« Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

mercredi 12 août 2015 à 00h41min

Le ministère de la culture et du tourisme en collaboration avec le Service national pour le développement lance ce 12 aout 2015, la 3e édition du concours, « Je Slame pour ma Patrie ». C’est au cours d’une conférence dans la soirée du 11 aout que les organisateurs ont annoncé l’événement qui connaitra son épilogue la vieille du 11 décembre à Kaya.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

Créée en 2013 comme moyen d’impulsion du civisme et du patriotisme, la compétition « je slame pour ma patrie » est à son sa troisième édition. Selon le président du comité d’organisation, Boureima Djiga « la force conjuguée de la pensée et du verbe peut être le moteur d’un élan patriotique ». Pour les organisateurs donc, cette compétition doit être considérée comme une fête de la jeunesse et une tribune de la libre expression au profit d’une nation civique et apaisée.

Les candidats devront « slamer » pour renforcer la sensibilisation des populations et surtout de la jeunesse sur des questions d’environnement, de sécurité routière, de don de sang, de lutte contre la drogue…Chaque candidat aura 3 minutes pour convaincre le jury.

Pour cette 3e édition, ce sont les slameurs de Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Dédougou et Kaya (ville hôte du 11 décembre 2015) qui pourront prendre part à la compétition. Les inscriptions se déroulent du 12 au 30 aout 2015. A Ouaga, elles auront lieu au Centre national des arts et du spectacle(CENASA) et à la direction générale du service national du développement (SND). Dans les autres villes, les jeunes s’adresseront aux différentes régionales du ministère en charge de la culture.

La finale de la compétition aura lieu le 9 Décembre à Kaya. Le gagnant empochera la somme de 500 000 F Cfa.
Le slam est un art oratoire basé sur des formes d’écritures et de déclamations poétiques. C’est l’art de dire ses pensées en rythme ; dans une démarche poétique et scénique.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 août 2015 à 09:11, par marcus
    En réponse à : « Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

    Il faut qu on se dise la vérité , ce n est pas en slasmant qu on va resoudre nos problemes. Je ne vois pas ce qui est d extraodinaire pour qu on continue d agacer nos oreilles. Une emission qui est suivie par moins de 5% de la population
    En plus ,avec l argent des jeunes fonctionnaires qui croupissent dans la misere et les dettes pour soit disant SND
    C est ca le développement du Burkina ? Que Dieu nous garde des activités uniquement pour soutirer l argent et faire la volonté de qq individus
    Pendant qu on slam, les jeunes sous SND, n ont pas de logements , ni a manger, ni pris en charge pour la santé , des conditions sine quanum pour mettre qq sous SND
    Je suis frustré ,indigné quand je vois que mes 12 mois de souffrances serviront a financer des activites lugubres qui n ont rien a voir avec le developpement de mon pays
    Ceci est un cri de coeur

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2015 à 11:53, par Emelia
    En réponse à : « Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

    c’est une bonne initiative je slame pour ma patrie.Mais faudra pas se maximiser sur ça et delaisser les besoins primaires de la population.elle doit être une manifestation secondaire.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 12:28, par Néré Dindani Harouna
    En réponse à : « Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

    puis-je participer ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 12:37, par Néré Dindani Harouna
    En réponse à : « Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

    je suis a la recherche d’une carrière artistique depuis 5 ans de cela donc j’aimerai solliciter votre aide pour une valorisation de mon tallent.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2016 à 20:55, par domba jacques
    En réponse à : « Je slame pour ma Patrie » : La 3e édition lancée

    comme interruption volontaire d’une vie humaine pour commencer est acte horrible faite par les humaines.un véritable délie fait par les humains.le commencement d’une vie humaine représente une promesse d’avenir divine.est interrompue de façon irréversible.malgré la loi qui retient que la vie humaine est sacré.aucun individu ne peut en disposer a sa guide.beaucoup d’humaine de nos société la pratique. nos célibataires sont les chevaux libre de cette pratique.la vie humaine doit être respecte. surtout de son état de fragilité.nous sommes tous témoin de son innocenter. nous sommes tous à s’inquiéter. nous devons stopper cette pratique. assassine des petits innocent(...)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés