Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

vendredi 21 août 2015 à 00h11min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

Le 18 août 2015 à Orodara dans la province du Kénédougou, des camions en provenance du Mali ont été empêchés d’accéder au sol burkinabè. Les raisons évoquées par les frondeurs seraient les tracasseries que subissent les transporteurs burkinabè sur le sol malien.

Le Gouvernement de la Transition invite la population au calme et à la retenue et rassure que des concertations ont été entreprises avec les acteurs concernés pour réunir les conditions optimales à même d’assurer une meilleure fluidité du trafic routier entre Bamako et Ouagadougou.

Le Service d’information du gouvernement

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 août 2015 à 02:03
    En réponse à : Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

    Ke dieu benisse le burkina ki souleve haut la dignite de ses fils

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2015 à 11:24, par soul
    En réponse à : Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

    Faites appel aux autorités de la CEDEAO car c’est eux les responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2015 à 12:32, par Jeunedame seret
    En réponse à : Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

    Les barbus frappent à nos portes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2015 à 17:02, par RAYIM
    En réponse à : Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

    hé les autorités malienne exagere , c’est de l’escroquerie pur , quand tu rentre au mali.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2015 à 14:26, par Zerbo
    En réponse à : Camions maliens bloqués à Orodara : Le Gouvernement appelle au calme et à la retenue

    Bonjour,
    le BURKINA FASO respecte les textes de la CEDEAO en ce qui concerne la libre circulation des hommes et des biens.
    Lorsque vous arrivez à la douane Malienne avec votre voiture un samedi ou un dimanche, vous payez 10 000f pour la voiture et 5 000f pour vous même ; on vous délivre un laisser passer touristique. Donc pour entrer sur le territoire Malien un weeck end vous déboursez la somme de 15 000f. Les maliens quand eux, lorsqu’ils arrivent sur notre territoire sont traités comme des rois.
    Du coté de la Côte d’Ivoire, vous payez la somme de 30 000f à la douane ivoirienne si par malheur il y n’a pas de connexion, on vous demande de vous présenter à la douane de Bouaké en payant la somme de 50 000f. Le péage à l’entré d’Abidjan est fonctionnel (autoroute du nord). Combien faut-il payer ? je ne saurai le dire, mais reconnaissons que cela fait trop.
    Les Ivoiriens lorsqu’ils arrivent au FASO combien déboursent t’ils.

    Le Faso doit appliquer les mesures qui existent de l’autre coté de sa frontière. Il n’y a pas de
    gène à cela. Il faut que le FASO applique la politique du dent pour dent œil pour œil à ses frontières. Soit tous les pays respectent les chartes de la CEDEAO ou aucun pays ne les respectent et c’est tout.
    La chambre de commerce reste passive face à cette faute lourde et lorsque les populations se soulèvent on leur dis de se calmer.
    je dis haut et fort qu’en Afrique de l’ouest n’y a pas de libre circulation des hommes et des biens. Mes frères de la chambre de commerce réveillez vous et faite un tour à ces deux frontière et vous comprendrez la réalité. Cessez de nous dire à télé qu’il y a la libre circulation des hommes et des biens. Je suis désolé de vous dire que c’est faux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés