Congrès ordinaire du SYNTSHA : Pissyamba Ouédraogo est le nouveau secrétaire général

jeudi 31 décembre 2015 à 15h42min

Sur convocation du bureau national, le 13e congrès ordinaire du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) s’est tenu du 27 au 30 décembre 2015, à l’amphithéâtre de l’Ecole nationale de santé publique de Ouagadougou. Cette instance a été l’occasion de commémorer le 50ème anniversaire de l’organisation avec des témoignages sur le thème « 50 ans de vie et de luttes du SYNTSHA », et d’échanger autour d’une communication sur le thème « La politique sanitaire du Burkina Faso ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Congrès ordinaire du SYNTSHA : Pissyamba Ouédraogo est le nouveau secrétaire général

Ce 13e Congrès ordinaire a connu la participation de 174 délégués (dont 16 femmes) représentant 38 sections provinciales sur les 45 provinces. Au niveau des syndicats professionnels et des structures membres de la CGT-B, le congrès a enregistré la participation de : la Fédération des Syndicats Nationaux des Travailleurs de l’Education et de la Recherche, du Syndicat National des Agents des Impôts et des Domaines, du Syndicat National des Travailleurs de l’Environnement du Tourisme et de l’Hôtellerie, de l’Union régionale CGT-B du Centre. Ont également pris part au congrès, le Syndicat National des agents des télécommunications et l’Union Générale de Etudiants Burkinabè.

Les grands axes du congrès ont concerné la prise de résolutions sur les questions des finances syndicales, la formation syndicale et l’élection d’un nouvel exécutif composé de treize membres et de trois commissaires aux comptes. A cet effet, Pissyamba Ouédraogo a été élu secrétaire général en lieu et place de Raphael NANEMA. Aussi, le congrès a rendu un vibrant hommage à Hubert YAMEOGO et Raphael NANEMA. Pour la circonstance, ils ont été consacrés secrétaires généraux d’honneur.

Pour le nouveau secrétaire général national, la leçon apprise après 50 ans de vie et de lutte du Syndicat est que les peuples mobilisés et conscients sont invincibles. C’est aussi cet esprit, dira-t-il, qui a prédominé durant cette instance. Ainsi, dès l’entame de son mandat, il entend adopter une plateforme revendicative, qui sera par la suite transmise aux autorités pour examen, et poursuivre les dossiers en instance notamment la gestion des préoccupations des travailleurs. Le choix de rendre hommage à certaines personnes à l’issue de cette rencontre n’est pas le fruit du hasard. « Ils ont sacrifié leur vie pour l’organisation. C’est pourquoi, nous avons voulu les honorer afin de servir de levier pour des luttes futures » a-t-il dit.

Créée en 1965, l’organisation a enregistré un nombre important d’acquis, selon M. Ouédraogo. Sur le plan politique et organisationnel, l’organisation a surplombé les difficultés et a résisté aux différentes tentatives de division ; les travailleurs de la santé ont toujours répondu aux mots d’ordre de lutte du SYNTSHA, de la CGT-B et des collectifs. Aussi, le syndicat a fini par contraindre le pouvoir à lui reconnaitre un droit de regard en partie sur la gestion de la chose publique au niveau de la santé humaine et des ressources animales etc. Au rang des acquis matériels et moraux, l’on retiendra entre autres la création de la catégorie A pour les personnels infirmiers, sage-femme et maïeuticiens d’Etat et l’ouverture de concours professionnels d’accès à l’ENSP pour la promotion hiérarchique des garçons et filles de salle, des agents itinérants de santé et des accoucheuses auxiliaires.

Par ailleurs, il faut le souligner, l’organisation a aussi des faiblesses. C’est dans cette dynamique que des perspectives et tâches ont été dégagées au cours de ce congrès. Il s’agit en effet des questions d’engagement militant, d’organisation et de mobilisation, d’élévation du niveau de conscience politique et de renforcement du courant unitaire du syndicalisme révolutionnaire de lutte de classe.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Bureau national du SYNTSHA issu du 13e congrès ordinaire

Secrétaire général : Ouédraogo Pissyamba
Secrétaire général adjoint : Nikiéma Péré
Trésorier général : Noufé Békour
Trésorière générale : Zigani Fatoumata
Secrétaire aux relations extérieures : Traoré Yaya
Secrétaire administratif : Konfé Hamadi
Secrétaire administratif adjoint : Ouattara Souleymane
Secrétaire à la presse et à la formation syndicale : Sawadogo Souleymane
Secrétaire adjoint à la presse et à la formation syndicale : Ouédraogo Ludovic
Secrétaire chargé des activités socioculturelles et à la formation professionnelle : Sanon Bernard
Secrétaire adjoint chargé des activités socioculturelles et à la formation : Sawadogo Jacob
Secrétaire chargé de l’information et de l’organisation : Kalkoundo Pierre Ousmane
Secrétaire adjoint chargé de l’information et de l’organisation : Ouédraogo Mahamadi

Commissaires aux comptes
Dabiré Antony
Doulkoum Bernard
Diallo Awa

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés