Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

mardi 1er septembre 2015 à 01h40min

Dans la matinée du 31 août 2015, il était impossible pour les véhicules de se frayer un passage vers Banfora ou Bobo-Dioulasso. Et pour cause, les travailleurs de la SN-SOSUCO ont bloqué tout passage sur la RN 7, pour protester contre la mévente du sucre que connait leur entreprise depuis fort longtemps et qui ne trouve pas de solution malgré l’engagement pris par le Président de la Transition en février 2015, lors d’une visite qu’il a rendue aux travailleurs de la SN-SOSUCO.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

Les travailleurs de la SN-SOSUCO ont érigé ce lundi 31 août 2015 des barrages sur la RN 7, bloquant ainsi toute circulation sur l’axe routier. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase serait partie d’une « Autorisation Spéciale d’Importation (ASI) accordée à SICOM BURKINA par le ministre du Commerce. En effet, le ministre du Commerce a accordé à SICOM BURKINA l’importation de 2000 tonnes de sucre en poudre du Brésil, d’une valeur de 298. 360 Euros. Pourtant, suite aux conclusions du conseil des ministres du 25 mars 2015, le gouvernement a décidé d’annuler, par communiqué du 31 mars 2015, les autorisations spéciales d’importation. C’est ainsi que le sucre importé par la société SICOM BURKINA a été bloqué par les services des douanes du Burkina.

« Pas question d’importer du sucre étranger alors que le sucre local est stocké »

Par correspondance datée du 28 mai 2015, le ministre du commerce invitait son collègue de l’Economie et des Finances à prendre les dispositions « pour faciliter les opérations de dédouanement des quantités restantes sur les 1000 tonnes de sucre granulé accordées par l’ASI à la société SICOM BURKINA ». Le ministre en charge du commerce a avancé comme argument que « la société SICOM BURKINA avait déjà effectué des opérations d’importations sur la base de l’ASI n° 2014-032/MICA/CAB du 14 août 2014 et les marchandises expédiées avant la date d’annulation de cette ASI ». Le ministre Hippolyte Dah du commerce va plus loin en disant à son collègue que « suite à des échanges avec la direction générale des douanes et après examen des dossiers fournis par la société SICOM BURKINA, il ressort que cette dernière remplit les conditions pour bénéficier de la clause transitoire, conformément à l’article 16 de la loi n° 03/92/ADP du 3 décembre 1992 portant code des douanes ».

Les travailleurs de la SN-SOSUCO n’ont pas voulu entendre cela. Sans la moindre implication de leurs syndicats, ils sont alors sortis ce lundi 31 août 2015 pour exprimer leur mécontentement. Ils ne comprennent pas que le gouvernement accorde des autorisations d’importation alors que 20.000 tonnes de sucre sont stockés dans les magasins de leur entreprise. Pour eux, quelle que soit la loi du commerce, elle ne peut emmener un gouvernement à asphyxier sa propre entreprise au profit d’une entreprise étrangère.
La nouvelle campagne menacée
Si le sucre stocké n’est pas sorti, il sera difficile pour la SN-SOSUCO de démarrer une nouvelle campagne. Pire, selon le Directeur Général, le Docteur Mouctar Koné, si une solution n’est pas trouvée dans l’immédiat, l’entreprise sera incapable de payer les salaires.
Vers 11 h, le haut-commissaire de la Comoé, madame Clarisse Bayala est venue au nom du gouverneur et elle a invité les manifestants à une concertation au Gouvernorat dans l’après midi. C’est aux environs de 13 h que la route a été libérée.
Nous avons approché les syndicats de la SN-SOSUCO qui, tout en reconnaissant qu’il y a mévente, ont refusé de se prononcer car ne sachant pas comment le mouvement a été initié.

Golleau Isidore Traoré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er septembre 2015 à 03:15
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Barrer la route nationale 7 n’a aucun rapport avec le probleme de la sosuco. Il faut arreter cette pagaille.
    Meme si les travailleurs ont raison, les conflits de travail doivent se regler dans des cadres appropries sans prejudice a la libre circulation des personnes et des biens.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 05:57
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    il faut que la sosuco se mette dans le moule de la concurrence.on ne peut pas vous donner le monopole pour vous permettre tout sur le client.si vos prix ne sont pas compétitif à qui la faute ? ce qui veut dire que vous ne pouvez même pas vous vendre à l’extérieur ? or nous sommes dans un monde communautaire qui risque de vous bouffer

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 05:57
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Il est inconcevable qu’un produit importé depuis le Brésil coûte moins cher que le même produit fabriqué sur la place. Il y a un problème à quelque part sinon cette situation ne saurait se présentée au vu des coûts supplémentaires que supporte normalement l’importateur.
    Soit l’usine qui est au Burkina n’est pas compétitive, dans ce cas on la fème et on déploie le personnel et le matériel vers d’autres secteurs rentables, soit il y a une fraude sur les droits de douane et les taxes, dans ce cas on identifié les fautifs et on les sanctionné.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 07:54, par hervos one
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Ce qui carractérise aujourdh’ui les décideur politiques du FASO c’est le manque de nationnalisme .comment pouvons nous comprendre qu’on prenne le risque de fermer une entreprise comme la SN SOSUCO !
    rappeller vous que le capitaine thomas sank avais nationnalisé la SOSUCO et bien d’autres entreprises, c’était dans l’esprit de la revolution.
    aujourd’hui dans l’esprit de l’insurrection les problèmes de ce genre devrais être régler.de toute les manières la lutte du peuple a été récupérée pour servir tout intérêt sauf celui du peuple.
    Enfin permettez moi de pensez que nos autorités de la transition ne sont pas libres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:33, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Soutien indéfectible
    L’esclave qui n’est pas capable d’ assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort.Cet esclave répondra seul de son malheur,s’il se fait des illusions sur la condescendance suspect d’un maitre qui prétend l’affranchir.
    SEUL LA LUTTE LIBÈRE !
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:41, par krimo
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Salut brave travailleurs je vous soutiens dans votre lutte. Je ne peux pas comprendre que c’est gouvernement de la transition qui signe des papiers pour asphyxier la SN-SOSUCO. Ce n’est pas possible.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:41, par Nameba
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Je me suis souvent demandé comment ce type là a pu être retenu comme ministre dans le gouvernement de la transition. Il faut qu’il nous explique comment il a pu délivrer une autorisation d’import de sucre, alors que tout le monde sait depuis belle lurette que la SN-SOSUCO a des problèmes de mévente de son sucre. Je me rappelle aussi que ce ministre a été mêlé dans le bradage de la SOCOBIB à Alizet Gando. Monsieur le ministre DAH, quitte dans ça !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:56, par jean saaga
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Avant de vouloir empêcher les importations que la SOSUCO revois le prix de son produit et définisse une meilleur stratégie marketing et publicitaire ! Même Winner Inds à plus de publicité que cette "entreprise".

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:13, par Bassénéré
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Je crois que pour permettre une saine concurrence, la SOSUCO devrait travailler à produire du sucre de bonne qualité. Si le personnel veut consommer le sucre de sa production, c’est son droit, mais le consommateur doit pouvoir opter pour un produit de meilleur qualité. A titre d’exemple le sucre de la SN-SOSUCO met du temps à se dissoudre dans les aliments. L’imitation de l’emballage est très mauvaise. A mon humble avis , vous devrez revoir la qualité de la production avant de demander la limitation de l’importation du sucre. Sans être un apatride je peux sans risque de me tromper affirmer que entre le sucre SOSUCO et celui qui est importé, il n’y a pas photo. Comparez les produits et mettez tout en œuvre pour vous améliorer. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:43, par Homme intègre
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Pourquoi laisser pourrir 20 000 tonnes de sucre dans sa case pour aller acheter 2 000 tonnes de sucre au Brésil ? Vraiment un peu de patriotisme dans les affaires.
    Il faut que nous les consommateurs, faisions siens le slogan : consommons ce que nous produisons. Exigeons le sucre de la SN.SOSUCO dans les boutiques. Seuls les consommateurs peuvent sauver l’industrie Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:16, par zanwa
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Il faut que la SOSUCO se mette dans le jeu de la concurrence parce que on ne peut créer un monopole uniquement pour eux alors qu’on est dans une économie de marché. C’est un problème de gestion, c’est les 2000 Tonnes du Brésil qui feront que les 20000 Tonnes ne se vendront pas. Eviter le nepotisme, la gabégie, le clientelisme , la médiocrité et surtout la politique dans la gestion des entreprises.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:41, par copa
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Donc parmi tout le personnel, personne n’a trouvé meilleur solution que d’aller bloquer la voie N 7, sincèrement je suis déçu du personnel de la SN SOSUCO, sachez que votre force est votre population, aucun burkinabé n’aimerait que la SNSOSUCO ferme. Je crois que tout le STAFF DIRECTIONNEL doit être sanctionné à commencer par le DIRECTEUR COMMERCIAL et son équipe, parce que c’est de leur devoir que le sucre se vende, donc mettez les hommes qu’il faut à la place qu’il faut c’est tout parce que la concurrence c’est normale et cela amène les entreprises à donner le meilleur deux même pour une satisfaction totale de la clientèle.
    Contacter les hauts dignitaires des communautés religieuses du Burkina (musulmane, catholique, protestante….) à travers leurs structures (les mosquées, les églises les organisations …) dans chaque région, chaque province, chaque département, chaque commune, chaque ville et village, chaque quartier pour une répartition bien préparer qui demanderont aux personnes de bonne volontés d’agir et ceux qui peuvent s’en procurer de le faire. Parce qu’ils existent des personnes dans les chaque quartier qui ne trouveront aucun mal aider ses frères dans un triple sens (les bien fait de DIEU, la SN SOSUCO, et les BENEFICIAIRES) parce que si la SN SOSUCO ferme se sont des familles qui seront dans des problèmes, c’est juste un mouvement d’ensemble, si la machine prend vous verrez, il y’a en tellement de solutions réfléchissez c’est tout, et laisser l’état en paix, cela c’est pour déstocker les tonnes de sucre dans les magasins, après vous verrez comment restructurer l’entreprise. Merci pour la lecture

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:43, par OK.COM
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Ma contribution est ceci :
    1. Réduire le prix afin d’écouler le stock existentiel car produit périssable ;
    2. Revoir les structures de production car le problème de surcoût doit y trouver sa source ;
    3. Revoir la politique commerciale afin de s’adapter aux contraintes du marché ;
    4. Améliorer le système de management de sorte à tendre vers la certification.
    Je pense qu’il est important que nous commençons à nous remettre en cause pour pouvoir mieux avancer dans la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:51, par CONSEIL
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    BJ !
    MINISTRE HYPPOLITE QUEL EST TON SYSTEME DE GESTION POUR LA
    SOCIETE DE TES PATRONS ? LE PEUPLE TE DEMANDERA DES COMPTES
    SI LA SOCIETE FERME SOUS TA GESTION.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:11, par Moktar
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Chers internautes, compatriotes, comprenons que le sucre du Brésil coute moins cher parce qu’ils sont dans de meilleures conditions climatiques. Mais ne soyons pas aveugles : Notre pays ne sera rien si nous ne consommons pas ce que nous produisons. Et si la SOSUCO ferme, les quelques jetons que nous croyons économiser ne sont rien par rapport à la pauvreté des travailleurs lisenciés, aux pertes de la CNSS et des impôts que SN SOSUCO paient à l’état (IUTS, autres impôts). Pourquoi pendant que d’autres nations sont fières de consommer ce qu’il produisent et nous nous ruons sur les produits extérieurs (matelas france-au-revoir, chaise, ....). Aucune nation ne peut se développer sans sa production intérieur ! C’est facile de dire que SN SOSUCO n’est pas compétitif. Les autres pays (en Europe et ailleurs) imposent aux produits extérieurs des conditions de qualité destinées à augmenter leur cout de production de sorte qu’ils ne soient pas compétifs face aux produits nationaux. Il faut ouvrir l’oeil. Je suis fermement le mouvement des employés de la SN SOSUCO. Du reste c’est parce que Sankara a dit "produisons et consommons burkinabé" que l’impérialisme l’a fait assassiné ! Aucun pays ne peut se développer sans ses entreprises, à moins qu’il ne regorge de ressources naturelles.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:43, par Gypsie
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Heureux celui qui ne sait pas. Internaute n 9 le sucre de la SOSUCO est de meilleur qualité que le sucre blanc dont nous raffolons qui est rempli de produits chimiques. En Europe là-bas ils consomment le sucre roux tout le contraire de nous ici. Dans leurs revendications les travailleurs n’ont qu’à accepter une diminution de leur salaire pour réduire le prix de vente cela aussi est une solution à court terme sinon bonjour le chômage à ce rythme (mieux vaut avoir un peu à gérer que de tout perdre du jour au lendemain). vivement une solution définive pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 12:01, par Le Patriote 1er
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    voila ce qui est bien dit.Monsieur Moktar j suis parfaitement d’accord avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 12:23, par YOU2
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Il faut que la SN SOSUCO cherche à comprendre les raisons de la mévente de son sucre. La production de la SN SOSUCO ne suffit même pour satisfaire la moitié de la consommation burkinabé. Tenez vous bien, j’étais le mois passé à ouaga, je voulais du sucre SN SOSUCO, j’ai fait le tours de plusieurs boutiques dans mon quartier sans en trouver. Quand j’ai posé la question à un boutiquier pour savoir pourquoi il n’en vendait pas, voilà ce qu’il m’a répondu" Le sucre SN SOSUCO n’est pas de bonne qualité, ce n’est pas assez solide, ça fond avant même que vous ayez le temps d’en vendre". J’ai tenté de lui expliquer que le sucre SN SOSUCO était naturel, sans colorant...Il m’a coupé en me disant qu’il n’est pas contre la SN SOSUCO mais qu’il veut du sucre solide qui ne le fasse pas perdre de l’argent.
    Vous pouvez vous même faire le tour des boutiques pour vous en rendre compte.
    Face à cela je propose que la SN SOSUCO reparte à la case publicité car rien n’est définitivement acquis .

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:13, par Sidnaaba
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Je suis d’accord pour une telle lutte bravo à vous pour l’idée de défendre votre grenier mais ce plan est une solution à court terme.La solution au problème de mévente ou de surstock réside au sein mème de votre entreprise.Votre circuit d’écoulement est défaillant plein d’amalgame politique et le consommateur final n’a pas accès à votre produit.Pourquoi ne pas implanter un dépot à la ZAD à Ouaga et tous les grossistes peuvent s’approprier.Ya trop de manoeuvres je travaille dans un centre commercial et je vois quelle peine on a pour commander le sucre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:36, par Figo
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Il faut que ceux qui supportent aveuglement cette lutte fasse une bonne analyse. L’ONATEL avait le monopole de la communication mobile et on payait la minute à 450 F. La BRAKINA a un quasi monopole et vous voyez combien coûte la boisson. Avec trois ou quatre usines de ciment, le prix n’a pas baissé et pire celui importé coûterait moins cher. Si aujourd’hui on empêche l’importation du sucre, qu’est-ce qui nous garantie que la SOSUCO ne va pas augmenter ses prix et pire nous imposer du sucre de mauvaise qualité ? La patriotisme que certains revendiquent doit-il s’exprimer au mépris des droits au libre choix de tous les burkinabè ? Qu’on commence par imposer la consommation de ce sucre aux gros consommateurs : Armée, police et CENOU.
    Il faut plutôt que les responsables de la SOSUCO envoient leurs techniciens se former pour revenir nous proposer du sucre de bonne qualité à un prix compétitif et vous verrez que les gens consommeront. Autrement, même si vous interdisez l’importation, rien n’empêchera les consommateurs d’aller vers les produits de substitution et vous n’aurez rien résolu.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:41, par et pourtant
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Certain resument comme des idiots. Si le sucre est moins cher ailleur c est que l electricite est moins cher laba . Ou ils utilisent des produits chimiques pour la masse production donc nefaste a la sante. Ou encore le materiel de production et de transformation sont produit sur place. Ou encore la terre est tres fertile et ne demande aucun traitement particulier.
    Epuis retenez que la patrie ou
    La mort veut dire aussi que je depenserai quelque soit le prix parceque c est comme un investisement ds mon pays et pour mon peuple. Les africains st les seuls au monde qui accusent a chaque fois leurs gouvernement pour des
    Futilites . Voila pourquoi ns sommes les derniers des communautes partout ou on va meme chez ns .
    La solution est simple. Il faut donner 5 paquets de sucre a chaque foctionnaire et couper ds son salaire c est tout. Bonsoir !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:49, par gount
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Bon je crois que cette unité à des problèmes qui remontent depuis 1978 et qui toujours mal gérés
    1 les machines sont vieilles
    2 les champs sont mal entretenus
    3 le recrutement délaissé la compétence
    Ex lorsque pagan Adama kabore à pris la Lonab il a fait des prouesses en libéralisation la vente des tickets tombola en ré cadrant le jeu. Du. Cheval avec bcom de courses et surtout en jouant sur la clé de répartition
    La faute de cette me vente. C est la direction il faut la virer
    Le sucre. Burkina e n a pas de propre l eau des. Cascades est pure et les hommes mes beaux sont travailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:11, par Figo
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Solution pratique pour résoudre durablement le problème de la SOSUCO :
    - diminution du prix de revient de la tonne de sucre par les actions suivantes :
    * subventionner la Société sur les trois années à venir afin de baisser le prix de vente
    *réduction sur trois ans de la masse salariale (non pas diminuer, mais bloquer les avancements sur cette période et réduire les frais d’assurances)
    - imposer la consommation du sucre SOSUCO à toutes les structures étatiques (armée, internat des grandes écoles, Universités)
    - imposer la consommation du sucre SOSUCO à tous les travailleurs : un carton de sucre chaque deux mois, à retenir sur le salaire.
    Comme coup de gueule, il faut que les gens sachent qu’ils ne doivent pas prétendre régler leur problème en en créant aux autres. Quand vous bloquez toute une voie, vous vous en prenez à la population. Si ça continue, un jour il y aura probablement un affrontement car c’est de l’incivisme pur et simple. Et l’autorité devrait prendre systématiquement des mesures en verbalisant ces comportements.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:39
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Quest ce qui vous étonne de la part de ce gouvernement de transitaire ??Ils savent qu’ils n’en ont pas pour longtemps donc chaque sinistre oup’s ministre cdd se sucre avant octobre 2015...Faut bien fouiller concernant cette société sicom qi doit être un prête nom derrière lequel le ministre dah et complice passent pour ’’bouffer" nos sous vraiment la pourriture a gangréné partout impossible de trouver un fonctionnaire probe et consciencieux en 2015 au Burkina..

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 15:08
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Il faut que la SOSUCO se mette dans le jeu de la concurrence parce que on ne peut créer un monopole uniquement pour eux alors qu’on est dans une économie de marché. C’est un problème de gestion
    baisser le prix et jouer sur la quantité
    qui peut renseigner les forumistes sur le salaires des agents de la SOSUCO du DG au plus petit travailleur
    le pb se trouve dans votre boites

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 16:29, par MILAS
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Bcp de courage au agents de la SN SOSUCO. J’aimerai juste tirer votre attention. En barrant la route pour manifester votre mécontentement, vous contribuer à la mévente de vos produit car ce sont les mêmes usagers de la route qui sont vos potentiels clients. Ils sont combien qui ont manqué leur RDV d’affaire ? RDV avec leur Dr ? bref, vous ne respecter pas vos clients. Je pense humblement qu’une lettre ouverte au Ministre suffirait pour se faire entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:04, par seydou
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    j’ai lu les interventions des internautes, il ya beaucoup d’ elucubrations sur le sujet,mais je vous dis ceci : il ya un accord entre le gouvernement et la sosuco sur la gestion de la consommation du sucre au BF. En effet,une étude avait été faite sur le besoin de cn du sucre au plan intérieure, cette quantité x ayant été définies dons décision avait été prise pour déterminer la part de la sosuco sur le marché et aussi la part du privé ; la part de la sosuco sur le marché est aussi par la fraude et autre et cela à cause des problémes propres à la sosuco elle même mais qui ne peuvent pas fairte l’ objet de débat ici

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:07
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Si vraiment plus rien n’est comme avant ce ministre Dah doit nous donner des explications et si ses explications ne tiennent pas la route le bon sens voudrait qu’il dépose sa démission bref fouillez bien chers journalistes vous verrez que sicom a "essuyer" la bouche du type là où alors cette société appartient à 1 de ses proches en tout cas Dah doit avoir ses intérêt dedans sinon comment comprendre son attitude suicidaire et anti social ???

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:49, par Africaniaiserie
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Le sucre qui vient du Brésil, c’est du sucre que les Brésiliens eux-mêmes ne consomment pas. C’est du sucre de la betterave dont le traitement nécessite l’ajout de beaucoup de produits chimiques. Ce type de sucre est destiné aux pays du tiers monde. Évidemment il coûte moins cher, parce que dans les pays du nord personne n’en veut.
    On ne peut pas comparer deux choses de qualités différentes. Importer le vrai sucre de canne à sucre, vous verrez s’il peut être vendu au Burkina à ce prix.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:55, par Africaniaiserie
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Internaute N+25, de quelle concurrence vous parlez ? Il y a concurrence lorsque les produits vendus sont de même qualité ou de même nature et les consommateurs suffisamment informés de la nature des produits. Ici on nous fait croire que sucre c’est sucre. Or sucre n’est pas sucre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 18:05, par tchiantigui
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Burkina Faso. Pays ou tout est cher. Champion en cherté. Sucre, carburant, transport, ciment, parcelle, scolarité, même la viande etc... Empêcher l’importation du sucre pour faire plaisir à sn-sossuco, je trouve ridicule. on a bcp à faire ds ce Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 18:26, par Sans rancune
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Le sucre produit par la SN-SOSUCO est de qualité supérieure !
    Il faut consommer ce sucre par patriotisme !
    Blablabla ...
    Et le consommateur dans tout ça ? Si vous analyser le panier de la ménagère, vous comprendrez pourquoi les gens préfèrent le sucre importé. Que la SN-SOSUCO soit tout simplement compétitive ou elle crèvera comme tant d’autres : faso fani, savana, ...

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 19:31, par Bila
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    pourquoi le Sucre SN SOSUCO est trop chère ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 19:48, par DJIBI
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    IL est facile de dire à la SN-SOSUCO d’être compétitif pourtant ce n’est pas aussi simple que cela. Si nous voulons être des vrais patriotes, il faut que nous aussi on accepte un sacrifice. Si l’on interdit l’importation du sucre, les fraudes cessent, la SOSUCO pourrait emerger. Ne comparez pas le Burkina au Bresil car ce dernier est un pays émergeant pourtant l’émergeance est un objectif pour nous qui semble d’ailleurs un mirage.Ne perdons pas de vue que la mondialisation a plus d’inconvenients que d’avantages pour les pays pauvres.Si nous ne prenons pas nos responsabilités, toutes nos usines vont fermer et boujours la dependance totale et plus jamais de développement. Soutien aux travailleurs dela SN-SOSUCO mais faites de la bonne production pour nous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 20:28, par Clean
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    En tant que burkinabé, je comprend la SOSUCO, mais il faut noter le coût élevé de la production. ce coût est dû aux salaires de certains agents qui ne font rien dans la boite, aux fosses heures supplémentaires notées chaque fois, aux fosses missions des cadres, aux fosses dépenses. arrêtez ces fosses opérations et vous verrez la bonne santé financière de la boite. nous sommes dans un contexte de globalisation.développez des actions concrètes pour pérenniser la structure. nous allons continuer a payer ce qui nous arrange et nous plait. est ce quand une famille dort sans manger, elle bloque t*il le ci mètre du quartier ? vous aussi, laisser le gouvernement en paix.que la CRS des cascades fasse son travail. la N 7 est elle le lieu de greve ? mon oeil oui. laissez nous respirer.on veut avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 21:05, par Bassénéré
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Intervenant N°9, vous ne savez pas pourquoi le sucre SOSUCO est meilleurs. C’est parce qu’il est basé sur la canne à sucre. Mais faut-il systématiquement le consommer ? NON ET ENCORE NON. je reproche au sucre SOSUCO de ne pas se dissoudre facilement dans les aliments. Entamez un paquet de sucre en cette saison des pluies et vous constaterez qu’il subi l’humidité en se transformant en poudre ( ce qui complique sa quantification dans les aliments). Il faut par ailleurs noter que malgré qu’il est produit au Burkina et ne devrait pas comporter un coût de transport élevé, il revient plus cher que le sucre importé. Pour le moment et malgré mon patriotisme je suis soucieux tout de même de gérer parcimonieusement mon maigre revenu. Je vous informe que Banfora est l’une des villes Burkinabe les plus chères. Ceci n’explique t-il pas en partie le fait que le sucre SOSUCO est cher malgré ses imperfections ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 02:42, par Vrai Vérité
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Il faut surtout revoir la qualité de vos produits notamment on remarque que le sucre en carreaux n’a pas plus la consistance d’avant. Revoyez vos techniques de production afin de réduire les prix et donc mieux intégrer le marché.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 04:16, par victor
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    au moment ou américains et européens font du protectionnisme face au produits importés de la chine et autres puissances émergentes telles que le brésil, vous africains êtes là à parler de compétitivité.
    Restons donc là à attendre l’heure du gaonré ou du babinda importé de chine ou de je ne sais ou encore.
    Maintenant il faut réaliser un audit de la boite pour savoir d’où viennent réellement ses problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 05:51, par Mystic
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Je ne comprends plus nos valeurs intègres. Du temps de COMPAORE vous auriez dit que c’est François qui est derrière ceci, maintenant c’est d’autres personnes que vous indexez ! J’en appelle à votre logique sinon ce serait un cycle infernal ! La SOSUCO s’est coulé tout seul, allez voir dans leur finance, pensez vous que le sucre bloqué ne pénalise pas d’autres employés de SICOM ? Sucre roux de la SOSUCO est meilleure au sucre blanc n’importe quoi c’est cela le commerce, plusieurs produits pour plusieurs consommateurs au bourses différentes ! Que ceux qui veuille le sucre roux l’achète mais laissez ceux qui veulent le blanc l’achetez aussi ! SOSUCO n’est pas interdit de vendre ! La concurrence nous fait vivre ici nous les petits revenus et les plus nombreux d’ailleurs ! Ministre DAH ouvrez vite la route qu’on puisse vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 05:58, par Mystic
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    L’autre n’a rien compris, c’est du sucre de canne !!!Pas de betterave ! La concurrence c’est des produits de même nature pas de même qualité ni la même provenance ! Ne verse pas dans l’ignorance.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 08:46, par wawei
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Bon, voilà.... Chers amis de la SOSUCO, vous commencez franchement à nous énerver-hein. Comment vous vous êtes arrangés pour avoir en stock 20 000 tonnes de sucre ? Sucre qui ne suffit pas dans nos foyers-là ? Ah- Baa !!! Vous n’avez pas une politique de vente, un service marketing ? La dernière fois aux premiers mois après l’insurrection nous vous avons soutenus, mais des commerçants nous ont fait comprendre que lorsqu’ils achètent votre sucre, ils le revendent à perte ; comment ça se fait ? Bien, moi je vous propose une solution : le paquet de sucre coûte 800/850cfa dans les boutiques ; sortez vos tonnes de sucre et vendez un paquet.....mettons à 650fcfa ; le commerçant qui va acheter se fera un bénéfice d’au moins 100fcfa sur chaque paquet et votre problème est résolu ! Parce qu’il faut éviter de barrer la route-là ; vous ne résolvez aucun problème ! bien au contraire ! VOUS NOUS ÉNERVEZ ! Comment vous expliquez que votre sucre qui est de bonne qualité ne puisse pas se vendre ?! Héiii ! il faut dire la vérité au lieu de vous comporter comme des bandits en bloquant la voie comme les chauffeurs la dernière fois ; c’est quoi ça ?! Dans une société de production comme la SOSUCO, normalement il y’ a une équipe chargée de définir la stratégie de vente ; mais s’ils sont incompétents, est-ce-que c’est la faute des usagers de la route ? Attendez !! allez voir Djanjinaba et ses camarades du groupe Agha-kan pour résoudre votre problème-hein ; bande de mafieux. FAUT PLUS BLOQUER LA ROUTE- là-HEIN !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 09:18
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    LA LIBERTE COMMENCE PAR LA PRISE EN COMPTE DES DOLEANCES DES POPULATIONS. NOUS NE DEMMANDONS QUE DES PRIX JUSTES ET COMPETITIFS. CONSOMMONS BURKINA EST DIFFERENTS DE SUCCER LES BURKINABES !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:06, par SAFIELBA
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Une entreprise de la trempe de SN-SOSUCO gérée par des gens comme le tristement célèbre Ouattara Mamadou Pantiori, celui-là même dont les indélicatesses avaient valu au CDP cascades l’invalidation de sa candidature aux élections passées ; pas étonnant que cette entreprise soit au bord de la faillite. Ce ouvrier de l’entreprise est à la fois, sous traitant dans l’entreprise, mari de la DRH, "conseiller politique et occulte" du DG, et aujourd’hui "représentant" des travailleurs. Eh ! dieu SOSUCO y fo !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:07, par SAFIELBA
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Une entreprise de la trempe de SN-SOSUCO gérée par des gens comme le tristement célèbre Ouattara Mamadou Pantiori, celui-là même dont les indélicatesses avaient valu au CDP cascades l’invalidation de sa candidature aux élections passées ; pas étonnant que cette entreprise soit au bord de la faillite. Ce ouvrier de l’entreprise est à la fois, sous traitant dans l’entreprise, mari de la DRH, "conseiller politique et occulte" du DG, et aujourd’hui "représentant" des travailleurs. Eh ! dieu SOSUCO y fo !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:56, par ZigriRooKooKa
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Beaucoup de courage aux travailleurs et dirigeant de cette fierté national qu’est la SOSUCO. Fierté national parce qu’il suffit de faire un tour à Banfora au niveau des champs de canne à sucre pour en être conscient. Combien de petites mains dans les chaines de valeurs depuis la plantation de la canne jusqu’à la tasse de thé combien de petites mains interviennent ! Et partant combien de bouches chaque jour mangent parce que ces petites main sont actives. Personnellement j’ai pris la résolution de faire l’effort de consommer le sucre de la socuco pour contribuer à :
    - améliorer ma santé parce que ce sucre est sans doute plus saint que celui importé
    - permettre aux femmes et aux hommes qui y travaillent de contrinuer à nourrir les bouches qui comptent sur eux.
    A mon humble avis il faut travailler à :
    - réduire les coûts de production en réduisant les charge de production non essentiel par exemple je sais que c’est plus cher de produire le sucre en morceaux que de le garder en poudre. C’est plus chère de le conditionner en carton que de le faire dans des sacs. Cette réduction va permettre de réduire le prix de vente aux consommateur
    - créer un circuit de distribution assez vaste à travers le système de marketing relayé comme le font par exemple les gens de Qnet ou autre réseau pyramidaux. Ainsi les consommateur et les distributeur trouverons un intérêt particulier à consommer ce sucre au delà de l’intérêt patriotique qui semble t il ne mobilise pas autant les gens.
    Je ne suis pas économiste encore moins marketeur mais j’invite les spécialistes de ces domaines à se pencher sur ces approches et proposer une solution à la SOSUCO qui va leur sortir de cette impasse. Nous sortons des milliers d’économistes chaque année et presque autant de gestionnaires commerciaux de nos universités et école supérieure. Ce sont les premiers qui doivent se sentir concerné par ce type de problème. L’équation est la suivante : la demande existe, le produit existe il faut crée un système qui face naître un marché alléchant pour les consommateurs et le producteur.
    CECI EST UN DÉFI POUR NOS ÉCONOMISTES ET NOS MARKETEURS ! C’EST DU BOULOT POUR EUX S IL SAVENT COMMENT SE SERVIR DE LEUR SAVOIR FAIRE !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 11:46, par Royal
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Chers internautes, lisez d’abord entre les lignes avant de vous enflammer. Ministre de transition ne peut pas s’amuser au jeu don vous parlez : il n’est pas bête. l’Affaire de la snsosuco est notre affaire a tous, mais que les revoltes se fassent dans les regles de l’art. Imaginez une femme enceinte qu’on évacue d’urgence vers vers bobo. Où est le syndicat de la snsosuco ? Molo molo Dèh ! Il faut plus d’un an pour cicatriser une plaie qui à duré 27ans.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 15:52, par Yiriba
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Personne n’a le droit de troubler la vie de son prochain pour régler ses propres problèmes. Travailleurs de la SOSUCO, faites et appliquez vos revendications aux bons endroits. Pour l’entreprise en question, c’est un moribon qui va finir par mourir, sauf si l’État y injecte regulièrement suffisamment de fonds pour palier à toute concurrente agressive. Quant à l’Administration de l’usine, il est temps de faire bouger les méninges pour trouver d’autres alternatives à la production du sucre si l’État ne vous assiste pas. Passez par exemple à la commercialisation et la culture fourragère pour le cheptel national, la culture maraichère et de serre pour l’hôtellerie nationale, etc... Bien attendue, la SOSUCO doit d’abord investir dans l’organisation de la clientèle et des consommateurs. On perdra des emplois dans l’usine mais on en créera dans les champs avec nos soeurs et femmes. L’économie mondiale a changé et le patriotisme ne nous delivera pas si quelque part, quelqu’un nous propose son gombo au tier du prix, devant notre marmite. Travaillons sur nos points économiquement forts.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 17:20, par toguissida
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Celui qui a parlé au nom des travailleurs n’est ni délégué du personnel ni syndicat. Il a parlé non pas pour le bien être des travailleurs mais pour protéger ses propres intérêts. Sachez que ce monsieur Hema est un employé de la sn-sosuco régulièrement rémunéré mensuellement et en même temps un sous traitant qui, chaque mois adresse une facture à la snsosuco qui lui verse des centaines de millions. Ces millions de la sous traitance sont partagés entre la drh (mme gnanou , le dg monsieur koné moctar, et d’autres au vu et au su de tout le monde. Ecouter soyons sérieux et honnêtes et ayant surtout la crainte de Dieu car le dernier jugement sera amère. On peut rouler tout le monde mais surtout pas Dieu. Laissez le ministre tranquillement qui ne fait que son travail. Et qui sait si cela ne ressemble pas une récupération politique car nous savons que la drh (mme gnanou est sur la liste de législative du CDP) et comme son mentor koné léonce est inéligible elle a la peur au ventre. Arrêter de nous manipuler ce n’est pas la seule société. Battez vous autrement au lieu de vous en prendre à l’honnête ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 19:47, par L’OEIL DU PEUPLE
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Messieurs de la SN-Sosuco ne frémissez pas svp pour 2000 tonnes de sucre contre 20000 tonnes. Il n’ y a même pas match. D’abord revoyez votre politique de commercialisation de vos produits Vous avez une très mauvaise politique commerciale basée sur l’exclusion. C’est ce qui a fait partir les grands clients de la société(AMADE BANGRIN ; CORAM ; etc....).Il y a eu un conflit de rivalité et de leadership entre les grands commerçants du sucre et le PCA de la sn-sosuco qui se disait avoir la mainmise sur la production de la Sosuco, il qu’il pouvait dire de livrer le sucre à qui il voulait. A l’époque la scène était pitoyable et ça a frustré pas mal de commerçants. Barro avait oublié que l’achat -vente est différent de production- commercialisation.et la production d’un bien prend en compte tout le monde, pas de rivalité. Et comme à, l’époque il se prenait pour le propriétaire de la Sosuco alors qu’l est un simple actionnaire du second rang. De sa position de PCA, il s’imposait sur les prises de politiques commerciales. Cela a négativement joué sur la politique commerciale et du développement de l’ entreprise elle-même.
    La SN-Sosuco n’a pas eu des dirigeants qui ont pensé à la vie de l’entreprise. Tous pensent à leur bien-être, si bien qu’ils ont laissé la société à elle-même. Je me rappelle bien qu’après la privatisation l’état avait pris des mesures pour protéger la société contre les importations en augmentant la taxe douanière. Mais comme les dirigeants eux-mêmes voulaient en même temps être commerçants, ils ont demandé à l’Etat de déclasser le sucre importé de la première catégorie à la cinquième catégorie. L’argument avancé à l’époque en 2003 et 2004 par les dirigeants eux-mêmes(le coordonnateur actuel, le PCA), c’est que le sucre importé est une marchandise. Alors qu’à la première catégorie le sucre est considéré comme une matière première qui devrait être mis dans la chaine de production dès son arrivée ; il faut dire qu’à l’époque, tout sucre importé était analysé par le laboratoire de la SN-sosuco avant d’être mis sur le marché par le commerçant. Tous les textes de protection de la société ont été dénoncés par les dirigeants actuels de la sn-sosuco. Alors vous devriez vous en prendre à vous- mêmes. Je demande aux dirigeants de la société d’ouvrir des boutiques témoins(dépôts) à OUAGA,BOBO, KOUDOUGOU,TENKODOGO et OUAHIGOUYA afin de permettre aux commerçants grossistes et demi-grossistes de se procurer du sucre. Il faut travailler à réduire les distances et rapprocher les produits des consommateurs. Il faut revoir l’emballage du sucre morceaux. L’Etat ne peut pas diriger la société à votre place. Si vous êtes incapables de diriger une telle société après(27ans) vingt sept ans, alors remettez les clés à l’Etat qui saura comment diriger sa société qu’il a créée. L’Etat doit reprendre sa chose car les dirigeants ont tout eu. Le problème de la société ne les intéresse plus.
    A l’Etat qui a un rôle régalien de protéger les entités industrielles locales contre l’agression des produits extérieurs. Et comme dit le slogan ’consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons’ est plein de sens en matière de protection des entreprises et également en matière de promotion des activités industrielles. Vingt millions de BURKINABE, je crois que c’est un marché potentiel de consommateurs non négligeables. Ayons le sens citoyen et patriotique. En consommant les produits asiatiques ou occidentaux, nous contribuons à développer ces pays et du même coup à créer des emplois pour leurs citoyens et à tuer l’emploi pour nos compatriotes. Le patriotisme n’est pas seulement Burkinabè, il existe partout même en Europe,en ASIE. Le Français préfère le produit Français, l’ASIATIQUE préfère le produit asiatique. Aimer consommer les produits de chez soi ne veut pas dire qu’on est chauvin.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 20:01, par AKABLAN
    En réponse à : Mévente du sucre : Les travailleurs de la SN-SOSUCO barricadent la RN 7.

    Je ne comprends pas nos gouvernants de tout temps. Son-ils sourds et aveugles pour ignorer que tous les pays de l’UEMOA et de la CEDEAO protègent leurs productions agricoles et industrielles nationales ?
    Je donne l’exemple du Sénégal. Quand la saison des oignons est arrivée, le gouvernement a interdit l’importation des oignons. La production locale vient de s’épuiser et le kilogramme d’oignon coûte 500 FCFA en ce moment. Il vient alors de lever l’interdiction d’importer les oignons en vue de la Tabaski. Je crois qu’un Procureur devrait s’autosaisir de cette affaire pour cerner les circonstances exactes de la délivrance de la présumée autorisation spéciale d’importer du sucre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés