Bobo : Avec des spatules, des femmes ont marché pour exiger la libération de François Kaboré

lundi 7 septembre 2015 à 21h51min

Le coordinateur du Comité de cellule de veille pour la justice sociale du lotissement (CCVJS) du secteur 26 (Sarfalao) de Bobo-Dioulasso est aux arrêts depuis le 2 septembre dernier. Mécontentes de cette arrestation jugée « arbitraire » par les populations dudit secteur, des femmes ont marché, spatules, balais et marmites en main, dans la soirée du jeudi 3 septembre pour exiger sa libération. Dimanche 6 septembre, nous avons écouté des membres de la cellule pour en savoir davantage.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo : Avec des spatules, des femmes ont marché pour exiger la libération de François Kaboré

S’il y a d’une chose dont est sure Kélifana Tou, membre de la cellule de veille pour la justice sociale (CCVJS), c’est l’innocence de François Kaboré, accusé et incarcéré pour avoir molesté une femme. « Du pire mensonge ou du moins un complot monté de toute pièces par des personnes malintentionnées qui veulent nuire au mouvement qui lutte contre les injustices sociales dans les opérations de lotissements au secteur 26 (Sarfalao) » selon des populations.Lire la suite

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés