Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

mardi 1er septembre 2015 à 01h40min

Il faut annuler et reprendre les concours énumérés comme étant ceux dont les épreuves ont fait l’objet de fraudes. Opter pour cette solution, c’est choisir de rétablir l’égalité des chances entre tous les candidats aux concours de la Fonction publique, session 2015. C’est aussi reconnaître les valeurs pour la restauration desquelles, des jeunes sont sortis massivement les 30 et 31 octobre 2015 pour faire tomber un régime vieux de près d’un quart de siècle. Au-delà, c’est opter pour la transparence et la bonne gouvernance. Tel est l’argumentaire déballé par un « Comité de jeunes unis pour la reprise des concours concernés par les fraudes ». C’était dans la soirée du lundi 31 août 2015 à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

Face aux cas de fraudes annoncés le 21 août dernier, et concernant les concours des cycles A, B et C de l’ENAREF, d’Assistants des douanes, les concours de la Santé et de Conseillers des affaires économiques, un « Comité de jeunes unis » a vu le jour. Il est dirigé par des candidats auxdits concours, en l’occurrence Herman Konkobo, Somé Lanihir, Adeline Coulibaly, Nassouri Abdoul Momini. Pour eux, ces fraudes ont engendré la rupture du « principe cardinal d’égalité entre candidats aux concours de la Fonction publique ». Un principe qui voudrait que les tous les candidats soient à égalité de chance en abordant les épreuves des concours. Ce principe n’ayant pas été respecté, il faut maintenant rectifier le tir.

Dans ce sens, le « Comité de jeunes unis » exige « l’annulation et la reprise des concours concernés ». Une exigence que M. Konkobo et ses camarades disent avoir tenté - mais vainement - d’exprimer directement au ministre en charge de la Fonction publique ainsi qu’au secrétaire général dudit ministère. Néanmoins, avec le directeur de l’Agence générale de recrutement de l’Etat, ils disent avoir eu un entretien. Un entretien au cours duquel le directeur aurait reconnu la « pertinence » de l’exigence ; mais aurait toutefois rappelé qu’au niveau du ministère en charge de la Fonction publique, « la position arrêtée est que les concours concernés ne seront pas annulés encore moins repris ». Il aurait rassuré que ce refus de reprise ne tient pas au manque de moyens financiers ; mais au fait que non seulement les « aspects techniques de reprise risquent d’être longs », et qu’une telle reprise « pourrait peiner certains candidats ».

Cette position du ministère, relèvent les animateurs de la conférence de presse du jour, est assise sur un argument qui ne peut tenir ; un argument selon lequel l’ampleur de la fraude a été circonscrite. Leur conviction à eux, Herman Konkobo et ses camarades, c’est que « Personne ne connaît l’ampleur de cette fraude ». Et le correctif qui vaille, se rapporte selon eux, à la reprise des concours concernés. Au-delà, précisent-ils, il est impératif de démanteler le « réseau » des fraudeurs, et les punir à la hauteur de leurs actes.

Une assemblée générale pour le mercredi 02 septembre 2015

Ces exigences formulées, Herman Konkobo et ses camarades entendent se donner les moyens de les faire aboutir. A cet effet, ils disent appeler « la jeunesse, les organisations de la société civile, les syndicats, les démocrates et toutes personnes œuvrant pour la bonne gouvernance », à soutenir leur action par la mobilisation autour de ce qu’il qualifie de « cause nationale ». Déjà, ils annoncent une assemblée générale pour le mercredi 02 septembre 2015 à partir de 8h00 mn sous le hall de l’Amphi A 600 de l’Université de Ouagadougou. En sus, ils lancent un appel « aux jeunes de toutes les provinces du Burkina à s’organiser pour une synergie d’action ». Pour eux, reprendre les concours concernés par ces fraudes, c’est, à tout le moins, reconnaître les valeurs pour la restauration desquelles, des jeunes sont sortis massivement les 30 et 31 octobre 2015 pour faire tomber le régime de Blaise Compaoré.

A en croire Herman Konkobo, des organisations de la société civile, en l’occurrence le MBDHP, l’ODJ, l’UGEB, le MEFA, le REN-LAC (représenté à la conférence de presse du jour), attachées à l’instauration de la transparence et de l’égalité pour tous les citoyens de ce pays, soutiennent l’action ainsi enclenchée. Va-t-on assister à un bras de fer entre le ministère en charge de Fonction publique et des OSC relativement à cette affaire de fraudes aux concours ? Attendons de voir…

Fulbert Paré
Lefaso.net

Lien utile : Fraudes aux concours de la Fonction publique : Une vingtaine d’autres personnes à la MACO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er septembre 2015 à 07:17, par justice
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Félicitions à ses jeunes courageux qui ont eu cette initiative. Toute la jeunesse vous soutient.
    Il faut intégrer dans la plate forme le départ du ministre de la fonction publique pour son arrogance et le directeur général de l’agence générale du recrutement de l’Etat (AGRE). Tout le système doit être changé , les concours repris et les faussaires sévèrement punis. Il y a aussi que le ministre de la fonction publique, en collaboration avec les autres ministres organisent une vaste fraude pour les recrutements sur mesures nouvelles. Chaque ministre a une liste de ses parents et amis et une liste des OSC pour glisser à ces recrutements particuliers. En tout cas, nous les attendons de pieds fermes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 07:55, par jj
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    il faudrait revoir aussi les concours professionnels cycle A, B de l’ENAREF 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:14, par Faysal Nakawsinki Edouard Bénéwendé
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Reprendre les concours concernés constitue le moindre mal. Comment allez-vous arriver à faire accepter ceux qui ne sont pas admis leur échec ? Nous attendons de voir l’évolution des évènements après la publication des résultats.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:15, par SOME
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    cette exigence d’annulation est un minimum. reconnaitre qu’il y a eu fraude et maintenir le concours est un encouragement et un acquiescement que l’on peut continuer. Les fraudeurs et leurs complices doivent payer pour leurs mefaits, a commencer par en etre exclus et a prendre toutes les dispositions pour que tous les candidats jouissent des memes chances. Alors ceux qui doivent echouer par incompetence echoueront fussent-ils riches pour acheter les epreuves, et ceux qui sont competents reussiront, fussent-ils pauvres et sans argent. Je ne vois pas pourquoi le ministere tergiverse : il n’y a meme pas besoin d’un quelconque comite pour exiger cela. Mais on est au Burkina : il faut toujours lutter pour avoir son droit. SEULE LA LUTTE PAIE. C’est clair
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:39, par Samsung
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Sans lire l’article, je ne sais même pas pourquoi le gouvernement ne va pas annuler ces concours là ? Je ne cherche même pas à en savoir davantage. Annulez moi ça vite !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:42, par Gandaogo
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    c’est du propre vous avez notre soutien il faut forcement que ces concours soient annuler

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:57, par ODOUA
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Courage les gars ! au nom du principe de l’égalité des chances les concours concernés doivent tout simplement être reprises. Et puis les enquêtes doivent se poursuivre pour situer les responsabilités du DG de l’Agence, du Ministre lui-même et de son SG dans cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:59, par Mite
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    TENEZ BON ! QUE LOADA EXPOSE SA STRATEGIE POUR IDENTIFIER ET RECONNAITRE LES COPIES FRAUDEES ! recommencer le concours et faire la rentrée avec retard d’un mois est préférable. les admis accepteront la pression pour rattraper le mois de retard c’est aussi leur prix à payer pour voir se rétablir la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:20, par J&B
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec les exigences de ce Comité. Le constat de fraudes aux concours n’est malheureusement pas une première au pays des Hommes intègres. Mais force est d’admettre que c’est la première fois qu’une enquête sérieuse semble être ménée sur la question. Donc chapeau aux acteurs qui livrent cette traque aux fraudeurs.

    Je n’adhère pas à la reprise des concours pour plusieurs raisons :
    1.) Parmi les admis, il est presque sûr que la majorité est rentrée honnêtement. Reprendre lesconcours constituerait une injustice à leur égard.
    2.) L’organisation des concours a un coût. C’est un luxe de les reprendre surtout dans un contexte où les indicateurs économiques ne semblent pas bons.
    1.) Le manque de temps matériel. N’oublions pas que les admis doivent passer par des formations professionnelles et que ces écoles accueillent également des étudiants étrangers.

    Je soutiens le Comité et lui suggère mener le combat jusqu’à l’aboutissement des enquêtes. Si dans la foulée on identifie un fraudeur admis, on le remplace par la listes d’attentes. Il faudra aussi que les écoles professionnelles fassent preuve de plus de rigueur pour cette promotion. Les candidats qui n’ont pas le niveau ne doivent pas être rachétés.

    Chers monsieurs du Comité, quand on mène une lutte ce n’est pas forcement pour soi. C’est surtout pour garantir la postérité. C’est ce qui lui confère sa noblesse à un combat. Faites en sorte d’aller jusqu’au bout de cette affaire et demain sera meilleur.

    Beaucoup de courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:26, par KC
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    J’approuve les motivations des ces candidats "malheureux" ; mais je me pose des questions : Questions pour un champion : Comment retrouver ceux qui ont bénéficié de cette fraude ? Pour ceux qui ont composé honnêtement et qui sont admis, quel sera leur sort, si toutefois avec la reprise ils échouaient ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:43, par katose
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Meme au pmk il y a eu des fraudes a la visite medicale. Le debalage commence demain mercredi... plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:01, par Antoine Mg.
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Bonjour. Je demande aussi l’annulation des concours où il y a eu fraude. C’est une question de justice et d’égalités de chances. On ne peut pas garantir que parmi ceux qui vont être déclarés admis, il n’ y ait pas de fraudeurs. Si on laisse des fraudeurs entrer dans la fonction publique, il se spécialiseront dans la corruption. Il faut aussi continuer l’enquête et punir sévèrement tous les fautifs. Nous aspirons tous à l’intégrité. Il faut tuer dans l’oeuf tout ce qui est culture de la corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:07, par ODOUA
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Ah bon ! Mr J&B vous dites que : "1.) Parmi les admis, il est presque sûr que la majorité est rentrée honnêtement. Reprendre lesconcours constituerait une injustice à leur égard." Sur quoi se fonde votre certitude ? LE MINIMUM pour moi c’est la reprise avec la prise de dispositions idoines. le DG de l’Agence lui-même affirme que c’est pas un problème de manque de moyens. Dans tous les cas ceux qui ont occasionnés cette reprise devront répondre devant la justice et seront certainement condamnés à verser des amendes à l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:39
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Lorsqu’il qu’il y’a fraude dans un concours c’est qu’il y a forcement perte de chance de réussir pour certains candidats. Ce qu’il faut savoir, c’est que dans le concours on recherche les meilleurs en procédant à un classement des candidats ; alors que pour un examen on retient tout ceux qui ont eu la moyenne. Ainsi donc, on comprend que la fraude dans le concours a plus de conséquences négatives sur les candidats que dans l’examen. D’où la reprise des épreuves dans le concours en cas de fraude pour permettre à tout le monde d’aller à la compétition avec les mêmes chances de départ que constitue leur intelligence à moins de prouver que la fraude a été stoppée avant l’administration des épreuves. Mais même à niveau , il faudrait apporter la preuve que la fraude à été stoppée de manière absolue.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:52, par M.Truth
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Notre soutien à ces jeunes est indéfectible et total. Si le ministre persiste à maintenir ces faux résultats, il doit lui-même être accusé de fraude et envoyé à la MACO. Dans ce monde des NTIC, un corrigé est vite scanné et envoyé à des dizaines de candidats en un temps record. Dès lors qu’il y a fuite, il devient difficile d’en mesurer l’ampleur. La reprise de ces concours ne doit donc souffrir d’aucune hésitation ; elle s’impose.
    Nous espérons que les enquêtes couvriront les années antérieures, afin que tous les fonctionnaires frauduleux puissent être débusqués et radiés. Il y va de la crédibilité et de la performance de l’administration publique.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:03, par le maître
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Je soutiens les prppos de l’internaute 9 qui est très raisonnable.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:03
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    les concours professionnels de l’ENAREF et de la Douane doivent aussi etre enqueté ;C’est les mêmes fraudeurs qui sont encore admis à ces concours

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:04, par BALO
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    CELA n’as pas commence aujourd’hui ;.il faut voir aussi le concour de magistrat ca va pas ;mais le pauvre peut dire quoi

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:11, par BALO
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    ce n’est pas les concours directs seumement que ya fraude meme les professionnels.MEME DANS LES CONCOURS DE CEUX QUI SONT CENSE LUTTE CONTRE LA FRAUDE. DES NOMS VONT TOMBES LABA AUSSI.ON LES CONNAIT.LE CONCOUR DE MAGISTRA CA VA PAS TROP FRAUDE LABA AUSSI

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:26
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    L’investigation de la gendarmerie doit se poursuivre sur les concours professionnels de ses meme corps:ENAREF DOUANE SANTE
    Car ce sont les memes qui sont encore admis dans ces concours professionnels et font entrer d’autres dans ces memes concours

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:30, par la rochefoucauld
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Numero 9 parce que vous travaillez déjà ou vous avez eu le pétrole ? quand tu dis que parmi les fraudeurs il y a des honnêtes admis, tu penses pas aussi qu’à causes de ces brébis malades des gens vont rester à la maison. Que dire de ceux là qui sont à leur dernière année ? C’est vrai qu’ils peuvent échouer même en condition normale de compo, mais il s’agit d’une question de transparence et d’égalité de chance. Je sais que même ceux là qui n’ont pas eu le pétrole ne souhaitent pas avoir le concours dans ces conditions au risque de les assimilés aux éventuels fraudeurs. La question d’argent n’est que sécondaire mon cher, si on peut organiser des élections on peut aussi faire mieux pour les concours. Qu’est-ce que le chômeur gagne dans les présidentielles ? Zero, le prési et le député vont envoyer leur rejeton chez le blanc pour des études, tu vas encore continuer les marches meeting avec le CCVC. Je dis à la médiocrité.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 12:30, par Européen
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Hummmm !!!!!!! Nous autres avions quitté le pays pour ces raisons. On avait tous les attouts pour bien se positionner et garder notre place dans la société burkinabè. Mais sous l’ère du CDP, il y’avait des personnes sont qui devenues fonctionnaires sans passer le moindre concours, ni test d’intégration. Ici, nous avions eu la place qu’on mérite jusqu’à faire connaitre le Burkina que bon nombre de gens ignoraient dans quelle partie du monde le pays dit des "hommes intègres se trouvait. Imaginer pendant 27 ans, ce sont 27 générations perdues. Courage aux nouvelles autorités :: :: ça peut donner une chance égale à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:05, par FasoLibre
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Si le ministère refuse la reprise des concours, c’est qu’il y a anguille sous roche. Sinon, il n’y a pas à hésiter car il a bien été dit que "plus rien ne sera comme avant" ! pr LOADA, transparence ou rien svp.
    Mais rien n’est gagné d’avance avec cette transition si transigeante et dont certains ministres se battraient pour ouvrir des comptes bancaires en France et autres pays étrangers. De tel ministres ne sauraient appuyer la transparence dans la gestion des affaires publiques.
    En tout cas pour moi, il faut que l’enquête permette de remonter jusqu’à au moins 9 ans pour dénicher tous ces tricheurs qui sont dans nos administrations et sont certainement des incompétents et des véreux. Sinon, nous allons porter plainte contre le ministère pour complicité de fraude sur plusieurs années.
    Il faut également regarder du coté de la police car les concours professionnels et les affectations (aux postes de grand racket, dit postes juteux tels que les frontières) dans ce corps sont monnayés depuis des années.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:04, par soyons juste
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Vous pensez que le gouvernement à quel intérêt à ne pas reprendre les concours ? Par contre il y a plusieurs implications qu’il doit prendre en compte notamment les couts, les délais, la disponibilité des correcteurs, des salles. il faut aussi défendre le dossier en conseil de ministre, bref vraiment laissez le gouvernement travailler. Il vient de faire la preuve de sa volonté de justice sociale déjà il faut les encourager pour cela et on ne peut corriger tous les tords du passé en un laps de temps. Si le gouvernement annule, de probables admis peuvent aussi se mobiliser pour leurs droits. Je pense vraiment que c’est plus sage de faire confiance au gouvernement ou bien simplement de prendre un avocat et porter plainte en justice et je pense que le droit sera dit. Parfois les gens revendiquent sans connaitre leur droit ni les implications et les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:30, par Figo
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Question de parallélisme : au BAC, une épreuve a été reprise car des candidats ont été pris avec le sujet de maths. Le nombre de fraudeurs était minime par rapport à ce qu’on constate pour ces concours. Ce n’est d’ailleurs pas la seule fois où on reprend des épreuves. Pour l’obstacle lié au délai, c’est un faux problème : mettez en place une commission et vous verrez qu’en trois jours vous aurez des épreuves avec corrigés. Ou bien c’est les différents arrêtés que vous ne pouvez pas faire signer en urgence... Soyez sérieux, le concours peut être repris en deux semaines et la délibération effective une semaine après. Les candidats ne sont pas plus nombreux que les candidats du 1er tour du BAC. Nous ne voulons pas de fonctionnaires dits de la "promotion spéciale fraude".

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:32, par laguna
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    il faut reprendre les concours pour mettre tous les candidats sur le même pied d egalité. Au BAC session 2015 l ’ epreuve de math a été reprise en serie G2 . Pourquoi pas dans ce cas ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 15:57, par ka
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Je confirme, et je persiste que les responsables de la transition et le ministère concerné facilite la reprises de ces concours pour que cette histoire sois transparente, et qu’aucune fraude à l’avenir ne soit toléré. Que la jeunesse persiste, car elle est l’avenir d’un Burkina transparent du 21e siècle. Que les fraudeurs a la MACO soient punis sévèrement. Vive l’alternance politique et économique du Burkina avec les jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 16:11, par mais voyons
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    courage à vous braves candidats . vous avez notre soutient .du moment ou personne ne peut affirmer avec certitude que la mal est circonscrit il faut reprendre les concours concernés.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 16:19, par GRINGO
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Très bien dit. Voila pourquoi ils se disputent le fonds commun. C’est pour rentabiliser leur investissement (500 000 à 3 500 000) . Il faudra pousser les enquêtes plus loin et même pour les années antérieures. Depuis un certains temps, quand on voit les admis aux concours de l’ENAREF de la douanes etc., on se pose beaucoup de questions. IL FAUT REPRENDRE CES CONCOURS ET VOICI LES MODALITÉS :
    1- Les coûts liés à la reprise et les frais de transport et de séjour des candidats doivent être supportés par tous les fraudeurs reconnus comme tels par la justice. D’ailleurs il y a de gros bonnets parmi.
    2- Repousser l’enquête jusqu’à 5 ans en arrière. Beaucoup de ces financiers qui nous narguent avec leurs fonds communs tomberons j’en suis sur.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 16:27, par Benaocyn
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    D’accord avec internaute 4 (Some) et internaute 14. Pour toutes personnes dont la culpabilite aura ete avere, les sanctions, quelles que soient leurs natures, doivent prendre en compte les dimensions suivante :
    1- la sanction liee a la commission de l’infraction proprement dite
    2- la sanction liee ausx prejudices causes aux candidats honnetes qui se verront obliges de re-comcourir (puisque le bon sens et la quete de la justice et de l’equite commandent que les concours en question soient annules et repris), et aussi a leurs parents qui vont devoir depenser doublement
    3- la sanction liee au fait que l’Etat va investir a nouveau pour l’organisation desdits concours
    4- pour les prejudices causes a la nation entire (retard sur tous les plans : rentrees scolaire et universitaire, dans les ecoles de formation ...
    Nota : Si c’est trop pour un seul individu, la sanction peut etre cumulee, de maniere a decourager des velleites futures de fraude ...

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:41
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Eh !!!Pr LOADA pardon faites reprendre les concours concernes afin que des délinquants ne profitent de la manifestation de ces braves et courageux jeunes pour perturber notre processus électoral .Puisse Dieu continuer a veiller sur notre Cher Pays le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 19:59, par Espoir
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Il faut obligatoirement reprendre les concours.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 22:59, par Yasco
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    courage au comité.je suis avec vous jusqu’a la victoire

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 02:27
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    N09, ce que tu dis la, on dirait que tu fait parmi les admis facon faconla deh !@

    "Je soutiens le Comité et lui suggère mener le combat jusqu’à l’aboutissement des enquêtes. Si dans la foulée on identifie un fraudeur admis, on le remplace par la listes d’attentes"

    Et si on ne les identifie pas, on fait comment ? Si tu dissous un grin de sel dans l’ eau, comment tu fais pour enlever une partie de l’ eau que tu crois etre saler et tu laisses l’ autre pas partie que tu crois ne pas etre salee ?
    Parce que ca coute cher, il faut laisser des nullards, des voleurs entrer a la douane, aux ENAREF et tout ? Mais c’est la meme nous les foncos- la on aura plus de salaieres. Meme si y aura meme pas de recrutement, ca vaut mieux. Tu vas prendre ton enfant aller confier a la sorciere ? Elle avaler ca vite et bien avec son to sans sauce et tu vas trouver que ton enfant- la est devenu la soupe mouton. Un test doit etre valide, c’est - a dire qu’ il doit mesurer ce qu’ il dit qu’ il mesure. Ici, le test a enregistre des magouilleurs des voleurs qui sont riches donc qui ont utiliser l’ argent vole pour nous couillonner encore. On peut pas laisser ca passer. Ton idee selon laquelle c’est la premiere fois qu’ un gouvernement mene une enquete sur des cas de fraude me fait rire. Et tu conclus qu’ ils ont deja assez fait comme ca. Ton raisonnement malheureusement est faible.Meme si c’est une seule personne qui a fraude, il faut reprendre le concours parce que vous ne pouvez pas me convaincre que des centaines n’ ont pas reussi a se camoufler. Apres tout, les voleurs sont p[lus "intelligents" que le proprietaire qui va courber son derriere au soleil pour cultiver alors que le voleur se promene, est propre et la nuit il vient prendre directement ce que toi tu as rassemble one by two. Le gouvernement ne pas ne pas reprendre les concours s’ il est au serieux. Ou au mieux il supprime tous ces concours la opu on a les preuves que ya eu fraudes.Sinon on peut meme pas extirper tout les fraudeurs des rangs. C’st fauix. Comment ovus allez savoir ca ? A moins d’ etre l’ un des frodeurs aussi. Les jeunes doivent nous montrer l’ exemple de l’ honnete en continuant la pression. Apres tout, vous connaissez bien le Faso. Tu tais on peut meme chercher a voler tes testicules. Ls gens sont betement audacieux dans le mal mainant.Ces concours n’etaient pas valides parce qu’ on voulait recruter les meilleurs et c’est les pires qu’ on a recrutes. Invalide. Ensuite il n’ est pas fiable parce que si vous refaites le test, les fils de vleurs eux- memes qui ont eu 3 millons pour payer des concous vont lamentablement echouer et c’est les fils de Zerome qui vont avoir.
    Un test qui n’ est ni valide ni fiable, on fait quoi avec ca ? A jeter dans la poubelle.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 02:33
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    N018, quand je dis des propos venant d’ un soit disant jeune comme toi, j’ ai envie de rendre mon baabeinda que je viens d’ avaler sans moor-kaam, cad, beurre de karite mossi musulman du Plateau central, donc original. Assieds toi a dire que qu’ est-ce que le pauvre peut faire. Tu crois que les 1200.000 personnes qui sont sorties le 30 et 31 octobre pour chasser la famille Marcos, pardon, al famille Compaore etaient riches ? Notre nombre doit etre notre force. Le 30 et 31 octobre, les djendjere - la ne nous ont pas massacres parce qu’ ils etaient debordes par le nombre. Ils ont commence a tirer un peu pour que les gens fuient mais plus ils tiraient plus on avancait. Ils vont faire comment si c’est pas pour faire dama dama rerentrer dans leur nid de serpents a Naaba Koom ? Naaba Kom ? Mais pourquoi vous n’avez pas pu eteindre le feu ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 05:57
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    SI ON NAVAIT PA REPRIS UN CERTAIN CONCOURS EN 2009, MOI J NALLAIS PAS ETRE ADMIS. LA REPRISE DEVRA REHAUSSER LIMAGE DU PAYS, CAR LES EVENTUELS ADMIS FROTTERONT DAUTRES NATIONALITES A LECOLE. SOYONS TJR INTEGRES !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 07:56, par bpm
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    En clair, la fraude révélée montre tout le business autour des concours. Pourquoi confier à un cabinet privé les dossiers aussi sensible alors qu’il y a des fonctionnaires qui peuvent le faire dans des conditions que l’administration peut contrôler.(quand est-ce ce cabinet si spécialisé est né, il est choisi comment ? Nous savons tous comment les marchés se passent sous Blaise) Il réclamer une annulation pure et simple de cette procédure qui confie au privé une partie de l’organisation des concours et cette bêtise des test psycho technique pour selectionner les candidats : La prétendue logique n’est pas naturelle et universelle (comment voulez-vous que quelqu’un qui n’a jamais joué aux cartes ou au taro soit averti de la logique arbitraire qui y a cours), il faut l’apprendre or nulle part dans notre système éducatif elle n’est enseignée. tout cela, c’est le business autour des concours. La vraie sélection, c’est le test de niveau des connaissances en fonction des niveaux des classes du système éducatif. Il faut par ailleurs un contenu de programme clair pour la préparation à chaque concours direct ou professionnel, si le concours est une évaluation, il faut évaluer sur la base d’objectifs liés à un contenu attendu dont un programme d’apprentissage. C’est un BA-BA pour une évaluation honnête ou objective. Les concours sont faits sur des contenus vagues et imprécis à partir desquels des préparateurs professionnels se font du blé sur le dos de la jeunesse et bien entendu le fraude est inévitable. Il faut revoir le système.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:02, par le panafricain
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    PEUPLE DU BURKINA FASO
    AVEC LA FRAUDE DES EXAMENS ET CONCOURS SON CONSEILLER EN COMMUNICATION A ÉTÉ ÉPINGLÉ . JE DEMANDE A LA GENDARMERIE DE POURSUIVRE LES ENQUETES CAR LE RESPONSABLE DES JEUNES DU MPP Mossé Abouley a certainement recrutés des jeunes pour les concours et contre leurs VOIX . DONC OUVREZ L’OEIL
    CAR LE MMP= FRAUDE= Abdouley MOSSE=Conseil en communication

    BALAIE CYTOYEN VOUS ETES OU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:12, par Le Fatotchiè
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    En toute sincérité si LOADA Augustin est toujours le même, celui que nous avons connu et non pas celui de la Transition, alors les concours incriminés doivent être repris à défaut de les annuler pour cette année afin de donner une égale chance à tous les candidats. Je me rappelle l’annulation du concours direct des maitres d’EPS en 1990 où justement il y avait eu beaucoup de fraudes. En son temps l’État disait ne pas avoir le moyen de reprendre le dit concours d’où son annulation. Je propose également la même solution pour tous les concours incriminés.
    Sinon cela pourra conduire très vite à une nouvelle insurrection. Pensez aux catastrophes des migrants,ces derniers savent très bien les risques qu’ils courent en allant se jeter dans les eaux. Vous savez si l’être humain perd tout espoir alors il est capable de tout.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 11:16, par OUEDRAOGO MAMADOU
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Dans le soucis de la restauration de l’égalité des chances entre les candidats il serait juste de reprendre les concours concernés par la fraude. La dénomination des concours concernés devrait susciter chez les citoyens du FASO une réflexion approfondie et une analyse logique sur les fonds communs demandés par nos frères des finances. A la lumière de ce qui précède, il convient de se poser les questions suivantes : Pourquoi les fraudes touchent-elles majoritairement les concours du Ministère des finances ? Pourquoi n’ont-elles pas touché les Départements de l’éducation ou de l’agriculture ? Pourquoi les candidats acceptent-ils débourser des sommes colossales pour payer leur admission à ces concours où les feuilles sont palpées à longueur de journée ? L’État doit tuer le virus de la corruption et de iniquité dans l’œuf en restaurant l’égalité entre les agents publics.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 11:36, par dJEAM
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Reprendre ? pourquoi pas, mais dispose-t-on de ressources financières pour cela ? Non, car le gouvernement de la transition peine à assurer la stabilité économique du pays et mieux, estimons-nous très heureux si jusque là, celui-ci arrive à su assurer les salaires, à quel prix ? Vous ne le savez certainement pas ! C’est vrai,il y a eu des fraudes, les auteurs ont été appréhendés et la justice est en cours sur ce dossier. Alors, laissons l’appareil judiciaire faire son travail. Le pire a été éviter les 30 et 31 octobre passés, ayons un comportement et une attitude citoyens et républicains.

    A-t-on une fois une serait-ce, demandé la reprise d’un examen que se soit le CEPE, le BEPC, le BAC ou un test d’entrée, parce qu’il y a eu fraudes ? Non, alors pourquoi voulez-vous que l’on reprenne les concours ? Inutile d’hypothéquer les élections prochaines car on sait qu’à l’heure actuelle, des individus travaillent à cela. Mais c’est DIEU qui est fort.

    A l’endroit de la société civile, de grâce, ne vous laissez pas embobiner, manipuler, garder plutôt la tête haute, pleine et n’accepter participer et réfléchir que sur des problématiques qui visent à faire avancer les choses, à consolider et à pérenniser la paix dans notre pays.

    S’il vous plait, pour l’amour de DIEU et de votre PATRIE.

    QUE DIEU NOUS GARDE !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 13:09, par Benaocyn
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    Internaute 30 (Benaocyn) a omis une cinquième dimension de la sanction

    Suite et fin : 5- sanction aussi pour les préjudices causés aux candidats fraudeurs, parce qu’on leur a mis dans la tête qu’ils n’ont pas besoin te travailler dur pour réussir, qu’on va leur acheter la réussite. Ce qui les a conduits à être coauteurs de fraude, ce qui peut coûter pas moins de 5 ans de suspension ...
    Nota : Si c’est trop pour un seul individu, les sanctions peuvent être cumulées, mais de manière à décourager des velléités futures de fraude ...

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 14:51, par oued le sage
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    je salue ces jeunes pour leur courage ; la lutte qu’ils mènent est très fondée.il faut reprendre les concours incriminés purement et simplement.ce n’est pas la première fois au Faso qu’on reprenne un concours. Cependant, si la fonction publique s’entête à ne pas reprendre ces concours, les candidats malheureux peuvent demander au juge administratif l’annulation des résultats de ces concours pour la simple raison que l’organisation des concours est une opération complexe, et chaque étape peut faire l’objet de recours auprès du juge administratif.Dans le cas d’espèce l’administration des épreuves qui en constitue une étape a été émaillée de fraude.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2015 à 21:51, par ouedraogo ousamane
    En réponse à : Fraudes aux concours de la fonction publique : Un comité de candidats exige l’annulation et la reprise des concours concernés

    je ne suis pas d’accord pour l’annulation et la reprise des concours , parce que effectivement des candidats honnête seront blamé pour rien . c’est simple pour reconaitre il suffit simplement d’annuler ceux qui ont repondu a toute les questions .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés