Situation nationale : L’Association des blessés de l’Insurrection populaire contre les candidatures de l’ex-majorité

jeudi 20 août 2015 à 00h21min

L’association des blessés de l’insurrection populaire du Burkina (ABIP-BF) a organisé ce mercredi 19 août, une conférence de presse à la maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou. Objectif, dire leur opposition et leur mécontentement vis-à-vis des candidatures du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex-parti au pouvoir.

Situation nationale : L’Association des blessés de l’Insurrection populaire contre les candidatures de l’ex-majorité

« C’est avec stupeur que nous avons appris que des individus qui ont crié sur tous les toits la modification de l’article querellé de notre constitution (article 37, ndlr) pour que leur « homme fort » s’éternise au pouvoir, veuillent revenir aux affaires par le biais d’une élection dite inclusive », décrit avec véhémence Dramane Ouédraogo, président de l’ABIP-BF en cette matinée du mercredi. Face à la presse, il n’a pas manqué d’exprimer la vision des victimes de l’insurrection. Pour lui, l’association ne saurait comprendre le fait que les auteurs du « coup d’état constitutionnel » ambitionnent de revenir au pouvoir. « C’est donc incompréhensible que ceux qui ont tiré sur nous, ceux qui, par leurs gourmandises du pouvoir ont voulu conduire notre pays dans un chaos, veuillent aujourd’hui être dans la course pour la gestion du pourvoir public », proteste le président.

Officiellement, l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a fait 650 blessés sur le plan national et 150 blessés dans la province du Kadiogo, ont annoncé les conférenciers. Pour ces victimes, la cicatrice demeure toujours. De ce fait, elles ne sauraient donc se taire et lancent à la population un appel au discernement : « Chers parents, chers frères, chers amis, camarades insurgés, les bourreaux des Burkinabè d’hier veulent se présenter aux yeux du monde comme étant victimes de la loi, victimes de la fierté de notre peuple sans avoir pris le soin de faire leur mea-culpa, encore moins demander pardon au peuple Burkinabè ».

Les membres de l’ABIP-BF sont non seulement contre les candidatures des partisans de la modification de l’article 37 de la constitution, mais aussi contre les menaces que ces derniers ont proférées à l’encontre de la transition. « En plus de cela, ils osent même menacer dans leurs propos publics, la sérénité de la transition, de notre pays ».

S’y opposer oui, mais comment les en empêcher ?

Pour empêcher les candidatures des partisans de l’ex-majorité, les blessés de l’insurrection font appel à la sagesse et à la raison des juges constitutionnels. « Mesdames et messieurs les juges constitutionnels, le peuple burkinabè croit en vous et compte sur votre esprit de discernement. Il sait que vous statuerez conformément à l’esprit de notre insurrection, en respectant les aspirations profondes de notre peuple insurgé, à savoir la volonté de rompre définitivement d’avec la gestion clanique du pouvoir d’Etat, la patrimonialisation du pouvoir d’Etat, la restauration de la démocratie véritable ».

Les membres de l’ABIP-BF estiment également que la communauté internationale doit se prononcer sur ces agissements. « A la communauté internationale, nous lui demandons de ne pas rester muette sur la situation de notre pays car, le peuple reste et restera toujours vigilant. Si des gens qui ont confisqué les libertés de notre peuple pendant 27 ans, des dirigeants qui ont muselé et bâillonné leur peuple ne veulent pas se mettre aujourd’hui à la place que leur donne ce peuple, alors interviendra inéluctablement l’exclusion qu’ils ont tant décriée ».

A l’endroit de la population burkinabè, les victimes de l’insurrection espèrent leur soutien, « Mobilisons-nous pour que ces valeurs si chères aux Burkinabè ne soient pas détériorées par des individus qui ne méritent plus, en tout cas pour le moment, la confiance du peuple ».

Diane Kagambèga (stagiaire)
Lefaso.net

Messages

  • Qu’est ce qui incite les jeunes à s’engager en politique aujourd’hui ? Est ce par conviction et par patriotisme ? Est ce la faim ? Je souhaite que la situation de tout un chacun lui permette de s’engager dans un parti pour défendre une idéologie et non pour se prostituer. La prostitution des jeunes en politique est très grave pour un pays.

  • Bof,l,insurrection est une infraction a la loi,l,idealiser comme mode d,accession au pouvoir c,est promouvoir la violence.Attendons le verdict du pays reel en octobre pour ecrire l,histoire de ces journees tristes,s,il vous donne raison en faisant converger massivement ses voix vers le peuple de l,anti-37’alors Compaore est condamne a l,exil pour 25 ans.Le cas contraire meme avec 50 deputes sur 136 on ne peut s plus parler d,insurrection plutot du genie d,une minorite violente.Prompt retablissement quand meme

  • ces blesses de l’insurrection viennent de répondre a la question de EDDIE KOMBOIGO a savoir qui peut l’empècher de se presenter ? Certainement que ces blessés et ou leurs parents ont déja voté par le passé pour le CDP. Allons seulement

  • Vous avez parfaitement raison. Non seulement faut-il chasser tout prétendant de l’ex-majorité de voleurs et assassins, il faut traduire Gilbert de RDA devant la haute cour de justice car c’est lui, et lui seul, la cause de tout ce que vous avez vécu. La seule sortie de Blaise dans son projet funeste était par la voie parlementaire et sans Gilbert et son maudit RDA, rien n’ait pu se faire sans qu’il ne se recule, commence petit à petit à faire ses valises, commence à rédiger des lettres d’adieux à ses innombrables copines, et il partait à la fin de mandat. Gilbert, lui, a vu autrement. Il faut, en effet, les chasser de toute compétition électorale au Faso.

  • si vous en avez ras-le-bol comme vous le crié si bien, faite des élections inclusives et au soir du 11 octobre, le résultat devrait devrait etre sans appel sur leur défaite. c’est plutôt à vous de faire preuve de sagesse pour comprendre qu’il leur faut aller aux urnes pour savoir qu’ils n’ont plus leurs places.

  • Vraiment, je suis de Coeur avec vous. Allons seulement la lutte continue.

  • Mon Dieu ! Ils ont gagné ainsi une nouvelle occupation ces "blessés de l’insurrection". En attendant, ramenez tout ce que vous avez volé et pillé lors de cette manifestation. D’autres en ont besoin pour panser leurs blessures éonomiques.

  • Position plus que juste et légitime.
    Le juge Kambou n’est pas n’importe qui.On peut lui faire confiance. Les conservateurs du CDP ne peuvent pas le déstabiliser par leurs agitations puériles.

  • Bravo à mes frères de l’ABIP-BF. Votre position est plus que juste et je la partage entièrement. Il faut bien que chaque citoyen garde le sens des bonnes valeurs de la société burkinabé. Je vous suggère d’envisager aussi des recours judiciaires pour barrer la route à ceux du CDP qui ne connaissent que leur ventre et qui ont enterré la morale il y a de cela 27 ans. Courage à l’ABIP-BF. Que Dieu vous bénisse et bénisse le Burkina ! Amen !

  • Vous aussi !!! Aïe !!!!
    Vous n’allez pas arrêter de vous plaindre et aller travailler au lieu de passer le temps à dire que vous attendez qu’on vous aide ?
    Regarde comme tu es en forme et tu dis que tu es impotent.
    Pardon laissez tomber ça et avançons pour le développement du pays au lieu d’attendre qu’on utilise nos impôts pour vous aider.
    Est-ce qu’on a aidé les orphelins et veuves des victimes des 27 ans de règne de Blaise ?
    Avant vous il y avait des victimes de ce régime. Vous n’êtes pas les seuls. Vous êtes même les derniers.
    Sans rancune c’est vérité !!!

  • écoutez.parmi les conférenciers qui d’entre vous est un blessé de l’insurrection ? prochainement vous allez tous nourrir.cette fois-ci nous allons réagir et on verra.il faut dire au peuple de ne pas voter le CDP au lieu de crier contre sa candidature.si réellement le peuple va exprimer sa volonté même si le CDP depose sa candidature il ne passera pas.prenez le Sénégal comme exemple avec Wade.

  • J’imagine que toutes ces associations ont des récépissés en bonne et due forme ?Sincèrement il faut que les gens arrêtent avec les organisations bidon dans ce pays.Vous pensez que vous méritez plus parce que vous avez eu "la chance d’être blessés" ?Associations des blessés de ceci, association des victimes de cela, union nationale des handicapés du MPP,et que sais-je encore ; vous pensez au Burkina Faso ou à vos tubes digestifs ?

  • Dans les victimes de l’insurrection vous enlever les victimes décéder pour vole c’est a dire ceux qui sont rentrés pour voler et ils ont êtes atteintes par feu.et on fais le bilan pour les restes

  • L’Association des hypocrites . Allez attaquer ceux qui vous ont manipulés. Il faut être bête pour prétendre marcher sur la Présidence.

  • Nous sommes de tout cœur avec vous alors s’ils refusent de se ranger nous allons les ranger !!!!!!!!!!!!!!

  • Merci et bien parlé L’ABIP-BF. Soyez assurés que certaines candidatures seront invalidées par le CONSEIL CONSTITUTIONNEL car ces personnes sont responsables directs de la MORT de BRAVES FRÈRES le 30 et 31 Octobre 2014. Tuer des BRAVES JEUNES et croire qu’il n’y aurait pas de sanctions il faut avoir la folie et l’arrogance du cdp pour vouloir se présenter sans honte et sans se repentir auprès du Brave PEUPLE aux élections de 2015. Nous soutenons massivement l’ABIP-BF. Nous défendrons la démocratie à travers l’application du nouveau électoral dans toute sa rigueur.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    . Merci et bien parlé L’ABIP-BF. Soyez assurés que certaines candidatures seront invalidées par le CONSEIL CONSTITUTIONNEL car ces personnes sont responsables directs de la MORT de BRAVES FRÈRES le 30 et 31 Octobre 2014. Tuer des BRAVES JEUNES et croire qu’il n’y aurait pas de sanctions il faut avoir la folie et l’arrogance du cdp pour vouloir se présenter sans honte et sans se repentir auprès du Brave PEUPLE aux élections de 2015. Nous soutenons massivement l’ABIP-BF. Nous défendrons la démocratie à travers l’application du nouveau électoral dans toute sa rigueur.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    .

  • Mes cher blessé il faut demander a la transition de trouver qui à tirer sur vous et qui à donner l ordre et vous allez laisser le CDP tranquille. Aucun de leurs candidats n était ministre donc ca va.

  • Pitie pour vous. Un peu de compassion tout de meme pour ces adultes que la misere a pousse dans les bras de gens peu scrupuleux. Je me demande ce que vous allez devenir bientot quand vous saurez que ceux qui vous manipulent ne peuvent rien faire pour vous tirer d’affaire. Ceux qui vous poussent comme des pions de jeu de scabbles vont vous abandonner dans quelques semaines. Que faisiez vous avant l’insurrection ?

  • Hé oui, j’ai appris effectivement que le Juge Kambou n’est pas n’importe qui. Heureusement qu’on ne l’a pas "fait" comme on a "fait" le juge Nébié.

  • Quo vadis Dominé, demandait l’apôtre Pierre au seigneur alors qu’il quittait Rome pendant que les premiers chrétiens de Rome, injustement accusés par Néron, sous l’instigation de Tijelin, d’avoir incendié Rome étaient martyrisés (brulés vifs, donnés en pâture aux fauves flagellés etc.) .
    Le Seigneur lui inspira cette réponse. "Mon peuple à Rome à besoin de toi ; si tu abandonnes mon peuple, j’irai me faire crucifier une seconde fois à Rome".
    Pierre repartit à Rome, où il y fut crucifié sur une croix renversée à sa demande.
    Nous repartirons encore ensemble en insurrection s’il le faut. nos martyrs et vous les blessés ne serez pas un vain sacrifice. Ils espèrent que nous ayons une seule gorge afin qu’ils la tranchent en une fois. Qu’ils la tranchent et il comprendront que.... sans nous eux non plus ne sont rien.

  • Je pense que ces gens n’ont pas encore rien compris. Après être instrumentalisés et blessés vous ne comprenez toujours pas que vous êtes utilisés. Amusez vous. Ceux qui sont morts ne parlent plus. Ce sera a votre tour de vous taire. Vous ferez mieux de vous mobiliser pour votez contre ces gens au lieu de vouloir qu’ils soient ecartés de la compétition.

  • L’internaute n°7 : Si vous n’avez pas du respect pour ceux qui ont bravé âmes et cœur pour libérer notre vaillant peuple du dictat du régime Compaoré, ayez au moins du respect pour votre propre personnalité ! Si on admet que ceux sont les peureux qui montrent les tombes des héros, vos propos sont très ridicules.

  • À Sagesse Ultime : Internaute 5.

    Sagesse en effet, qu’on les laisse participer pour mettre en exergue leur impopularité, que le peuple les punisse aux urnes. Pas avec un serpent

  • Vous feriez mieux de vous chercher avant que l’on ne vous achève. Les morts ne parlent plus. Il faut être fou pour être utilisé jusqu’à ce point. Ceux qui vous instrumente n’ont pas eu la moindre égratignure.

  • Internaute 1, je pense que c’est la faim qui pousse les jeunes à faire la politique. chacun veut un poste. Et qu’est ce qu’il faut faire ? Militer pour le parti qui draine plus de monde pour espérer occuper un poste.
    Jeunesse Burkinabé, battez vous autrement pour gagner votre pain, vous verrez que vous n’avez pas le temps à faire la politique et vous consacrerez plus de temps à votre famille.
    Merci au ministère de la jeunesse pour son coup de pousse à l’endroit de la jeunesse afin d’encourager l’entreprenariat.

  • Dans les grandes démocraties, toutes les personnes qui se sont rendues coupables des crimes ayant conduit à l’insurrection se seraient volontairement retirées, pour un temps de la scène politique mais on est en Afrique. Évitons les crises inutiles, que celui qui veut se présenter aux scrutins électoraux, qu’il puisse le faire, sans problème. Après tout, la démocratie d’un pays est à l’image de celui-ci. Si le peuple décide de voter un vaurien pour le diriger, où est le problème ?.

  • Nous sommes de tout cœur avec vous. Pour la mémoire des martyres les anciens dignitaires du régime compaoré ne devraient pas pouvoir se présenter, en particulier les anciens ministres et les anciens députés ayant soutenu le projet de modification de l’article 37. Mais je reconnais que la loi sur le code électoral a tellement été mal ficelé par le CNT, que son application et son interprétation donne à confusion. C’est le CNT qui avec son incompétence à élaborer des lois claires a permis aux partis de l’ex majorité de se reconstitués.
    Sinon est ce qu’il y avait matière à discuter si la loi était très claire et précise ?

  • Courage à vous mes frères. Le vrai peuple du BF vous soutient

  • Vous avez reçu de l’argent pour aller au charbon. Ils vous ont promis monts et merveilles après le départ du vaillant Blaise Compaore. Aujourd’hui le pays va mal malgre les messages de haine et la propagande anti Compaore vehiculee par les rapaces d’hier. Tous les voyants sont au rouge et certains revent qu’apres les elections ca va aller, Kes connaisseurs vous diront que ce n’est pas realiste.

  • Si nous n’arrêtons pas de pas de nous dénigrer, d’appeler à la violence et autre, les partis en présence vont se détruire mutuellement ; les OSC et autres vont s’attaquer aux partis de l’ex majorité. Il y aura excusez moi du terme, le bordel dans le pays et BLAISE reviendra triomphalement dire : J’AI FAUTER mais ils ont montré leurs incapacités ! On rebellotera pour 20 ans le temps que le peuple soit mûr.
    C’est un scenario possible.

  • Si nous n’arrêtons pas de pas de nous dénigrer, d’appeler à la violence et autre, les partis en présence vont se détruire mutuellement ; les OSC et autres vont s’attaquer aux partis de l’ex majorité. Il y aura excusez moi du terme, le bordel dans le pays et BLAISE reviendra triomphalement dire : J’AI FAUTER mais ils ont montré leurs incapacités ! On rebellotera pour 20 ans le temps que le peuple soit mûr.
    C’est un scenario possible.

  • L’association des blessés de l’insurrection populaire du Burkina (ABIP-BF) est dans son droit. Je vous soutiens et bravo pour cette initiative, ça va certainement porter du fruit !
    C’est dommage que le pouvoir de la 4ème République n’ait pas pu conscientiser, éduquer d’abord les dirigeants qu’ils étaient eux-mêmes et ensuite les populations sur la dignité, l’honneur, l’honnêteté, la sacralité de la vie humaine etc. Si certains dirigeants et copains du régime déchu avaient ces valeurs et cette conscience morale(à moins qu’ils les aient sciemment tuées), je suis certains qu’ils ne chercheraient même pas à parler de candidature pour telle ou telle élection. Mais hélas, on clame sur tous les toits des droits dont en principe (moralement), on ne devrait pas en jouir pour le moment. Y a en même qui menacent comme quoi s’ils sont exclus, ils n’auraient pas d’élections ; comme si le pays était dans leurs mains et que le capitaine de la navire c’est eux.Ces genres de personnes sont les plus peureuses des burkinabé de nos jours, je vous assure. Elles piaillent rien que pour divertir, pour sembler effrayer mais elles se ressaisiront d’ici là lorsqu’elles verront en face d’elles, une force incontournable et toujours debout : le peuple insurgé (apparemment effacé mais pourtant là et observant tout). Courage aux blessés de l’insurrection ! Q’un jour la joie, la dignité, la fierté d’être burkinabé nous sourissent tous !

  • Soutien indéfectible !
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Ah, le Burkina est mal parti,il y a une main invisible qui est entrain de manipuler les uns et les autres. Chacun sort de sa cartouche et il dit n’importe. Beaucoup de gens sont sortis pour le départ de Blaise mais pas pour un parti politique ou qui que sa soit. Si on décide d’aller au élection, les partis peuvent librement se présenter. Celui lui qui a des reproche contre un individu qu’il saisit la justice au lieu de continuer à pourrir notre environnement. Assoiffés de pouvoir arrêter de manipuler les pauvres citoyens. La modification de l’article 37 n’a pas commencer 2014, bien avant cela. Combien de personnes ont pillé au temps de Compaoré pendant des dizaines d’ années. Retenez ceci:Celui qui se réclame du peuple ne doit pas avoir peur du choix du peuple en écartant ses concurrents mais il doit fier de remporter la victoire face à ses adversaires. c’est ça la démocratie. Soit on est démocratie ou on garde un régime d’exception.

  • Vous ferez mieux de vous chercher, ce qui vous envoie qui veulent le pouvoir, isl n’ont même pas été biqué par une pointe. C’est les pauvres ils utilisent pour des contre balles, leurs enfants ne sont pas morts, ces ceux des pauvres et ils réclament nos morts. laisser ces morts reposer en paix et vos propres fils et filles.Tous les politiciens qui crient, montrer un au burkina, quelque soit son bord qui perdu sa fille ou son fils dans les luttes depuis les 27 ans de COMPAORE, ils sont à l’occident. Bête que nous sommes on nous utilise chaque, vous n’avez pas honte, un burkindi ne se comporte pas de la manière même quand il est pauvre. Allez travailler, arrêter la mendicité.Il est temps pour vous de voir clair et seul le travail vous libérera.

  • Merci à l’ABIP/BF pour ce point de presse.Il vient à point nommé.Prompt rétablissement pour vous. Oui pour une élection inclusive mai non à la participation des dirigeants sans foi ni loi qui, ont fermé les yeux et les oreilles sur les interpellations des populations qui les ont élu, jusqu’au prix d’une insurrection populaire.Les ménance voilées des ex-dirigeants anti constitutionnel mème candidat à la course pour KOSYAM constituent des pétards mouillés qui inquiètent pas la justice bukinabé.

  • messieux du parti des « blesses de l insurection » je crois que vous n avez rien compris dabord ce nest qu apres les elections que vous saurez reelement ce que la majorite des burkinabes pense de vous.mais sachez que vous resterai toujours des« kleenex et des marchepieds »

  • je lance un appel a la jeunesse,d’être vigilent aux urnes....Non a CDP et alliés....

  • Yaako à vous boucliers politiues !laisser la politique aus politiciens

  • eddi nest qu’ une marionnette du système compa
    ore.le régime déçu. on connaît bien comment il a bâti sa fortune. il ya combien d’expert comptable au bf.? marchés mal optenu.des marchés imposés.

  • on n’en peut plus de vos bêtises.quelles association xa.
    vous étés blessé ??nous ci mais on est plus dans vos histoire la.on veut nos elections.tous burkinabé meme toi a la maison peut être candidat.si u gagne u sera notre candidat.arreté xa

  • "l’Association des blessés de l’insurrection populaire" MDR !!!!!!.
    parmi ces fameux blessés, figurent ceux qui sont sortis pour saccager les grands magasins et que la marchandise est tombée sur eux du coup ils deviennent des victimes de l’insurrection populaire.... Pourquoi ne pas mener une enquête pour savoir qui sont réellement "les blessés de l’insurrection populaire" afin de valider cette Association. je paris que 10 pour 100 sont réellement des victimes et le reste les "Bandits de l’insurrection populaire".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés