Déclaration de la coordination des OSC sur la situation nationale : « La dissolution du RSP est une nécessité impérieuse, elle n’est pas négociable. »

mercredi 1er juillet 2015 à 02h49min

Déclaration de la coordination des OSC sur la situation nationale : « La dissolution du RSP est une nécessité impérieuse, elle n’est pas négociable. »

Chers concitoyens et concitoyennes,
L’actualité politique, sécuritaire et judiciaire nationale est marquée ces derniers jours par plusieurs décisions et prises de position sur des sujets d’intérêt national qui appellent une réaction de notre part afin de partager la position des organisations de la société civile regroupée au sein de la coordination d’OSC.
A environ 3 mois de la fin de la Transition, l’actualité nationale est chargée de faits et de prises de positions qui pour certaines sont de nature à remettre en cause les idéaux de l’insurrection populaire ou d’entamer la relative accalmie du climat social. Une réaction de la société civile s’impose donc !
De la démilitarisation de la politique et de la refondation de notre armée nationale
En sa séance plénière du 5 juin 2015, le Conseil National de la Transition (CNT) adoptait la loi sur le statut de l’armée. Cette loi qui constitue une avancée importante et une traduction de l’un des idéaux de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, oblige tout militaire souhaitant mener une activité politique à démissionner d’abord des rangs de l’armée. La société civile se réjouit de cette avancée notable, invite le président de la Transition à promulguer sans tarder la loi et par conséquent exige qu’à la suite de cela tous les militaires engagés dans les activités politiques de conquête de pouvoir rendent leur démission afin de se conformer à la loi. Cela vaut pour le général Djibril BASSOLET, les Colonels Yacouba OUEDRAOGO et Jean Baptisme NATAMA qui doivent désormais choisir entre l’armée et la politique. Les autorités de la Transition devront veiller à la stricte application de cette loi. La Coordination d’OSC y veillera et mènera toutes les actions légales nécessaires pour que force reste à la loi.

De la dissolution du RSP

Dans sa précédente déclaration en rapport avec la question de l’armée, la Coordination des OSC affirmait que la « démilitarisation du pouvoir est incontournable pour le renouveau démocratique et la refondation de la société. La dissolution du RSP est une nécessité impérieuse, elle n’est pas négociable. Les modalités pratiques sont à envisager de façon sage, professionnelle, mais rigoureuse et sans compromission. Il faut sortir des solutions couardes de la démission et du dilatoire. Les déclarations timides et évasives, les positions timorées et les louvoiements fondés sur les calculs politiciens et électoralistes sont anachroniques et loin d’être à la hauteur du défi historique »
La Coordination constate, depuis quelques jours, la survenue de certaines déclarations et agissements en lien avec la question du RSP. La déclaration du Premier Ministre Isaac ZIDA lors de son discours sur l’état de la Nation devant le CNT le 12 juin 2015, tend à remettre en cause une des revendications majeures du peuple Burkinabé en ce qui concerne la dissolution du RSP.
En outre depuis le 29 Juin 2015, la presse nationale nous informe de nouvelles manifestations et remous qui traversent ce corps dont des éléments lourdement armés se sont rendus dans des radios privées pour passer de force des messages pour intimider les journalistes afin qu’ils ne parlent plus d’eux en totale violation de la liberté de presse. Des velléités de prise en otage du fonctionnent des institutions se dessinent à nouveau comme ce fut le cas le 30 décembre 2014 et le 4 février 2015.
Le contenu de cette déclaration du Premier Ministre qui épouse les lignes du rapport sur le RSP, commandé par le président de la Transition et publié par le journal MUTATIONS dans son édition du 15 Juin 2015 et les agissements récents du RSP constituent un recul en référence aux attentes nées de l’insurrection populaire à savoir construire une armée républicaine mue par un seul commandement. Une armée républicaine attachée à ses tâches de défense de la souveraineté territoriale du Burkina Faso dans lequel, la sécurité présidentielle est assurée, comme dans toute démocratie qui se respecte par des éléments issus de la gendarmerie et de la police et non par une garde prétorienne à la solde d’une seule personne. D’ailleurs et au regard des textes régissant notre armée, le RSP est illégal, donc doit être dissoute et ses éléments affectées à d’autres missions. Si les passages publiés par le journal MUTATIONS sont l’essence de ce rapport, la Coordination le rejette d’ores et déjà. D’autant plus que ce rapport issu d’une commission installée par décret ne saurait prévaloir sur celui qui émanera de la Commission de Réconciliation Nationale et des Reformes (CRNR) instituée par une loi organique. Seul le rapport de la CRNR qui est appelé à se prononcer sur la question de l’armée, y compris celle du RSP, devra constituer une base de prise de décision pour la refondation de notre armée nationale.
L’argument de l’expertise de ce « corps d’élite » qui est servi au peuple pour justifier le maintien de cette unité en l’état est une injure à l’intelligence de notre peuple et à la mémoire de toutes les victimes de cette unité ! A-t-on besoin d’être chargé de la sécurité présidentielle pour être apte à lutter contre le terrorisme ou mener des missions spéciales ? Seules les dictatures font cet amalgame pour bâillonner les peuples et régner par la terreur comme le tristement célèbre « Si tu fais, on te fait et il n’y a rien ! ». Ce serait une compromission voire une trahison que de conserver cette garde prétorienne. La lutte pour sa dissolution sera gagnée comme les autres victoires engrangées mêmes au prix de nos vies !

De l’affaire GUIRO et ses Cantines !

Programmé lors des assises criminelles de la session 2015, le jugement et le verdict réservés à ce dossier ont indigné les burkinabè qui y voyaient une des occasions pour punir l’un des crimes économiques les plus odieux de la 4ème république. Malheureusement, le verdict plutôt que d’inscrire dans la conscience populaire que la corruption est une opération à haut risque, la présente comme une opération rentable vu la légèreté de la peine infligée. Ce verdict est un appel à la corruption et ce faisant doit être condamné avec la dernière énergie. Une fois de plus la justice burkinabè s’est défaussée et ne sort pas grandie du traitement de ce dossier au sortir des états généraux de la justice. C’est la preuve que la pieuvre enserre toujours des pans entiers de notre appareil judiciaire et que la réhabilitation de notre justice n’est pas encore au rendez-vous. Tout en saluant, le pourvoi en cassation formé par le Procureur Général du Faso, la Coordination s’engage à œuvrer à la mobilisation sociale pour l’avènement d’une justice indépendante débarrassée de la gangrène de l’impunité.

De l’adoption d’une nouvelle constitution et du passage à la 5ème république

Après analyse de la situation nationale, l’Assemblée Générale de la coordination tenue le jeudi 25 juin 2015, a pris la décision de soutenir l’option d’une nouvelle constitution et le passage à une Vème république. Par cette prise de position qui vient renforcer l’axe déjà emprunté par bon nombre d’OSC et de composantes des forces vives, la Coordination s’inscrit dans cette dynamique de renouveau qui passe par la constitutionnalisation des aspirations du peuple burkinabé telles qu’exprimées par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Le passage à la Vème république, au delà du symbolique qu’il présente est une nécessité absolue afin de marquer une rupture avec l’ère de la confiscation du pouvoir du peuple, des crimes impunis tant politiques, économiques que de sang. La Coordination souligne toutefois que ce processus ainsi que les autres reformes à réaliser ne doivent en rien et jamais remettre en cause la durée de la Transition ni le calendrier électoral. La date des présidentielle et législatives prévues pour le 11 Octobre est un référentiel dirimant pour la Transition. Du reste toute tentative de remettre en cause ce consensus national inscrit dans la Charte de la Transition sera considérée par la société civile comme un crime contre le peuple à la hauteur de la modification de l’article 37 et sera combattue. Tous les scenarii d’adoption d’une nouvelle constitution et de mise en œuvre de nouvelles reformes doivent donc rester conformes au contenu de la Charte de la Transition. Tout autre schéma est suicidaire et risque de plonger le Burkina Faso dans l’inconnu. Le respect de la parole donnée est une valeur cardinale de nos sociétés et de l’Etat de droit. Ceux qui l’avaient oublié l’ont appris à leur dépens les 30 et 31 octobre 2014 ; Le 11 Octobre 2015, c’est le 11 octobre 2015 ! Veillons à avoir une pratique institutionnelle digne et responsable !

De l’adresse à la communauté internationale.

La coordination d’OSC prend acte et salue l’accompagnement dont bénéfice le Burkina Faso de la part de la communauté internationale. Cette assistance à travers le Groupe International de Suivi et d’Accompagnement de la Transition (GISAT) est de nature à permettre au Burkina de réussir la Transition par l’organisation d’élections transparentes et apaisées et l’adoption de réformes majeures pour la consolidation de notre démocratie. C’est donc dans l’optique d’une bonne gestion du présent et d’une préparation d’un meilleur avenir du Burkina que doit s’inscrire l’action du GISAT. Il s’agit-sur la base des choix opérés par le Peuple burkinabè-de construire une véritable démocratie républicaine. Voilà pourquoi la Coordination des OSC tient à attirer l’attention de la Communauté internationale sur les éléments suivants :
-  l’accompagnement du Peuple burkinabé ne peut se faire autour de compromis qui ne garantisse pas un avenir de justice, de progrès social et de construction d’une armée républicaine.
-  La nécessité pour certains dirigeants de la CEDEAO à respecter le choix souverain du Peuple burkinabè de s’élever contre l’impunité des crimes politiques en conformité avec ses engagements internationaux. Ces partisans de l’inclusion dans l’impunité devraient, s’ils en sont convaincus, appliquer la recette chez eux avant de la proposer au Burkina Faso.
En conclusion, la Coordination d’organisations de la société civile,
-  Apporte son soutien aux médias privés qui ont été visités par des éléments du RSP et rappelle la nécessité de protéger la liberté d’expression et de garantir l’intégrité physique des hommes et femmes des médias.
-  Condamne l’impunité dont continuent de jouir les auteurs des crimes économiques et de sang et exige que l’opération « casiers vides » et « mains propres » promises par les autorités soit accélérée. La Haute Cour de Justice doit cesser de se hâter lentement et engager les poursuites contre les dignitaires du régime déchu qui ont pillé et laissé notre pays dans un dénuement sans commune mesure ;
-  Rappelle aux autorités de la transition la nécessité de prendre des mesures hardies pour la sécurité de tous, en particulier celle des militants et leaders objet de menaces graves.
-  Exige, conformément à la recommandation du Collège de sages dès 1999, la dissolution du RSP, mesure indispensable pour le renouveau démocratique du Burkina Faso et soutient la constitutionnalisation des modalités de la sécurité présidentielle qui doit rester du ressort de la gendarmerie et de la police.
-  Exige des autorités une communication sur les événements actuels en lien avec le RSP afin que les populations burkinabé ne soient plus mises à l’écart de la vérité et puissent assumer leur responsabilité face à cette question.
-  Appelle l’ensemble des forces sociales et politiques, la jeunesse militante et patriote en particulier à se mobiliser pour faire barrage à tout retour en arrière et préserver les acquis de l’insurrection populaire ;
-  Appelle la communauté internationale, en particulier le groupe de contact pour le suivi de la Transition, à prendre ses responsabilités et à s’engager résolument aux côtés du Peuple burkinabè pour conduire la Transition à son terme.

Ouagadougou le 30 juin 2015

Les organisations membres
Balai citoyen, Collectif Anti Referendum ( CAR) , CEDEV, Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) , CNDPPH, Faso Action Renouveau (FAR) , FEPDHA, FOCAL, Front de Résistance Citoyenne (FRC) , Institut FREE Afrik, Le Repère, Le Tocsin, MBDC, MBEJUS, Mouvement Afrikamba, Mouvement Brassard noir, SYMEB, Réseau Barké, Terre à vie, Mouvement ça suffit, COSCA, Mouvement Je m’Engage pour ma Patrie (JEP), APDC, Alliance XXIème pour le Progrès, RAD, ROSCT, AFRIKAMBA, Mouvement en rouge, Collectif Tous Unis pour une Transition réussie, Coordination de veille pour la bonne gouvernance et la démocratie (CVGD), Conseil des Femmes du Burkina (CFB), Ligue des Panafricanistes, APP, COCORICO, MBDHPD, GOURNAAM-SURVIE, FRP, CFD, LIDEJEL, AJRD, Mouvement Plus rien ne sera comme avant , Les Patriotes du Faso

Messages

  • La dissolution du RSP n’est pas négociable ! Comprenne qui pourra !

  • Nous avons marre des OSC. Laisser la transition faire ce pour quoi elle est là. C’est à dire les elections.Le prochain gouverement se chargera du probleme RSP qui est problematique. Nous n’avons pas besoins de vagues à 3 mois des elections. A moins que l’objectif des OSC vise a faire prolonger la transition afin de continuer à jouer un role important. Il est evident qu’apres les elections les OSC seront mis a l’ecart et ne seront plus que l’ombre d’elles memes. Le doute est fondé quant a la capacite des OSC de mobiliser comme au paravant . D’ailleurs en tant que citoyen burkinabe civil, non politicien, non inscrit dans aucun parti politique, "JE SOUTIEN LE MAINTIEN DU RSP ! " Allons aux election et on verra le reste. Il n’yaura pas de prolongation ici !

  • Mais allez leur dire ça et laisse vos comference de presse unitile
    Aller rassemble votre peuple et aller devant le rsp
    N attendez pas courer

  • Bravo aux OSC pour cette déclaration qui montre leur haut degré de conscience citoyenne et leur sens de responsabilité. il est essentiel que le pays ne soit pas pris en otage par un petit groupe de militaires à la solde de généraux et colonels qui pensent que nous sommes dans la jungle et que parce qu’ils se sont accaparé des armes payées avec l’argent des pauvres, ils sont des dieux vivants dans ce pays ! Pensez à votre mentor qui a détallé et soyez sage !
    Il est temps que la grande muette se ressaisisse et opère les mutations indispensables pour être en phase avec le peuple burkinabè.

  • Oh chers leaders des OSC nous avons compris votre jeu : vous prenez l’argent chez Zida pour vous acharner sur le RSP. Sans être du tout un supporter du RSP nous avons compris que les OSC nous prennent pour des idiots. Le balai citoyen a eu plein de postes et même un ministre (Bagoro de l’habitat et de l’urbanisme ) dans la transition, Ibriga à eu l’ASCE, Safiatou Lopez sans diplômes et sans aucune société crédible veut la présidence de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina sans oublier les députés CNT et ceux qui ont reçu du cash. Franchement le mal de ce pays ne vient plus du RSP mais du PM ZIDA et ses OSC manipulateurs. Pour l’amour de Dieu, Me Kam et Cie, taisez vous pour une fois. Au fait Me Kam bonne arrivee, il semble que tu étais dans un pays étranger récemment où tu as connu la même mésaventure que l’ancien ministre Seydou BANWORO avec une banque ?! Je n’en dis pas plus pour l’instant. Hum Allons seulement, continuez de nous prendre pour bêtes.votre réveil sera douloureux !

  • Combien on vous paie ? Par ce que si vous êtes une partie politique on vous comprendra ? depuisquand des organisations de la société civil peuvent ils donner des ordres ? il faut qu’on arrête la recréation maintenant ? le peuple vrai ,silencieux qui sortie le 30 -31 octobre avait un objectif : ne touche pas à mon article 37. Et vous vous avez d’autres agenda cachée ? on vous voit venir ? mais cela ne marchera plus et si vous penser que vous êtes majoritaire ? alors appeler le peuple (que vous représenté ) à descendre à nouveau pour voir votre capacité ? c’est cela la démocratie ?
    Aussi pour la constitution si vous voulez la V repuplique que nos juriste qui dise que c’est techniquement faisable ,leur argument ne tient pas ? il veule des consultations qu’ils font facturer à des millards de francs ? sinon qu’ils disent que cela est gratuit le travail qu’ils vont faire ? Aussi on ne peut pas réecrire une constitution dans des bureau (plager la constitution française à nouveau) sans que le peuple ne le valide(par referemdum) ? sinon si on suit nos juristes cela sera comme pour l’article 37 où il avait des avis différents. Oui à la V republique maispar referendum après les élections d’octobre.
    Enfin entre nous comment peut -on comprendre que vous vous acharner contre GUIRO alors qu’on a vu des gens (la majorité parmi vous ) qui étaient sur des motos comme nous et aujourd’hui en moins de 8 mois après la chute du régime de Blaise, roulent dans des V8 climatisé ? vous devez expliquer cela au peuple car si vous faite 10 ans vous aurez plus que les cantines de GUIRO.
    Donc mesurer votre force par une manifestation contre le RSP et on verra si vous représentez le peuple.

  • Bien dit mais qui va encore sortir et se faire tirer dessus alors que certains membres des OSC se sucrent ? Des gens qui criaient fort avant les insurrections des 30 et 31 occupent des postes stratégiques apres ces dates se taisent et se sucrent sur le dos du peuple qu’ils prétendaient defendre. L’impunité que ces gens critiquaient sous le regime de Blaise est toujours là alos qu’ils sont à la tête de ces instituions devant sortir des tiroirs les dossiers de crimes economiques et de sang. Chacun veut souper et au lieu de le dire clairement, ces aigris trompent le peuple pour se sucrer. Hypocrisie et malhonnêteté des intellectuels. On vous connais maintenant.

  • Hommes des OSC, il se sursure que vous êtes de ceux qui ont créer la fausse rumeur d’une tentative d’arrestation du PM par le RSP. J’espère que cela est faux si non ce serait vraiment décevant de votre part. Et puis vous savez que cette question du RSP n’est pas une préoccupation pour le burkinabé du pays profond. Les burkinabè veulent des réponses à des questions telles celle de l’autosuffisance alimentaire, d’accès aux soins, d’éducation et j’en passe. Donc s’il vous plait si vous pouvez pas attirée l’attention du gouvernement sur ces questions urgentes, collez nous la paix avec ces histoires de RSP.

  • GRAND BRAVO à vous. Courage nous allons y parvenir .......

  • C’est un bon message à l’ endroit des RSP et de leur soutien. Vraiment on a mare de ce RSP et sans RSP on ne peut pas vivre au Faso ? Arrêter de se foutre des gens. On doit purement et simplement dissoudre ce corps d’armée et à ne pas entendre ce nom car RSP a fait du mal à beaucoup de Burkinabè par assassinat de plusieurs personnes qu’ on peut pas chiffrer de nos jours et certains veulent qu’on garde RSP ? L’ africain n’aime pas la paix pourquoi garder le RSP ? Vraiment l’ Afrique ne bougera pas si vraiment on a des idées d’intérêt personnel et non national. Que DIEU bénisse le Burkina Faso.

  • Vous les OSC, arrêtés maintenant, nous vous avons démasqué. vous aviez pris votre gombo et quand zida ou barry claque un doit vous vous mettez au gardé-vous. Bande comédiens..

  • Vous avez un agenda caché ,Le balai sot disant citoyen a porté au sommet un Zida que le commun au Faso savait être un fer de lance du system compaore.
    Aujourd’hui on nous fait croire que celui se retourne contre ses frères d’hier.
    Écoutez dissolution du RSP oui mais OSC politiciennes non.
    Rien ne doit entacher les délais de la transition , le peuple veut enfin s’exprimer par lui même.
    SVP, le prochain président enfin choisi par le peuple prendra ses responsabilités.
    Vous voulez supprimer le RSP ?
    Bien tous les militaires, CNT,gouvernement rentrent en caserne, on fait les etat generaux de l’armee pour voir et ensuite on sors les solutions idoines.
    Une fois de plus ce n’est pas parce que on est RASTA qu’on a le monopole de l’intelligence....on voit voit venir cette fois ci....

  • Vous avez un agenda caché ,Le balai sot disant citoyen a porté au sommet un Zida que le commun au Faso savait être un fer de lance du system compaore.
    Aujourd’hui on nous fait croire que celui se retourne contre ses frères d’hier.
    Écoutez dissolution du RSP oui mais OSC politiciennes non.
    Rien ne doit entacher les délais de la transition , le peuple veut enfin s’exprimer par lui même.
    SVP, le prochain président enfin choisi par le peuple prendra ses responsabilités.
    Vous voulez supprimer le RSP ?
    Bien tous les militaires, CNT,gouvernement rentrent en caserne, on fait les etat generaux de l’armee pour voir et ensuite on sors les solutions idoines.
    Une fois de plus ce n’est pas parce que on est RASTA qu’on a le monopole de l’intelligence....on voit voit venir cette fois ci....

  • si les OSC veulent la dissolution du RSP, qu’ils demandent aussi la démission de ZIDA car il est du RSP. Tout le problème de la transition aujourd’hui c’est ZIDA.

  • Merci pour une telle déclaration/

  • La vraie solution c’était de refuser l’usurpation du pouvoir par le RSP depuis le 1 novembre2014 !
    Tous les militaires pouvaient prétendre à prendre la présidence du pays sauf ceux du RSP qui étaient le bras armé du pouvoir de Blaise !
    Au lieu de cela les mêmes OSC se sont coalisées derrière le populiste Zida pour anéantir le chef d’état major général des armées et ainsi usurper le pouvoir populaire grâce à son RSP.
    Aujourd’hui Zida se croyant plus malin se retrouve face à son RSP qui l’a rendu "roi". Il doit tout au RSP et on ne peut pas parler du RSP sans y inclure Zida !
    Zida est le trouble-fait actuellement et la solution c’est de le renvoyer à son RSP pour qu’ils y règlent leur problème. Il a pris le pays en otage à cause de sa seule personne.
    Le RSP est un "tout" avec Zida ! Qu’il y retourne et qu’il laisse le pays à d’autres compétences mieux placées que lui en entendant le sort qui serait réservé à ce corps plus tard !
    Tout le monde crie sur le RSP en oubliant celui-là même qui s’y est enrichi et qui veut renier ses origines !
    Zida doit repartir au RSP pour y régler ses problèmes sans prendre le Peuple en otage et les OSC devraient comprendre cela !

  • La vraie solution c’était de refuser l’usurpation du pouvoir par le RSP depuis le 1 novembre2014 !
    Tous les militaires pouvaient prétendre à prendre la présidence du pays sauf ceux du RSP qui étaient le bras armé du pouvoir de Blaise !
    Au lieu de cela les mêmes OSC se sont coalisées derrière le populiste Zida pour anéantir le chef d’état major général des armées et ainsi usurper le pouvoir populaire grâce à son RSP.
    Aujourd’hui Zida se croyant plus malin se retrouve face à son RSP qui l’a rendu "roi". Il doit tout au RSP et on ne peut pas parler du RSP sans y inclure Zida !
    Zida est le trouble-fait actuellement et la solution c’est de le renvoyer à son RSP pour qu’ils y règlent leur problème. Il a pris le pays en otage à cause de sa seule personne.
    Le RSP est un "tout" avec Zida ! Qu’il y retourne et qu’il laisse le pays à d’autres compétences mieux placées que lui en entendant le sort qui serait réservé à ce corps plus tard !
    Tout le monde crie sur le RSP en oubliant celui-là même qui s’y est enrichi et qui veut renier ses origines !
    Zida doit repartir au RSP pour y régler ses problèmes sans prendre le Peuple en otage et les OSC devraient comprendre cela !

  • Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.tout est bien dit et bien clair.

  • BLA ! BLA ! BLA ! BLA ! BLA ! BLA !

  • Même si c’est difficile sous nos cieux de renoncer au luxe de kossyam, Kaf et Zed devront demenager de là et se fasse garder par la gendarmerie. Et le RSP sera un camp militaire ordinaire.

  • BRAVO les OCS ! On vous soutient à 100% ! Il faut dissoudre le RSP coûte que coûte car ce sont les militaires du RSP qui ont fait le lit du pouvoir à vie de Blaise Compaoré !!

    Vive le Gouvernement de transition !
    Vive le CNT
    Vive le Peuple Réel du Burkina Faso !

  • Dissoudre le RSP n’est pas la solution a l’heure ou nous en sommes : Si zida est le problème entre peuple et le RSP, nous avons un chef de l’armée qui s’appelle Mr. Kafando Michel président du Faso. Que ce Chef de l’armée prenne sa responsabilité et régler ce conflit entre l’individu caméléon Zida et ses amis du RSP devenu ses ennemis. Le peuple Burkinabé désire une alternance politique apaisée sans les fillettes gâtées de Blaise Compaoré qui nous pourri la vie. Que le chef de l’armée écarte le RSP de la présidence, que ce régiment soit un régiment comme tout autre régiment de l’armée Burkinabé pour que le Burkina avance dans l’émergence en paix avec les jeunes. Le RSP est le poison du peuple Burkinabé. Le RSP est la racine du mal de notre nation. Que Bary, Zida, rentrent en caserne, ils sont le problème du peuple Burkinabé. Je confirme cette analyse qui donne une réflexion au peuple de comprendre que le RSP est le poison de notre démocratie et du développement du pays que nous aimons tous. Peuple Burkinabé réglons ce problème du RSP avant de faire des élections libres et apaisées, si non la crise à l’Ivoirienne est devant nos portes.

  • VOUS ETES AINSI FAIT. ET VOUS N’AVEZ PAS DE MEMOIRE.

    C’EST VOUS QUI AVEZ AMENER LE Lieutenant-cl ZIDA DU RSP, A LA PLACE DE LA REVOLUTION LE 31 OCT.
    ET C’EST CA LE PECHE ORIGINEL.

    RECONNAISSEZ LE HUMBLEMENT.

    Salut.

  • On a marre de vos déclarations à la con. Mais pour qui vous vous prenez ? Nous sommes pour le démantèlement du RSP mais pas de cette façon. Aujourd’hui, si il y a un problème au niveau des instances de la transition, Zida en est la cause. Que lui et tous les autres militaires rejoignent les casernes et après on pourra régler le problème du RSP avec les nouvelles autorités qui seront élues après les élections du 11 octobre. Zida n’est pas la transition donc foutez nous la paix.

  • Bande d’OSC corrompus à la solde de Zida.

  • véritable danger pour un état démocratique

  • Bande de voyous ! de la même façon que le RSP ne doit pas dicter sa loi pour le peuple burkinabé, vous aussi bande de corrompus vous ne devez pas vous substituer au peuple burkinabé, vous n’êtes rien, vous ne représentez rien ! c’est quoi ça cette arrogance ? Vous êtes plus manipulés que le RSP ! je crois bien que si Zida a eu le courage entre temps de dire que le RSP de sera pas dissout, il doit aussi avoir le courage de dire à vous autres de connaitre votre place ! Personne ne vous empêchera de suivre vos ténors politiques pour leur campagne, mais de grâce, n’embrouillez pas les honnêtes citoyens !

  • - OSC, et puis quoi encore ? Je vous emmerde !

    Et moi Yamyélé je vous informe que c’est vous qui aviez porté ZIDA le traître à la Place de la nation quand il est venu chasser HONORÉ du pouvoir ! Et à l’époque je disais que c’était une erreur monumentale du BALAI CHIOTE !

    Et je vous informe encore que les Jihadistes sont à 20 Km de nos frontières dans l’Ouest du pays et envisagent d’attaquer la C.I. pour punir ADO,

    Et je vous informe aussi que BOKO HARAM, acculé de partout a choisi comme zone de repli le Burkina. Cette information donnée à nos autorités par le Tcahd, a fait l’objet d’une rencontre de haut niveau entre les chefs militaires et le Chef d’Etat Major Général.

    Bande de contestataires ! Si vous faites face à un Jihadiste, vous allez détaler comme des lièvres et vous exigez la dissolution du RSP ?

    Et puis pour terminer mon propos :

    - Chers jeunes éléments du RSP, bien vrai que je ne porte pas trop votre régiment dans mon cœur mais je vous soutiens dans cette revendication très louable. En effet il faut arrêter et livrer tous ceux qui volent l’argent et sortent du pays avec (Peut-être même que les OSC en font partie !), et aussi il faut que les militaires quittent le gouvernement et le CNT !!! En tout cas, RSP félicitation à vous pour cette revendication !!!! Merci pour cette revendication patriotique ! Un militaire ne doit pas s’embourgeoiser dans le pouvoir ! Sa place est dans le camp militaire avec ses éléments.

    Chers fistons du RSP, beaucoup d’entre vous ne sont pas du tout mêlés aux crimes dont on reproche le RSP et ce sont vos anciens dont certains sont même morts déjà de ’’maladie’’ qui en sont à l’origine.

    Félicitation à vous d’exiger le départ des soldats du gouvernement et du CNT !

    Vous savez mes enfants ? Si vous faites du bien votre cher Kôrô Vous le dit, si vous faites mal aussi il vous le dira ! En tout cas cette exigence est une très bonne chose.

    Par Kôrô Yamyélé

  • bonjour,
    l’information est réelle que le RSP voulait arrêter ZIDA sinon pourquoi demander sa démission. ce ne pas le RSP qui a nommé ZIDA et il ne peuvent pas le démettre. c’est l’ensemble des insurgé qui a accepté ZIDA sinon il ne serait pas premier ministre.
    ca suffit maintenant.

  • - OSC, vous nous pompez l’air ! Ce n’est avec des ’’Piou...Piou...Piou’’....’’Won...Won...Won’’.....warwarwarwar !!!! comme un quéléa-quéléa (oiseau granivore !!) que vous allez régler les problèmes de la justice burkinabè !

    Pour régler les problèmes de la justice burkinabè, luttez pour des solutions effectives et concrètes à savoir :

    1/- Augmenter les salaires des juges et les aider à se réhabiliter aux yeux du peuple,
    2/ Rendre indépendante la justice en octroyant au ministère de la justice la mainmise sur son budget. Un Ministre fut-il celui des finances ne doit pas désormais opérer des coupes dans le budget du ministère de la justice. En plus cette autonomie signifie que le ministère de la justice doit présenter son budget lui-même devant l’assemblée, quitte à demander aux acteurs de la justice de s’organiser en interne pour celà,
    3/- Le Président du Faso ne doit pas être le Président du CSC. Cette manière de faire de Blaise COMPAORÉ avait justement pour but de museler et de contrôler la justice ! Toi KAFANDO tu viens nous raconter que ’’Plus rien ne sera comma avant’’ et tu continues d’être Président du CSC. Tu es assez vieux pour mentir !
    4/- N’affecter les magistrats qu’après au moins 10 ans de service dans son poste.

    Si ceci est fait, vous verrez que la justice va changer dans ce pays. Et en ce moment on peut demander aux juges de donner des résultats.

    - Donc, je suis désolé ! Ce n’est pas savoir parler beaucoup, manifester dans les rues et dire bien ce qui va plaire qui va régler le problème de de la justice dans ce pays !!! Ce n’est pas non plus savoir parler et bien bavarder qui pourra le faire. Encore moins les grandes messes comme les Assises Nationales sur la Justice et les réunions du CSM !!

    Par Kôrô Yamyélé

  • Vraiment je pensais que c’était les meilleurs soldat qu’on envoyait au RSP. Quand je dis meilleur je fais allusion à des gens intelligents, qui savent lire entre les lignes. Vous aviez voulu faire un coup qui a foiré et on revient dire que c’est une manipulation pour prolonger la transition. ZIDA peut-il se tirer une balle au pied ? Et qui va profiter de cette prolongation si lui il n’est plus là ? Prenez nous au sérieux mes amis. Vous écornez votre image chaque jour que Dieu fait et vous donnez raison à la population qui vous considère comme des terroristes, des mercenaires. Une armée dite républicaine ne saurait se comporter comme vous.

  • déclaration qui n’engage que vous
    non à la dissolution du RSP
    oui à la dissolution des ces OSC qui empoisonne le Burkina
    vous utilisé abusivement le mot peuple mais vous connaitrez le vrai peuple aux élections qui se démarquera de vous
    vive vive vive le RSP

  • Messieurs des OSC vous avez mis le pays à genou en profitant du sang des matyrs/ Les OSC et le Premier ministre Zida et ses coùpagnons BARRY et Ba sont entrains de couler le navire Burkinabè et prépare le cahot généréral. Moi je suis civil mais si un militaire dooit démissionner pour faire de la politique je suis d’accord mais si un OSC veut faire de la politique il doit démissionner des OSC. Messieurs des OSC vous avez des comptes à rendre au peuple et surtout aux martyrs qui vont troubler votre sommeil pour toujours. Nous demandons au Président KAFANDO de mettre à l’écart ZIDA, BARRY et BA ainsi que tous ces OSC et le pays renaîtra. Si vous êtes sincères est ce que le peuple ne vivait pas mieux sous Blaise. Il faut faire des investissements pour voir. Monsieur le Président du FASO il faut oser faore un référendum pour demander au peuple de choisir entre Blaise et le pouvoir actuel vous verez le résultat. Nous ne demandons pas le retour de Blaise mais nous disons que si on chasse quelqu’un du pouvoir aon a l’obligation de faire mieux que lui mais qu’est ce qu’on constate aujourd’hui ? ZIDA BARRY BA OSC tous à l’écart pour le bonheur du peuple Burkinabè

  • La « démilitarisation du pouvoir est incontournable pour le renouveau démocratique » je suis d’accord. Mais je ne vois pas en quoi est ce que la dissolution du RSP profitera à « la refondation de la société ».
    Pensez vous que la radiation des militaires insurgés de 2011 n’a pas eu de conséquenses ? ou croyez vous que l’augmentation des bracages armés dans notre pays ces dernières années sont le fait du hasard ? Si un homme qui ne sais rien faire d’autre que combattre et tuer pour vivre ce retrouve du jour au lendemain sans rien... qu’est ce qu’il va faire pour survivre une fois mis à l’écart ?
    Au lieu de prendre des décisions à la hâte, vaut mieux réfléchir afin de trouver une solution adéquate au problème. Ou alors, dissolvons le RSP mais ne soyons pas étonnés des conséquences.
    "Dissoudre" "dissoudre". C’est très facile pour chacun de s’asseoir dans son fauteuil et de parler sans peser ses mots. Le RSP c’est pas du sucre que tout le monde peut dissoudre à sa guise dans sa tasse de thé.
    Puis, venons à l’insurrection populaire... bien que je m’incline devant cette révolte à laquelle j’ai moi même participé, je vous invite à reconnaitre qu’a part la vaillance de la jeunesse burkinabè, il y avait en plus et surtout des militaires en civils au premier rand. Sans oublier nombre de mes compatriotes qui avaient des tendanses suicidaires. Bref, pensez bien qu’il y a ce que vous savez et ce que vous croyez savoir.
    Finalement, pour GUIRO, SVP s’il nous n’avons aucun moyen de réparer le passé, trouvons simplement le meilleur moyen de contruire l’avenir du BURKINA FASO

  • Je souscrit totalement à cette déclaration de la société civile. Citoyens du Faso, restons mobilisés pour faire avancer toujours et encore la démocratie. Le rapport de la commission concernant le RSP montre combien ces membres ont du mépris pour la société civile pour laquelle son rapport parle de "n’importe qui dans la rue". Ils pensent que les citoyens sont des "n’importe qui" et qu’eux seuls peuvent avoir le savoir nécessaire pour proposer des solution. C’est cela l’injure à l’intelligence de l’ensemble de Burkinabè, d’où la nécessité que le gouvernement communique clairement sur tous les faits concernant ce RSP pour que nous sachions à quoi nous en tenir. Le RSP n’imposera plus sa volonté à la Nation et il est temps que ses éléments le comprennent. Il ne sera pas une planque pour des criminel qui espèrent échapper à la Justice. Nous sommes tous Burkinabè et nul n’est au-dessus de la loi !

  • voila qui est clair. le rsp, on n’en veut pas. une élite ne fait pas du bruit comme ces gens le prétendent. je crois qu’il est temps de régler le compte aux fausses associations fantoches qui veulent le maintien de ce rsp.

  • Je voudrais en ce moment de confusion inviter chacun à rentrer en lui même pour considérer l’intérêt supérieur de la nation et renoncer à l’intérêt personnel.
    Il convient d’éviter les propos va en guerre contre X ou Y.Il ne faut stigmatiser qui que ce soit et quelque institution que ce soit. Sommes nous certains de posséder toutes les informations nous permettant de décider ceci ou cela.Assurément non !
    Une simple question : s’il s’avérait un jour que le camp Lamizana, ou le camp Guillaume ou la gendarmerie ou la police ou la douane ou les eaux et forêts avaient chacun commis plus ou autant de crimes de sang faudrait - il les dissoudre ?
    Je vais sur un autre domaine les crimes économiques : rien qu’hier on a donné le classement en matière de corruption : faut-il dissoudre la DGTTM, la Douane et redéployer leurs personnels ?
    Ne versons pas l’huile sur le feu.
    J’ invite toute l’armée à la solidarité. Ne vous laisser pas manipuler.j’en appelle à la sagesse du Président du Faso, des chefs militaires.
    Dieu bénisse et protège le Burkina Faso.

  • Le rsp doit être dissout de part son passé criminel avec la famille Compaoré. Le rsp a endeuillé beaucoup de familles. POUR DES QUESTIONS D’INTÉRÊTS, LE RSP PRENDRA TOUJOURS DES ARMES POUR REVENDIQUER.
    LE RSP RESTE UNE SÉRIEUSE MENACE POUR LA TRANSITION ET LES NOUVEAUX RÉGIMES A VENIR

    LE BRAVE PEUPLE NE VEUT PAS DU RSP A KOSSYAM. POUR LA SÉCURITÉ PRÉSIDENTIELLE LE PEUPLE EXIGE LA GENDARMERIE OU LA POLICE TOUJOURS RESPECTUEUSE DES INSTITUTIONS RÉPUBLICAINES

    Non aux militaires déstabilisateurs
    Non aux militaires manipulés
    Oui à la dissolution effective du rsp et leurs réaffectations dans d’autres garnisons
    Oui aux militaires recadrés contre le terrorisme
    Oui aux militaires recadrés contre le grand banditisme
    Oui à une armée indivisible et républicain.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QU’ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2015 BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

  • Tout ça est bien dit. Mais ma crainte est que ce pays qui a une mauvaise tradition de putsch ne plonge dans son passé sombre si on pousse le RSP à bout. Rendant ainsi un grand service à Blaise et à son CDP.

  • OSC, vous êtes responsables de cette situation. Au début, la population à marqué son désaccord dans la prise du pouvoir par un militaire. Nous nous sommes regroupés à la place de la révolution pour réclamer le départ de Zida, à notre grande surprise les OSC étaient absentes. Je me demande souvent si ces OSC n’ont pas de pacte avec Zida et suite.

  • Voici ce qui est bien dit et claire. Des éléments de la police et gendarmerie formés vont assurer la garde du président. Dans tous les états républicains et démocratiques la garde du président relève de la police et de la gendarmerie à la limite. Biens formés ne veut rien dire ils sont tous des humains et n’importe qui peut être formé et peut mieux servir que ses assassins. Les autres pays dont c’est la police qui assure la sécurité du président n’ont jamais été déstabilisés. D’ailleurs les coups d’état sont révolus ça ne marche plus. Celui qui fait un coup sera abandonné par les bailleurs de fonds et la suite c’est la prison comme sanogo du Mali et autres. D’abord il faut réintégrer ce Corp dans l’armée pour qu’elle retrouve son unicité, ensuite il faut de localiser et la renommé avec des nouvelles mission. Ils ne sont plus efficaces aussi comme les gens le pense hein. Ils se ventent pour se donner du poids. L’armée doit demander purement et simplement la dissolution de corps. Il plutôt une menace pour les institutions. La preuve en est que chaque fois c’est eux depuis des années avec des coups de feu oubliant que ces munitions sont payer par le peuple pour sa défense et non pour servir à le perturber à ne pas en finir ça c’est être bien formés ? Une république n’a pas besoin des perturbateurs.

  • Je remercie tous ces patriotes unis pour une cause juste et révolutionnaire. Le RSP actuel et les caciques de l’ancien régime n’ont jusqu’à présent pas encore compris le véritable message du peuple exprimé en octobre dernier. Le Burkina depuis la nuit des temps est peuplé d’hommes valeureux et intègres et a su toujours relevé les défis extérieurs imposés (avant et pendant la colonisation, 1974, 1985, etc.) et cela sans un certain RSP répugnant.
    la patience des Burkinabè a des limites. Ils doivent comprendre une fois pour toute que les intérêts individuels et égoïstes doivent disparaître désormais au profit de l’intérêt général. le nouveau gouvernement devra en faire une boussole pour accélérer le développement du Burkina dans l’équité et la justice.
    Toutes les réformes institutionnelles et les assisses judiciaires sur les dossiers de crimes doivent être menées à terme et dans les 04 mois qui restent.
    l’heure n’est plus à la tergiversation et au louvoiement. les autorités qui manquent de courage, de témérité et d’audace doivent se remettre rapidement en cause.

  • OK, allez y les déloger à Kossyam alors. On n’est pas dans cette prise de position. C’est cette façon de faire qui va conduire le pays dans le CHAO.

  • Je valide et adhère à 100% à cette déclaration.
    Que Dieu bénisse le Burkina-Faso et son Peuple

  • "... ce rapport issu d’une commission installée par décret ne saurait prévaloir sur celui qui émanera de la Commission de Réconciliation Nationale et des Reformes (CRNR) instituée par une loi organique. Seul le rapport de la CRNR qui est appelé à se prononcer sur la question de l’armée, y compris celle du RSP, devra constituer une base de prise de décision pour la refondation de notre armée nationale".
    Bizarre ! les OSC connaissent apparemment déjà les conclusions des travaux de la Commission, puisqu’elles acceptent déjà les conclusions de ce rapport comme une loi. Soyons sérieux. ça veut dire que nos tout puissant messieurs des OSC ont infiltré la commission et dictent leur volonté et vous voulez que le reste du peuple devienne bête pour vous suivre ! c’est ça ? On vous attend. D’ores et déjà je crois que toute personne lucide dans ce pays ne peut rien atteindre d’objectif des travaux cette commission. On ne sent pas concerné.
    Sur les questions justice je vous propose en même temps de désigner vos juges qui iront occuper le palais de justice pendant qu’on y est.
    Ecoutez ! Blaise est partit la terre n’a pas arrêter de tourner en plus tout le monde vous connait ici et sait qu’elles sont vos motivations. Arrêtez de nous pomper l’air une fois !

  • Je pense que le problème réel du RSP est le suivant : La plupart des dossiers de crimes de sang qui sont en instruction (Sankara, Norbert Zongo, les victimes de l’insurrection) sans compter certains crimes économiques (il suffit de voir comment les patrons du RSP sont devenus des milliardaires) vont logiquement nécessiter l’interpellation des patrons du RSP qui donc poussent les jeunes du RSP à ne pas accepter la dissolution !

    Une autre question : Est ce normal dans un état de droit quelque soit la raison qu’un régiment de militaires séquestre le premier ministre pour des sommes de 20 000 qui sont d’ailleurs illégales et interrompt un conseil de ministre ?? Rien que cet acte suffit pour dissoudre ce régiment qui est incontrôlable et donc dangereux pour la république.
    Est ce la fin d’une république si l’on dissout juste un régiment qui n’est juste qu’une petite partie de l’armée de terre qui elle-même n’est qu’une composante de l’armée ? Quand Blaise a dissout le BIA ou l’ETIR, pourquoi vous n’avez pas défendu le BIA et l’ETIR en son temps.
    Si je prends la France comme exemple (puisque nous copions pratiquement la plupart des règles et lois démocratiques chez eux) : les deux corps d’élites connus qui luttent contre le terrorisme c’est le GIGN qui appartient à la gendarmerie et le RAID qui appartient à la police ! On n’a jamais parlé d’un régiment de militaires basé à l’Elysée. Ou bien vous voulez dire que les autorités françaises ne connaissent rien en matière de lutte contre le terrorisme !

    En plus les patrons et les defenseurs du RSP veulent utiliser la menace terroriste pour justifier le maintien du RSP. Ca s’appelle du harcèlement. Dites nous, depuis que le RSP existe, quel terroriste ont-il pu neutraliser. Même pas un seul coupeur de route ! En cas d’attaque terroriste c’est mieux de compter sur les forces spéciales de la gendarmerie que le RSP qui n’ont rien prouvé jusqu’à présent même face à des coupeurs de route qui continuent d’inquiéter la population.

    Etre militaire d’elite ce n’est pas frapper des civils dans les bars ou soutenir des rebelles contre d’autres pays pour de l’argent et du trafic d’armes et de diamants et Cacao : c’est l’ONU meme qui a prouvé cela.

  • Je suis tout à fait d’accord avec vous.

  • LA REPUBLIQUE DES BALAI CITOYEN"Ce qui est bon pour OCS est bon pour le Burkina"c,est dementiel.Peut etre en insistant sur le dementelement du rsp le pays reel prendra ses responsabilites et on aura fini avec ces condottieri de type medieval italien.

  • Aujourd’hui on est tous unanimes que le RSP est considérée comme une milice armée qui traumatise et qui terrorise notre vaillante population. Le constat est réel que le RSP n’est pas créé pour sécuriser le pays mais plutôt à la solde d’ un régime et d’un individu, Blaise Compaoré. Comme on le dit souvent, "vous chassez le naturel, il revient chaque fois au galop. Comment un corps qui se dit élite peut être dans un palais présidentiel être pour manipuler les armes contre le grand banditisme et le terrorisme. Il faut vite faire déguerpir ce corps du palais, le dissoudre, créer un autre corps qui va s’appeler RAT(REGIMENT ANTITERRORISTE ou RATST( REGIMENT ANTITERRORISTE et de SURVEILLANCE TERRITORIALE),avec des missions bien précises. Elle sera basée à DJIBO. Un corps militaire qui manie avec dextérité l’argent plus que la kalachnikov, il faut avoir peur de ce corps car il peut être source de tous les maux. Ce n’est plus une armée régulière mais des mercenaires à la solde des terroristes.

  • Arrêtez ça les gas on a besoin d’eux pour le moment,nos institutions sont trop fragile pour le moment.

  • VOUS NOUS EMMERDEZ BANDES D’IMBECILES.ALLEZ FERMER LE CAMP VOUS MEME ET N’ENTRAINE PAS DES FURTURS MARTYRS AVEC VOUS.DITES NOUS QUELLES SONT VOS SOURCES DE FINANCEMENT ?

  • Merci à certaines OSC pro ZIDA de faire une telle déclaration dont le fond manque le moins. Tous sont passé à la caisse au premier ministère hière.. c’est connu . Le montage de ZIDA se referme sur lui. Zida et ses OSC corrompus doivent arrêter de nous pomper l’air. Zida doit être demis et ses OSC partisantes dissoutes de la même manière que la FEDAP/BC.

  • Bienn dit.vous avez le soutien du peuple. A bas ces laches du rsp ! Se gonfler et bander les muscles face a un peuples sans defence ;..ils sont vraiment tomber bas

  • l’affaire Guiro pouvait-il aller loin avec ZIDA comme PM. Je dis non. Guiro était DR de l’OUEST dans les année 2000-2006.
    Tout le conflit ivoirien ,Guiro était centre dans le trafic d’armes avec le chargé de mission de la présidence du Faso en CI en la personne de Issac ZIDA. le PM actuellement fait parti de ceux qui ont alimenté la caisse Noire de Guiro tout faisant fortune lui-même. Messieurs les OSC RSP de zida, allé demander de faire la lumière sur les cantine de Guiro, je vous jure que votre mentor ZIDA , ,ira en prison en avec GUIRO si celui-ci voudrait réellement parler. Alors arrêter votre bruit..

  • Dissoudre le RSP n’est pas la solution a l’heure ou nous en sommes : Si zida est le problème entre peuple et le RSP, nous avons un chef de l’armée qui s’appelle Mr. Kafando Michel président du Faso. Que ce Chef de l’armée prenne sa responsabilité et régler ce conflit entre l’individu caméléon Zida et ses amis du RSP devenu ses ennemis. Le peuple Burkinabé désire une alternance politique apaisée sans les caprices des hommes de Blaise Compaoré qui nous pourri la vie. Que le chef de l’armée écarte le RSP de la présidence, que ce régiment soit un régiment comme tout autre régiment de l’armée Burkinabé pour que le Burkina avance dans l’émergence en paix avec les jeunes. Le RSP est le poison du peuple Burkinabé. Le RSP est la racine du mal de notre nation. Que Bary, Zida, rentrent en caserne, ils sont le problème du peuple Burkinabé. Je confirme cette analyse qui donne une réflexion au peuple de comprendre que le RSP est le poison de notre démocratie et du développement du pays que nous aimons tous. Peuple Burkinabé réglons ce problème du RSP avant de faire des élections libres et apaisées, si non la crise à l’Ivoirienne est devant nos portes.

  • Très très bien dit. Tous unis pour un Burkina Faso libre et démocratique. Nous sommes prêt pour bouter hors du BF les mauvaises graines et les burkinabé tocards. Vive le Burkina Faso et que le bon Dieu bénisse le BF.

  • de quel peuple vous parlez ? Vous êtes les traites qui en complicité avec ces mêmes militaires du RSP ont été les premiers à dire à toute la nation de suivre ZIDA qui vient de ce corps. Si Zida et ses camarades d’armes ont des comptes à se régler, qu’il rentre dans sa caserne résoudre son problème.
    Le problème du peuple burkinabè ce n’est les militaires mais vous les OSC qui soupent avec les dirigeants de la transition et pillent les biens du pays plus que les anciens dirigeants. On doit vous interdire de manifestations dans ce pays.

  • Merci pour votre message.Et si vous sortez le faire pour nous.Cette fois ci on a les yeux ouverts vous les OSC.Ne saviez vous pas que Zida etait du RSP le 30 et 31.Vous faites votre deal,et apres sa tourne au vinaigre vous demandez au gens de vous soutenir.Degagez !!!
    Toute compromission se paye to ou tard.............bande de corrompus !Soumane Touré avait raison.

  • Vous savez où se trouve le RSP. Il est à Kossyam. Allez donc le dissoudre au lieu de fatiguer les gens avec vos déclarations tonitruantes.
    Quand vous parlez de "démilitarisation", qui a imposé le numéro 2 du RSP à la tête de la Transition le 1er novembre ?
    De qui détenez-vous un mandat pour "exiger" la dissolution d’un régiment ?
    A force de vouloir jouer les Zorro, ces OSC vont conduire le Burkina à sa perte.

  • Je valide. dans quell pays democratique a t-on une armée bicephale ? N’eut été la force des OSC et la pression de la communauté internatioanle, je parie que le RSP allait nous faire voir deja de toutes les couleurs. Les agissements de ces militaires du RSP ne m’etonnent pas, mais montrent aux personnes de mauvaise foi que leurs arguments ne tiennent pas. Parce que votre chef a eté entendu par la Gendarnerie, vous vous revoltez en tirant en l’air ? On ’est pas au Farwest tout de même. Le RSP doit rentrer dans les rangs car ils ne sont pas au dessus de la loi. Ils seraient partis dans les Radios et declarer qu’ils sont contre ceux qui s’enrichissent dans le gouvernement : c’est maintenant que vous vous rendez compte qu’il y’a des gens qui s’enrichissent ? N’est ce pas vous qui avez accompagné le Richissime Blaise Compaoré a Abidjan, puis au Maroc ? Tchrrrrrrr
    Chapeau bas à la Gendarmerie pour leur professionnalisme.

  • notre revolution a été confisquée et manipulée par le rsp avec à sa tête diendéré et zida. pour réhabiliter le peuple, il faut que ce corps de torsionnaires disparaissent. on le qualifie à tort de corps d’élite. mais ils ne sont pas plus compétents que nos militaires à dori, bobo...les meilleurs ne se font pas peur

  • Pian,Baarry et Zida on est derrière vous,RSP est la,on est ceci,on est cela,si l’organe RSP n’existe pas,vous ne pouvez pas continuez à être ce que vous êtes dans la défenses et la protection du pays et ses institutions ??? Heu ! nous on s’en fout ,on veux plus de vous à kossyam c’est tout !
    Zida et surtout Barry continue de faire ce que le peuple veut n’aie pas peur,on est la .calé derrière toi.on te soutient jusqu’à la fin.qui moyen le peuple ????

  • Chers frères et sœurs burkinabé ; chers compatriotes,
    Je vous avais prévenu, terminons ce qu’on a commencé. Ne laissons pas des individus volés notre victoire sous aucun prétexte. J’avais dit Ehiii attention à ces "Révolutionnaires d’un soir". Vous m’aviez rassuré :"Personne ne nous volera cette victoire,soyez serein !". Vous comprenez maintenant que tout semble à reprendre à zéro. Ces gens se sont joués de nous, de notre Révolution et sont bien assis et contrôlent pratiquement tout maintenant.Ils ont d’autres agendas.
    L’occasion que nous avions eu les 30 et 31 octobre 2014 était notre ultime chance de véritablement changer les choses sérieusement au Faso, y compris notre façon d’être. Mais hélas ! C’est une chance qui ne se présente pas plusieurs fois à un peuple. C’était
    la Révolution du Peuple burkinabè . Mais nous avons préféré l’inscrire dans l’élan malsain des personnes véreuses des OSC, des partis politiques et des MILO. Chacun a voulu trouver une formule qui lui permet d’avoir une place au soleil. Pire, les gens ont voulu se réaliser sous cette transition au lieu de réaliser les aspirations profondes du Peuple. Chacun a voulu revendiquer sa part du gâteau plutôt que des choses justes pour le peuple. Certains organes de la transition ont été taillé sur mesure pour récompenser des gens. C’est ce que l’histoire va retenir chers fanfarons opportunistes sangsues. La résurgence de l’égoïsme acerbe, de l’injustice tant combattu, qu’il faudra combattre impérativement et urgemment. J’ai toujours ce plein sentiment que les gens sont morts pour rien. J’ai des larmes aux yeux quand j’évoque cette catastrophe, ce rendez-vous manqué. J’ai de la peine et je continue de la vivre. Notre victoire historique se mue en drame historique.
    Il faut le dire Gilbert DJENDJERE est le véritable problème dans cette transition. Il parle peu et se fait très rare mais il contrôle tout. Vous l’arrêter et on peut espérer sortir de cette tanière. Toute solution avec lui ne peut prospérer.
    Prions Dieu en ce mois béni pour que les choses s’arrangent le plus vite possible. Que le bon Dieu sauve le Burkina Faso !

  • "La thèse de la manipulation se confirmerait" (Observateur Paalga du jour). Comme la rancœur est votre petit déjeuner, la haine votre déjeuner et l’extrémisme votre dîner et qui vous empêchent d’avoir un tout petit peu d’équilibre dans le jugement, Puisque la corruption a gangrené vos rangs et que nombre d’entre vous se sont transformées en nouvelles sangsues de la république, vous ne comprendrez jamais que votre prétention à nous représenter (Peuple) n’est qu’une escroquerie morale, vous dont des militants ont tenté de lyncher un citoyen invité à une cérémonie officielle, par votre chérif dont on attend toujours les conclusions de ses "enquêtes". Vous qui ne portez pas de kalcnikov, vous êtes si brutaux, imaginons un peu, s’il n’existait pas une force de dissuasion qui ne répond pas de vos officines criminalisées. Je crains que vous ne soyez un jour dissoutes dans ce Faso. Ceci est inexorable comme votre "non négociable" concernant le rsp.

  • Bon courage mes chers !
    Surtout, n’hésitez pas à lancer des mots d’ordre pour une continuité de la lutte car à cette allure, nous sommes sur le chemin du retour d’avant octobre 2014.

  • Dieu benisse les hommes intègres de notre cher pays.
    La lumière ne peut que trionpher sur le mal.
    Nous n’avons absolument pas besoin de la rsp.

  • Le Rsp sera dissout. Mes mille felicitations.

  • Mme ou M. Burkindi2 ; ce n’est pas la peine de vouloir embrouiller les gens. Même si les OSC bouffent avec le diable, le peuple est conscient que le RSP (dans sa formatation actuelle) ne doit pas continuer d’exister. Arrêter de jouer à la comédie ici.

  • Mme ou M. Burkindi2 ; ce n’est pas la peine de vouloir embrouiller les gens. Même si les OSC bouffent avec le diable, le peuple est conscient que le RSP (dans sa formatation actuelle) ne doit pas continuer d’exister. Arrêter de jouer à la comédie ici.

  • J’ai appris que Hervé OUATTARA du CAR circule en V8. Est ce que c’est vrai ? Renseignez-moi. Si c’est vrai, vous comprendrez qu’en 8 mois (1 millions par mois) , on ne peut quitter de Moto, vie en location, sans emploi précis à V8 ? C’est ça le crime économique que nous devons combattre.
    Ce que moi j’aurai attendu de vous, c’est de dire au PM d’asseoir les bases juridiques d’une nation équitable, juste et prospère pour tous les burkinabè.
    Quittez dans votre dilatoire parce qu’on est fatigué.

  • Vous là, il faut attention avec vos analyses qui frisent la méconnaissance du droit. Qui vous a dit que GUIRO a commis un crime économique ? Vous avez quelle preuve ? En droit, c’est la preuve mes amis. Vous pensez qu’en se référant aux fêtes des milliards, on peut arrêter et enfermer Simon COMPAORE, Salif DIALLO et tous les autres qui avaient fêté leurs milliards (puisqu’un fonctionnaire burkinabè, quels que soient sa catégorie ou son nombre d’années de service ne peut économiser un milliard !!!!!!!!!!!) ? Il faut des preuves qu’il a commis un crime. Donc, si vous pensez mettre la pression sur la justice, elle ne s’appellera plus justice puisqu’elle doit vous obéïr et c’est exactement ce que nous avons refuser les 30 et 31 Octobre !!!!!!!!!
    De la question du RSP, il faut faire attention car les questions militaires sont plus complexes que les déclarations. Le RSP sera revu mais, pas tout de suite. Si vous ne faites pas attention, c’est plutôt vous qui allez précipiter le pays dans un coup d’Etat et personne ne sortira grandi. Votre déclaration n’a pas été soumis à la base ; donc, n’engager pas des combats qui vont nous compliquer la vie. Que reprochez-vous au RSP ? Tous les Présidentiables reconnaissent qu’il faut aller doucement avec et vous, vous pensez qu’on peut résoudre ce problème par u décret quoi ? Regardez en RDC et au Burundi, il n ’ y a même pas de regroupement possible. Donc, ne donnez pas des idées à nos soldats. Si on les pousse jusqu’au dernier retranchement, ils réagiront et c’est leur droit.
    Vous ne voulez pas de la vérité de la communauté internationale !!!!!!!!! Ok, pourquoi ZIDA a cédé la Présidence ? C’est à cause de la communauté internationale, pas à cause de vous et moi. Donc, si c’est vrai, ce n’est pas la peine de louvoyer inutilement. L’inclusion est indispensable pour pouvoir diriger ce pays dans les cinq années à venir, sauf si le Président ne va pas appliquer les règles du jeu démocratique.
    Enfin, j’invite nos premiers responsables (OSC et Partis politiques) à éviter les calculs de positionnement politiques et/ou social. Sinon, de 2015 à 2020, nous ferons pire que Blaise en 27 ans.
    Avec Froideur.

  • LE PROBLEME ICI C’EST QUE BEAUCOUP NE COMPRENNENT PAS LE SENS DU MOT "DISSOLUTION DU RSP" MEME LE KORO S’EMBROUILLE. ON VEUT LES IDENTITES DES OSC QUI ONT SOIT DIT PRIS DE L’ARGENT AVEC ZIDA. AJOUTEZ LES MONTANTS

  • Internaut 63 votre constat est reel mais je ne suis pas d’accord avec la solution que vous preconisez. Ne vous laissez pas manipuler par la propagande des mediocres. Je repete que nous avons evite le pire avec le depart du president Compaore. Je crois qu’en partant Compaore ne savait pas que des incompetents allaient s’enrichir, piller le peuple et le subjuguer. Notre vrai probleme c’est la cupidite et la mediocrite des responsables de la transition.

  • CE PEUPLE S’EST BATTU DE TOUTES CES FORCES, DE TOUTE SON ÂME POUR SE DÉBARRASSER DES CRIMINELS DE CE PAYS. IL N’ACCEPTERA PLUS JAMAIS QU’ON LE RAMÈNE EN ARRIÈRE. AUCUNE NÉGOCIATION N’EST POSSIBLE A CE SUJET. AUCUNE FORCE, AUSSI PUISSANTE SOIT-ELLE, NE PEUT VAINCRE TOUT UN PEUPLE DE 16 MILLIONS (MOINS 1200) D’HOMMES ET DE FEMMES DÉTERMINÉS A PRENDRE EN MAIN SON AVENIR DANS LA JUSTICE ET LA PAIX. L’ÉTERNEL SERA TOUJOURS LA, A SES COTÉS ; QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO, TERRE DES HOMMES INTÈGRES ;

  • les vrais corps d’élite sont ceux qui traquent tous les jours les bandits(gendarmes et la BAC) et non ceux qui boivent du thé tous les jours et poussent du ventre dans un palais. Pourquoi voulez vous pas quitter le palais ? si vous êtes sincère répondez à cette question. C’est sur papier que vous êtes un corps d’élite un élément du BAC vous réduirait à néant suite à un corps à corps. Je me demande pourquoi nos braves militaires ne prennent pas leur responsabilité face à ces voyous, ces soulards qui ne savent rien d’autres que tuer des burkinabè ou semer des troubles dans nos pays voisins. Vous êtes la honte de notre armée.

  • C’est vous les prétendues OSC (surtout la Balai Citoyen) qui avez porté ZIDA en triomphe à la place de la Nation pour le faire Roi. Vous saviez très bien qu’il est du RSP et qu’il en était Chef de corps adjoint. C’est quoi ça donc ces déclarations à la con-là !!?? C’est maintenant que vous vous rendez compte que le RSP de votre ZIDA est mauvais !? Comme vous-mêmes le dites, c’est depuis 1999 que le vrai peuple demande la dissolution du RSP. Prenez certaines photos des 30 et 31 octobre 2014, vous verrez ZIDA, KAM et LOADA en conciliabule, pour le partage du gâteau fraîchement abandonné par Blaise ! Alors, bande d’escrocs, foutez-nus la paix !!!!!

  • Que dieu le tout puissant veille sur nous jusqu’à la fin de cette transition. A entendre les dénominations de certaines OSC, on se demande s’ il y a vraiment du sérieux dans ce faso la et plus précisément cette transition.

  • Notre Cher Faso est-il aujourd’hui réduit à ce cinéma quotidien sur fonds d’intérêts égoïstes et égocentriques. Dans toute cette chienlit de politicards qui aura le courage de nous dire la vérité après Tout cet Espoir suscité par l’insurrection aussi bien au Faso que dans Toute l’Afrique. Après être apparus aux yeux du monde entier comme l’un des peuples les plus matures (et on nous croit tolérants, patients et travailleurs), nous sommes en train d’entamer une descente aux enfers qui nous fera perdre toute crédibilité à l’avenir aux yeux du monde et des générations à venir. Parce que tout les acteurs doivent savoir que nous travaillons aujoud’hui pour l’avenir et non pour nous et pour l’instant présent. C’est le sort d’un pays pauvre dont il s’agit.
    Il est vrai que le péché originel de l’insurrection a été d’avoir accepté que les militaires (et un des chefs du rsp) prennent le devant et tout ce qui a suivi n’a été que de le résultat de leur volonté. Mais, peut-on en vouloir à ce peuple qui a cru en l’intégrité, la compétence, le droiture et au patriotisme des militaires. N’est pas Tom Sank qui veut. On réalise aujourd’hui que tout ce qui a une force et une certaine capacité aujourd’hui au Faso est passé par l’école machiavélique de blaise compaoré.
    La majorité des membres des OSC (pas tous heureusement) se sont fourvoyés après l’insurrection. Cela s’explique-t-il par le fait qu’être membre ou fondateur d’une OSC était simplement un moyen d’avoir une activité et un moyen de subsistance. Parce que finalement, c’est comme s’ils ont tous obtenu une promotion en veulent en jouir avec tout ce s’en suit de négation de soi-même, d’intrigues de politique. Ce sont les mêmes ingrédients qui ont entrainé la tragique fin de la Révolution d’août sans vouloir revenir sur cette histoire.
    Cette diatribe, juste pour dire aux plus optimistes que le chemin est encore très long pour notre pauvre pays de sortir de l’ornière si quelques individus qui par opportunisme ont le pouvoir n’ont pas un regain de patriotisme pour relver la Tête de Notre FASO.
    PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT... On a dit

  • Nous avons tous compris que le premier ministre corrompu Zida donc vient d’échouer dans sa manoeuvre de diversion en faisant croire qu’il est menacé par le RSP. Ce faisant, il entendait faire sortir les oscs (Organisations de la Société Civile) illégalement payées pour soutenir ce qu’il fait en cachette ; à savoir créer des mésententes au sein du RSP et provoquer l’implosion. Le complot est vite su par la Gendarmerie.
    Zida et son ministre revanchard Barry veulent prolonger la transition ! Ces oscs chèrement payées ne veulent pas la fin de la transition. Le problème n’est plus le RSP mais Zida, Barry et les oscs fortement décrédibilisées !

  • Je pense que le Koro Yamyele deboule a la con maintenant. Sa machine est maintenant grippe et ca se comprend. entre temps, je voudrais que vous sachiez que l’arrestation de Zida n’etait pas juste une rumeur. c’est une realite qui n a pas pu voir se mettre en action. pour l’instant le RSP doit subsister avec une nouvelle mission.

  • Nous peuple du Burkina Faso, exigeons la dissolution pur et simple du RSP.
    La réaffectation des militaires du RSP dans les différents camps militaires du Burkina Faso.

    Nous Peuple du Burkina Faso, donnons les pleins pouvoirs à la gendarmerie nationale du Burkina de nous débarrasser des rebelles et bandits du RSP le cas échéant par tout voie et moyen jugé nécessaire pour nous protéger contre le RSP( qui de plus en plus se comporte en terroriste réel).

    Nous disons bien plein pouvoir pour tout voie et moyen. Le plein pouvoir n’a de limite que la stratégie, la détermination et le courage de la gendarmerie !!!

  • du n’importe quoi tout ce cirque.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés