Violences faites aux femmes : Amnesty international expose l’histoire des héroïnes

samedi 30 avril 2016 à 07h30min

En marge du lancement du rapport d’activités 2016, Amnesty international a exposé 14 photos de Leila Alaoui, Sophie Garcia et Nick Loomis à l’institut Gaethe de Ouagadougou. Le vernissage de cette exposition a eu lieu le 29 avril 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Violences faites aux femmes : Amnesty international expose l’histoire des héroïnes

Douze étoiles. Certaines portent des noms : Awa, Angèle, Hortence, Cendrine, Bibata, Martine, Catherine et Malika. D’autres ont préféré voir leur nom et visage cachés pour des raisons de sécurité et pour préserver leur dignité. Ces femmes ont été victimes de violation, les ont fuies, en ont été les témoins ou les combattent. Ce sont les droits qui concernent ce qui relève du plus intime, leurs corps, qui ont été bafoués. Le droit de prendre leurs propres décisions en matière d’amour, de sexualité, de contraception, de mariage ou de maternité, le droit aux soins de santé etc. Ces héroïnes représentent aussi des femmes qui se battent aux côtés de ces jeunes victimes, qui les défendent, les protègent, prennent soin d’elles, les responsabilisent et les inspirent. C’est par leurs histoires que s’ouvre cette exposition.

Également, « cette exposition est une manière pour nous de rendre hommage à la photographe Leïla Alaoui qui a fait les portraits et de son chauffeur Mahamadi Ouédraogo qui ont été malheureusement tués pendant l’attentat perpétré le 15 janvier dernier à Ouagadougou. C’est aussi faire vivre le talent de Leila et l’engagement de ces deux personnes », ajoute la directrice adjointe du bureau régional, chargée de campagne à Amnesty international, Samira Daoud. Pour elle, leur disparition a été dévastatrice. Pourtant, même dans cette tragédie, un rayon d’espoir et de lumière se dessine. « C’est un message d’encouragement. C’est une manière à la fois de montrer les réalités telles qu’elle est : dans sa difficulté, sa violence à travers les récits et témoignages d’un certain nombre de jeunes filles que nous avons pu rencontrer. Mais c’est aussi un message d’espoir parce que nombreux sont celles qui ont pu surmonter », a déclaré Mme Daoud.

Une mission freinée par les attaques terroristes de Ouagadougou

Amnesty international avait prévu d’exposer de nombreux autres portraits venant de tous les coins du Burkina Faso. Mais, sa mission visant à photographier ces filles et femmes a été interrompue par l’attentat meurtrier qu’a connu le pays. Néanmoins, cette exposition est déjà partagée dans d’autres pays ou en ligne. Elle sera, espère Mme Daoud, très probablement à Dakar durant le biennal des arts en mai prochain. A cette occasion, Amnesty organisera une cérémonie de remise de prix des ambassadeurs de conscience. « C’est une exposition qui va circuler et qui sera, je l’espère, diffusée et compris en Europe », a dit la directrice adjointe du bureau régional.
Cette exposition est prévue se déroulera pendant un mois. A cet effet, la population a été invitée à joindre les membres d’Amnesty international en vue de rendre un vibrant hommage à ces héroïnes.

Catherine Ouédraogo, la maman au grand-cœur

Mme Ouédraogo dont le portrait figure parmi les héroïnes, coordonne le centre d’accueil de la Fondation cardinal Emile Biyenda depuis 2005. Ce centre accueil des filles entre 12 et 18 qui ont été victime de viol, de mariages précoces ou forcés de même que des grossesses non désirées. Entre 2001 et 2009, le centre a hébergé 209 filles et 168 enfants qui sont nés sur place ou ont été accueillis avec leur mère.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 mai 2016 à 13:47, par DUTHU
    En réponse à : Violences faites aux femmes : Amnesty international expose l’histoire des héroïnes

    Bonjour,

    Toute mon admiration pour les femmes qui aident et soutiennent les filles ou femmes qui ont subit des violences.
    Par mon adhésion à une association de jumelage, j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de rencontrer et de mesurer,le courage des femmes du Burkina et en particulier celles de la campagne. Elles assurent quotidiennement, un travail physique, immense.
    Je souhaite qu’elles réussissent dans les objectifs qu’elles se sont fixées en liaisons avec les femmes courageuses du monde.
    Avec toute ma sympathie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés