Municipales 2016 à Bobo : Chassé par la rue, le CDP veut revenir par les urnes

lundi 9 mai 2016 à 03h46min

Le parti de Blaise Compaoré a lancé sa campagne pour les élections municipales du 22 mai 2016 à Bobo-Dioulasso, ce samedi 7 mai 2016. Revenant de loin selon Achille Tapsoba, secrétaire exécutif, le parti, après avoir tiré leçon du passé, est désormais outillé pour gérer de façon transparente et efficace les collectivités locales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Municipales 2016 à Bobo : Chassé par la rue, le CDP veut revenir par les urnes

C’est la place des martyrs de la cité de Sya qui a servi de cadre pour le lancement de la campagne nationale des élections municipales pour le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Pour l’occasion, militants, responsables du parti et sympathisants n’ont pas marchandé leur présence. Une ambiance des grands jours au cours de laquelle on entendait des propos tels que : « CDP était mieux », « il faut que le CDP revienne aux affaires », etc.

Au parloir, et tour à tour, représentant du chef de canton, celui des anciens, des jeunes, des femmes se sont adressés aux militants. Et ce sont des messages de paix, de réconciliation et de cohésion et d’élections apaisées qui ont été prononcés à l’assistance, restée fidèle aux idéaux du parti, gage d’une victoire.

« Ils nous ont chassés par la rue, nous reviendrons par les urnes »

Fatou Ziba, représentante des femmes du parti, est confiante selon ses propos : « Ils nous chassés par la rue, nous reviendrons par les urnes avec ces municipalités », a-t-elle laissé entendre. A l’en croire, l’ancien régime géré par Blaise Compaoré a certes duré, mais il a son actif plusieurs acquis de développement. Fort donc de cette expérience, Fatou Ziba a invité tous les militants et sympathisants du CDP à voter le 22 mai pour ledit parti.

Les interpellations et les détentions arbitraires ont également été abordées au cours de ce meeting, et pour des responsables du parti, ces agissements avaient simplement pour but de ternir l’image de cette formation politique. « Libérer n’est pas suffisant, car arrêtés arbitrairement sur des bases arbitraires de façon arbitraire, à leur libération, ils doivent être blanchis », réclame Achille Tapsoba qui dit croire fermement à l’éclatement de la vérité très incessamment. « L’heure de la vérité va sonner et c’est en ce moment que l’histoire reconnaitra au CDP, à Blaise Comparé le mérite d’avoir abattu un arbre de vérité », souligne-t-il l’air convaincu. Sans vouloir rappeler les évènements du passé qui ont forgé le CDP à même désormais de donner des leçons à son tour.

Pour Ibrahim Sanou, secrétaire général du parti dans la province du Houet, l’invite aux électeurs a été de respecter les valeurs de tolérance, de paix et de démocratie.

Cliquez pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés