Rainatou Sawadogo veut « un visage humain et moderne » pour l’arrondissement n°3 de Ouagadougou

mercredi 22 juin 2016 à 00h44min

Elue maire de l’arrondissement n° 3 de Ouagadougou à seulement 34 ans, elle ambitionne redonner à son territoire "un visage humain et moderne". Elle, c’est Rainatou Sawadogo, la "Hillary Clinton" de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Au cours d’un entretien, ce mardi 21 juin 2016 au siège du parti, le premier édile nous parle de ses ambitions.

Rainatou Sawadogo veut « un visage humain et moderne » pour l’arrondissement n°3 de Ouagadougou

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Rainatou Sawadogo est née le 20 avril 1982 à Ouagadougou. Mariée et mère de trois enfants. Je suis secrétaire générale de l’UPC de l’arrondissement 3, membre du bureau politique du parti et membre de l’union des femmes du Kadiogo

Qu’est-ce qui vous a conduite en politique ?

C’est une conviction personnelle. Je me sens bien dans la politique et c’est pour cela que je m’y suis engagée.

Et pourquoi avoir choisi d’être à l’Union pour le progrès et le changement ?

J’ai choisi l’UPC parce qu’après le forum de l’alternance, le programme du parti m’intéressait beaucoup. Je me suis rendue compte que l’UPC pouvait apporter un véritable changement dans ce pays.

Et quels sont vos sentiments après avoir été élue maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou ?

Ce sont des sentiments de satisfaction, de fierté, de reconnaissance pour la confiance placée en ma personne.

Votre challenger vous a-t-il félicitée ?

Bien sûr ! Avant même la proclamation du bureau d’âge, il est venu vers moi pour me féliciter. J’ai apprécié la démarche.

Revenons au score général de l’UPC lors de ces élections municipales. Comment l’appréciez-vous ?

Le score était vraiment satisfaisant. Aussi, c’est la deuxième fois que nous étions en compétition dans l’arrondissement 3. En 2012, on a eu 8 conseillers et 10 cette année. Nous avons travaillé et Dieu nous a aidé malgré nos moyens de bord. Je vous avoue que ce n’était pas facile. On a fait ce que qu’on devait faire : une campagne de proximité et le message du vrai changement. Les gens nous ont fait confiance et ils nous ont voté par rapport aux autres qui avaient vraiment des moyens sur le terrain.

Selon vous quelles sont les qualités nécessaires pour bien diriger une mairie ?

Il faut d’abord être à l’écoute de la population, avoir une certaine sagesse et être compréhensif. Ce sont pour moi, les trois qualités nécessaires pour diriger une mairie.

Et avez-vous ces qualités ?

Bien sûr ! Si j’ai été élue, ce n’est pas pour rien.

Quelles sont vos ambitions pour l’arrondissement 3 ?

Une fois installés, nous allons travailler pour améliorer les conditions de vie des populations de l’arrondissement 3. Cliquez pour lire la suite sur yenenga.net

Propos recueillis par Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés