Le mouvement « les Valets de Marie » avance au large au Burkina

mercredi 16 mars 2016 à 00h11min

Né au Burkina Faso en 2010, le mouvement « les Valets de Marie », qui anime ses apostolats à travers la prière du rosaire chaque premier samedi du mois, vient de passer à une étape supérieure de son existence au Burkina Faso, celle de la tenue de la vénération de la sainte croix.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le mouvement « les Valets de Marie » avance au large au Burkina

« Les Valets de Marie » ont tenu dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 mars, au centre national Cardinal Paul Zoungrana, la première vénération de l’année 2016 qui se trouve être en même temps celle du mouvement depuis son arrivée dans l’Eglise Famille de Dieu au Burkina. La célébration prévue pour se tenir dans la grande salle de conférence, a dû recourir aux moyens technologiques modernes pour permettre aux nombreux participants que la salle a refusés, de suivre l’événement sur écran géant.

Selon Pedro Marie de la Croix responsable des amis de la croix, « nous allons vivre de 21h à l’aube, la veillée de la vénération de la sainte croix du Seigneur Jésus-Christ ». Cette vénération de la croix commence toujours par le rosaire que précède souvent un enseignement sur un thème lié à la spiritualité du mouvement. Pour cette veillée, le Père Emmanuel CONVOLBO bibliste, ainsi que la responsable du groupe, seront les communicateurs. « Dans cette prière du rosaire explique toujours Pedro Marie de la Croix, nous déclinons alternativement le rosaire de la miséricorde, de l’enfance, de la joie et de l’amour ». Pour cette nuit-là, les participants ont fait monter leurs supplications vers Dieu, à travers la prière du rosaire de l’enfance. Dans les habitudes du mouvement, c’est après le rosaire, qu’intervient la vénération de la croix qui s’articule en sept étapes représentant les 7 dernières paroles de Jésus avant sa mort. La 1ère parole est contenue dans l’évangile de Saint Luc 23:34 « Père, pardonne-leur car ils ne savent ce qu’ils font », tandis que la 2ème parole est chez le même évangéliste en Luc 23:43 « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » La 3ème parole que l’on trouve en Saint Jean 19 : 26-27 « Jésus voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, il dit à sa mère : "Femme, voici ton fils". Puis il dit au disciple : "Voici ta mère ». Puis la 4ème parole en Saint Matthieu 27:46 « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? ». La 5ème parole la plus brève de toutes, chez Saint Jean 19:28 où le Christ dit « J’ai soif ». Et la 6ème parole toujours dans la quatrième évangile Jean 19 : 30 où le Christ s’exclame « Tout est accompli. » Et enfin la dernière et 7ème parole encore en Luc 23:46 « Père, je remets mon esprit entre tes mains. »

Cette vénération qui se célèbre par les participants sous forme de station, soutient la concentration des orants, en mettant en avant les images traduisant les sept dernières paroles du Christ. Le mouvement « Les Valets de Marie », offre aux adhérents de cheminer dans la quête de cette maturité dans la foi, à travers plusieurs étapes. Ainsi au premier niveau l’on rencontre les portiers, puis les veilleurs et enfin les guetteurs. Parmi les guetteurs, il y a ceux dits les « amis de la croix » qui sont principalement chargés d’animer la vénération de la croix, tandis que les « guetteurs chantres » assurent la direction de la prière du rosaire.

La « sœur  » de son nom de consacrée « Bien Aimée du Père », responsable du groupe, vierge consacrée, est accompagnée par la sœur Agnès Marie Myriame de la sainte Face. Elles forment à deux, l’équipe de modération qui conduit les pas du mouvement au Burkina Faso, principalement basé à la paroisse Saint Camille.

Le 28 mars prochain c’est-à-dire le lundi de Pâques probablement à la paroisse Saint Camille, il y aura des consécrations de quelques membres, qu’accueillera le Père Jean ILBOUDO de la Théotokos SJ., le Père spirituel et accompagnateur principal du mouvement de spiritualité « les Valets de Marie ». Les consécrations interviennent après que les membres ont suivi la formation assurée par l’apostolat « école de Marie », qui s’inspire de la dévotion selon Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés