Blessés de l’insurrection populaire : Plus de 7 millions et 150 sacs de riz offerts par le CCNOSC

mercredi 5 août 2015 à 06h41min

Une délégation du Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOSC) avec à sa tête Safiatou Lopez/Zongo, a remis la somme de 7 500 000 FCFA et 150 sacs de riz à l’Association des blessés de l’insurrection populaire du Burkina Faso (ABIP/BF). C’était le lundi 3 août 2015, à Ouagadougou.

Blessés de l’insurrection populaire : Plus de 7 millions et 150 sacs de riz offerts par le CCNOSC

Ils sont 650 dont 150 à Ouagadougou, les blessés de l’insurrection populaire, qui ont été recensés. Parmi eux, nombreux sont ceux qui, sans soutien, souffrent encore dans leur chair : encore des balles dans le corps, des sondes encore placées, semble-t-il. Il y en a qui ne peuvent se déplacer qu’à l’aide de béquilles. Ils sont subséquemment atteints dans leur dignité.

La ‘’photographie’’ de leurs conditions de vie, du moins de celles de certains d’entre eux, a été portée à la connaissance de la présidente de l’Association pour la promotion de la démocratie et participation citoyenne (APDC), Safiatou Lopez née Zongo, par ailleurs membre du CCNOSC. Puis elle a reçu une délégation des membres de l’association que ces blessés ont créée.

« Touchée par leur situation », Mme Lopez décide de leur venir en aide. Les autres membres du CCNOSC sont aussitôt consultés et sensibilisés. Puis la dynamique a été mise en branle. Et les stratégies, mobilisation de ressources financières par cotisation des membres du CCNOSC, recours aux opérateurs économiques.


Un compte à la BOA

D e ces derniers (opérateurs économiques), le PDG de l’entreprise EBOMAF répond favorablement et agit concrètement : un chèque de 7 000 000 FCFA signé pour la cause. Au sein du CCNOSC, 500 000 FCFA réunis et 150 sacs de riz acquis.

Et ce jour 3 août, les blessés, en tout cas ceux de Ouagadougou, ont été invités à venir à la séance de réception de cette aide multiforme. C’est ainsi que devant les 150 blessés, le chèque a été remis au président de l’APIB/BF, Dramane Ouédraogo. Et c’est un représentant de la ‘’Bank of Africa (BOA)’’ qui l’a encaissé séance tenante.

En effet, il a été demandé à la BOA d’ouvrir un compte et d’y inscrire ladite somme qui devra servir de garantie pour l’octroi de crédits aux blessés. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre Mme Lopez, avec la précision que ces crédits pourront leur permettre de mener des activités rentables. Mais les sacs de riz leur ont été distribués.

« C’est mieux de regarder là où on a trébuché… »

Ce geste, le président de l’ABIP/BF dit le saluer sincèrement, ne serait-ce que parce qu’il est l’expression d’une attention particulière à l’endroit des blessés. Il a saisi l’occasion pour dénoncer l’attitude du gouvernement à leur égard.

A l’attention de ce gouvernement issu de l’insurrection populaire, Dramane Ouédraogo, a lancé un proverbe lourd de sens : « c’est mieux de regarder là où on a trébuché que là où on est tombé ». Dramane Ouédraogo, c’est aussi le manifestant du 30 octobre 2014, qui a été victime d’une fracture de la boîte crânienne. Ce qui lui a valu 25 jours de coma, et une perte de l’odorat depuis lors. Il a été porté à la tête de l’ABIP/BF, une association désormais membre du CCNOSC.

Pour sa part, Safiatou Lopez dira que la Transition aura échoué, si elle arrive à terme sans que le gouvernement ait agi concrètement et conséquemment en faveur de ces blessés. Elle a saisi l’occasion du jour pour lancer un appel à l’endroit des bonnes volontés à aider ces personnes nécessiteuses ; le compte qui sera ouvert à la BOA pouvant servir de canal à cet effet.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés