Suivi du processus électoral au Burkina Faso : Le président de la CENI salue la création de la CODEL

jeudi 23 juillet 2015 à 04h46min

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthelemy Kéré, a salué la création de la « Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections » (CODEL), le plus grand réseau national de suivi du processus électoral, au cours d’une audience le 16 juillet 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Suivi du processus électoral au Burkina Faso : Le président de la CENI salue la création de la CODEL

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré, a reçu le 16 juillet 2016 au siège de la CENI à Ouagadougou, la coordination de la « Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections » (CODEL), dirigée par Me Halidou Ouédraogo.
Il s’est dit ravi et rassuré en apprenant la mise sur pied de la CODEL, un réseau de plus de 100 organisations de la société civile conçu pour contribuer à la réussite des élections générales prévues entre octobre 2015 et janvier 2016. « Veillez noter que la CENI se satisfait particulièrement de cette initiative et va vous compter parmi les institutions les plus représentatives chargées de l’accompagnement du processus électoral », a confié Me Kéré à son hôte.
Au cours de l’audience, Me Halidou Ouédraogo, accompagné des quatre membres du bureau exécutif de la CODEL, a présenté les objectifs, les missions et les attentes du réseau. « La CENI est la principale institution chargée d’organiser les élections. C’est ainsi que nous avons tenu à la rencontrer en premier lieu, en vue de d’unir nos efforts pour réussir ces élections particulières », a-t-il justifié. Il a rappelé que la CODEL a été mise en place le 3 juillet 2015. Elle coordonne les différentes stratégies d’observations des organisations membres, harmonise les sorties et les interventions des OSC burkinabè engagées dans l’observation électorale et assurera le déploiement concerté des observateurs. Dans quelques jours, elle va entamer une vaste campagne de formation de quelques quatre mille (4000) observateurs qui vont ensuite se déployer sur l’ensemble du territoire. Le jour des scrutins, la CODEL prévoit de tenir la CENI informée le plus rapidement possible, des dysfonctionnements qu’elle constatera sur le terrain.
Le président de la CENI s’est montré enthousiaste du dispositif de la CODEL. « Avec le dispositif que vous avez, nous auront le temps de répondre et de corriger au fur et à mesure les dysfonctionnements », a réagi le Me de la CENI. Pour lui, la CODEL est d’ores et déjà une organisation « représentative en nombre, en obédience et en audience » sur laquelle la CENI va s’appuyer pour réussir sa mission. La CENI et la CODEL ont prévu de se revoir pour des échanges plus approfondis.

Aimé M. KAMBIRE
Chargé de communication, des relations publiques et du partenariat à la CODEL

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés