de la délégation spéciale pour la tenue de la première session. Douze conseillers du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), cinq élus du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) et trois conseillers pour l’Union du progrès pour le progrès (UPC). Mathématiquement, le MPP partait victorieux pour l’élection du maire même si le NTD [parti de la majorité présidentielle] se ralliait à l’UPC. Et pourtant... L’UPC, le parti du lion créa la surprise en tenant en échec le MPP en obtenant dix voix. Egalité parfaite, donc pas de majorité absolue.

Le MPP quitte la salle

Or, le code électoral stipule en son article 253 ceci : "Le conseil municipal élit le maire et les adjoints du maire parmi ses membres au scrutin secret et à la majorité absolue des membres composant le conseil. Si après deux tours de scrutin, aucun candidat n’a obtenu la majorité absolue, il est procédé à un troisième tour et l’élection a lieu à la majorité relative. En cas d’égalité de suffrages, le plus âgé est déclaré élu". La loi, c’est la loi. Mais, selon le candidat de l’UPC, Yacouba J. P. Sow, les douze conseillers municipaux du MPP ont quitté la salle et refusé de participer au second vote.

L’intervention "tardive" d’un député de la province

Le député du MPP pour la province du Nayala, Toé G. R. Noël que nous avons eu également au téléphone dit avoir été mis au courant de la situation par Toé Issouf. Il aurait dit à celui-ci de demander au bureau d’âge une suspension pour concertation. Venu lui même sur les lieux, l’honorable nous confie avoir demandé aux conseillers du camp MPP d’aplanir leurs différends. Rappelons au passage que deux des élus du parti avaient voté pour le candidat de l’UPC. Selon le député, les concernés ont reconnu que leur choix était guidé par, entre autres, des raisons personnelles. Tout était rentré dans l’ordre pour que l’équipe retourne dans la salle afin de procéder au second scrutin. Mais, avant, Yacouba Sow de l’UPC déclare que le député Toé a fait irruption dans la salle de vote, salué ceux qui y étaient, et téléphoné à "un certain ministre" ? Lequel ? Nous n’en saurons pas davantage. L’élu de la province, lui, nie avoir appelé un ministre mais reconnait tout de même être entré dans la salle pour dire bonjour.

Revenus dans la salle, les douze conseillers du Mouvement du peuple pour le progrès, auraient demandé au président de séance, à en croire toujours Yacouba Sow, de poursuivre l’opération de vote. Il était 11h23, nous précise notre interlocuteur qui ne manque pas de souligner qu’à ce moment les opérations de vote étaient terminées. Le maire, le deuxième et le troisième adjoint au maire [les deux derniers sont du NTD] et les présidents des quatre commissions permanentes étaient déjà élus.

Ça dégénère

"Ils ont demandé au président de séance de leur remettre la liste de présence et ce dernier leur a dit que cette liste était avec le secrétaire général de la mairie de Kougny et qu’on ne pouvait plus reprendre les votes. Quand ils ont constaté qu’on ne pouvait plus reprendre l’opération, ce qui leur restait c’était la violence. Ils se sont mis à déchirer les procès verbaux", nous a expliqué le candidat de l’UPC. Il rajoute que le dernier procès verbal détenu par un agent de sécurité a été arraché et déchiré par les manifestants. Le détail non moins important relevé plus loin par notre interlocuteur c’est que les conseillers du MPP étaient accompagnés de personnes venues de certains quartiers de Kougny et du village de Goin, le village du challenger Issouf Toé du MPP.

Quand la "terre" s’en mêle

Le conseiller MPP Issouf Toé était-il dans la salle avec les manifestants ? "Ce qui est sûr à 11h 23, il était dans la salle mais quand il y avait les troubles, je ne sais pas s’il y était toujours. Je ne peux pas confirmer", nous a laissé entendre Yacouba Sow. A ce moment, le député Noel Toé nous a indiqué qu’il se trouvait en compagnie de la présidente de la délégation spéciale à la préfecture. Là, il affirme être tombé sur trois personnes dont l’une serait du NTD. Cette dernière aurait ramassé de la terre et aurait menacé de la lui jeter s’il entrait dans la préfecture. Mais une intervention de la police sur les lieux lui a permis d’accéder à la préfecture.

"il n’est pas question pour nous de reprendre les élections"

La tension n’était donc pas au beau fixe dans cette commune rurale de la province du Nayala. Qui sera le premier à mettre de l’eau dans son vin ? Nul ne le sait et le conseiller Yacouba Sow souhaite que les autorités chargées de traiter la question "fassent preuve de la plus grande objectivité dans le respect de la légalité et en tenant compte, non pas de l’intérêt partisan, mais de l’intérêt général". Il poursuit "il n’est pas question pour nous de reprendre les élections et nous allons bien contester toute décision administrative de nature à faire reprendre des élections qui ont été tenues de façon régulière sans incident jusqu’au refus des conseillers MPP de participer. Il est vrai que ce parti est au pouvoir mais il n’est pas question de fouler aux pieds la loi".
Et pourtant le "plus grand souhait" du député Noël Toé, demeure "la reprise des élections dans le but de donner un organe légal et légitime à la commune de Kougny".

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 juin 2016 à 16:36, par Indjaba
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Chers compatriotes, prenons le bon exemple du Sud Ouest. Jusque là les élections de maires dans cette partie du Burkina se passent sans heurt ; mieux on y entend par ci et là des Ouédraogo et autres qui occupent de bonnes places dans les conseils municipaux. Inutile de rappeler que Ouali a été par exemple maire de Gaoua. Juste dire que les gens de Karangasso ont tord quand ils disent que le MPP leur impose un maire qui est étranger de leur commune. C’est vrai qu’à Bobo aussi les maires sont soient Sanou ou Millogo mais bon j’espère qu’ils feront changer Bobo. Avec la proportion de Mossi qu’on a à Bobo ,je trouve bizarre qu’aucun d’entre eux ne soient maire d’arrondissement. Moi même si mon maire n’appartient à aucune ethnie ni à aucune nationalité et qu’il représente un potentiel de développement pour ma commune dont lui même est très attaché , cela me suffit.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 17:02, par Le Gouru
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Attention internaute n°1 quand vous dites que "les gens de Karangasso ont tord quand ils disent que le MPP leur impose un maire qui est étranger de leur commune". Cultivez-vous avant de réagir. Vous savez quoi de l’histoire de cette commune ? Pour votre information, en 2005 et 2010, cette commune fut l’une des rares des Hauts-Bassins a être dirigé par un Mossi en la personne de M. Sana et c’est le même qui veut se faire élire encore par la force.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 17:28, par Time Will Tell
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Les textes disent quoi en cas d’égalité des voix ????? Le parti au pouvoir est en mauvaise posture. sinon on n’en serait pas là !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 17:40, par Hey Finkè
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Il y a des internautes qui sont trop bêtes quoi, il est où le rapport entre ton commentaire et cet article que tu viens de lire.
    Quand on a rien à dire on se taie, viens pas jeter de l’huile sur le feu.
    Les élections des maires se sont très bien passé à Bobo, y a pas eu de heurts.
    Alors viens pas emmerder les gens avec tes histoires ethniques.
    Quand à Bobo tu vois des Sanou et des millogo cela te choque, par contre quand tu vois à Ouaga des Ouedraogo, sawadogo, Zongo ça ne te choque pas.
    S’il te plaît de grâce.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 17:49, par Seydou
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Tant que Kougny restera à la remorque de Toma ce genre de situation se répétera.Comme Toma tire la ficelle pour le compte de Ouagadougou je doute fort que les cartes ne soient renversées au profit du mpp.D’ou Kougny devra s’emanciper davantage de la tutelle de Toma qui excelle bcp plus dans la gnole que dans le travail,ce qui explique le recule de Kougny en terme du développement d’infrastructures.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 18:57, par Le Nayala
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Décidément, la culture démocratique des militants du mpp est bien faible. (pourtant ils disent avoir un centre de formation politique !)Pour ces gens, la Loi n’est applicable que si et seulement si elle est en leur faveur.
    Notons encore une fois, que le même député Toé Goakun Rossan Noël est à la manœuvre :
    - C’est lui qui était le sponsor du fameux meeting des jeunes avec Ali Badara à Ouahigouya pour soutenir la modification de l’article 37 à l’époque où il jouait sa survie au PDEB.....
    - C’est lui qui a fait irruption sur un chantier à Ouaga pour chasser des ouvriers comme au far west avec une arme à feu,
    - cette fois-ci il est à la manœuvre pour organiser des vandales tout simplement parce que le vote n’est pas en faveur du mpp !!
    - Mais que fait ce député dans une salle de délibération d’une commune dont il n’est même pas citoyen !!!!
    Et dire que c’est des gens de cet acabit, sans foi, ni loi qui votent nos lois à l’assemblé !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 19:04, par yayous
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Noel ,fait attention à Kougny depuis que tu es venu à Kougny ,le problème ne fait que s’aggraver. Tu sera le responsable si toute fois quelque chose arrive au pauvre population de kougny. L’élection est dirigée par le prefet et l’administration, ton rôle était de convaincre tes conseillers avant les votes et maintenant c’est trop tard la loi doit s"appliquer.
    SI toute fois mon village sombre dans la violence ,Noêl tu responsable

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:41, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    - INDJABA, tu pompes l’air avec tes mossis !! Je te rappelles que GUIRO Sayouba, un mossi du Yatenga, a déjà été maire de la Commune de Dô à Bobo-Dioulasso ! Espèce d’ethniciste. On s’en balance des mossis même s’ils sont nombreux comme des fourmis-magnats !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:30
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    je me demande si ce n’est pas le Mpp qui était à la base de toutes ces violences depuis l’insurrection et de la transition. à chaque fois ce sont des militants du Mpp qui manifestent, qui bloquent des voix, qui frappent et se frappent, qui brûlent et qui se brûlent.
    pour le pouvoir vous étiez prêts à tout même brûler le pays, voilà maintenant qu’au lieu d’avoir des militant avec des convictions vous leurs à inculquer la violence, l’incivisme et indiscipline. j’ai peur pour les différentes communes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:10, par SOME Zubada
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Decret No...
    Vu tous les vus, il est clair que le Sud-Ouest est tres loin devant les autres coins et recoins du Faso en matiere de democratie et de tolerance. Une grande Academie de democratie et de savoir vivre sera creee a Gaoua. Il est fait obligation aux lutteurs San et/ou Samo, Mossi et Sans Blague heuuuu,e veux dire Sembla de s’y inscrire pour apprendre. point a la ligne.
    Ca va comme ca ? Bon on fait comme ca....

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:56, par TOE
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Cher amis je vous ai tous lu, tous entendu et tous compris, mais menons le débat de façon objective. J’allais d’ore et déjà dit que tel ou tel internaute avait raison, mais tout le monde a parler sans tenter de savoir et comprendre si toutes les dispositions de l’article 253 était rempli.<>. J’allais dire que Mr TOE a perdu si Mr SOW pouvait confirmer qu’il y’a eu 2è et 3è tour. En cas d’égalité au 1er tours les partis peuvent se retirer pour se concerter et revenir pour un 2è tour. Mr SOW affirme que les 12 conseiller du MPP se sont retirés de la salle après l’annonce de l’égalité des voix. La question que je me pose est de savoir si la loi que tout le monde met devant autorise au conseil de continuer les votes du moment que le quorum n’étant pas atteint mais aussi les présents dans la salle n’atteignaient pas les 2/3 des élus. Laisser vos appartenances et dire qui a gagné et a perdu

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:58, par MPP, mauvais perdant !
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Si à Réo, dans le Sanguié, c’était le MPP qui perdait la mairie, je vous assure que le feu allait jaillir là-bas. Mais comme c’est un autre parti (NAFA), d’ailleurs majoritaire avec 22 conseillers contre 21 au MPP, il n y a pas eu de gban-gban. Partout où le MPP se voit entrain de perdre la mairie, il sème le désordre, le chaos et cela aboutit à des affrontements, des morts inutiles. Le MPP est il devenu un parti voyou ? Ou bien les militants du MPP sont ils des voyous ? Depuis les élections des conseillers, c’est ce parti qui sème le désordre là où il est en position de faiblesse. Est ce qu’on peut être fort partout ? Il faut cesser cette façon de faire et d’agir ; ce n’est responsable pour un parti qui se dit responsable, de surcroit qui gère l’appareil d’Etat, pour ne pas dire tout. Pour confirmer, regardez ce qui se passe au 8ème arrondissement de Ouaga ; parce qu’il est en position de faiblesse là-bas, il tente le tout pour le tout pourque les choses n’aillent pas sans difficulté. Je parie que si le MPP perdait la mairie centrale de Ouaga, Dieu seul savait où on en était aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 14:02, par Baradey
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    Kora, Yamyele, apprend à réfléchir avant de débiter des inepties ethnicistes qui n honore aucunement ta personne. Respecte un peu les mossi quand tu parles, que tu les aimes ou pas n’est pas un problème. Si l’on peut comprendre les autochtones dans leur comportement (ils sont bien chez eux), ils doivent comprendre que les étrangers, à un moment donné n’ont nulle autre part où aller. Toutefois, au nom de la paix, il serait intéressant que le gouvernement prenne une loi pour favoriser les autochtones dans les scrutins municipaux.
    Pour finir je rappelle à toutes et à tous que le conflit ivoirien a commencé avec la marginalisation de Ouattara avec le sobriquet "etranger".

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 15:14, par Minute
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    huirrrr ! Un petit village de petits samos ! Vous vous battez pour quoi ? Que représente Kougny ? On parle de promesse de parcelle ! Qui veut parcelle à Kougny ? Quittez la-bas, sales chameaux.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 22:27
    En réponse à : Election du maire de Kougny (Nayala) : Tension après un match nul entre le MPP et l’UPC

    A l’internaute n 11. Vous semblez vous même partisan dans à la fin de votre écrit alors que vos interrogations étaient somme toutes pertinentes. Ce qu’il faut savoir s’est que le quorum prévu pour le premier tour n’est pas le même qu’au second tour de sorte que si des conseillers pour une raison ou une autre quittent la salle l’élection se poursuit. De plus la majorité absolue exigée au premier tour devient relative dès le second tour, enfin la police de l’élection étant assurée par le président de la délégation spéciale, est ce que les conseillers du mpp ont demandé une suspension avant de quitter la salle. La réponse à cette dernière question me semble très dans la mesure où si cela n’a pas été fait, l’élection du maire est tout à fait conforme à la légalité. Maintenant, qu’il soit légitime ou pas ca c’est un autre problème. En tous les cas si les conseillers trouvent que il y’a des irrégularités concernant l’élection du maire qu’ils saisissent la justice

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés