Ecole militaire technique de Ouagadougou : 19 stagiaires de 11 nationalités désormais spécialistes en armes de petits calibres

samedi 14 mai 2016 à 00h14min

19 stagiaires de 11 nationalités sont désormais Chefs d’atelier Armement petits calibres. Après 15 semaines de formation à l’Ecole militaire technique de Ouagadougou, Ils sont désormais des maintenanciers qualifiés et compétents. Les impétrants ont reçu leurs parchemins ce 13 mai 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole militaire technique de Ouagadougou : 19 stagiaires de 11 nationalités désormais spécialistes en armes de petits calibres

La 6e promotion du Certificat Technique n°2 en Armement Petit Calibre était forte de 19 Stagiaires de 11 pays. Du 1er février au 13 mai 2016, ils ont appris à contrôler, réparer ou adapter l’armement individuel ou collectif de leurs armées en service courant comme en opération.

Le colonel Major Sié Toué, commandant le groupement central des armées note que l’armement intervient beaucoup dans les activités de l’armée. Et quand on les utilise, il faut bien les entretenir. « Les armes coutent chers, il faut des techniciens, des professionnels pour l’entretien ».

« Nous avons reçu des connaissances théoriques sur 14 armes. En pratique nous avons reçu des connaissances sur le diagnostic de l’arme, comment pouvoir déceler une panne sur une arme et les actes de maintenance qu’il faut », a précisé le major de la promotion et porte-parole du groupe, l’adjudant malien Makanguilé Mamadou.

Le lieutenant-colonel De Boisse, directeur des études, a reconnu que « progressivement, patiemment, grâce à un travail soutenu et un investissement personnel conséquents, ils ont complété leurs connaissances théoriques et techniques afin de devenir des maintenanciers qualifiés et compétents ».

Les 19 nouveaux spécialistes pour l’entretien des armes de leurs armées respectives, ne doivent cependant pas seulement s’enorgueillir d’avoir reçu des parchemins. Le commandant du groupement central des armées leur a ainsi signifié qu’en matière d’armement, ce n’est que par la pratique qu’ils pourront confirmer le diplôme reçu.

La 6e promotion a terminé sa formation avec une moyenne générale de 14,97 ; « Un bon cru » selon le Colonel Major Sié Toué qui a invité les nouveaux diplômés à « garder la liaison », une fois retournés chez eux. La formation dont ils ont bénéficiée sera mise au profit de leurs armées respectives, mais plus généralement au service de l’Afrique.

« Aucune armée ne travaille désormais en vase clos, mais en synergie. Nous mutualisons les efforts », il en veut pour preuve les opérations de maintien de la paix dans lesquelles les rames se côtoient.

Le président de la promotion est par ailleurs le major du groupe avec la moyenne de 16,09. L’adjudant Makanguilé Mamadou, a témoigné sa reconnaissance aux encadreurs et à l’Ecole militaire technique de Ouagadougou pour avoir tout mis en œuvre pour leur faciliter le séjour et les enseignements. Il a exhorté ses camarades à être toujours méthodiques, techniques et responsables.

Les 19 anciens stagiaires rejoignent 91 autres sous –officiers experts en Armes de petit calibre que l’Ecole Militaire technique de Ouagadougou a formés depuis 2006.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés