Monde associatif : le FOMADDEL souhaite apporter sa contribution au processus de décentralisation

lundi 11 avril 2016 à 06h57min

Le monde associatif burkinabè a enregistré un nouveau venu. Il s’agit du Forum multi-acteurs sur la décentralisation et le développement local au Burkina Faso(FOMADDEL). Ce samedi 9 avril 2016, l’association a tenu une conférence de presse pour se faire connaître du public et aussi présenter ses objectifs et aussi ses activités à venir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Monde associatif : le FOMADDEL souhaite apporter sa contribution au processus de décentralisation

Organisation à caractère associatif, le FOMADDEL a été créé en juillet 2015 .Il a été officiellement présenté à la presse ce samedi 9 avril 2016. Composé de personnes œuvrant dans divers domaines de la décentralisation, le Forum multi-acteurs sur la décentralisation et le développement local au Burkina Faso (FOMADDEL) souhaite venir en appui à la mise en œuvre de la décentralisation et au développement local.

Pour les conférenciers, le processus de décentralisation au Burkina a connu une grande évolution et ce, depuis sa phase de communalisation intégrale en 2006.
Un outillage juridique et stratégique a été élaboré pour accompagner cette politique. Cependant ce dispositif n’est pas appliqué comme il se doit.
C’est donc pour apporter sa contribution à ce processus que l’association compte mettre sur pied plusieurs activités. « Il faut dire que cette conférence de presse est la première activité, c’est la première sortie de notre association pour présenter non seulement l’association, mais aussi pour présenter les activités que nous entendons mener. Nous avons élaboré notre plan d’action 2016 et le plan triennal 2016-2018 sera élaboré bientôt. Les grandes lignes de nos activités c’est d’abord, nous aurons bientôt à organiser un forum sur le développement local. Nous aurons des activités d’échanges avec les grandes écoles du Burkina, notamment l’ENAM et l’ENAREF où il y a des professionnels du domaine de la décentralisation et du développement local qui sont formés. », nous apprend Issaka ouédraogo, président du FOMADDEL.
D’autres activités sont également prévues. Il s’agit de formations au profit des futurs élus locaux.

L’association entend également renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles des structures locales œuvrant dans le domaine de la décentralisation et le développement rural ; promouvoir l’esprit de bonne gouvernance. Et aussi interpeller les politiques à travers des réflexions critiques sur le processus de décentralisation et du développement local au Burkina Faso.
Toutes ces activités visent à susciter un dialogue permanent entre acteurs de différents horizons et de profils variés intervenant dans le processus de la décentralisation et du développement local.
Pour donner plus de dynamisme au processus de décentralisation, le FOMADDEL suggère aux nouvelles autorités entre autres, le renforcement du dispositif institutionnel du financement de la décentralisation ; la promotion d’une bonne gouvernance locale avec reddition de compte assortie de mesures coercitives pour les coupables de malversations. Mais aussi une meilleure coordination du financement du développement local.

Justine Bonkoungou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés