Batié : des orpailleurs protestent contre « l’évasion » de deux présumés bandits

vendredi 3 juin 2016 à 05h40min

Des orpailleurs de Batié ont protesté jeudi, contre « l’évasion » le 15 mai de deux présumés bandits, qu’ils ont remis quelques jours plus tôt à la gendarmerie de ladite ville, a constaté sur place un correspondant de l’AIB.

Batié : des orpailleurs protestent contre « l’évasion » de deux présumés bandits

Une centaine d’orpailleurs, venus principalement du site de Tiefrodouo, ont manifesté ce jeudi contre la gendarmerie de Batié.
Le porte-parole des manifestants, El Hadj Boureima Derra a lu une déclaration avant de la remettre au Haut-commissaire du Noumbiel, Yaya Sanou.
Selon M. Derra, le 1er mai dernier, les orpailleurs ont réussi à arrêter deux individus de nationalité étrangère qui venaient d’ouvrir le feu sur le site de Tiefrodouo, blessant un orpailleur burkinabè au cou.
Toujours d’après le porte-parole, les deux présumés agresseurs ont été maitrisés par les orpailleurs et remis à la gendarmerie de Batié, pour comprendre ces attaques à répétition depuis 2011.

« Malheureusement, le Commandant de Brigade de gendarmerie de Batié, nous apprendra que nos agresseurs se sont évadés des locaux de la gendarmerie, le 15 mai 2016 à 2h07 minutes du matin », s’est offusqué El Hadj Derra.

« Monsieur le Haut-commissaire, pour être sincères avec vous, nous ne croyons pas à cette évasion, car au dire du Commandant de Brigade, les bandits se sont simplement débarrassés de leurs menottes et ont pris le chemin de leur village (de l’autre côté de la frontière burkinabè).

Les menottes n’ont ni été cassées ni été emportées par les fugitifs. Nous sommes alors convaincus qu’ils ont été libérés et nous avons nos raisons », a-t-il poursuivi.
Le Haut-commissaire Yaya Sanou, recevant la déclaration, a indiqué qu’il appartient au Procureur près du Tribunal de Grande instance de Gaoua, en tant que premier responsable de la police judiciaire, d’apporter « des solutions » aux préoccupations soulevées.

Il a aussi rappelé que la gendarmerie devait faire face aux délais de garde à vue et à la grève des gardes de sécurité pénitentiaire, rendant impossible le transfert des détenus vers Gaoua.
Interpellée par l’AIB, la gendarmerie de Batié n’a pas souhaité s’exprimer.

Agence d’Information du Burkina

Messages

  • Là, c’est sérieux ! C’est inexplicable que des bandits puissent s’évader de la sorte. Si les FDS veulent une franche collaboration de la population, elles doivent être plus sincères et professionnelles. Je m’en suis offusqué.

  • est ce que les menottes était de bonne qualité ? n’était-ce pas des vieilles menottes ou des menottes défectueuses ? à qui la faute si leurs menottes sont défectueuses ou si elles ne sont pas bonne ?
    Je me pose ces questions car il me semble que leurs menottes sont le plus souvent défectueuses ou "chinetock" ? alors qui doit assumer cette faute, les autorités gouvernementales, les gendarmes de Batié ou les GSP (leur grève) ?

  • Le chargé de communication de la Gendarmerie prompt à justifier les bavures ne dit rien ? Y a t’il complication ou implication ?
    Je pense que ces bandits courent le risque d’être lynché si par hasard ils se présentaient au dit lieu ?

  • « Malheureusement, le Commandant de Brigade de gendarmerie de Batié, nous apprendra que nos agresseurs se sont évadés des locaux de la gendarmerie, le 15 mai 2016 à 2h07 minutes du matin » !!!!!!!

  • avec ça on veut que la population colabore,on s’acharne sur ls kogologweogo.la GSP est un maillon incontournable ds la lutte contre l’insecurite,chose que le gov. et leur detracteur ne veulent pa reconaitre alorque cest une realite.

  • Et c’est ça une justice indépendante du BF. Vous ne pouvez pas arrêter un bandit si ce n’est que les voleurs de poulet et on attrape vous donner vous trouvez moyen de libérer. Comment ces bandits ont pu se demenotter si ce n’est une complicité récompensée par des valises d’argents. Ce commandant de brigade doit être simplement renvoyé en mission à la recherche de ces bandits au quel cas il est purement et simplement radié de l’armée. Avec cette libération volontaire qu’est ce qui garantie la sécurité de ces orpailleurs qui se sont battus pour arrêter ces bandits
    vraiment le pays va mal

  • Aidez-nous chez pandores à sécuriser le pays en ayant une collaboration franche et honnête avec les populations. J’en suis également offusqué. De telles situations suspectes contribuent à légitimité les Kolgwéogo.

  • Soyons sérieux ! C’est encore une raison pour légitimé les Kolgweogo.
    je me pose la question à savoir si ce sont pas les gendarmes qui ont fourni les armes à ces bandits pour opérer dans la localité

  • Oh My ! Ces gendarmes doivent etre investigues et si coupables, radies. Je mettrais ma main au feu qu’ils ont ete corrompus. Combien de millions ? Avec ces bandits qui pillulent dans la region, qui n’ont pas de scrupule a se rendre en pleine journee sur les sites d’orpaillage pour y terroriser les honnetes gens qui suent, transpirent et s’empoisonnent les poumons pour avoir une vie, pour une fois que les populations en tiennent deux, ils les laissent filer ? C’est grave. La region en est infectee. Il ne se passe pas une petite semaine sans que les commercants soient depouilles sur une route ou l’autre. La population de Batie devrait exiger que la lumiere soit faite et si necessaire le remplacement de tous les elements de gendarmerie en service et meme du Haut Commissaire qui n’a rien trouve de mieux que de fournir cette justification a deux sous.

  • si depuis le temps le gouvernement avait trouvé une solution aux revendications des GSP, toute cette recrudescence de grand banditisme n’allait pas se poser.De toutes façon les délinquants savent qu’ils ne risquent pas grand chose lorsqu’ils sont arrêtés par la police ou la gendarmerie.Quelques jours de garde à vu et c’est tout.aucun déferrement n’est possible.ALLONS SEULEMENT...

  • s’échapper comment ?ils étaient assis donc sous un manguier en plein air ?il n’avait pas de cellule ? même si les menottes sont défectueuses et les portes de cellules ?ils étaient donc les seuls prisonniers dans leur cellule ?si cela n’est pas le cas,et les autres prisonniers pourquoi n’ont ils pas pris la fuite en même temps ?vous comprenez un peu le comportement des comité de défense par moment.et l’agent FDS en garde ?il dormait ?il surveillait quoi ou qui ?le bâtiment ou les détenus ?dans de telles situations se poser autant de questions est plus commode .

  • c’est pourquoi moi j’apprécie les KOGUELOWEOGO avec eux les menottes ne sont jamais défectueuses. Donc pas d’évasion possible.

  • C’est curieux que le Commandant de brigade sache avec précision l’heure à laquelle
    l’évasion a eu lieu : 2h 07 mn !!!!!! Etait-il présent ?????

  • il mal donne à quelque nos agents de sécurité sont de plus en plus source d’insécurité pour nous citoyens ; alors redoublons d’effort pour notre propre sécurité

  • Nous sommes dans quel pays ? si je comprend bien, le commandant de brigade est resté bras croissé sans rien faire tout en regardant les bandits prendre "la route de leur village de l’autre côté de la frontière".

  • Internaute 5, à Batié un homme s’est pendu avec les menottes (corde) des koglwéogo.

  • Ce st ces comportements irresponsables du genre qui ont fait le nid des Kogweogos. Je ne sais pas si réellmenet ya eu fuite ou ya complicité mais ce qui est sure cela est grave. ca me rappelle ce que un de mes parents me racontaient quand je lui demandais pourquoi ils ne se plaignent pas à la gendarmerie ou à la police sur un cas de vol qu’il venait de me raconter : il me dit que si vous reportez votre affaire la bas, vous devenez simplement leur (FDS) mine d’or. car, dit il les FDS vont bouffer des deux cotes ; vous bouffer et bouffer aussi celui que vous avez trainer la bas. Dc comprenez l’esprit de nos parents au village !

  • C’est ce genre de situations qui ne necessite une enquête rapide et une mise à pied en attendant les resultats. Etat Burkinabe, haites attention.

  • Le Commandant de brigade les a libérés et pour ne pas avoir les orpailleurs sur son dos, il avance la thèse de l’évasion. et moi je comprends son attitude et le soutien. les GSP sont en grève et ne reçoivent pas de prisonniers. la garde à vue à un délai et passé ce temps, soit le prévenu est déféré, soit il est libéré, mais comme dans le cas présent, il ne peut pas déférer, s’il les laisse et qu’un problème survient, seul lui va répondre, c’est pourquoi "il a organisé leur évasion". mais je crois qu’il ne faut pas en vouloir au commandant. même moi qui suis derrière mon clavier y pour quelque chose, personne de nous ne veut changer, on attend que l’autre change, personne de nous ne condamne les grèves intempestives sous prétexte que c’est pour avoir une amélioration de leurs situation, depuis quand vous avez vu une grève illimitée. je veux même qu’on libère tous les délinquants et que chacun de nous condamne toute actions ne visant pas l’intérêt général ; c’est la seule occasion pour redresser la barre et vivre dans une situation paisible.

  • Donc les bandits ont horloge de fuite ? Ils doivent être chez les FDS. Fouillez leurs domiciles en premier. L’heure de fuite a été minutieusement choisie.

  • c’est la déception totale. les populations ne peuvent jamais avoir aux FDS avec cette façon de faire car dans ce cas précis les bandits peuvent se venger vis à vis de la population. dommage, dommage et merde..................

  • ou sont les commentaires de ceux qui fustigent chaque fois les kolgweogos quand ils font une bavure ?commettre une bavure sur un delinquant et liberez des bandits ...a chacun sa morale

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés