Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Situation nationale : Réaction de l’UPC

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 6 juillet 2015 à 21h03min
Situation nationale : Réaction de l’UPC

A travers Le Service d’information du Gouvernement, L’UPC a appris que sous la présidence de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, avec la participation active du Gouvernement et du commandement militaire, des concertations ont été initiées en vue de ramener le calme et la sérénité dans les rangs du RSP. Ignorant les vraies raisons de ces évènements faute d’explication claire des autorités de la transition et ne participant pas aux soit disant concertations en cours, l’UPC ne peut à l’heure actuelle faire une appréciation objective de la situation.

Néanmoins, l’UPC invite les protagonistes à cultiver l’esprit de paix, de rassemblement et de la cohésion chers aux Burkinabè.
L’UPC reste attachée au respect scrupuleux du chronogramme des élections convenues de manière consensuelle et invite les autorités à prendre toutes les dispositions nécessaires afin que celles-ci se déroulement dans la sécurité et la sérénité.

Rabi YAMEOGO/Porte-parole

Vos commentaires

  • Le 6 juillet 2015 à 21:30, par Le Citoyen honnête. En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Cela prouve que l’UPC et de manière générale que les partis politiques sont méprisés au profit de certaines OSC. Avec ça, vous croyez que vous incarnez la démocratie à travers votre transition ? Le Citoyen honnête.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet 2015 à 22:47 En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    encore les traitres ! ils ne sont jamais au courant de rien ! toutes les raisons sont bonnes pour ne pas se prononcer sur les grands sujets du moment, ou condamner les agissements de certains membres du RSP. On vous connait maintenant !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet 2015 à 23:24, par tlb En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Êtes vous obligés de réagir si...?
    Vous ne réagissez jamais au bon moment et vous aimez la neutralité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 10:47, par Badpress En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Texte bref, concis et précis. Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 11:18, par sidonie SALEMBERE En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    l’UPC a toujours été comme ça. Ce parti voie le problème mais fait semblant imaginez un instant un tel parti à KOSSYAM ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 14:58, par NulNePeutVaincreLePeuple En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Vous avez intérêt à apprécier sinon ces soldats incontrôlés (comme l’ont dit leurs propres responsables) vous empêcherons à briguer à la magistrature suprême. Ne vous flattez pas ce sont des manœuvres pour empêcher les élections d’avoir lieu aux dates prévues. Sinon pourquoi vouloir à peine trois mois avant les élections que des ministres démissionnent ? Trois mois c’est vite passé. Alors s’ils veulent leurs militaires qu’ils les récupèrent après les élections et c’est simple.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 18:20, par mninda En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Franchement décevant cette réaction de l’UPC .Il aurait fallut que vous vous taisez .C’était mieux .Sauf à jouer à la politique de l’autruche ,ce qui se passe actuellement est tellement gros comme un nez sur un visage qu’aucune personne de bonne foi ne peut ignorer le coup d’Etat qui se préparait contre la transition .Zida est une institution de la République et non un individu et aucun parti sérieux ne peut tolérer sous quelque calcul que ce soit ces tentatives d’atteinte à un organe de la transition .Zida a été installé dans le cadre d’un consensus national à l’issue d’une grave .Certes l’armée a été membre de ce consensus national ,pour autant l’armée fut-il la haute hiérarchie et fortiori le seul RSP ne peut se lever seule et imposer un changement de gouvernement On est où là .Même si ZIDA avait commis une erreur c’est l’ensemble des acteurs du consensus qui doivent encore se retrouver pour apprécier son éventuelle erreur pour juger que la faute est suffisamment grave et nécessite son changement .Sans ce parallélisme des formes ,se plier à la seule volonté du RSP est un coup d’Etat et comme tel ce coup d’Etat doit combattu sans faiblesse .Je ne voulais pas croire à la trahison de ZEPH .Malheureusement à se référer aux actes ,paroles de ce monsieur depuis un certain temps, on ne peut pas ne pas douter de lui .Mais s’il fait cela, il verra que même son parti va exploser, car il y a des gens au sein de ce parti qui ont encore un minimum de cohérence ,de décence et d’honneur dans le cœur

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 19:17, par Le républicain En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Félicitations à l’UPC pour cette attitude responsable. Pour faire une appréciation claire et objective de la situation, il faut de l’information. Or on note un déficit à ce niveau, car les partis politiques n’ont pas été conviés à une quelconque concertation sur la situation nationale. Seules les OSC irresponsables qui s’agitent pour manipuler l’opinion nationale et internationale comme s’ils sont les seuls acteurs de la charte. Les compromissions se paient sur cette terre confère Norbert Zongo.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 19:21, par Le républicain En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    On ne peut pas dans une transition ignorée les partis et vouloir qu’ils apprécient une situation que vous les OSC avez créée. Vous allez assumer vos actes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 19:24, par Le républicain En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    On ne peut pas dans une transition ignorer les partis et vouloir qu’ils apprécient une situation que vous les OSC avez créée. Vous allez assumer vos actes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 20:24, par fidèle En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    internaute 7,c’etait mieux de te taire.on sent que ça ne va pas.mais pas d’explication de la part du gouvernement.ZIDA même dit qu’il n’y a aucune crise,aucun problèm.l’UPC a raison.c’est flou.donc tais toi.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 22:16, par atab En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    L’UPC est un vrai parti responsable et meme dans la vie il n’est permis de parler de ce qu’on ne s’est pas et j’admire ce parti qui veut savoir la verité avant de parler. On ne contruit pas un pays dans la mauvaise foi. Si le PM a raison, l’UPC le soutien et s’il a tort , le PM doit etre sanctionné. Le PM n’est pas au dessus de la loi. L’UPC ne soutient pas aveuglement. Quand l’UPC combattait le regime compaore aux cotés des autres partis politiques et de certains OSC, ou etait ZIDA ? ZIDA n’est pas un saint. Tot ou tard la verité va triompher sur l’obscurité. ZIda a pris le pouvoir par la force et l’indiscipline en ridiculisant les hauts gradés de l’armée. Il doit se faire petit car tout le monde a su qu’il controle pas le RSP

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2015 à 23:37, par DIEU SAUVE L’AFRIQUE En réponse à : Situation nationale : Réaction de l’UPC

    Ça ne m’étonne pas de la part de l’UPC. Il a toujours voulu contenter tout le monde. C’est des manières hypocrites. C’est pour dire que si tous les partis d’opposition étaient comme ça, Blaise serait toujours au pouvoir entrain de manipuler le peuple et la constitution à sa guise.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés